Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 22:27

A trop parler et à parler trop vite, on finit par fâcher tout le monde. Après les illettrées, après le costard, après ceux qui ne sont rien, après les fainéants, voilà les fouteurs de bordel. Décidément, il n'en rate pas une. Pas étonnant qu'il y ait de la contestation : certains mots vulgaires suscitent la révolte. Et pourquoi  ? parce qu'ils dénoncent à eux seuls le peu d'estime dans lequel les citoyens sont tenus par le chef de l'état. On parle de mépris. Je parle de morgue et de prétention. Quand on est né avec une cuiller en argent dans la bouche, quand on a fait de très bonnes études, c'est facile de toiser le menu peuple qui peine, transpire et gagne chichement sa vie. Il a vécu sur quelle planète pour être aussi imbu de sa réussite ? Au fond, c'est un gamin mal élevé qui, parce qu'il est arrivé à ses fins, se croit tout permis. Notamment cette suffisance qui émerge systématiquement quand il s'agit des revendications des uns et des autres. Et ça se dit le chef. Ben voyons ! Tout le monde est respectable, alors, qu'il modère ses propos et adopte un langage moins outrancier parce que trop familier. C'est indigne de ne pas savoir se contenir et préférer l'insulte à l'indulgence. S'il avait vraiment eu un parcours semé d'embûches, on ne lui reprocherait pas cet orgueil mal placé. Ce n'est pas en effet faire preuve d'intelligence que de ravaler les protestataires à ce qu'il ne sont pas. Un peu de compréhension pour ces inquiétudes qui se révèlent parce que tout change. Il faut vraiment être idiot pour ne pas saisir la lourdeur du stress de ce peuple méritant qui trime tout au long de sa vie et voit son investissement récompensé par des flèches assassines. Un peu de dignité, s'il-vous-plaît, du respect pour ces travailleurs qui peinent et suent par tous les pores, qui parviennent à la retraire totalement épuisés et quasi sans grands moyens.

Pas de doute, il est parvenu à se faire élire, mais il oublie un peu trop facilement qu'il doit se rapprocher de ce peuple désemparé pour lui insuffler du courage et surtout de l'espoir. Pour l'instant, il a tout faux. Que d'occasions ratées... !

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 15:54

Aujourd'hui, signature solennelle de la première ordonnance de cette ère qui nous ahurit. Les contestations sont nombreuses mais nous restons amorphes. Comme si nous avions conscience, mais en silence, que les protestations sont inutiles. De quoi avons-nous peur ? Que craignons-nous le plus ? De n'être pas écoutés ? De n'être pas compris ?

Notre silence vaut acceptation. Du moins est-ce ainsi qu'il est compris. Et c'est tant mieux ! enfin, pas tout à fait. En effet, notre rogne n'est pas encore assez forte pour que nous protestions autrement que par un silence prolongé. Jusqu'au jour où notre réaction sera si violente que notre colère se déchaînera. Et que rien ne l'arrêtera. Sauf qu'il sera trop tard : la légitimité démocratique de l'élection vient contredire notre ressentiment. Même si celui-ci est justifié par le désordre qui s'inscrit désormais dans notre quotidien. Lâcheté ? Fatalisme ? Sans doute un peu des deux.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 12:47

Où que je regarde, je ne vois que déception ou violence. Qu'y a-t-il de plus urgent que de s'occuper de ce qu'il se passe ici et là ? Ouragans, tirs de missiles, catastrophes humanitaires, guerres sans issue... Sans compter les esprits échauffés qui ne songent qu'à mettre le feu aux poudres (tournez-vous vers l'est et une dictature qui n'a rien d'insignifiant).

Nous abordons un tournant inévitable : une fin de civilisation comme d'autres en ont connu avant nous. Dissensions ethniques, terrorisme, appauvrissement des populations, règne de la finance...

Une ère civilisationnelle s'ouvre devant nous comme un gouffre béant dont on ne peut apercevoir le fond. Faudra-t-il un cataclysme de plus pour qu'on ouvre enfin les yeux ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 11:46

La volonté de puissance de l'asiatique le pousse à la démesure : il n'a de cesse d'envoyer valdinguer dans le ciel ses missiles. Histoire de montrer qu'il ne démord pas de ces petits bijoux nucléaires et qu'il est prêt à tout. Ce n'est, pour l'instant, qu'une démonstration de force. Faite pour impressionner ?

Que veut-il à la fin ? Détruire la planète ? Est-il conscient de ce que cela représente et pas que pour les autres ? Connaît-il seulement l'existence d'Hiroshima et Nagasaki ? Les conséquences désastreuses sur les populations qui avaient été bombardées ? Les séquelles que le nucléaire engendre ? Ou bien veut-il ignorer ce que l'histoire récente a enseigné à la terre ?

Cet aliéné venu dont on ne sait où représente à lui seul la bêtise crasse de l'homme. Il ne doit pas être bien entouré pour persister ainsi. A quoi servent donc ces gradés militaires, tous plus âgés que lui et qui abondent dans son sens, applaudissant à tout rompre à ces exploits ? Certes, ce facho qui se prend pour dieu ne tolèrerait pas la moindre controverse, le plus petit conseil de prudence. Ne devrait-il pas penser à son peuple qui crèverait carrément de misère si la Chine n'était pas son alliée et ne fournissait de quoi vivre à une population dont on ne peut envier la misère ?

Un matamore inconscient, qui joue à faire peur et qui démontre que l'invention nucléaire est la pire de toutes. Un débile profond qui se veut fort et qui induit dans la population un comportement d'acceptation tacite parce qu'il n'a pas d'autre choix que de se taire : la controverse n'est pas admise dans cette région lointaine et l'opposition est totalement muselée. Pour ne pas dire inexistante.

C'est vraiment craignos.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 11:03

Je fuis la ville pour une simili-campagne pour quelques jours. Les articles sont en brouillon. Peut-être qu'à mon retour, ils paraîtront.

A plus

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 14:00

Tous, oui, de droite, de gauche, ils causent bien. Mais les mots ne sont jamais que des mots. Ce ne sont pas les mots qui feront évoluer la société, enterrer le chômage, créer vraiment du travail, faire une place pour que chacun puisse vivre décemment. Mais voilà, la communication est le dernier truc à la mode pour convaincre tous et chacun. On parle, on jacte, on développe, on propose, les propos sont toujours convaincus, on met l'accent sur la misère, sur le problème que notre société ne sait pas résoudre, celui qui permettrait qu'il n'y ait personne abandonné à lui-même. Parce que les méthodes employées jusqu'à aujourd'hui méprisent les individus et ne tiennent compte que de la finance.

Ah ça oui, ils causent bien dans le poste. Pour le nouveau chef de l'état, sa jeunesse, son entrisme (amalgame gauche-droite), son déterminisme ont pu séduire. Oui, mais voilà, ces bonnes paroles qu'il distribue généreusement dans les médias (il contrôle toute sa communication) ne l'empêche pas de commettre des écarts de langage. Manque d'expérience ? Ou provocation ?

Le tout dernier ? Injustifiable. D'ailleurs, la fable narrée après sa sortie malencontreuse (il n'aurait visé que ses prédécesseurs... j'ai du mal à le croire) semble démontrer une inexpérience notoire en matière de diplomatie, mais surtout ce que j'appellerai une morgue, ou une suffisance. Très déplaisant.

Oui, c'est vrai, il est cultivé, intelligent, mais tellement orgueilleux et ambitieux qu'il génère des sorties malencontreuses qui révèlent sa véritable personnalité. Être imbu de soi semble indiquer une confiance en soi absolue, l'idée sous-jacente qu'on a raison en tout. Et que les autres qui n'ont rien compris ont tort du fait de leur incompréhension.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 11:11

De quoi s'agit-il ? Tout simplement de Gros Sourcils qui abandonne la politique pour la finance. Ne riez pas : il a des talents cachés. Et ce, d'autant plus que, si j'en crois l'article qui vient de me tomber sous les yeux, ce digne homme rejoint une société financière qui s'appelle... TIKEHAU.  Incroyable, non ?

Vu l'esprit des finances dont jouit le bonhomme, il est normal qu'il arrive par le haut à prendre un ticket dans une société de gestions d'actifs et d'investissement. Si le coeur vous dit d'investir de manière sûre, il commence dès septembre sa nouvelle activité (qu'on devine lucrative évidemment).

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans humour ou non
commenter cet article
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 10:24

Cochon qui s'en dédit. Le canard déchaîné a encore frappé. Après avoir tergiversé pour reconnaître que les suprémacistes et autres tordus du ciboulot étaient responsables de la mort d'une femme lors de leur rassemblement sectaire, ce guignol politique fait marche arrière.  

Décidément, il est inapte à gouverner. Un chef d'état ne peut pas et ne doit pas changer d'avis comme de chemise. Il doit tracer une ligne politique claire. Ce qui n'est vraiment pas le cas. Et quoi qu'en pensent certains, rien ni personne ne l'impressionne. Une poignée de main virile n'est pas une affirmation de conquête ou de prise de pouvoir sur l'autre. Avec un décérébré du type actuel, force est de constater qu'il n'est pas fiable et qu'il faut s'en méfier comme de la peste.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 15:48

Nos élus ont des vacances courtes et surtout proches. Pour le cas où..

Le premier d'entre eux s'est reclus sur les hauteurs de Marseille. Baraque avec piscine, promenades dans les environs. En bref, on fait tout un fromage 1) que les échappées estivales en famille soient courtes, 2) que Monsieur et Madame n'aient pas quitté le sol français, 3) qu'ils aient opté pour une destination pareille. Et tout le monde de s'extasier, d'applaudir, de commenter...

Bof ! Qu'est-ce que cela peut bien nous faire de connaître le lieu de résidence du jeunot et de Madame ? 1) ils ont bien le droit d'avoir des vacances (la présidence, ce n'est pas de tout repos), 2) pourquoi les autres élus partiraient-ils et pas eux ?

Il faut vraiment occuper le papier glacé de Paris-Match ou noircir les pages du Monde : ça rapporte, car nous français, paraît que nous sommes compères et commères. Et que le plus petit détail attirerait nos yeux et oreilles. Ben voyons !  Ces pisse-copie  nous prennent vraiment pour des imbéciles : nous avons mieux à faire de nos vacances, n'est-ce-pas ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans fourre-tout
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 14:06

Comment peut-on, encore aujourd'hui, penser que la race blanche est supérieure aux autres ? Parce qu'on est allés coloniser un peu de partout ? Parce qu'on est de la race chrétienne ?  Parce qu'on est des occidentaux ?

Ca ne rime à rien. C'est de la pure violence qui s'exprime. Et les Etats-Unis ont des chancres vérolés qui pensent que la race blanche est supérieure. Alors ces dérangés de la comprenette défilent et l'un d'eux appuie délibérément sur le champignon et fonce sur la foule des contre-manifestants. Résultat : une femme morte et 19 blessés.

La polémique enfle car le Canard Déchaîné a renvoyé dos à dos les deux manifs. Indignation de la part des démocrates et gêne des républicains. On imagine bien que le D.D. ne va pas tancer ces ultras qui l'ont élu. Ce coquin a tendance à ne pas se mouiller : il a besoin de sa base électorale. Mais l'indignation ne diminue pas. Il devra donc mettre en cause sa façon de gouverner s'il veut perdurer encore un peu.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Cousins d'Amérique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche