Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 06:50

En ce moment, c'est du grand déballage d'intolérance qui se fait jour. Comment rester indifférent face à ces propos qui fusent et montrent que la haine de l'autre n'est pas enterrée et que le droit à la différence n'existe pas ? Déjà que c'est insupportable d'entendre vomir des injures racistes mais quand il s'agit d'élus qui tombent dans cette soupe-là, il n'existe pas de mot pour qualifier leur attitude. C'est de la provocation à l'état pur : un élu est responsable aux yeux de ses concitoyens car il assume une charge et se doit d'être un exemple. Alors comment ces gens-là osent-ils proposer comme plat principal une attitude haineuse ? Il ne faut pas s'étonner si, par la suite, les simples citoyens se comportent mal puisque ces gens-là (avec tout le mépris que cette expression exprime de ce que je ressens) les incitent à être monstrueux ? L'attitude des élus justifie celle des pauvres en cervelle. Je veux bien admettre que l'humanité n'est pas parfaite, qu'elle a des failles et se montre sous son plus mauvais jour, mais de là à accepter de me taire face à la bêtise la plus abjecte, au rejet de l'autre, à la négation de la différence, non. J'ai honte qu'on puisse élire des individus qui, par leur mandat, sont tout le contraire de l'exemplarité. Oh, certes, ils sont exclus de leur parti, mais le mal est fait.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 19:44

Si j'écoute les sondages, j'entends que F.H. atteindrait les abysses de l'impopularité. Et bien évidemment, la droite conventionnelle, invitée sur les plateaux par des médias gloutons qui se repaissent des nouvelles désastreuses, sans le dire ouvertement, réclame à mots couverts par la bienséance, la démission du président. Certes, les mots remaniement, changement de cap sont les seuls à sortir de leur bouche. Avec, il faut dire, une certaine gourmandise sous couvert de bienséance. C'est très français cette manie de savourer les défaites des adversaires, c'est le cocorico traditionnel qui s'affiche sous des airs benoîts. Ah la calotterie franchouillarde et ses faux semblants... ! Tous ces ex en mal de ministère jubilent de cette conjoncture mauvaise et gloussent de plaisir à constater les échecs et surtout la grogne qui enfle. Ils ont déjà oublié les années précédentes où eux-mêmes étaient confrontés au dégoût de la population qui souffrait sous le joug de leur gouvernement. Dès que l'on aborde le sujet de l'extrême droite, alors qu'ils la rejoignent et la pillent sans complexe, ils se récrient ces bons messieurs, jurant leurs grands dieux qu'elle est nuisible et qu'il faut la bouter des urnes. Ils en sont à recoller les morceaux éparpillés de leur bêtise et se montrent doctes dès qu'il s'agit des autres. Ces autres qui ne peuvent qu'être affublés de tous les défauts. Ne sont-ils pas dans l'opposition depuis que leur grand manitou a essuyé une rebuffade massive lors des dernières élections ? Si c'est là leur seule force, ils sont en très piteux état. En fait, ils ne cessent de jargonner, insinuant X et Y choses qui font leurs petites affaires. En ayant l'air de se soucier de notre sort. L'hypocrisie ne mange pas de pain, elle permet de se refaire une santé électorale, du moins le croient-ils.

Oser dire sans pudeur : montrez-moi les 9 pour cent qui ont encore confiance dans ce président ! il fallait l'oser. Aïe, aïe, aïe ! Ils ont tendance à voir la paille du voisin et ignorer leur poutre. Je préfère, même si je ronchonne et me pose des questions, avoir confiance en l'avenir, car je sais qu'avant, ça n'était pas ça et que demain sera différent, même si ce n'est pas la gloire. Je n'ai pas pour habitude d'enterrer les morts quand ils sont encore vivants.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 05:18

On nous répète à tout va qu'il n'y aura pas de nouveaux impôts. Hum ! Il y a peu, une taxe à 15,5% des prélèvements sociaux est sortie du chapeau. Murmures grondants d'un peu partout et d'un peu tout le monde. Ce relèvement inédit touchait à toute l'épargne : PEL, CEL, Assurance-Vie... Et pourquoi pas le Livret A, le Livret Jeune, le LEP... ? Que penser de la patronne du F.M.I. qui a mis son grain de sel et a proféré la bonne idée qu'il fallait taxer l'épargne de ses compatriotes, au nom de la résorption de la dette. La majorité des Français est davantage Petit Poucet que Ogre. Les miettes qu'ils amassent ne font pas des géants (vous pouvez me rappeler le taux rémunérateur du Livret A ?). Avec la crise qui ne veut pas décaniller et assaille nos côtes sans relâche, ces rémunérations sont devenues si mesquines qu'il faudra envisager de ne plus rien placer de nos économies (pour ceux qui en ont).

Les grondements populaires ont fait lâcher du lest  : c'était trop. Et ça l'est encore. Reste à défendre l'Assurance-Vie, placement favori des Français qu'il se dit, qui, elle, sera rognée par ces prélèvements à 15,5%

Mais au fait, pourquoi vouloir épargner ? Ça ne sert à rien, ça signifie qu'on est riches et donc qu’on peut tendre la main au gouvernement. Aux petits épargnants donc de relancer une économie débile !

Mais tout baigne, Madame la Marquise, tout baigne. Les multinationales sont exemptes de ces taxes : normal leur siège social n'est pas en France.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 19:32

 

Ça y est, j'ai enfin retrouvé ma troisième main. Je peux à nouveau songer à publier un article. Pour l'instant, je me contente d'aller sur les blogs des copains et laisser mes commentaires. Mon retard est plutôt monstrueux, mais je vais m'employer à reprendre le fil. Après ces longs mois sans connexion, cela me soulage de retrouver une U.C. en état de marche. Le pied ! Et même si Karak me conseille de n'être pas l'accro débile qui ne respire plus parce que son foutu engin est en rade, cela me satisfait d'avoir à portée de paluche l'engin démoniaque qui me relie au reste du monde. Certes, j'ai perdu l'habitude de commenter l'actualité, de me pencher sur les méfaits de la société moderne, de dénigrer tout ce qu'il se passe parce que cela ne corresond pas à mon ressenti, mais je peux très aisément me laisser piéger par la facilité qui consiste à s'asseoir face à un écran, le clavier bien en mains, les idées claires (ou loufoques, sinon sinistres) et me livrer sur le réseau au jeu de l'échange aveugle. Je ne connais pas mes interlocuteurs, et c'est bien cela qui est fascinant, découvrir X ou Y, tisser des liens sur la toile, ces rencontres qu'on n'aurait pas imaginées il y a quelques 20 ans déjà, quand internet n'était que professionnel et que Unités Centrales et périphériques n'avaient pas encore envahi tous les foyers. Au fond, est-ce nous qui avons domestiqué le réseau ou bien est-ce le réseau qui nous a domestiqués ? Je n'ai pas la réponse, mais je sais que sans ce diable de réseau, je me sens devenir carrément manche, comme si on me tronquait d'une part de moi. D'une part bien plus importante que je ne le soupçonnais. Sans doute devrais-je m'interroger plus avant, tenter de décrypter cette addiction saugrenue. J'en ai tout le loisir, mais je sais avec certitude que je ne me livrerai pas à cette auscultation approfondie qui me ferait douter de mon état mental. Je préfère m'absoudre tout de suite car à quoi bon se poser des questions quand on a conscience qu'on peut vivre sans tout cela, sans ce tissu social anachronique que l'on se crée au cours de ses pérégrinations sur la toile ? Il y a comme un confort moral à se savoir en lien plutôt que reclus dans une solitude infernale. Et puis, il faut bien le reconnaître, c'est tellement plaisant de découvrir chez d'autres les mêmes préoccupations, les mêmes opinions ou leur contraire. Au fond, ce mode de communication permet de rencontrer, au moins virtuellement, des gens dont on ne saurait jamais rien si internet n'existait pas. Ce mode de partage n'est pas exigeant en soi, c'est nous et nous seuls qui acceptons qu'il le soit. Sans doute parce que cela nous arrange et que nous avons davantage envie de nous ouvrir au monde que de nous en éloigner. Les tours d'ivoire sont d'un autre temps.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 13:10

 

Toujours pas de PC en ordre de marche : l'unité centrale a été recréée, mais il manque l’indispensable système qui me permettrait de reprendre le fil. Dramatique ! Si, si, je vous assure : je crois bien que ça me démange à nouveau : les idées affluent et même se bousculent. Vivement que je récupère le système et que je sois à même de vous envahir, au moins sur vos blogs. Je croise les doigts pour que cela advienne très vite car je me sens brimé de ne pouvoir tapoter à loisir. Bon, c'est vrai, j'ai une foule de choses à faire et le temps passé devant un écran est peut-être du temps perdu. Cependant, je ne parviens pas à me convaincre qu'un clavier fonctionnel est une mauvaise chose et qu'il vaut mieux s'en servir pour, non pas montrer une présence, mais bien plutôt qu'à toujours se taire, on finit pas dire amen à tout. Comment le monde pourrait-il changer si on garde le silence, absolvant ainsi les uns et les autres de leurs erreurs ? Le monde bouge, c'est vrai, on n'y peut peut-être rien puisque ça val mal, mais se réfugier dans son jardin, si cela permet de le cultiver, cela exclut également les autres. Je crois que je ne sais pas vraiment me taire tout à fait. Et puis, les blogopotes, ça ne compte pas pour rien. Donc, j'ai vraiment hâte de renouer la conversation avec eux.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 18:57

Hello, mon PC a rendu l'âme. Cette mort irrémédiable m'ampute de ma troisième main. De quoi être complètement déconfit. Alors que je voudrais reprendre le fil de mes pensées, recoudre les déchirures d'un temps pas si lointain qui me voyait m'animer et me faire agir à travers les mots. Tout cela me manque et souvent je me dis qu'il me faut reprendre du service, exprimer mon ressenti face à ce monde dans lequel nous vivons qui n'apporte pas, hélas, bien de la joie ou du plaisir.

Je vais lire les uns et les autres, mais comme la nouvelle version m'a fait perdre la plupart des liens, je n'ai plus que ma mémoire pour aller ici et là quand je le peux, le plus souvent en journée, parce que j'ai un trou dans mon emploi du temps et que je dispose d'un PC connecté. Mais je ne goûte guère ce temps grappillé, haché, trop bref pour émettre un commentaire. Un peu comme si je volais ce temps au détriment d'autre chose. Alors vivement la nouvelle tour qui me permettra enfin de jouir de cet outil si pratique, devenu, malgré moi, indispensable au rythme de mes journées. 

Je pourrai enfin me plonger dans le manuel pour apprivoiser, peut-être, la nouvelle version qui, pour l'instant, échappe à mon entendement. Mais j'ai pu retrouver tous mes articles, ce qui n'est déjà pas si mal car je croyais que le changement de version m'avait tout fait perdre. Ouf !

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 15:31

Cet article est reposté depuis Le blog de geo - c'est pas lui.

Elles traversent les siècles,

Elles bravent le temps

Les statues nous regardent

Et nous attendent...

 

Figé dans le temps...!!

De la haut elle crache sur l'humanité

Mais qu'a t'elle donc pu lui faire?

 

Figé dans le temps...!!
Repost 1
Published by geo
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 15:19

J'ai enfin décidé de consacrer un peu de mes loisirs au retour sur mon blog en consultant le manuel d'utilisation. Ben, c'est pas commode puisqu'il faut appeler la suite de l'article qui m'intéresse. Ça, c'est le premier handicap. En second lieu, après avoir épluché tant et plus les rubriques une à une, je patine encore. En fait, ce manuel n'est guère autre chose qu'une vitrine inintéressante qui ne permet pas vraiment de saisir l'outil dans le détail. Sans doute est-ce dû à ma bêtise crasse et aux lacunes de mon éducation, mais me voilà en poste restante, en berne, en panne. Je dois être sacrément cloche pour ne pas avoir saisi dans toute sa finesse les explications données. Vais-je encore m'accrocher à ce qui fut une passion dévorante tant il y avait à dire ces dernières années.

Oui, encore une déception qui s'ajoute aux précédentes (nombreuses)... A bientôt... peut-être

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 14:27

A voir dans le 'Manuel d'utilisation'

 

 

Publicité due à l'inactivité du blog

Si votre blog est inactif pendant plus de 45 jours, une publicité vient se placer dessus. OverBlog est une plateforme gratuite, un blog inactif doit être rentabilisé s'il n'est pas utilisé. Il suffit que vous mettiez votre blog à jour pour que la publicité disparaisse, en publiant/modifiant un article par exemple.
Si vous ne souhaitez pas mettre à jour votre blog régulièrement, vous pouvez
souscrire au pack Premium, où la publicité n'apparaît pas si vous ne le souhaitez pas, même après un certain délai d'inactivité.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 14:09

 

allons bon, voilà X temps que je tente de joindre l'équipe d'Overblog pour demander quelques explications et surtout protester pour ce changement radical de formule qui ne me convient pas franchement. A chaque fois que j'expédie mes protestations, ça me revient comme un boomerang. Comme s'il était impossible non seulement d'obtenir satisfaction, mais surtout comme seuls les privilégiés Premium étaient autorisés à entrer en contact avec OB. Lors de ma dernière expédition à leur intention, j'ai vu s'afficher un message comme quoi cette adresse était réservés aux premium... Non, non, ça ne s'invente pas.

 

Si on ne fait pas joujou (je viens de l'apprendre) sur son blog pendant 45 jours d'affilée, on lui colle systématiquement de la pub car un blog gratuit doit être rentabilisé... Comme rétorsion, on dirait bien qu'il n'y a pas mieux.

Décidément, je me tâte et me tâtouille... Déjà que je ne reçois plus d'alerte des commentaires... Ca me gonfle...

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche