Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 02:17

Faut-il en rire ou en pleurer ? Les similitudes entre un feuilleton américain et une réalité française s'accumulent. Bon d'accord, je n'ai jamais vu le feuilleton, mais j'ai toujours entendu dire que c'était du gratiné. Un épisode tout juste terminé, le suivant apporte son lot de rebondissements alors même qu'il faut au moins une demi-heure pour ce qui, dans la vraie vie, occupe à peine quelques petites minutes. Entre les disputes, les divorces, les mariages et les remariages, les rabibochages, difficile de ne pas s'y perdre, mais il paraît que ça tient le spectateur qui serait, dit-on, scotché à l'écran et en redemanderait une couche. Et bien sûr, tout ça, dans un milieu friqué. L'oseille, ça fait rêver. Alors, même si l'invraisemblable est hors normes, plus c'est gros, plus ça plaît.

Aujourd'hui, Dallas est sur notre sol. Il ne se passe pas un jour sans nouvelles révélations. Et plus le temps passe, plus cela relève du sordide. Au fond, quand on lit dans la presse que les enquêtes et les auditions  pour avérer une affaire se succèdent, se multiplient et impliquent d'autres enquêtes et auditions, on finit par ne plus vraiment y prêter une once d'attention. Oui, ce qui plaît dans une fiction, parce que c'est irréel, ne convient pas au quotidien. Alors lire ou entendre que ceci ou cela à propos de..., plus les témoignages s'empilent, concordants ou contradictoires, c'est tellement puant qu'on voudrait être fleur bleue et non ce témoin forcé par les médias d'écouter le graveleux et le putride.

Les histoires des autres, fussent-ils de la haute ou de la basse société, n'ont rien d'attirant. Plus elles sont sales, moins je n'aime que cela puisse me concerner. Or l'insistance malsaine à longueur d'articles m'oblige à m'arrêter, quand bien même je m'en écarte le plus possible. Toute cette débauche étalée avec une complaisance qui tient davantage du rapport au fric que d'un réel intérêt sur un sujet est identique à cette débauche reprochée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article

commentaires

râleuse ex 02468 20/07/2011 11:16



et oui, tu es de ceux que le "peuple" ne scotche" pas , idem pour moi, toutes ces turpitudes, finissent par m'agacer, car pendant ce temps on nous fait de sales coups dans le dos , par exemple le
nouveau décret (ou loi, je ne sais plus) paru le 12 juillet , sur les associations qui auront de plus en plus de mal a se faire représenter ,avec les nouvelles normes qu'on leur impose!!!!


va bien falloir que cela cesse un jour , mais quand???



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche