Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 17:48

... on découvre le fumier". On dirait un proverbe, mais ce n'en est pas un. En fait, il s'agit plutôt d'un constat paysan. Que l'on peut facilement transposer dans d'autres domaines. Notamment en politique. Et, à ce sujet, un président célèbre (Edouard Herriot) a dit ceci : "La politique, c'est comme l'andouillette, ça doit sentir un peu la merde, mais pas trop".

J'avoue que je trouve fort savoureuse cette phrase qui reflète (presque) trop bien ce qu'il en est de la politique. L'inconvénient aujourd'hui, c'est que ça sent davantage la merde que l'andouillette.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Défouloir
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 10:37

Tous partis et individus confondus, ils sont 35 à postuler à la présidence. Du grand n'importe quoi. Il faudrait songer à faire le ménage...

Ils devraient être plus nombreux car manquent G Filoche et M Valls. Et combien d'autres encore ?

En tout cas, ce qui est certain, c'est que de droite et de gauche, il y a matière à discussion : bien trop nombreux.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 18:15

Ils sont tous devenus fous. A moins que leur ambition ne soit la clé de leur comportement, les voilà tous confrontés à une primaire qui démarre fort mal. Il ne s'agit pas de la droite conventionnelle, mais d'une gauche fracturée, cabossée, en mal de devenir. Les idées sont nombreuses et les avis très partagés. Autant d'individus, autant de visions divergentes. Oui, ils sont mal barrés. Déjà qu'un candidat de gauche est mal placé, les trop nombreux postulants ne font que renforcer l'impression que plus rien n'est possible. Mais qu'ont-ils donc pour se croire plus forts que tous les autres, plus à même de provoquer un électrochoc ? La sagesse consisterait à laisser la droite et l'ultra-droite en simple face à face et patienter jusqu'à la prochaine présidentielle. Le retour de la droite démobilisera les moins ultras venus s'y réfugier après un mandat qui, s'il n'a pas été nul malgré ce qu'en disent la plupart des commentateurs, n'a pas satisfait la population. D'où la valeur refuge qu'est la droite. Ou la droite extrême.

En ordre dispersé, ils avancent avec une apparente insouciance bien qu'ils affichent fortement une croyance en leurs convictions. Hélas pour eux, ils sont tout sauf crédibles. La potion a été tellement amère que, hormis les plus durs à cuire, les indécrottables dans leurs convictions (quasi viscérales), les déçus tourneront le dos ostensiblement à cette gauche éparpillée. Je finirai par croire qu'ils ont besoin d'encaisser une claque retentissante pour revenir à la réalité. Et aux fondamentaux de la gauche comme disent les spécialistes.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 17:46

AÏE !!! Le prof qui a prédit et le Brexit et l'ascension de Trump vient tout simplement d'annoncer la venue à la tête de notre pays de...  M.L.P.

Re AÏE !!! Jusqu'à maintenant, ce monsieur -  qui se sert uniquement des conjonctures pour décrypter l'avenir - vient de m'asséner un sacré coup de bambou. Mais  ce n'est pas tout : il annonce ce qu'on appelle désormais un Frexit : autrement dit une sortie de l'Europe. Retour au franc et décapilotade des finances publiques. Evidemment, plus de libre circulation en Europe (suppression de l'espace Schengen). Et autres diableries dont on se passerait bien.

Bref, ce n'était déjà pas la joie, mais si cet oiseau de mauvais augure ne se trompe pas, c'en sera fini  de la franche rigolade bien franchouillarde. d'autant qu'autour de nous, les annonces ne sont guère plus réjouissantes (Italie avec Grillo, par exemple, la Grèce plus du tout renflouée par l'Europe, Merkel battue, T. May éclipsée par un plus ultra, etc. Et, bien sûr, Trump qui mène une politique outrancière. Rien que des joyeusetés effarantes).

Faut-il se préparer à toutes ces catastrophes ? Et comment ? Le monde bascule depuis un bon moment. "Ô temps, suspends on vol !"

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Liberté
commenter cet article
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 16:49

Et vive l'augmentation du chômage. Voici un nouveau concept qui, si les coûts, à terme, ne sont pas odieusement hauts, devrait allonger, après réduction des files d'attente aux caisses enregistreuses, les files d'attente à pôle emploi.

Ah, la technologie...

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Economie
commenter cet article
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 14:04
Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 16:43

L'ordre des choses en a pris un sacré coup. Il y a eu le Brexit, l'élection improbable de Trump. Mais ailleurs, qu'en est-il ?

Eh bien ce n'est la joie. Renzi, après le camouflet du référendum, a démissionné, laissant le champ libre à Pépé Grillo. Un sacré foutoir que cette montée en puissance des réacs tous poils.

A cela s'ajoute ce qu'il se passe en Autriche où un partenaire de M.L.P. au parlement européen est lui-aussi membre de la grande fraternité d'extrême-droite et risque de renverser l'actuel système démocratique.

Sans compter les pays de l'Est qui veulent faire sécession...

En bref, la montée en puissance européenne sur le front de la droite plus qu'ultra n'est pas un bon signe. C'est dire si nos sociétés sont malades. Alors qu'elles ne se portent pas si mal qu'on veut le faire croire. En fait, la colère est partout et sème le désordre dans l'ordre établi de la démocratie. C'est inquiétant.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 19:22

Bon, ça y est : il vient d'annoncer sa candidature. Alors, reste la question : affrontera-t-il la primaire ? Je ne l'ai pas entendu. Mais peut-être que je me trompe (il m'arrive de zapper certaines informations). Sa réputation d'autoritaire ne lui sera d'aucun secours, elle parlerait davantage en sa défaveur. Car, en matière d'autorité, ce monsieur est bien placé. C'est inscrit sans doute dans son patrimoine génétique...

Décidément, cette présidentielle suscite bien des vocations. Un peu trop même. Il va falloir éplucher par le menu chaque programme pour se déterminer dans ses choix. J'en transpire déjà. Et plus les candidats seront nombreux, plus ce sera ardu. J'en finis par me demander si j'irai voter... Je n'ai pas envie de consacrer du temps à ce type d'occupation : j'ai fort à faire dans d'autres domaines. En fait,  j'ai la fâcheuse sensation d'être dans un cercle trop étroit et d'y étouffer.

Et dire qu'il faudrait que la gauche se rassemble... Elle est en miettes et s'émiette encore. Tragique, absolument tragique.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 16:09

M.V. sera-t-il candidat ? Et passera-t-il par la primaire ? Rien n'est certain, même si l'ambition de ce monsieur n'est plus à démontrer. S'il se présente, il devra renoncer à son poste ministériel. Est-ce bien ce qu'il veut ? Un poste pareil, ça ne s'abandonne pas du jour au lendemain, d'autant que F.H. a déjà décrété qu'il ne se représentait pas. L'aubaine est à saisir, certes, mais ce n'est sans doute pas aussi simple qu'il y paraît. On sait qu'il a eu de longs entretiens avec le président, qu'il a prôné son retrait, mais... La vacance d'emploi en double serait du plus mauvais effet. Un président qui finit tristement son mandat ne peut plus prétendre, je présume, imposer quoi que ce soit, sauf peut-être que les lois dont les décrets d'application ne sont pas encore publiés le soient avant la fin de la mandature. Il ne peut pas non plus engager des actions qui seraient la suite logique de ce qu'il a fait précédemment. En clair, il est pieds et poings liés en matière d'initiatives. Il lui reste à maintenir ses troupes et c'est à peu près tout.

Mais, pendant ce temps-là, que fait ce premier ministre qui ne dit rien de ses intentions ? Cogite-t-il en lui-même sur la méthode, le tempo, les moyens ? A-t-il besoin de faire patienter ses collaborateurs ? Pourquoi se fait-il désirer ainsi ? Hésiterait-il à reprendre le flambeau ? C'est vrai que c'est risqué en ces temps troublés où la droite revient en force, affiche un libéralisme échevelé, prétend raboter au maximum les questions sociales. Il est vrai qu'en ce moment, la gauche n'est pas au mieux tant les déçus sont nombreux, que ses discordes ont été étalées sur la place publique sans retenue et que les divergences entre les uns et les autres semblent ne jamais devoir disparaître.

M.V. est-il apte à rassembler une majorité même fragile ? Et si l'on tient compte de sa réputation qui ne vaut guère mieux que celle de F.H. ... ? Il me semble qu'il ferait mieux de rentrer ses ambitions pour se présenter en 2022 : avec le retour de la droite non consensuelle, il aurait toutes ses chances.

Bref, il décidera en son âme et conscience.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 11:40

Vous aimez la "belle" littérature ? Je vous conseille cet article paru sur un site qui tient plus du torchon de la haine que du roman d'amour.

https://ripostelaique.com/hollande-a-reussi-a-etre-minable-jusquau-bout.html

Faudrait pas pousser Mémère dans les orties...

 

* Riposte Laïque est né de la Manif pour tous.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche