Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 16:45

Fin du suspens. Le 1er ministre est désormais connu. Une belle prise pour le météore qui passe de la théorie à la pratique. Il veut abolir le vieux concept d'une gauche et d'une droite en opposition. Pour lui l'ère nouvelle consiste à briser ce clivage qui n'a pas lieu d'être. Un premier succès donc. Il faut maintenant attendre la suite pour voir si le pari, enjeu de son mandat, sera pleinement réalisé. Maintenant au tour de la composition d'un gouvernement équilibré.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 12:47

Les médias n'en peuvent plus. A cette heure, on ne sait toujours pas qui est le 1er ministre. Aïe ! Ca les chatouille grave. Ils transpirent sous les spots et tentent d'en savoir davantage avant tous les autres. Eh bien merde, toujours rien qui filtre. Alors, ils répètent en boucle qui est, selon eux, le pressenti. Sortant de la droite, évidemment.

Le président doit s'envoler pour Berlin. Du coup, ils sont tous sur les charbons ardents : qui sera le plus sérieux et qui saura avant tout le monde ce qu'il en est. Rien ne filtre, vraiment rien. Tout n'est que présupposés.

Mais au fond, pourquoi ne pas attendre patiemment la nouvelle qui sortira du chapeau présidentiel ? Après tout, il a bien l'intention de gouverner et de ne rien dire. Il tient non pas au secret mais à ce que les méthodes journalistiques varient. Ce ne sont pas eux qui gouvernent. Qu'ils restent donc à leur place. Il semble que le météore Macron soit un phénomène qui n'entre pas dans les normes habituelles. Tant mieux !  Il y a toujours eu trop de fuites, sans compter les bouquins parus où tout se sait (en principe, il y doit bien avoir du vrai, mais la perception de chacun est susceptible de faire douter de l'authenticité des informations livrées en pâture à la curiosité des auteurs et des lecteurs).

Pour ce qui est de moi, j'ai de la patience à revendre. Je saurai ce qu'il en est quand le voile sera levé.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 13:54

Voilà le nouveau président intronisé. Fini le temps de la  campagne. Il a promis de se mettre au travail dès ce soir. Si dans sa tête tout est clair, la meute journalistique ne cesse d'émettre des supputations quant au futur 1er ministre. De gauche ? De droite ? Et lorsqu'ils soulèvent ce problème (apparemment crucial), leurs suppositions vont bon train. Personne ne sait ce qui va sortir du chapeau. Ce qui alimente le fonds de commerce des commentateurs, tous plus spécialistes les uns que les autres. Quelle impatience !

Et nous alors ? Eh bien, il a promis de nous consulter. Comment ? Ca, on n'en sait rien. Mais le président a décrété qu'il serait à l'écoute. J'espère pour lui qu'il disposera d'une Armada de secrétaires pour répondre aux différentes propositions, réclamations, suggestions...

Ce président hors normes a tout de même accepté de sacrifier au faste régalien, très conservateur. Mais, bavard comme une pie, il a eu du retard pour tout. Bon, peut-être à cause de son prédécesseur qui lui a tenu la jambe pendant, dit-on, une heure.

J'ignore ce qu'il décidera  ce soir, mais nous ne devrions pas tarder à savoir à quelle sauce le gouvernement à venir sera concocté. A mon avis, il y aura une juste proportion entre les différentes sensibilités et le chef du gouvernement devra tenir compte de tout. Pas une mince affaire. Il lui faudra être à la fois ferme et diplomate. Bonjour le boulot.

Et, à partir de la semaine prochaine, ce sera boulot, boulot, boulot. Notamment en vue des législatives. Là encore, pas une mince affaire. Le pari présidentiel est d'avoir une majorité composée tout à la fois de membres de la société civile et de parlementaires chevronnés. S'il y parvient, il faudra se dire que non seulement il sait ce qu'il veut mais qu'il est suffisamment intelligent pour amener les réfractaires de tous bords à composer avec lui. On parie ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 09:23

Comment ne m'a-ton pas informé que l'audience était avancée d'un jour ? Zut alors ! Je ne découvre que ce matin l'existence de la mise en examen de gros sourcils. Le réveil est brutal. Bon, de toute façon, il n'y coupait pas. Quatre chefs d'accusation dans l'inculpation. Reste que cette affaire est loin d'être arrivée à son terme. Il continuera sa campagne malgré tout et surtout malgré ses assertions précédentes. Parce qu'il espère être élu et ainsi échapper au jugement qui sera prononcé... tardivement. Le P.N.F. peut agir rapidement, il en va tout autrement de la justice au long court.

Le feuilleton continue.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 17:29

C'est une pluie orageuse qui nous tombe dessus :

a) Une information judiciaire est ouverte par le parquet financier à l'encontre de gros sourcils.

b) Un proche de MLP est mis en examen pour abus de biens sociaux. Cela fait déjà la deuxième personne à propos de laquelle la justice demande des comptes.

c) L'Europe la vise également et exige le remboursement d'une somme astronomique pour emplois fictifs. La cheffe est convoquée, mais fait un pied de nez.

Décidément, cela change toute la donne : pour la première fois, une élection présidentielle suscite bien des affaires. Serait-ce à dire qu'un vent de grogne a saisi la justice, en réponse au dégoût du peuple ?

Que va-t-il se passer maintenant ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Actu
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 09:28

C'est aujourd'hui le dernier tour de la primaire de gauche, heu pardon, socialiste. Les deux concurrents ont ferraillé comme de bien entendu, l'un s'opposant à l'autre et vice-versa. Il y a les tenants de chacun des deux. La chose la plus sûre, c'est que les anti-Valls vont se précipiter. Surtout parmi les jeunes qui ne veulent plus d'autoritarisme.

Je ne ressens aucune impatience, je me contente d'attendre. Après tout, comment se sentir concerné quand on sait que la bataille est perdue d'avance. La gauche a trop flirté avec le libéralisme : elle en paiera le prix. Et même le prix fort. Il faut bien se rendre à l'évidence, cette gauche s'est fracturée en deux camps irréconciliables : la gauche dure, campant sur le vieux modèle (les grands principes) et la gauche dite moderne qui a emprunté le courant en vogue. Le diagnostic de l'ancien premier ministre est avéré.

L'issue ne peut être que fatale. Je ne comprends pas que cette gauche, apparemment scindée de manière irrémédiable, n'ait pas eu le sens de la synthèse et de la conciliation. Mais pour arriver à un compromis acceptable, il aurait fallu que les deux camps se rencontrent, posent tout sur la table, discutent le bout de gras jusqu'à renoncer à certains pans de leurs idéologies respectives tout en reconnaissant leurs différences.

Renaîtra-t-elle de ses cendres ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 19:36

L'homme du jour, c'est le tout jeune ministre qui vient de fonder un nouveau parti. Tiens donc ! ? L'idée n'est pas mauvaise, mais qu'est-ce que cela cache ? Son parti ? En marche. Quelle sobriété ! C'est net, fringant, pétaradant. En un mot, jeune. L'idée ?  que ce ne soit pas un parti qui soit de gauche ou de droite, mais un rassemblement de toutes les bonnes volontés de droite et de gauche. Intéressant. Novateur ? Peut-être. Le pays a en effet besoin d'envisager autrement l'avenir. Il a besoin de relever la tête. D'espérer du changement. De sortir du trou dont il ne parvient pas à sortir. Alors, pourquoi pas ?

Cela ressemble à ce qu'on appelle une coalition. Je n'ai rien contre. Depuis le temps que je me dis que tout ce qu'il se passe est idiot, qu'il n'y a que les ego des uns et des autres qui s'entrechoquent lors des élections, qu'il est temps de sortir de ce bipartisme séculaire et qui se déchire depuis trop longtemps, la proposition a de quoi séduire.

Oui, mais... Je ne sais trop que penser de cette situation où un ministre du gouvernement ose se positionner comme un leader avant même que les élections soient en route. Certes, il est jeune, et pour moi, ce n'est pas un handicap. Cependant, j'hésite à adhérer, même si depuis longtemps je préconise une alliance avec les modérés des deux partis qui se disputent la primauté depuis des lustres. Oui, j'hésite, car je ne sais pas ce que cela cache. Ambition personnelle exagérée ? Outrecuidance de quelqu'un qui croit tout savoir ? Et adorerait être calife à la place du calife ? Ou bien un aiguillon piloté en sourdine par quelqu'un d'autre ? 

Il a pour lui de venir de la société civile. Et comme je pense qu'il faudrait que ce ne soient pas toujours les mêmes caciques qui occupent le devant de la scène, sa "civilité" me séduit. Cependant, il sort de l'ENA. Et ça, ça me chagrine. Parce que j'en ai marre des concepts appliqués uniformément grâce à la culture technocratique dispensée par cette école. Qu'il soit passé par le monde de la banque ne me dérange pas vraiment. Il a au moins l'expérience du monde tel que nous le connaissons (à un autre niveau que nous, mais bon...), contrairement à la grande majorité des élus, énarques comme lui pour la plupart et qui n'ont guère cotôyé le monde du travail, celui de la vraie vie.

Alors, que penser de ce monsieur, même pas quadragénaire, inconnu du grand public il y a encore deux ans ? Une étoile montante ? Un mirage ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Actu
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 01:56

Les résultats sont ceux qui étaient attendus sauf sur un point bien p)récis : aucun département n'est tombé dans l'escarcelle du FN. Si pour le Ps, ce n'est pas "la victoire en chantant", en tout cas, c'est un résultat qui en dit long sur le ressort des français à opter mieux que ne le donnaient à penser les sondages. D'où une satisfaction sans partage de voir un échec bien plus cuisant qu'il n'y paraît, le tout étant qu'il était impensable que le troisième tiers s'impose dans le paysage politique. Merci à ceux qui ont voté en suivant leurs idées et non les consignes des partis. On peut en tirer la conclusion suivante : le vrai patriotisme n'est pas mort.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 14:26

Ce n'était que le 1er tour. Et pourtant, il y a du grain à moudre. Comme prévu, le parti en place perd des plumes. En revanche, et là on a le droit de hurler à pleins poumons, le score du 3ème tiers participant est moindre que ne l’annonçaient les sondages. Autre phénomène notoire : malgré la consigne du grand patron, certains UMP, en position éligible au second tour, se sont désistés en faveur du PS. Comme quoi le ni, ni n'est pas bien rodé. Evidemment, ça ne va pas plaire à leur patron, mais j'applaudis face à ce bon sens dont ces hommes et femmes ont fait preuve et la sincérité de leur devoir de citoyens : ils ont, de mon point de vue, fait le bon choix. Tout, sauf...

A dimanche prochain pour les scores finals !

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 15:25

En une semaine, la Russie aurait trouvé des suspects dont au moins un aurait reconnu qu'il avait participé à l'assassinat de l'opposant au régime poutinien.  On peut douter de ce résultat. Il s'agirait d'un tchétchène. Lequel serait musulman et n'aurait pas apprécié que Nemtsov ait jugé scandaleux l'attentat contre Charlie Hebdo. Décidément ce journal suscite bien des violences et des réactions étranges. Qu'on puisse ne pas apprécier un media de ce type, certes, cela peut se comprendre. De là à imaginer qu'un homme soit abattu en pleine ville le soir par un extrémiste au prétexte fallacieux de... Ca ne tient pas la route N'est-ce pas un peu trop facile ? De toute façon, si c'est vraiment la vérité, il ne peut avoir agi seul. Derrière cet assassinat se cache un commanditaire. On sait très bien que le pouvoir en place n'apprécie pas d'être contesté. Le totalitarisme n'est pas nouveau et il semble qu'il ait vocation à éliminer ses détracteurs. Solution de facilité : c'est une mise en garde à l'encontre de ceux qui oseraient manifester leur mécontentement et surtout leur besoin de démocratie. On n'ignore pas que les pays occidentaux sont présentés (par les médias à la botte du Kremlin) comme des malfaisants cherchant à déstabiliser l'équilibre politique du grand Est. Proposer comme hypothèse que ce serait un complot occidental est tellement gros qu'il aura fallu trouver un bouc émissaire. Et quand on sait que les interrogatoires de suspects ne se déroulent pas en douceur, on peut tout à fait imaginer que ces aveux ont été extorqués par la violence : il faut un coupable à tout prix. Le coupable idéal ? pas russe de souche et musulman de surcroît. Tout pour plaire, non ?  Entre l'invasion de la Crimée, des combats contre l'Ukraine qui souhaiterait intégrer l'Europe, rien ne fleure très bon car ça sent son hégémonie à plein nez . Est-ce que toutes ces affaires successives sont innocentes ?  Je crains que non.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche