Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 08:05

Ce dimanche, le 1er tour des législatives. Notre système présidentiel fait qu'on élit un homme, généralement issu d'un parti. Demain, le nouveau parti né de l'imagination bouillonnante d'un homme semble en bonne voie pour régner en maître sur les destinées de notre pays.

Les partis traditionnels sont laminés par une force nouvelle, par des idées pas forcément contraires aux leurs. Ce ni gauche, ni droite, tout nouveau dans notre paysage politique, a pris forme en absorbant et la gauche et la droite, tout en faisant place à une bonne moitié de société civile. Un renouveau gouvernemental inédit ? peut-être. Encore faudrait-il fouiller dans un passé plus ou moins lointain pour en avoir l'assurance. La tradition fait qu'en règle générale, le nouvel élu obtient la majorité au parlement. S'agit-il là d'une confiance innée des électeurs, mus par l'idée qu'il faut bien soutenir celui qu'ils ont porté au pouvoir ?

L'enthousiasme semble avoir saisi ceux qui commentent ce fait nouveau. Comme s'il leur semblait logique que la présidence l'emporte haut la main. Ils ont en effet acté que les partis traditionnels étaient défaits, tels des dinosaures avant une nouvelle ère. Tous sont affaiblis, et durablement. Ils sont en pleine révolution et cherchent le moyen de perdurer. Sans illusion quant aux résultats.

Que deviendra notre démocratie s'il n'existe plus qu'une maigre opposition-baudruche ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Réformes critique
commenter cet article

commentaires

Nikole 11/06/2017 17:18

Le pouvoir est déjà entre les mains d'une secte, la fricratie.
(Et je trouve lamentable, effectivement, toutes les "opérations" qui font que tout est joué d'avance. Et pourtant :-( ce ne devrait pas être un "jeu"... )

La Ségaline 06/06/2017 19:51

Je me fais exactement le même genre de réflexion au fur et à mesure que les médias nous distillent leurs p... de sondages. Le raz-de-marée qu'on nous annonce me fait froid dans le dos car je me dis qu'une fois le blanc-seing entre les mains de ce seul parti (de ce seul président?) qu'adviendra-t-il de notre liberté de nous opposer à ce qu'on nous prépare? Ma méfiance de fille de paysans ne s'endort jamais...

Moustic 06/06/2017 14:47

Tu évoques un vrai problème , cet engouement deviendra t il suicidaire, sans opposition . Un pouvoir entre les mains d'une secte ..

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche