Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 16:23

Voilà que notre plate-forme opère des changements. Le choix des couleurs n'est plus le même. Dommage, j'aimais bien certaines tonalités. Pour obtenir une couleur confortable, je dois en passer par le bleu, puis par le noir. Etrange conception, non ? De plus, apparemment, ladite plate-forme a décidé que je ne pouvais plus faire autre chose que copier-coller alors que je cherche à corriger une faute de frappe. Est-ce seulement à moi que ce type d'avatar advient ? Est-ce que quelqu'un sait ce qu'il faut faire pour que je puisse opérer sans ces inconvénients? Car, à cause de mon navigateur (Mozilla), il me faut désormais en passer par la dactylographie du mot que je veux corriger.

Je ne comprends pas pourquoi, alors qu'il est recommandé des moteurs autres que Windows, OB n'a pas songé à inclure Mozilla, l'un des navigateurs essentiels aujourd'hui et de plus en plus adopté par ceux qui naviguent? C'est le cas notamment des écoles supérieures car le libre est moins coûteux. Je sais bien que le développement est quelque chose de compliqué et de très long pour atteindre la perfection, mais il s'agit là d'une lacune. D'autant plus qu'auparavant, c'est-à-dire depuis la refonte du site, je n'avais jamais rencontré ce type de difficulté. Faut-il migrer pour être confortable ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 14:23

C'est incroyable comme les événements vont vite, si vite qu'on a à peine le temps de les connaître qu'ils ont déjà changé, et encore moins le temps d'y mettre son grain de sel pour les commenter. Les embrouillaminis glauques qui s'étalent sur la place publique ne sont pas rassurants. Certes, les mis en cause ne sont pas irréprochables, mais a-t-on l'esprit requis pour nous indigner, commenter, vilipender ? Je me demande sincèrement si c'est bien de suivre tout cela, d'emmagasiner des faits, de développer son point de vue personnel. Et donc de critiquer comme tout un chacun les faits et gestes des autres. N'est-ce pas quelque peu immoral d'en rajouter une couche par-dessus les dires des médias ? N'est-ce pas entrer dans leur jeu et de juger sans preuve X ou Y pour des actes qualifiés d'immoraux ou contraires aux lois ?

Certes, le citoyen a le droit de s'indigner et de crier son mécontentement. Cependant, pourquoi condamne-t-on plus vite que la justice ? Lorsque les médias jettent un pavé dans la mare aux ragots, on s'empresse de reprendre l'affaire, on en discute, on émet un avis et on condamne parce que la mise sur la place publique a jeté le discrédit de tel ou tel. Et cette condamnation populaire est sans doute pire que celle qu'infligerait un tribunal : la réputation entachée le reste à jamais. Et on se détourne de celui auquel on s'empresse de jeter la première pierre.

Et pendant qu'on jacasse de ceci ou de cela, chacun y allant de son idée, de son jugement, le temps passe. Sans apporter quoi que ce soit de neuf ou de constructif. La démocratie est mise à mal. Pas étonnant que les extrêmes espèrent l'emporter car le mécontentement va grandissant. La troisième voie est de plus en plus en route.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 18:50

 

On peut apprécier le personnage ou pas. Toujours est-il que la tentative, ou plutôt la rumeur, lancée par Spoutnik (organe officiel du pouvoir russe) est une bombe à dommages collatéraux. Et pas que ce journal, il y a également RT Russia Today), autre torchon qui a déjà réussi à convaincre quelques hurluberlus au cerveau influençable que le sieur Macron vivrait sur un grand pied et aurait financé sa campagne avec l'argent de Bercy.

Pour ce qui est du premier, le dernier potin dénonce le fait qu'il serait soutenu par le lobby homosexuel, donc il serait homosexuel. Ah bon ? Et qu'est-ce que cette rumeur a à voir avec la campagne pour la présidentielle ? Ben voyons, étant donné qu'il semble jouir d'une notoriété grandissante, il faut démontrer que c'est quelqu'un de peu recommandable. Et surtout, parce qu'il devance celui qui se trouve dans la panade pour une histoire d'oseille.

Ce qui me dégoûte le plus dans cette affaire ridicule (en quoi la sexualité - qui relève de la sphère privée - serait-elle un critère d'élection ou de rejet ?), c'est que cette rumeur est reprise par un élu de droite (mais oui) avec, il faut le dire, une certaine délectation. Et quand ce monsieur - dont je ne me souviens plus du nom - est interrogé par un média, il se contente d'affirmer  sans plus de commentaire : pour lui, c'est un fait avéré, point barre. Courageux, mais à demi : il ne donne pas ses sources. Mais quand on apprend qu'il a quelques accointances avec les russes, on ne s'étonne plus. Comment un élu ose-t-il diffamer  quelqu'un qui semble bien lancé dans la course ? Dont on commence à dire qu'il sera - peut-être - le prochain président vu que la droite est dans la mouise avec son candidat alors que ce monsieur semble mener sa barque avec intelligence et un certain succès.

Evidemment, derrière tout cela, il y a le fait que EM est pro-européen (c'est le seul qui parle de l'Europe). Or, Moscou verrait bien le démantèlement de l'Europe car elle a pris des sanctions contre elle lors de l'affaire de Crimée. En conséquence, un européen convaincu ne fait pas son affaire. Alors que le très droitier conservateur verrait bien un réchauffement entre Paris et Moscou. Sans compter qu'un candidat comme ce jeune homme fait de l'ombre à leur candidate qui se voit déjà régner.

Ras le bol de cette politique de désinformation et des petites magouilles (ou grandes manoeuvres ?) étrangères. En tout cas,  parce que je ne sais pas qui sera celui pour lequel je voterai, je m'insurge contre ces manipulations tendancieuses qui n'ont rien à faire dans une démocratie. Et surtout de ce mauvais esprit que fait que ceux qui dirigent des pays osent s'insinuer dans les esprits des pauvres en réflexion : la moindre rumeur est reprise en boucle et essaime un peu de partout. Une fois le mal fait... l'absence d'esprit réfléchi est un terreau très fertile en crédulité qu'il faut ensemencer  et alimenter sans répit pour obtenir les résultats escomptés. Et quand bien même il le serait, en quoi cela changerait-il la donne ? Racisme ordinaire donc.

Dans quel monde vivons-nous ?

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Coup de gueule
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 20:52

Ah ah ah ! Trump vient de se faire avoir par un juge : son décret anti-immigration vient d'être annulé. Le Canard Déchaîné est furieux et a tweeté très vite et prétend que son décret sera vite restauré. Pas dit que ce sera le cas.

Ce type est complètement à la masse : sous prétexte qu'il a été élu, il croit pouvoir agir comme il le faisait quand il dirigeait une émission de télé-réalité. Du grand n'importe quoi. Ce deuxième camouflet, il ne saura pas le digérer et il fera tout pour invalider ce juge nommé par doubleyoubush. Il est à craindre que cette insoumission ne sera pas la dernière et qu'il va devoir affronter la fronde de ceux qui, au lieu de penser au ras des pâquerettes, prennent en compte des critères dont ce président déjanté ignore l'existence au prétexte qu'il détient le pouvoir et que sa volonté a décidé que ce serait ainsi et pas autrement. Quand on dit qu'il s'agit de grand n'importe quoi...

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 15:55

J'ai voulu revisiter les paramètres et autres fonctionnalités de mon blog. Mal (ou bien ?) m'en a pris : j'ai dû opter pour un avatar. Et moi qui, naïvement, pensais que le panda à droite de mon blog était ce fameux avatar... Je n'avais donc rien compris (je ne suis pas très technique). J'ai quelque peu modifié mon discours à propos dudit blog et quand j'ai voulu actionner le bouton "Enregistrer", blocage total. Tiens donc ! Impossible de quitter cet endroit sans avoir inséré le fameux avatar. Il a bien fallu me résoudre et exécuter cette injonction surprenante. Où réside la liberté s'il faut en passer par les caprices des programmeurs ? Quelle mouche les a piqués ? Cette attitude est surprenante. A quoi peut bien servir réellement un avatar ? je n'en sais fichtre rien. Mais bon, puisqu'il faut en passer par là, j'en ai un qui est, évidemment, un panda. J'ai un faible pour ces nounours qui semblent si inoffensifs mais qui, paraît-il, sont tout aussi dangereux que les autres. Bref, me voilà avatarisé.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans fourre-tout
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 14:44

Chaque semaine connaît son lot de révélations. Gros Sourcils s'en voit remettre une couche par le Canard Enchaîné. Les comptes n'étaient pas exacts dirait-on. Les précisions apportées aujourd'hui par le volatile sont explosives. Si avec ça il reste inébranlable, c'est qu'on connaît mal le personnage : il peut toujours afficher l'assurance de l'honnête homme, il n'est plus crédible. Pour le chantre de la transparence, du catho respectueux, de l'homme d'état intègre, il se trouve désormais la cible d'un scandale sans fin. D'où viennent ces informations jusque là ignorées ? Qui a exhumé ces vieilles fredaines ? Et dans quel but sinon de le démolir ? Une vengeance ? Oui, mais de qui ? Sans doute de son frère ennemi... Quelqu'un de son camp qui en savait très long ? Mais qui le préservait tant qu'il n'affichait pas certaines prétentions ? Le Canard ne peut avoir déterré tout ceci sans l'apport d'un occulte personnage. Pour trouver, il faut savoir où chercher. Toujours est-il, quel que soit l'informateur (ou le dénonciateur ?), le résultat est là : la crédibilité du cher homme est plus qu'écorniflée. Peut-il encore prétendre aux plus haute fonctions alors que son rapport à l'argent, sa soi-disant rectitude sont désormais dévoilés au grand jour ? 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 11:31

Parce qu'elle a refusé de signer le décret sur l'immigration de son tout nouveau patron,  Canard déchaîné a limogé la ministre de la Justice. Ah ça, il n'y va pas de main morte. Et tient des promesses qu'il n'a même pas formulées. A peine en place, il déménage à tout va. Il adore sans doute signer (de manière illisible et surtout grandiloquente). Son paraphe au bas de tous ces décrets, ça l'enchante comme un gamin qui ferait une farce qu'il croit drôle mais que les adultes répriment vivement.

S'opposer à lui, alors que son décret est anticonstitutionnel, méritait ce limogeage brutal. Ce type ne respecte rien. Et comme il croit pouvoir tout diriger selon ses désirs de mégalo, il commet bourde sur bourde. Tout en exaspérant toujours davantage son propre camp. La mesure de destitution, à ce rythme, ne devrait pas tarder.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 08:54

Faut-il voir dans l'affaire de gros sourcils la possibilité pour les élus de s'octroyer facilement un argent indu ? Si tel est le cas, ce sont donc bien des petites magouilles que la république accepte ou sur lesquelles elle ferme délicatement les yeux. Car qui peut ignorer tel ou tel fait (ou méfait ?) ? Est-il bien sain que les secrétaires parlementaires dépendent de la seule volonté des élus qui les embauchent ? Est-il bien sain qu'on leur octroie une enveloppe qui soit à leur entière discrétion ? Si l'on veut éviter ces petites magouilles, à l'avenir, il faudra bien envisager un système qui ne soit pas opaque.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 10:12

Une affaire révélée par le Canard Enchaîné (qui vérifie toujours ses sources et n'étale sur la place publique que les méfaits patents) trouble le jeu politique. Se présenter en Monsieur Propre irréprochable, voilà un sieur dont l'aventure entame une descente infernale. Comme quoi, il vaut mieux être véritablement honnête pour être respectable jusqu'au bout.

Comment se dépêtrera-t-il de cette affaire ? On ne le sait pas encore, mais celui qui trottait allégrement en tête des sondages, représentant un électorat bon teint qui le suivait comme un seul homme, a vu sa cote décroître. Il n'est pas encore au tréfonds d'une tricherie calamiteuse, mais selon ce que l'enquête lancée depuis peu nous apprendra, voilà un candidat qui risque fort de recevoir une déculottée. Pour l'instant, il dégringole, mais n'est pas encore anéanti.

Le pire dans tout cela, c'est que ça fait l'affaire de l'extrême-droite. On avait bien besoin de pareil pataquès.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 09:45

Dans le genre un peu fou (restons corrects), le Donald Déchaîné est un régal. Il agite sa plume et signe à tire-larigot des décisions qui sont autant de détricotages des décennies précédentes. Pas de doute : il tient ses promesses par ukases dignes de l'ex URSS. C'est d'ailleurs ce qu'il avait prôné tout au long de sa campagne. Comme fin diplomate, il se pose là !

Pas dit qu'il n'y ait pas quelques coalitions qui naissent et le prennent pour ce qu'il est, un déjanté isolationniste, protectionniste, sectaire, raciste, anti-féministe, climatosceptique, grande gueule, déplacé. En trois mots : un pitre dangereux. Pour les Américains, certes, mais également pour le reste de la planète. Il fâche beaucoup de monde, ce qui ne présage rien de bon.

Mais il crie victoire trop vite : à ne pas entrer dans le personnage responsable que doit être un chef d'état, il va s'aliéner beaucoup d'états. Il sera (il l'est peut-être déjà) celui qui dérange parce qu'il prétend régenter tout le monde.

Il me rappelle l'un de nos personnages qui était sur tous les fronts et qui a fini par nous exaspérer. Comme lui, c'est un revanchard : il était snobé pour sa vulgarité, son ignorance crasse, ses défauts qui ressemblaient fâcheusement à des tares congénitales. Lors de son discours d'intronisation, il a vilipendé les élites qui restaient dans l'entre-soi. Preuve patente qu'il souffre depuis longtemps d'un manque de reconnaissance. Et comme tous les extrémistes, il vocifère pour s'imposer. Son agitation signataire est bien la preuve qu'il entend diriger à la manière d'un entrepreneur et non en tant que dirigeant responsable. Il fait fi de toutes les conventions, méprise qui ne lui ressemble pas, éprouve de la haine envers certains qu'il taxe, sans distinction, de terroristes. En bref, le monde, grâce à lui, est bien malade.

Il est à l'image de ceux qui entendent instaurer une fachosphère mondiale. Ca promet.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Cousins d'Amérique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche