Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 23:48
Tout le monde s'échine à dévider l'écheveau où s'enchevêtrent les protagonistes de l'affaire Clearstream. Chacun y va de son mot, de son commentaire, de sa théorie. On ne parle plus que de cela. Malgré les efforts prodigués par les uns ou par les autres, les explications ne sont toujours pas claires et le mystère reste entier. Pourtant, c'est quelque chose de très simple, mais personne ne réfléchit de la bonne manière.
Nos deux frères ennemis se conspuent par médias interposés, l'un criant au scandale, l'autre assurant par la voix de ses fidèles qu'il n'a rien demandé. Qui a tort ? Qui a raison ? Ni l'un, ni l'autre !

"Je prends acte" a dit le roi. Mais le lendemain, coup de théâtre, le proc fait appel de la décision des juges. De quoi être retourné pour le tout frais innocenté. Les langues s'échauffent, les esprits sont en ébullition. Le relaxé qui ne l'est plus tout à fait s'insurge et accuse le roi d'avoir imposé l'appel du jugement. Selon lui des contacts auraient été pris. C'est bien connu, les procureurs obéissent au ministre de la justice, et donc au roi. Il n'est pas jusqu'à la reine pour prendre la défense de son époux et de se plaindre qu'on l'accuse à tort. M'est avis qu'on pleure dans les chaumières, qui pour le relaxé retombé sous le coup d'une éventuelle condamnation, qui pour le roi si bien défendu par les siens et qu'on ose traiter de malhonnête.

Quelle belle histoire, n'est-ce-pas ? Et puis ça fait vendre du papier bourré d'encre, c'est donc bon pour le commerce (et pour les finances royales).

"Je prends acte" a dit le roi pour ajouter de suite qu'il restait des zones d'ombre dans cette affaire où son honorabilité avait été mise en cause de manière mensongère.
S'il était contenté de cette toute petite phrase, il ne serait pas évident aujourd'hui pour beaucoup qu'il est derrière l'appel contre son rival préféré. Oui, s'il n'avait pas évoqué les points dont on n'a rien réussi à démontrer mais qui restent en suspens puisque Curiosité en est pour ses frais, l'appel du jugement n'aurait certainement pas eu lieu. Et c'est là tout l'art de la rhétorique : on prend acte (difficile de faire autrement surtout quand on n'a pas le pouvoir de faire soi-même appel), mais on peut à loisir distiller le doute et ainsi permettre une ouverture sur un second procès. En effet, point n'était besoin de conciliabules au palais, ni de convoquer le proc ou lui téléphoner. Il suffisait d'évoquer sans avoir l'air d'y toucher (puisqu'on acceptait l'évidence de la relaxe) les points mensongers ou restés sans explication. L'évocation de ces "mensonges" a suffi à déclencher l'appel. Astucieux, non ?

Mais cela n'est qu'une hypothèse d'école...
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Polémique
commenter cet article
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 07:50

Le jugement avait été rendu : l'ancien grand chambellan avait été relaxé faute de preuves d'une quelconque manipulation. Le roi avait tout aussitôt déclaré qu'il ne ferait pas appel (et pour cause, l'article 497 du Code Pénal n'autorise l'appel que par le Parquet et les prévenus condamnés).

Voilà que le Parquet, justement, fait appel de ce jugement au prétexte que certains points n'auraient pas été clarifiés. Allons bon ! Ca, c'est une bombe à retardement. Et en moins de 24 heures. Que de précipitation ! Comme tout cela paraît douteux !

Pas étonnant que le prévenu, innocenté par le jugement de première instance crie au complot, parle d'acharnement... voire de harcèlement.

D'un côté, une partie civile qui semble accepter un jugement et laisse entendre qu'elle ne fera pas appel (elle est au très au fait des us et coutumes judiciaires), de l'autre l'ancien prévenu non condamné qui, après s'être réjoui de sa relaxe, voit le spectre judiciaire étendre à nouveau ses oripeaux au-dessus de sa réputation, ce qui l'empêchera vraisemblablement de mettre à exécution ses ambitions politiques.

Tout cela semble bien suspect et mérite qu'on y réféchisse. Certes, les juges qui plancheront derechef sur ce cas devraient apporter l'éclairage nécessaire à la condamnation ou l'innocence du prévenu. Mais...

Ce bis repetita tombe à pic, semble-t-il
. La rapidité de décision de l'appel du parquet ne peut paraître que douteux. Voire téléguidé. [Cela se dit, je ne fais que répéter un bruit qui coure.] Cette rumeur qui enfle ne peut que m'inciter à me poser des questions.  On parle de manipulation. Dans ce cas de figure, la mansuétude affichée (je prends acte)  ne serait donc que d'apparence ? Je n'ai nulle envie de prendre parti pour qui que ce soit (ce ne sont pas mes affaires), mais là, franchement, la "ficelle" paraît trop grosse pour que je l'ignore.

Décidément, quand on est frères ennemis, tous les coups seraient permis, dirait-on.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 07:23

Un abonnement à un site permet d'être alerté par sa messagerie, ce qui est bien pratique, n'est-ce-pas ?  Comme tout un chacun j'en ai quelques uns.

Ne pouvant tout suivre à mesure que ça tombe dans ma boîte, je remonte le temps. Sauf qu'aujourd'hui, mystère et boule de gomme, quelle que soit la rubrique que je choisisse d'explorer, je tombe systématiquement sur le même article. Mais que se passe-t-il donc ? C'est bien la première fois que ce type de mésaventure m'arrive. J'insiste quelque peu, mais pas moyen de lire l'article de mon choix. Agaçant !

Ce phénomène est vraiment étrange : mon ordi serait-il vérolé ? Le site en question refuserait-il l'accès aux articles anciens, partant du principe qu'ils ont été lus ? Ou s'agit-il d'autre chose ?

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 07:18


Le royaume a vraiment le chic pour lancer des idées qui vont à l'encontre de la politique européenne.  Il risque de se retrouver en infraction par rapport à la législation communautaire.

A lire cet intéressant article de PcInpact.

http://www.pcinpact.com/actu/news/55178-taxe-france-televisions-operateurs-telecom.htm
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 10:51

Les statisques sont des calculs intéressants que l'on peut manipuler dans le sens que l'on veut.

La prestation récente du roi a démontré que 30% des serfs l'ont écouté de bout en bout. Reste que 70% de la population a zappé cette rencontre qui devait être un grand moment.

Aujourd'hui, on nous livre de nouvelles statistiques sur l'impact de cette page télévisuelle. Et on distribue des satisfecits en veux-tu en voilà. On apprend donc que 57% des téléspectateurs ont été séduits. Extraordinaire, génial, mirifique.


Relativisons cet enthousiasme : il ne s'agit que de 57% de 30%. Certes, c'est une majorité relativement confortable, mais c'est insuffisant et ne nécessite pas que l'on pavoise.  Ce sont donc plus de 70% des serfs qui n'abondent pas dans le sens du roi.


Ces 57% représentent en fait seulement un peu plus de 5 millions de serfs. Au vu des chiffres connus quant à la population intégrale du royaume, cela ne représente qu'à peu près 12%. Une misère.

Si j'englobe la population entière dans ces calculs, c'est en réponse à ces statistiques officielles : pourquoi ne jouerais-je pas, moi aussi, avec les chiffres ? Après tout, n'est-on pas libres d'interpréter puisque tout n'est qu'une question de point de vue ?

Les maths sont peut-être rigoureuses, mais les raisonnements statistiques sont sujets à caution.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 11:35


Mes voyages internetisques m'apportent des découvertes que j'aime à partager. En voici une dont je pense qu'elle devrait vous intéresser.


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Polémique
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 00:00

D'un côté quelques cacas nerveux et on obtient l'HADOPI. De l'autre, un grand chambellan qui détaille avec délectation son plan pour le déploiement de l'internet, de la fibre optique, de l'accès à prix réduit au web pour les familles modestes, le web source de connaissances. Un sacré grand écart entre les deux qui ne cesse d'étonner car un peu trop contradictoire.

Pourquoi prôner la moralisation de l'usage de l'internet par la chasse ouverte contre les pirates-téléchargeurs et prétendre offrir à tous le même accès de la toile ? Etrange comportement que celui de ces têtes pensantes.

Si l'un trépigne et agace, l'autre se montre plus conciliant et rallie davantage de suffrages. Et moi, je me pose, en toute logique, la question suivante : si chacun doit pouvoir disposer du web, que fait-on de l'Hadopi qui n'est qu'un instrument répressif ?

La réponse est simplissime : on le jette aux oubliettes.


Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 17:42


Le peuple haïtien est en plein désarroi suite au séisme. Ils ont besoin qu'on les aide. Philippe a mis en ligne les initiatives prises par différents organismes caritatifs qui leur viennent en aide.



http://groupelocal.over-blog.com/article-haiti-toutes-les-initiatives-pour-venir-en-aide-aux-sinistres-42967679-comments.html#c

Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 19:35

Parce que je vais un peu de partout, je tombe immanquablement sur des sites dont les articles retiennent mon attention. Mais pas seulement les articles. Ma curiosité naturelle m'incite toujours à parcourir les commentaires. Sur certains sites ou blogs, ils sont nombreux. Quand un auteur affiche un compteur à 500, on est en droit de se dire qu'il attire une clientèle intéressante. Alors pourquoi se priver de découvrir ces répondants tout aussi anonymes que nous le sommes ? Certains, le plus petit nombre, effectivement ont des propos qui suggèrent de la réflexion. Malheureusement, la plupart des commentateurs, je l'ai déjà constaté (et écrit), se servent de la très grande liberté qu'offre l'internet pour déverser de l'acide sulfurique verbal quel que soit le sujet qu'aborde l'article.

C'est bien fâcheux. A quoi sert de critiquer, d'assassiner, si c'est sans aucune intelligence ? Si c'est pour la seule satisfaction d'être mesquin, raciste, extrémiste ? Ce que j'ai lu hier me donne la nausée rien que de penser à ces lignes ignobles où se mêlaient de l'envie, de la méchanceté gratuite, le besoin d'exprimer des rancoeurs qui rappellent, hélas, le bon temps de Vichy ? Pourquoi toujours tomber dans cette facilité d'enfoncer des portes ouvertes, de répéter inlassablement les mêmes conneries, les mêmes injures ? Qu'est-ce qui motive cette haine viscérale qui se met à nu dans les mots ?

Chaque fois qu'il m'arrive de lire à fleur de mots, je décrypte malgré moi tout ce non-dit qui est bien plus parlant que les mots eux-mêmes. Mon écoeurement est toujours le même. A chaque fois je me dis que je vais me contenter de l'article, mais je ne parviens pas à échapper à cette irrésistible attraction (malsaine ?) qui consiste à déchiffrer ligne à ligne les phrases jetées en pâture sur la toile. La plupart du temps, je retrouve les mêmes individus peu recommandables qui s'acharnent de commentaire en commentaire non seulement à vilipender l'auteur de l'article mais également ceux qui ont répondu d'un point de vue opposé. La hargne rebondit alors, enfle et éclate en propos encore plus sordides. C'est carrément déplorable.
Dommage que mes pérégrinations hasardeuses soient aussi imbéciles ! Si j'avais l'odorat assez développé pour deviner à la teneur de l'article que le racisme le plus primaire ferait jouir ces penseurs à la con et qu'ils livreraient sans complexe leur peu d'intelligence et d'humanité, je fuirais dare-dare. La nature ne m'a pas octroyé ce sixième sens-là... Je me répète que je ne ferai plus jamais ces détours qui n'en valent pas la peine. Je me suis posé la question de mon masochisme pour conclure que je n'en souffrais pas. Je me suis dit que je me contenterais de ceux auxquels je peux faire confiance et qui ne débordent jamais dans l'exagération, la xénophobie et la vilenie.

Dois-je, parce que l'humanité n'a rien d'idéal et qu'elle se montre très souvent dans ses aspects les plus vils, cesser ces quêtes à l'aveuglette ? Ma réponse est claire : NON. Pourquoi me priverais-je de ces allers et venues hasardeux qui m'apportent davantage qu'ils ne m'enlèvent ?


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Lectures
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 10:05
Et surtout n'oubliez pas de respecter l'Hadopi.

Ainsi pourrait-on interpréter l'exemple fort mauvais donné par le parti royal qui, pour la seconde fois, a eu l'outrecuidance  de ne pas se plier à ce qu'il impose à tous les serfs. Sans doute se croit-il au-dessus des lois qu'il impose aux sujets de sa majesté.

D'aucuns diront que c'est là un défaut de la jeunesse puisque ce sont les écervelés de ce parti qui ont lancé toute cette histoire sans aucune précaution. Oui, certes, cependant ils n'auraient pas négligé la démarche d'avoir l'aval du parolier et de son musicien.  Ni d'en demander l'autorisation à la maison de production qui ne l'aurait pas accordé par souci " d'esprit non partisan". Tiens donc !

Bref, le parti royal est condamné à payer cher, très cher (bien plus cher qu'après son premier "piratage". Merci qui ?) pour une vidéo musicale qui ne vaut pas grand chose et qui est même ridicule. Tous ces ministres qui se dandinent et font des gestes "ronds" comme s'ils avaient 15 ans, heureusement que le ridicule ne tue pas...C'est à cela que l'on comprend que c'est un parti de vieux puisqu'ils ne se voient pas en situation. A croire qu'ils souffrent tous d'un glaucome...

Cependant ayons la bonne grâce de reconnaître que ce "lipdub" (beurk, quel mot... ! ça sent son anglais de cuisine) nous aura secoués de rire. Quant à l'amende, là on rit jaune : nos picailloux vont tomber dans l'aumônière québécoise.


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche