Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 08:11

Hier, je n'ai pu répondre à vos commentaires car OB ne voulait rien savoir en matière d'apparition à l'écran. Idem pour les blogs que je visite régulièrement : impossible de poster quoi que ce soit.

Je lis toujours attentivement ce que vous m'écrivez. Et il y a toujours matière à discussion puisque les avis sont tous personnels et donc différents.

Je ne prends pas position pour ce monsieur, je m'élève seulement contre la méthode américaine. Quand je parle du retentissement que cela peut avoir, je n'ai pas présent à l'esprit que le respect, Mais surtout les conséquences pour nous et pas seulement pour nous. Au cas où vous ne le sachiez pas, l'euro est chahuté sur les marchés, la crédibilité de l'Europe est remise en cause, la Grèce soutenue par l'Europe (et le FMI) peut se retrouver grojean comme devant, ainsi que les autres pays dans le collimateur des marchés. Nous risquons tous de perdre quelque chose et bien plus qu'on ne peut l'admettre. Les européens sont liés par l'euro, si celui-ci chute, nous prendrons notre brouette pour faire notre marché. Nous sommes dans une période d'une grande instabilité et les prédicateurs de fin du monde n'envisagent même pas la possibilité que notre monde peut souffrir d'autre chose que d'un anéantissement irréversible.

Autre point que je tiens à soulever. Quand je parle de méthode américaine, je ne peux m'empêcher d'avoir présent à l'esprit que notre justice est bien différente. Ce plaider coupable si en vogue pourrait bien débarquer chez nous. D'ailleurs vous aussi avez entendu tout comme moi le roi évoquer cette possibilité. Si la présomption d'innocence n'est un jour plus de mise, nous serons traînés dans la boue, menottes aux poignets, notre procès sera filmé et retransmis. A l'heure planétaire, rien n'est impossible et voilà des années que notre société s'américanise. Je n'aime pas du tout cela. Je maintiens que tout le monde a le droit d'avoir sa propre culture. Une justice sur le modèle américain ne peut me satisfaire, même si la nôtre est imparfaite. A tout prendre, la présomption d'innocence vaut mieux que ce plaider coupable qui fait appel à ce qu'il y a de plus vil chez l'homme car il dénonce publiquement, à charge donc, et fait que les individus sont spoliés d'une défense réelle.

Nous ne sommes pas exempts de ce voyeurisme et savons casser du sucre sur le dos, jugés avant de l'être parce que nous avons tous en nous une part obscure qui nous rassure quant à ce que nous sommes, tandis que les autres, donnés en pâture à la vindicte publique par les relais médiatiques en font des coupables. Ce qui revient à dire que le présumé innocent est tout de suite présumé coupable, ce qui satisfait nos instincts revanchards (surtout s'il s'agit de gens riches). On pourait dire que le plaider coupable américain correspond à nos mentalités. mais il n'en est rien. Et cette affaire en est bien la preuve. Ce n'est pas être timorés que de reculer devant ce déballage malsain. Donc nous ne sommes pas si mauvais qu'on pourrait le penser. Ce n'est pas la position sociale du pré-jugé (et non du préjugé) qui nous arrête, mais bien la posture de l'homme vilipendé et détruit par tous ces yeux braqués sur son malheur. Au fond, nous ne sommes pas des voyeurs. C'est plutôt rassurant.

Alors que voulons-nous vraiment ? Nous transformer en brutes sans limite qui font péter les armes à feu parce que c'est licite, ou préférons-nous rester ces bons vieux français, avec des principes, des idées qui ne sont que les nôtres, avec ce quant-à-soi si particulier qui fait notre richesse et notre différence ?

Pour terminer, je ressens de la compassion pour cet homme qui ne m'est rien et pour lequel je néprouve aucune sympathie. Il croupit en prison jusqu'à vendredi au seul fait d'une déclaration de tentative de viol. Or, certains éléments sont douteux. C'est certes un homme à femmes, plus ou moins libidineux, dont on raconte qu'il ne serait pas très net. Cependant, les changements de braquet de la police laissent à penser que cette affaire a des ramifications étranges et qu'il se pourrait bien qu'il y ait quelques magouilles en sous-main. Alors, tentons de voir cela avec une certaine distance et sachons garder notre sang-froid. Ne jetons pas la pierre sur cet homme qui, peut-être, est innocent de ce qui lui est reproché. Ne pratiquons pas ce lynchage typique d'une Amérique puritaine et conservatrice.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

commentaires

Pamphile 19/05/2011 15:58



Evidemment, c'est ignoble ce "pilori" avant tout jugement.


On peut remarquer en passant que Strauss-Kahn et Sarkozy adorent ce pays...



Le Mousquetaire des Mots 19/05/2011 22:12



Une méthode qui ne nous correspond pas car elle nous rappelle les procès en sorcellerie initiés par l'église ou l'inquisition : on ne se posait pas de
questions, on jugeait sur rien ou à peu près rien et on brûlait pour purifier l'âme ou l'on convertissait à tour de bras sinon c'était la mort assurée.


Sans doute ont-ils des raisons particulières d'aimer ce pays, DSK parce que sa femme y a vécu longtemps et NS parce qu'il voudrait être américain et
gouverner un pays plus grand que le nôtre. A chacun ses goûts



ledif trocas 19/05/2011 01:50



je viens d'entendre à la radio Que, aux USA, des droits ont déjà été aQQuis pour
l'adaptation cinématographiQue et télévisuelle de l'affaire DSK!
ET Là JE VOIS ROUGE!!!!


et si tout cela était un Qoup monté par Holywood à seule fin de se
redonner un peu de pitance... Qréer de toutes pièces une réalité pour en faire une fiQtion. Joli, non?



Le Mousquetaire des Mots 19/05/2011 22:29



Cela ne m'étonne pas : ils aiment récupérer ce que font les autres (il n'y a qu'à voir les "remakes" qu'ils font de nos films).


Non, Hollywood n'a pas monté de traquenard pour le piéger afin d'en faire un film. Il lui a suffi d'entendre parler de cette triste affaie pour tout aussitôt
songer en récupérer le bénéfice. Que veux-tu, c'est ça le commerce (et quel commerce !). Ils lui proposeront peut-être de jouer son propre rôle... Ne ris pas, ils en sont
capables.



ledif trocas 19/05/2011 01:38



Cher Fred
 ta réaQtion est vraiment celle d'un Honnête Homme,dans le sens le plus "montaignard" du terme. Cette mesure dont tu fais preuve en
toute cirQonstance est tout à ton honneur.
Une chose est sûre(?): nous parlons trop vite. AveQ ce "diable" d'internet nous avons tous tendance à exprimer toutes nos
réaQtions dans la précipitation, dans l'immédiateté. j'ai déjà fait l'expérience d'essayer d'éQrire à la main mes petites idées, et j'ai Qonstaté que le résultat était sensiblement dIfférent de ce que
pouvait donner une "éQriture sur un Qlavier". Dans d'autres cirQonstances j'ai Qonstaté des différences entre une rédaQtion au stylo à enQre et une rédaQtion au
Qrayon à papier. C'est un peu Qomme si il y avait un retour de l'exprimé vers le
cerveau en fonQtion de l'outil d'éQriture employé. Ce paramètre s'ajoutant à d'autre
Qomme, par exemple, celui des temps -Qu'il fait et Qui  passe- celui de l'entourage -seul ou aveQ une chérie sur les genoux- etc... Et je
Qrois Que cela nous amène à tout relativiser. JusQu'aux "paroles d'évangile " Qui sont justement les dernières povoir être prises pour telles.
j'ai Qru un moment Que l'emploi de la forme poétiQue permettait d'apporter un peu d'harmonie à l'expression de la pensée mais c'est un leurre, Qar cela a
tendance à distraire du fond au "profit" de la forme. Et , finalement , ce n'est Qu'un jeu.
je m'entends souvent reprocher de toujours tout Qontester,de tout remettre en Questions, d'abuser du "oui mais". Sans savoir pourQuoi, je Qonsidère cela Qomme un droit et j'y suis attaché.
Dans l'affaire Qui nous intéresse c'est la remise en Questions permanente. La certitude
d'un instant est balayée l'instant suivant. Nafissatou (presse oQcidentale) tue Ophélia (presse
greQQue).
Enfin Que nous nous exprimions ou Que nous choisissions d'être des taiseux cela n'a de
réelles QonséQuences Que pour
nous. Ainsi, si je n'avais pas touché à l'internet, je ne t'aurais jamais renQontré et, pour moi, c'eut été dommage.


 


 



Le Mousquetaire des Mots 19/05/2011 22:26



Bonsoir Ami Fidèle,


Tu me flattes, mais c'est vrai que je ne me sens pas vraiment de ce siècle que je trouve de plus en plus barbare, même si je considère que les siècles
précédents avaient également leur lot d'errements incompréhensibles. J'essaie toujours de considérer toutes les facettes d'un problème, ce qui n'est pas facile car ma culture et ma compréhension
ne sont pas aussi étendues qu'il le faudrait.


Si nous parlons trop vite c'est parce qu'on nous saoûle de paroles (médias, gouvernement...). On finit par ne plus savoir réfléchir. Internet est un outil
appréciable, mais si nous réagissons trop à chaud, on dérape. pas toujours, mais souvent. Entièrement d'accord avec toi : écrire à la main est moins rapide qu'au clavier. J'utilise souvent le
crayon à papier, ce compagnon fidèle qui permet n'importe où et n'importe quand de coucher sur la feuille ce qui traverse l'esprit. Lui au moins il ne peut pas tomber en panne sèche, il suffit
d'un taille-crayon. Je l'avais abandonné un temps, car la rapidité du clavier me permettait de, croyais-je, mieux cerner ma pensée. En fait si je veux réfléchir à fond, je préfère le papier et
son indispensable compagnon. Ensuite je retravaille au clavier, je peux biffer autant que je veux, ajouter, retrancher, modifier, amplifier ou diminuer. Et triturer mes phrases dans tous les sens
jusqu'à ce qu'elles aboutissent à ce que je veux vraiment.


Je bémolise en précisant que même quand quelque chose me satisfait, je sais quand même que la perfection n'est pas forcément au rendez-vous et qu'un travail
de titan m'attend au détour de chaque mot. Rien n'est jamais intégralement abouti. C'est sans doute pour cette raison qu'on s'entête à écrire.


Sur ces propos fort sentencieux, je te laisse méditer encore sur ce qu'apporte l'accès au réseau.


Amicalement               Fred



geo 18/05/2011 23:49



salut le fleuretiste!!


et oui!! maintenant ça ne rigole plus....


et le pôvre a des "porsches sous les yeux...."


sur ce


buena note!!



Le Mousquetaire des Mots 19/05/2011 00:21



Bonsoir mon jardinier-oiseleur préféré,


Ton jeu de mots est excellent. Je t'applaudis des deux mains. Au moins tu me fais rire.


Bonne nuit à toi et à bientôt au milieu des roses, ancolies, pavots et autres fleurs au-dessus desquelles les mésanges se chamailleront pour avoir plus vite
leur becquée.



Blanche de Marseille 18/05/2011 15:20



JE NE SUIS PAS AMERICAINE ET HEUREUSEMENT !!!  Leur Justice-Spectacle est d'un lamentable tellement odieux que j'en ai encore le coeur à l'envers...et pourtant on ne peut m'accuser
d'apprécier DSK dont je n'aurais jamais voulu et dont je n'ai jamais pensé qu'il fut un Homme de Gauche !! Mais là...comment ne pas avoir compassion devant ce massacre en live ? comment accepter
ce lynchage en public ALORS QUE RIEN NE PERMET DE LE DIRE COUPABLE OU INNOCENT ?!  Il est traité comme le pire criminel ! Menotté - un garde le tenant de chaque côté , comme s'il avait
seulement la possibilité de s'enfuir  ou seulement l'envie de le faire à cet instant , vu les circonstances ! Je suis choquée au dernier degré !  En plus , la Justice Américaine
va-t-elle reconnaître que 460 Innocents ( chiffre approx dans le dernier rapport ) ont été victimes d'erreurs judiciaires ???  Mais c'est quoi ce pays ??? !!!  et pourtant j'aime
l'Amérique et son Président , mais là je me dis qu'ils devraient vraiement revoir leur méthodes scandaleuses pour le moins !  Détruire un Homme  avant même de savoir ...QUELLE HONTE
POUR CE GENRE DE JUSTICE SPECTACLE !!!  Quant à SARKO qui a tenté de supprimer les Juges , on sait qu'il compte instituer ça dans nôtre Pays , le plaider-coupable !  Je suis FRANCAISE
de plusieurs générations et JE REFUSE CE SYSTEME IMMONDE !!!



Le Mousquetaire des Mots 18/05/2011 23:28



Bonsoir Blanche,


Tu es quasi la seule à réagir à cet article. J'ai dû en choquer plus d'un avec ma compassion qui englobe jusqu'à sa famille, même si je ne l'ai pas dit.
Quelle dureté pour ses enfants, son épouse que ce sort qui lui est réservé. j'ai dû en choquer plus d'un également parce que je n'ai pas évoqué la présumée victime. Tant que je ne saurai pas ce
qu'il en est exactement, je refuse de croire ce qu'on veut nous laisser entendre. Tout comme je n'accepte pas la victimisation de la victime dont on ne sait pas qui elle est et qu'on cache. Ce
n'est pas parce qu'il est français ou directeur du FMI que j'ai cette position, c'est tout simplement que je rejette l'exhibitionnisme de cette justice pour laquelle je n'éprouve que répulsion.
Je n'aime pas cet aspect "justicier" qu'elle se donne alors qu'elle  n'offre que le triste spectacle de l'inculpé auquel on nie, de toute évidence, la possibilité d'être innocent. Que tout
cela est excessif dans l'inhumanité. J'aurais scrupule à cautionner cette parodie de justice.



Yan 18/05/2011 07:36



C'est aussi mon point de vue. Il y a un beau film à suspense à écrire sur ce canevas, un lien avec la spéculation internationale est toujours possible. Wait and see.



Le Mousquetaire des Mots 19/05/2011 00:18



Bonsoir Yan,


Sans doute les salles obscures verront un jour projeté un film de cette horreur. Et ce seront les américains qui s'en chargeront : cela leur ferait
certainement un grand plaisir d'en rajouter une couche et de nous faire la nique comme si nous étions responsables des errements des personnalités en vue. Je crois savoir qu'ils aiment tout
particulièrement les amalgames faciles.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche