Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 17:26
Les médias feraient mieux de s'attarder à la modification du code du travail.  Ca, c'est un sujet porteur. Heureusement que tous ne s'emploient pas à éreinter les perdants des élections et à glorifier les vainqueurs.
Vous avez bien entendu : aujourd'hui, les députés ont peut-être voté un amendement permettant de se prêter des salariés entre entreprises. Bon, d'accord, c'était déjà le cas dans les groupements d'entreprises (généralement des PME). Ca date de 1985 et ça ne concernait que les toutes petites entreprises (moins de 10 salariés). Deux ans plus tard, ce type d'emploi "sur gage" permettait que des entreprises 10 fois plus grosses (100 salariés) puissent agir de même. Et en 1993, on a multiplié par trois le nombre de salariés prêtés entre entreprises.

Aujourd'hui, le rêve de la majorité est d'abolir toute limitation afin que n'importe quelle entreprise puisse agir de même. Ce processus serait applicable également dans les administrations. Cela permettrait de ne plus embaucher de fonctionnaires (de toute façon, on est en train de tout démolir, alors, un peu plus, un peu moins...).
Donc, voici entamé le travail volatil. Fini le temps où l'on faisait sa carrière chez un seul et même patron. Mais ça n'est pas tout ! Lors de l'initiation de ce procédé (qui évite le chômage technique ou les licenciements) de temps partiels agglomérés sur plusieurs sites, les différents employeurs étaient solidaires pour tout ce qui concernait la sécu la retraite, le chômage,... Bref, ils assumaient à fond la caisse. L'amendement à l'étude va bien plus loin car cette responsabilité conjointe (ou solidaire, c'est comme vous voudrez) pourrait bien disparaître. Faut comprendre, cette solidarité responsable pourrait bien décourager les gros entrepreneurs car ce système est favorable aux salariés... Suivez mon regard... !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article

commentaires

Fred+de+Roux 11/06/2009 22:15

Bonsoir Stéfane,Si tu veux mettre cet article sur ton blog, tu as mon autorisation. Je crée un lien entre ton blog et le mien.A bientôt

stefane7408 11/06/2009 15:48

c est n importe quoica ferait tres bien comme article dans mon autre blog sur le respecthttp://lerespectetvous.over-blog.com/bonne journeestef

aymard 10/06/2009 19:31

Je résume : Etat Sarko = Etat Parizot.Après ça, rien à rajouter, tout est dit (la moutarde me monte au nez).

Fred de Roux 10/06/2009 20:12



Enlève donc cette moutarde de ton nez, sinon tu vas éternuer si fort que les postillons vont brouiller les fenêtres du palais (je plaisante). Ton équation est assez juste (c'est une autre manière
de dire qu'on ne prête qu'aux riches). Tu aurais pu également écrire cette formule : X + Y = même combat.
Allez, pas de découragement, ça ne mène nulle part !



sixtine 10/06/2009 18:30

J'ai bien peur, quoi qu'il en soit, que les jours " meilleurs " soient déjà loin derrière nous !

Fred de Roux 10/06/2009 20:12



C'est sûr que les lendemains qui chantent ne sont même pas pour après-demain. 28% suffisent à relancer les réformes. C'est d'un dérisoire...



Pat59 10/06/2009 18:08

Tu m'as certainement mal compris, le système prêt de personnel avec une facturation, même à prix coutant permet de se servir des employés d'une filliale dans une autre...Et cela est pratique très courante, plus que tu ne crois, en activité j'ai encodé souvent ce genre de prestation, en final à la consolidation des comptes le résultat est nul car une opération annule l'autre, au final l'actionnaire touche toujours plein pot vu que le salairé coûte et devait être rénuméré de toute façon !Maintenant cette mesure que pond notre cher, très cher gouvernement va servir à légaliser et faciliter la pratique en toute tranquillité ce genre de turbin et le pigeon final sera le salarié qui va servir de boule dans un flipper.Mais crois moi ce n'est pas un scoop, si tu savais le nombre de magouille existante au niveau des directions d'entreprises !Pourquoi crois tu que les entreprises prennent des comptables avec l'ancien DECF, diplôme qui contient du droit social, fiscal, droit des entreprises en plus de la compta général et de gestion ? Pour se faire plaisir ? Non, bien sur nous connaissons (presque) toutes les ficelles soit pour payer moins d'impôts, sucrer la participation aux bénéfices ou laisser des miettes, contourner le social et fiscal légalement, c'est un job...et ce ne sont que quelques exemples...

Fred de Roux 10/06/2009 20:02



Etrange système tout de même que celui-là ! Ce n'est vraiment pas respectueux de l'individu (les salariés sont moins considérés que le matériel). Profit, quel crime ne commettrai-je pas en ton
nom !



Pamphile 10/06/2009 17:53

Vive la Sociale !! Tudieu...

chouchou 10/06/2009 03:15

Comment peut on passer sous silence un tel amendement qui est un danger pour le bien etre et le droitdes salarié ?? je pense avoir une idée... Il est largement plus préférable pour notre cher souverain de prendre la vague écolo et de parler d environement devant sa chaine e télé préférée ( TF1) que de montrer a la france entière qu il n as rien a foutre des " petits gens" mais qu il préfère aider les gros patrons , qui , entre nous ont déja bien assez d avantages comme sa ... pouvez vous me dire comment cet amendement est il censé pouvoir aider notre pays , notre économie et les salariés. Je trouve sa scandaleux. Je ne dirais qu une chose pur finir , vivement 2012....

Fred de Roux 10/06/2009 09:47



Bonjour Chouhou,
On ne parle jamais du plus important parce que cela ferait réagir les gens. C'est une tactique très politique, usitée largement : mettre la population devant le fait accompli. De toute façon, que
comprend-il à ces histoires ?
Cette nouvelle réforme est en droite ligne - comme toutes les précédentes - des accords signés par la gauche qui abolissent notamment la fonction publique et ouvrent tous les secteurs à la
concurrence.
D'une certaine manière, les états signataires n'ont pas vraiment d'autre choix que de suivre le mouvement initié dans les années 80 (dans le principe, on ne peut revenir sur cet accord). Le
libéralisme est une politique qui n'est pas née avec la mondialisation, mais bien avant. Le social n'est pas inclus dans cette politique puisque seul le profit  en est le moteur.
C'est le troisième millénaire. Drôle d'époque où l'homme n'est plus au centre des préoccupations...



Olive 10/06/2009 00:11

Merci Fred, car sur ce vote de l'amemdement trés rare ceux qui en parle, et moi aussi j'avais pas fait attention.C'est vraiment dangereux ce truc, tu vois la SNCF me prêter à Véolia ou ECR, ça craint et j'ai pas envie

Fred de Roux 10/06/2009 09:49



C'est cela la dérégulation programmée : l'homme n'est plus qu'un outil productif. Le louer à d'autres semble normal aux ultra-libéraux. En outre avec le chômage, le nombre de laissés pour compte
seront légions, les salariés seront donc contraints de se prêter à cette mascarade. Pas franchement joyeux tout cela.



Rébus 09/06/2009 21:35

D'une, c'est traiter les salariés comme du bétail, ensuite, c'est la mort des agences d'intérim (sur lesquelles je n'ai guère envie d epleurer ceci dit)

Fred de Roux 09/06/2009 22:51



Bonsoir Rébus,
Je ne pense pas que ce sera la mort des agences intérim : c'est une filière spécialisée, il n'y a donc pas de concurrence. Saug si lechômage se met à escalader l'Everest.
Cette mesure faite pour les petites entreprises était bonne en soi : cela évitait au salarié de perdre en salaire et cela évitait au petit patron des dépenses très lourdes.
La libéralisation de ce procédé devient, avec cet amendement, une libéralité supplémentaire offerte aux grands patrons.



Pat59 09/06/2009 20:47

La pratique existe déjà et je dirais même avant les années 80, elle a toujours existée d'ailleurs.Je m'explique : Un groupe X avec, disons, 10 filliales de noms différents.Une entreprise "A" a besoin de main d'oeuvre, elle fait venir la main d'oeuvre d'une de ses filliales "B", "B" qui facture sa prestations.Opération nulle, car ce que coûte la prestation a "A" fait des bénéfices à "B" et comme en général ce sont les mêmes actionnaires cela a coûté peau de balle et variété !Le texte de loi va simplement supprimer la facturation entre les deux c'est tout.

Fred de Roux 09/06/2009 22:46



Bonsoir Pat,
Il est illégal de facturer plus que cela coûte. Si ce n'était qu'une histoire de facturation entre "partenaires", ce serait trois fois rien. J'ai dû rater mes propos. je vais me relire et vir si
je peux améliorer.



Nath 09/06/2009 19:30

Dans les grands groupes industriels, en cas de licenciements les RH reclassent les salariés dans les autres sociétés du groupes. La pratique date depuis les années 80 de mémoire et environ.

Fred de Roux 09/06/2009 22:44



On va encore l'améliorer cette méthode



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche