Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 11:46

Oui, je m'adresse aux retraités. La raison est simple : depuis l'an dernier, la CSG a augmenté et devrait l'être encore. La toute dernière a été votée en catimini en décembre et appliquée au 1er janvier. La  casa pondue en 2014 ( réservée aux retraités) était de 0,3. Désormais le pourcentage est de 0,5. On ne fait pas mieux en impôts superfétatoires. Que voulez-vous, il faut être solidaire, n'est-ce-pas ?

Qui n'est pas titulaire d'une assurance-vie (placement préféré des Français) ? Quasi personne. Alors, si elle est arrivée à échéance, mieux vaut aujourd'hui la mettre sur un compte non rémunéré. Ainsi non seulement vous échapperez à la CSG, mais en outre vous disposerez librement de liquidités. Car il faut savoir une chose essentielle : vous envisagez des travaux. Pour régler la facture, vous puiserez dans votre assurance-vie. Pour débloquer les fonds, il faut compter trois semaines. Aïe ! Mieux vaut le savoir avant de vous engager auprès de l'artisan.

Je vous conseille de regarder ce site, riche en enseignements. Le calcul des contributions diverses et variées se fait sur le brut (eh oui, même la cotisation sociale n'est pas épargnée alors qu'elle est déduite du brut).

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2971

On est au pays des bisounours.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 11:09

Tout à fait par hasard, j'ai lu un article qui m'a fait bondir (tiré d'une émission de M6)..

Vous êtes célibataire ? Si vous touchez moins de 1238 euros, vous êtes dans la classe populaire. De 1238 à 2225 euros, vous êtes dans la classe moyenne. Au-delà, vous êtes une personne aisée.

1er constat : vu le coût actuel de la vie, on ne peut vivre aujourd'hui avec moins de 1500 euros.

2ème constat : entre 1238 et 2225 euros, la différence de revenus est d'environ 1000 euros.

Je vous laisse calculer les deux autres rubriques dont vous tirerez facilement la conclusion : la différence entre les planchers et les sommets sont d'environ 2000 euros.

- Vous êtes en couple sans enfant ? Si vous touchez moins de 2414 euros, vous êtes dans la classe populaire. De 2414 à 4389 euros, vous faites partie de la classe moyenne. Au-delà, vous êtes dans la catégorie aisée.

- Vous êtes en couple avec deux enfants ? Si vous touchez moins de 3 219 euros, vous êtes dans la classe populaire. De 3 219 à 5 544 euros, vous êtes dans les classes moyennes. Au-delà, vous êtes dans la catégorie aisée.

Bizarrement, on n'évoque pas le seuil de pauvreté. Serait-ce à dire que ceux qui ne perçoivent pas au-delà de 1200 euros n'existent pas ?

Je ne sais pas qui se cache derrière cette étude, mais je la trouve carrément biaisée. Une telle différence est inadmissible. Et comme il en va de même pour les impôts sur le revenu, pas étonnant qu'on saute d'une tranche à l'autre sans avoir besoin de gagner beaucoup plus que le haut de la fourchette.

Les grands calculateurs ne semblent pas s'émouvoir de ces différences criantes et encore moins de la honte qu'ils devraient éprouver à créer artificiellement des catégories aussi tordues.  Il serait temps de revisiter les fondamentaux, et pas seulement ces seuils artificiels. Si l'impôt est proportionnel, pourquoi ne pas supprimer ces tranches catégorielles imbéciles et pratiquer un pourcentage pour chaque niveau de revenus (je précise, en faisant sauter ces seuils incongrus) ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 19:44

Je ronchonne, je râle, j'en ai ras la casquette. Je suis à l'écoute et plus le temps passe, plus je me demande si je vais pouvoir faire un choix véritable. Je regarde derrière moi et que vois-je ? rien que des événements qui me déplaisent, des décisions que je juge arbitraires, des lois ineptes, en bref, la politique me court sur le haricot, tellement que ça en devient virulent. Je ne suis pas du genre obsessionnel, mais avec tous ces mois passés à tenter de comprendre, à éplucher les différents programmes, à vouloir absolument l'assurance que je ne commets pas une erreur, je patine de plus en plus. A qui la faute ? Suis-je responsable de ce qu'il se passe ? Dois-je me fier aux concurrents qui prêchent pour leur chapelle et assènent leurs vérités comme autant de dogmes absolus ?

Que puis-je espérer quand je constate que plus c'est gros, plus ça marche ? A qui se fier ? Qui saura prendre le pouls réel des électeurs ? Qui saura les rassurer alors que l'avenir s'assombrit pour la plupart ? Songent-ils seulement un court moment que ce qu'ils prétendent imposer ne convient pas au plus grand nombre ?

Il n'y a pas de candidat idéal. Si j'en avais la possibilité, je prendrais un petit quelque chose aux uns et aux autres, je secouerais le tout comme si je préparais un breuvage. Peut-être alors sortirait-il du shaker un personnage de qualité. Hélas, je rêve de l'impossible. Que me reste-t-il d'autre ? Aucune porte qui s'ouvrirait sur une part de rêve que je revendique. Une solution semble alors être de tenter l'extrême. D'autant qu'à tout bien réfléchir, je finis par me dire que ceux que de Gaulle qualifiait de veaux mériteraient de se frotter à la gabegie pour comprendre enfin que c'est à chacun de se prendre en mains et de cesser d'attendre et d'exiger tout de l'état.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 18:49

Et voilà, c'est fait : les Ecossais veulent un referendum pour se séparer de l'Angleterre. Theresa May doit se sentir mal. Etant donné que les tractations avec l'Europe ne sont pas encore engagées, elle a beau jeu de freiner des quatre fers. Les pourparlers de la sortie de l'Angleterre ne sont pas encore entamés. Et ce sera un processus long. On parle de 2 ans. Au moins.

Ca débute plutôt mal pour la Première Ministre. D'autant qu'elle sait que l'Europe ne lâchera rien car c'est elle qui détient le pouvoir de contrecarrer les exigences anglaises. Position de force donc pour l'union européenne.

C'était à prévoir, mais sans doute Madame May pensait-elle que cela finirait aux oubliettes. Douche écossaise donc !

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 10:06

Il n'y a pas qu'ici que les déboires atteignent les puissants. De l'autre côté de l'Atlantique, les décrets trumpiens suscitent des broncas. Ce cher Donald, dans sa haine des migrants, menace les maires des villes américaines qui refusent d'expulser les migrants. Ces villes en ligne de mire ont tout simplement décrété qu'ils resteraient un asile pour les migrants. Une seule a cédé : Miami. Quant aux autres, le même Donald veut leur sucrer leurs subventions fédérales. Rien que ça. Imaginez donc ce que serait l'accession de Dents de la Mer si par hasard le vote inclinait en sa faveur. Pas de doute possible : la chasse aux sorcières irait bon train.

La résistance des grandes villes, qui se sont proclamées villes-sanctuaires comme New-York et tant d'autres sont, aux yeux du canard déchaîné, comme une insulte. Nul doute qu'il ne mette en pratique ses menaces. Cependant, il s'attaque là à quelque chose qu'il lui sera difficile à mettre en pratique : San Francisco a déposé plainte contre DT en janvier. S'il persiste, d'autres villes déposeront plainte. Et là, le Congrès devrait réagir. Même si ce fou déjanté a limogé tous les juges pour les remplacer par des affidés.

Cependant il vient d'essuyer un sacré revers : il doit renoncer à supprimer l'obamacare, mesure-phare du précédent président. Une trentaine des élus républicains a rejoint le camp des démocrates. La majorité a donc échoué dans une entreprise de destruction de ladite loi sur la santé. Un sacré coup dur : c'était la première grande loi de cette présidence.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Cousins d'Amérique
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 09:21

Actuellement, la pollution de la campagne est diverse. Certes, il y a les affaires, les mises en examen, mais pas que. Il est des discours qui occultent jusqu'aux idées fondamentales. Et qui se font entendre au-delà d'une frange répertoriée comme sensible à la violence.

J'écoute toutes les transmissions des déplacements des uns et des autres. C'est pas joyeux. Mais la candidate fait plus fort que les autres. Son sens de la démagogie n'est plus à démontrer. Hélas ! Ses auditoires lui sont acquis et scandent avec une régularité de métronome des "on est chez nous" continus dès qu'elle évoque nos compatriotes musulmans. Cette ponctuation régulière est manifestement incitée par les mots employés, les petites phrases assassines prononcées avec le sourire, et autres trucs verbaux qui fonctionnent à la perfection. C'est à en être dégoûté. Et c'est là que je me dis que les têtes sont lessivées encore et encore. Prêcher des convaincus, rien n'est plus facile. La méthode Coué fonctionne à merveille.

Il n'y a pas qu'elle pour polluer le débat. Gros sourcils, tant il est dans le pétrin, n'hésite plus à parler de cabinet noir à l’Élysée, et même d'écoutes téléphoniques. Il tente le tout pour le tout, sort des cartouches de gros sel afin de détourner l'attention de ses affaires qui lui ont valu une mise en examen. Tout cela grâce à la parution d'un livre "à charge" (ce qui reste à prouver) à propos de comportements élyséens. Saisir la justice, alors que l'un des auteurs dudit livre a rétorqué qu'il n'avait jamais été question d'un cabinet noir, n'est qu'une manœuvre pour faire oublier les affaires en cours. Dénigrer sans preuve irréfutable est un manquement à l'honneur. Mais peut-on en avoir un tant soit peu quand on est sur la sellette et que la réputation se délite ?

L'air devient irrespirable. Est-ce la faute des citoyens si ses représentants commettent des fautes susceptibles de les voir confrontés à la justice ? Et que penser de ce qui se dit à propos de la justice ? Il me semble qu'elle est indépendante du pouvoir central et donc ne répond pas à des propos en l'air. Elle enquête et fait passer à la magistrature ce qui lui semble relever du délit. L'affaire Cahuzac a été exemplaire : dans la foulée de la découverte des mensonges du susdit, l’Élysée a créé le Parquet National Financier. Un parquet qui manœuvre en toute indépendance. Et surtout, très rapidement.

Décidément, oui, l'air est irrespirable.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Langage
commenter cet article
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 11:26

Je me retire pour quelques jours : migration dans un lieu paisible, en famille. De ces moments que j'apprécie pour leur douceur. Dont on revient tranquille et prêts à repartir dans la vie quotidienne. Eh oui, il y a ce tonus qui, à la longue, s'épuise et doit être sollicité par tous moyens. Alors retrouver ses origines, en compagnie des siens, dans un lieu impartial et champêtre, c'est de la joie.

Mon regret ? Que ces réunions soient si rares.

A bientôt

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 09:23

Comment ne m'a-ton pas informé que l'audience était avancée d'un jour ? Zut alors ! Je ne découvre que ce matin l'existence de la mise en examen de gros sourcils. Le réveil est brutal. Bon, de toute façon, il n'y coupait pas. Quatre chefs d'accusation dans l'inculpation. Reste que cette affaire est loin d'être arrivée à son terme. Il continuera sa campagne malgré tout et surtout malgré ses assertions précédentes. Parce qu'il espère être élu et ainsi échapper au jugement qui sera prononcé... tardivement. Le P.N.F. peut agir rapidement, il en va tout autrement de la justice au long court.

Le feuilleton continue.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 02:50

Ca y est : Theresa May peut déclencher les hostilités contre l'Europe. Cela ne devrait pas tarder. Cependant, étant donné qu'elle prétend obtenir beaucoup de l'Europe, elle a déjà dit  que soit l'accord correspondrait à ses souhaits, soit il n'y aurait pas d'accord dans le cas contraire. Ca promet : elle semble vouloir le beurre et l'argent du beurre.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Europe
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 00:37

Je dois faire une fixette à propos de gros sourcils : j'ai zappé un élément peu ragoûtant. Une "publicité" revancharde au sujet du météore qui met à mal ledit gros sourcil. Eh oui, il s'agit de la caricature aux éléments largement antisémites de la plus belle facture, récupérée d'une période trouble où il était de bon ton de massacrer (au moins symboliquement) une différence de poids dans l'esprit tordu de quelques individus peu recommandables.

Oui, vous avez compris et vous n'avez pas besoin de moi pour avoir conscience que ces relents nauséabonds ne sont pas de bon augure pour le déroulement en bon ordre de la campagne. Comme quoi, tous ces gens de la droite propre ne sont pas tous bien nantis en intelligence : posté du QG des LR. Pouvaient pas faire mieux pour discréditer leur chouchou. La caricature a été prestement retirée. Suffisant ? Oh que non ! La mise en ligne entache de manière indélébile l'impartialité du parti : si n'importe qui peut faire n'importe quoi, cela signifie que ledit parti n'est plus dirigé.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche