Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 20:58

Les affaires qui sortent n'arrangent rien à l'atmosphère déjà bien dégradée. Bizarre quand même qu'elles arrivent à ce rythme. Comme si un facétieux s'en donnait à coeur joie et balançait tout sur le tapis, histoire de faire prendre la mayonnaise et mécontenter le petit peuple (la France d'en bas, comme il s'est dit quelques années auparavant). Un coup à gauche, un coup à droite, pour une fois l'alternance est rigoureuse.  Mais tout cela me paraît bien malsain.  Le dernier en date, le fils d'un ministre. Là encore, une sombre histoire sur laquelle ne mégottent pas les chiens écrasés, parce que tant que ça fait vendre, c'est pain bénit. Et pendant qu'on dénonce à force manchettes tonitruantes, tapi dans l'ombre des scandales, le parti d'extrême-droite renforce son potentiel électoral. A force de dégoûter les gens, il est clair que ça fait l'affaire de quelques uns. Au risque de plonger le pays dans une débâcle infernale.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 13:14

Le grand déballage, et par suite, les mises en examens, sont, semble-t-il, en voie de se transformer en chasse aux sorcières, pardon en voie de poursuites judiciaires.

Le dernier en date ? CG qui aurait 500 000 euros quelque part sur un compte et ce depuis 2008. Selon lui, la recette de la vente de tableaux... Assertion dont il prouvera le fondement sur pièces justificatives.

Mais l'enquête a montré qu'il aurait réglé quelques factures en liquide. Pourquoi pas ? Cependant, ce monsieur a reconnu les faits et expliqué qu'il s'agissait de primes versées lors de son passage au ministère du budget, puis à l'Elysée. Or, si mes souvenirs ne me trahissent pas, cette pratique a été abolie bien avant qu'il n'arrive dans la suite élyséenne, du temps où un certain Lionel sévissait à Matignon. Mais ma mémoire est peut-être faillible... Déjà, dans ces années pas très éloignées d'aujourd'hui, la lutte contre cette pratique bien peu catholique (surtout pour un protestant) était passée par là, sans doute pour "moraliser" la vie publique. C'était, dirons- nous, une fraude fiscale admise sous le manteau mais qui a certainement aidé à creuser les déficits, 1 + 1 = 2, donc manque à gagner pour l'Etat.

Si l'on additionne tous ces 'petits' cadeaux ignorés du fisc, la note risque fort d'être monstrueuse, d'autant plus que les personnages ayant accepté ces primes en liquidité ne pouvaient ignorer que ça l'était en toute illégalité. Ah, la morale... ! Ne serait-elle applicable qu'aux petits et superbement ignorée par les grands ? La morale, cette grande absente de nos démocraties, pourtant vantée et même mise en avant parles gouvernements successifs. Si l'on tire la morale de tout cela, c'est que l'honnêteté est un vain mot et que le pouvoir sert à s'enrichir dans le dos de tout le monde via des petits arrangements bien pratiques. 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans phénomène de société
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 10:43

Décidément, cette pauvre Europe en entend des belles. De plus en plus de spécialistes en économie grondent contre l'austérité, la dénoncent et surtout expliquent pourquoi les états s'enfonçent de plus en plus dans la déprime. Pour eux, il faut cesser de vouloir rembourser à tout prix, et prendre le pied inverse à celui qui fait sombrer toutes les économies.

On le savait déjà, mais  il est bon de rappeler que les enquêtes montrent une montée de la paupérisation et un enrichissement qui fait une grimpette remarquable. Contradictoire dit-on, mais hélas, bien réel. Les inégalités se creusent et si on laisse faire, cela risque de déséquilibrer définitivement l'ordre du monde. Nos spécialistes tentent d'élever le débat et de faire prendre conscience aux  élites gouvernementales qu'il faut revoir toutes les données et les traduire par une autre politique moins austère.

L'Europe, via la rigueur teutonne appliquée à tous, est en train de sombrer. Et si elle sombre, les teutons seront dans la même galère que les autres états. Encore faudrait-il que l'Allemagne veuille bien considérer que si elle est, en quelque sorte, un leader, elle n'a pas à s'arroger toutes les prérogatives et doit apprendre à considérer les autres états sur un pied d'égalité.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 07:29

"Ce que nous montrons, au final, c'est que la dégradation de la santé n'est pas une conséquence inévitable des récessions économiques", dit Sanjay Basu. "C'est un choix politique."

 

Voilà la conclusion d'une recherche de deux éminents chercheurs, l'un américain, l'aure anglais. Ils ont étudié les grandes crises, telle celle 1929, l'explosion de l'URSS pour en arriver à cette conclusion. Non seulement la récession est nuisible pour la santé des individus, parce qu'elle ne permet pas de se soigner correctement, parce que les moyens financiers viennent à manquer, mais elle induit également un taux de suicides plus important. Tout cela n'est-il pas joyeux ? Non, ne vous récriéz pas ! j'essaie seulement de tourner en dérision un problème grave, conséquence désastreuse d'une société en mal de repères et qui a cru trop longtemps au tout exponentiel.

C'est un choix politique. Vrai ou faux ? Bien sûr que c'est vrai puisque ce sont les politiques qui se sont désengagés de leurs premiers devoirs en abandonnant aux marchés le pouvoir qui leur revenait de droit puisqu'élus. En ne frappant plus la monnaie et en faisant de la spéculation boursière le moyen-phare de la vie économique, les politiques ont joué aux apprentis-sorciers. Ils n'ont pas réfléchi aux conséquences à plus ou moins longue échéance.

On nous a seriné que la crise n'avait rien à voir avec celle de 1929, les pays allaient relever la tête et s'en sortir. Las ! Les années passent et il devient évident que cette crise-là a sonné le glas des sociétés modernes. Le vieux continent est en mal en point et il faudra vraisemblablement des décennies pour qu'il sorte du trou qu'il a lui-même foré.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 18:33

Découvert par hasard un jeu sorti il y a peu. J'avoue que ma curiosité naturelle m'a fait expérimenter ce nouveau jeu (ce n'est pas la première fois que je hasarde à ce type de test). Si cela vous intéresse, il vaut, la peine d'être tenté.

A vos claviers pour découvrir le pac-huzac !

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans fourre-tout
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 18:58

La Barjot y aura mis le paquet, mais en vain. Ses agitations manifestatoires ont soulevé un problème qu'elle n'avait pas envisagé : la montée de l'homophobie. Cette égérie de la Manif pour tous (mais au fait, où elle a-t-elle déniché l'argent ?), sans doute en mal de reconnaissance, a su mobiliser (on peut lui reconnaître au moins cela) des troupes, certes cathos, mais il y avait foule. Et il y aura encore foule puisque le 5 mai prochain, elle en remet une couche. Je veux bien que chacun ait droit de penser selon ce qu'il est, mais zut, elle aurait peut-être dû réfléchir que son opinion n'était valable que pour une frange de la population et que déjà le fait de ne parler que du mariage pour tous en agaçait plus d'un. A juste titre, car cette loi, on peut être pour ou contre, mais le moment était mal choisi. Il y a tant d'autres problèmes à résoudre : chômage explosif, licenciements en veux-tu, en voilà, crise explosive et sans issue (du moins pour l'instant), inquiétudes de tous quant à l'avenir, notamment celui de nos enfants.

Bref, coiffée au poteau cette manif puisque le calendrier a été accéléré. Ouf ! On va pouvoir passer à autre chose.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 09:53

Rétro-pédalage en matière de résorption des dettes. Après le FMI, l'OCDE, le Trésor Américain,  voilà que Monsieur Barroso dit clairement qu'il faut cesser de courir après les 3%. tiens donc ! Voilà les chantres de l'austérité qui s'éloignent de la ligne directrice imposée par l'Allemagne. Bientôt, Madame Merkel va se retrouver toute seule. Mais cela la fera-t-elle changer sa façon de penser le monde et la méthode pour y parvenir ? J'en doute.

En tout cas, c'est plutôt bon signe que le sieur Barroso réfléchisse au-delà du dogme. Si effectivement la politique d'austérité est reconnue coupable de l'absence de croissance et qu'elle ne peut qu'aggraver une situation déjà bien poblématique, qu'en sera-t-il des décisions prises pour répondre aux injonctions du libéralisme ? Notre pays connaît des impôts insupportables, seront-ils revus à la baisse ? Ce serait étonnant car une fois que la pompe à fric s'est mise en branle, rien ne l'arrête.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 09:53

Rétro-pédalage en matière de résorption des dettes. Après le FMI, l'OCDE, le Trésor Américain,  voilà que Monsieur Barroso dit clairement qu'il faut cesser de courir après les 3%. tiens donc ! Voilà les chantres de l'austérité qui s'éloignent de la ligne directrice imposée par l'Allemagne. Bientôt, Madame Merkel va se retrouver toute seule. Mais cela la fera-t-elle changer sa façon de penser le monde et la méthode pour y parvenir ? J'en doute.

En tout cas, c'est plutôt bon signe que le sieur Barroso réfléchisse au-delà du dogme. Si effectivement la politique d'austérité est reconnue coupable de l'absence de croissance et qu'elle ne peut qu'aggraver une situation déjà bien poblématique, qu'en sera-t-il des décisions prises pour répondre aux injonctions du libéralisme ? Notre pays connaît des impôts insupportables, seront-ils revus à la baisse ? Ce serait étonnant car une fois que la pompe à fric s'est mise en branle, rien ne l'arrête.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 17:58

Pour une fois, nous avons de quoi nous réjouir. Les 7 membres d'une même famille ont enfin été libérés. C'est confirmé. La fin d'une sequestration familiale injustifiable. Le retour pour très bientôt à une vie normale. Mais quelles seront les séquelles pour ces 7 personnes dont on a voulu faire les arbitres d'un chantage ignoble ? Et ces enfants qui avaient suivi leurs parents, que deviendront-ils après cette expérience abominable ? Oser s'en prendre à des enfants pour exercer des pressions en vue d'obtenir quoi que ce soit, relève du crime impardonnable.

Nous ne saurons sans doute jamais quels moyens auront été employés pour parvenir à cette libération collective relativement rapide. D'autres otages ont été retenus bien plus longtemps, notamment ceux qui le sont encore quelque part de l'autre côté de la Méditerranée et dont on n'a guère de nouvelles. Souhaitons pour eux que les contacts permettront de leur faire recouvrer la liberté le plus vite possible.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 21:18

...un os à ronger. Ah, cette affaire JC, quelle aubaine ! Enfin un point d'achoppement lucratif. C'est à qui glosera à ce propos et d'enfoncer le clou. Taper sur la majorité, quel pied ! Ils se drapent dans leur dignité offensée et du mal géré. On parle d'incompétence quand il ne s'agit pas de complicité tacite. Ben voyons ! Les gamelles des uns font la joie des autres. C'est de bonne guerre sans doute. Mais ne serait-il pas préférable de poser ses valises et, au lieu de vitupérer, de crier haro sur le baudet,  ne serait-il pas temps de considérer ce chapitre comme étant clos ? Croient-ils donc que le peuple a envie qu'on s'attarde sur cette erreur de jugement et cette fraude ? Sincèrement, je crois que nos soucis actuels avec une économie plus qu'en berne, l'avenir incertain, la récession qui semble vouloir s'installer durablement et croquer nos derniers sous, c'est plus important à nos yeux que cette affaire malodorante et même pitoyable.

Et ils s'époumonnent, s'agitent, protestent ; c'est à qui passera devant les caméras pour asséner son indignation et la faire partager avec tous ceux qui les envient comme ils jalousent ceux qui sont en place.

C'est bien malsain tout cela et l'atmosphère est de plus en plus délétère. Cela ressemble à un règlement de comptes en règle. Est-ce que ce sont là nos soucis ? Certainement pas ! Et nous aimerions qu'on se préoccupe de ce qui nous angoisse. Et notre angoisse, c'est ce que sera demain.

Messieurs les beaux parleurs, au lieu de vous agiter comme vous le faites, réfléchissez aux moyens de s'en sortir. Vous ne faites que détourner l'attention pour attirer vers vous les projecteurs. Votre égoïsme est répugnant. Laissez le gouvernement travailler au lieu de le harceler comme vous le faites. Vous parlez de mollesse, d'incompétence, de gouvernement à vue, d'absence d'idée, mais vous, faites-vous des propositions ? Si vous vouliez être constructifs, eh bien, c'est raté Vous vous contentez de questions insidieuses, vous émettez des soupçons, histoire de salir ceux qui vous ont supplantés, vous mélangez les torchons et les serviettes. Et vous vous posez en censeurs indignés par l'incapacité de ce gouvernement à avoir su détecter le mouton noir. Quand vous aurez compris qu'il ne sert à rien de mettre de l'huile sur le feu, qu'il faut aller de l'avant, vous aurez au moins progressé. Mais pour l'instant, vous n'êtes que négatifs.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche