Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 19:04

 

On le sait, l'été est propice aux cambriolages. Mais la période n'est pas aussi déterminée qu'on pourrait le penser. Voici que plusieurs journaux sont l'objet de cambriolages. Et on ne vole pour ainsi dire que les portables des journalistes qui enquêtent sur une certaine affaire. Etrange tout de même, non ? Ne sont-ce que des coïncidences, l'effet d'un pur hasard ? Il y a là matière à réflexion.

Il faut dire que ces journaux alimentent la polémique autour de l'affaire W/B. Et comme par hasard, les portables dérobés sont ceux des journalistes qui "enquêtent" justement sur ce sujet. Certes, ils ne prétendent pas que ces vols sont consécutifs à leurs enquêtes, mais quand on sait que Médiapart, Le Monde, Le Point ont tous les trois été la cible de ces voleurs et qu'ils avaient matière à développement dans cette affaire sulfureuse, on ne peut que se poser des questions. C'est effectivement légitime de s'interroger sur ces trois vols, comme si les malfrats savaient avec exactitude ce que ces portables recèlaient.. D'où la question suivante : ça pue tant que ça qu'on n'hésite plus à subtiliser des documents via des malfaiteurs bien renseignés ? Parce qu'en plus des portables, il semblerait bien qu'on ait dérobé les fameux enregistrements qui ont suscité la polémique sur l'état de santé mentale d'une milliardaire d'un âge avancé. Alors là, comment encore supposer une simple coïncidence ? Non, ce n'est pas de la paranoïa, c'est tout simplement une déduction purement logique. Et même si les journalistes prétendent qu'ils n'en font pas une affaire d'état et qu'ils ne soupçonnent rien en tant que machination pour retirer les preuves de leurs enquêtes,  le lambda du coin de la rue ne peut que pencher pour l'hypothèse plausible d'une incursion programmée de main de maître et téléguidée par un pouvoir aux abois.

Saura-t-on jamais le fin mot de l'histoire ? Je doute que non. En attendant, toutes les supputations sont permises.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Enquêtes
commenter cet article

commentaires

jacques 26/11/2010 15:36




Bonjour,
 
Dans le cadre de l'émission Toute une histoire sur France 2, je suis à la recherche de plusieurs témoignages de victimes de cambriolages,
 
Si le cambriolage a mal tourné
contactez Jacques au 01 53 84 30 86 ou jhuynh@reservoir-prod.fr, ou Pauline au 01 53 84 33 95 ou pheu@reservoir-prod.fr
 
merci,
 
Jacques HUYNH
 
Journaliste
 
01 53 84 30 86
 
jhuynh@reservoir-prod.fr


 




Le Mousquetaire des Mots 26/11/2010 17:58



Je n'ai pas de tels témoignages à partager



Philippe 08/11/2010 10:41



Tiens nous aussi on s'est fait cambrioler, 3 portables ... mais aucun rapport ...



Le Mousquetaire des Mots 08/11/2010 22:02



Quoi ? Vous aussi ? Aïe ! Que cela doit être désagréable ! Et en sus, des portables. Re Aïe ! Un trou dans le budget, et pas n'importe lequel. Remarque, si
vous n'y avez entreposé aucun secret-défense, ni des écoutes ligitieuses, ni des données compromettantes, ce n'est pas bien grave (sauf sur le plan financier) : ils seront
revendus vidés de leur mémoire... (il n'y aura aucun autre profit à en tirer)



Jean Georges 04/11/2010 20:29



Bonsoir Fred,


On pourrait dire, et tant pis je le dis: Les journalistes encenseurs du pouvoir et du petit homme depuis plusieurs années, surfant sur le rouleau compresseur du pouvoir , se laissant endormir par
des promesses et discours tout acquis aux copains du Fouquet's, n'ont pas vu venir le dictat qui s'est installé. La trame de cette dictature en devenir est presque terminée et sera tissée jusqu'à
la chaïne si un grand coup de révolte ne vient pas déchirer tout cela. Le réveil des médias ( de certains) n'est pas pour me déplaire bien qu'un peu tardif.


Personne ou presque ne s'est offusqué quand en 2007 l'appartement de Ségolène Royal avait été cambriolé et son ordinateur embarqué, elle a même été tratée de parano et autre noms d'oiseau repris
par ces mêmes journalistes qui ont mis trois ans à se réveiller, c'est vrai que vu leur position s'ils ne disaient rien ce serait le comble. JG.



Phileve 04/11/2010 12:35



 


 


Faire des vers, les écrire en alignant des rimes,


Me semble plus aisé et bien moins difficile


Ils ne sont que reflets d’un ressenti intime


S‘engager dans l‘action, c’est beaucoup moins facile!


 


 


Ce blog le démontre, espace de liberté


Et chacun à son tour y trouvera son compte


Car il permet à tous d’échanger des idées


En se confiant ici et sans aucune honte


 


 


Quand à Blanche si douce et à l’esprit subtile


A l’écriture tendre et empreinte de style


Avec ses mots choisis par un cœur généreux


Ne faire que l’admirer me semble bien trop peu.


 


 


A vous deux , je veux dire que ce petit passage


M’a ouvert les yeux ,sur la maturité


Que confère à certain en fonction de leur âge


La sagesse et le don de troubler vos pensées


 


 


Alors je me retire et garde bien enfoui


Le souvenir précieux de ce petit voyage


Qui me fit rencontrer au détour de ma vie


Deux êtres généreux et deux esprits de « Sages »


 


Avec « les Quatre Saisons » que moi, j’adore aussi!


Avec toute mon amitié, sur la pointe des pieds, pour ne pas déranger


Ce doux moment de grâce. Puisse t il vous rendre heureux,


Bien à vous. Philève


 


Merci à Fred et à Blanche pour ces gentils commentaires


Il me semble, hélas, plus difficile de faire rimer ses aspirations


profondes avec les actions journalières de sa propre vie.



La Bernache 04/11/2010 10:43



La lecture de ton poème Philève fut accompagnée de l'écoute de Vivaldi , que voilà un joli moment - ce que tu dis me touche autant que l'ont  été  " ma boussole " et le cher
félin , qui a son tour a donné une réponse tout à fait dans l'esprit qui doit nous animer ! je suis admirative ...bien incapable de poètiser ainsi  car c'est très difficile ! Merci Philève
pour ce beau cadeau que tu nous fais , ainsi qu'à Fred chez qui on se sent si bien , sans oublier Félix 



Felix 03/11/2010 21:09



Comme c'est beau tout ceci,


On se croit opposés alors qu'on est voisins


Pas seulement en pensée


Mais parcequ'on tend la main. 


Le meilleur à venir ,est surement demain


Quand chacun calmement


Aimera son prochain.


Qu'importe les discordes


Points de vues divergents


L'échange doit prévaloir


A l'esprit partisant.


C'est beau , c'est généreux


Mais c'est surtout le mieux


Qu'on puisse jamais faire


Pour seulement vivre heureux.


Et quelque fois changer


Amender son propos


Grandir dans sa tête 


Voir qu'on n'est pas l'plus beau


S'ouvrir en quelque sorte.


Simplement.


 


 


 



Phileve 03/11/2010 19:15



Chers tous deux


 


 


Je ne dis pas amis, ce me semble un peu tôt


Même si l’amitié peut venir des mots


Mais vos derniers billets écris à mon égard


M’ont traversé le cœur comme le ferait un dard.


 


 


Un dard de tolérance, quelques mots sans venin


De ces mots qu’on découvre et qui vous font du bien


De ceux qu’on attend pas, mais ceux que l’on vénère


Car ils vous donnent envie de s’exprimer en vers


 


 


Un poème très modeste, juste en alexandrins


Pour vous remercier de me tendre la main


Même si certain propos déposés çà et là


Ont pu laisser penser que je n’adhérais pas!


 


 


Pour votre tolérance, votre maturité


Pour votre sens inné de la fraternité


Pour vos sages pensées, vos jugements certains


Je rends ici hommage à votre sens humain.


 


 


Peut être est-ce maladroit, pas tellement subtile


Tout à fait incongru, quelque peu mal habile


Mais cela vient du cœur et surtout sans calcul


Et même s’ il n’est pas grand mon petit opuscule


 


 


C’est le recueil fidèle du fond de ma pensée


C’est ce que je ressens, que je veux partager


Pour qu’il n’existe plus la moindre ambigüité


Qui sait, cela peut être un début d’amitié…


 


 


A Blanche et Fred en hommage à leur humanité.


 


Bien à vous, Philève



Le Mousquetaire des Mots 03/11/2010 21:03



Bonsoir Philève,


Si vous vous mettez à écrire en rimes, nous allons nous sentir dépassés. Non que nous méprisions les vers, mais ma foi, écrire en écho de la chute précédente
n'est pas un art qui se pratique aisément.


Merci pour ce poème qui nous va au coeur.


Cordialement



La Bernache 03/11/2010 10:32



Avant tout merci à ma précieuse boussole qui permet cet échange - a propos de mon erreur en te plaçant Philève à cette Droite que je déteste , j'aurais pu tout aussi bien te placer dans
cette Gauche que je déteste tout autant , l'extrême ! Je viens à l'instant de désapprouver formellement le billet d'un blogueur - j'ai été dure parce que les incitations à la violence
m'insupportent ! chacun sait quel danger grâvissime se cache justement dans des positions extrêmes , je circule assez sur le web pour m'être aperçue que les appels dans ce sens sont nombreux! Le
caractère équanime de Fred et ses analyses lucides ainsi que ses posts sans violence m'ont définitivement conquise et il reste le Number One - Merci à toi , mais où donc est ton blog ? parce que
sans blog ...  :-(



Le Mousquetaire des Mots 03/11/2010 21:00


Hello Blanche, Je crois que Philève n'a pas de blog. Dommage car on pourrait ainsi échanger autrement. mais c'est son choix. Alors contentons-nous de ce qu'elle propose, il y aura toujours une
place sur les nôtres. Je te souhaite une excellente soirée. Bonne nuit


phileve 02/11/2010 13:42



Bonjour La Bernache,


C'est raté, Banche, mauvaise déduction à mon égard, vous vous laissez sans doute emporter par vos sentiments et je pense que Fred est plus intuitif sur ce coup.


J'avais indiqué par ailleurs qu'il ne fallait pas essayer de raisonner de façon rationnelle dans un univers politico - médiatique qui ne l’ai plus. C'est ce que vous
tentez de faire et qui dévoile le coté caché de votre tendre personnalité, que je restecte d'ailleurs.


 Je suis déçue, moi qui avait églement rendu homage à votre intuition propos du "casseur fighter".Pourquoi me coller cette étiquette, ne supporteriez vous pas quelques
hypothèses contradictoires ou complémentaires à vos  convictions?


Comme quoi, tout le monde peut se tromper, c'est humain.


C'est dommage, pour l'intérêt des débats car cela évite un peu le côté: Calmant que je trouve un peu soporifique chère amie.


 Je laisse ce petit billet, car je sais que c'est ici que vous viendrez en prendre connaissance à moins que la censure..?


 


Bien à vous et à Fred.Philève (d'un indice peut être différent, mais solidaire)



Le Mousquetaire des Mots 03/11/2010 18:08



Je n'ai aucune raison de censurer quoi ou qui que ce soit.



Blanche de Marseille 02/11/2010 11:03



Bonjour cher Mousquetaire des mots , ma précieuse boussole - je lis tous les coms et j'avais très vite compris de quel camp venait philéve - tu es d'une grande mansuétude à son égard
puisque tu lui réponds à chaque fois...m'enfin cher Fred , ne t'épuises pas à cela étant donné que la plupart de ceux de son parti , ump pour ne pas le nommer , marchent avec un sonotone , à
l'image de leur chef politique , un certain petit nicolas - à qui je ne ferai pas l'honneur d'une majuscule ! Bonne journée cher Ami , je me délasse en jouant au Mahjong , ça garde les neurones
en ordre et ça évite les dépressions nerveuses qui nous menacent à écouter les infos chaque jour ! Toute mon amitié et je suis ravie de tes visites chez Félix , un moment de délassement quotidien
également !



Le Mousquetaire des Mots 02/11/2010 20:49



Bonsoir Blanche,


Et me voilà, sous ta plume, boussole. C'est très flatteur. Et une boussole qualifiée de "précieuse". J'en rougis. Fais attention :
je pourrais plonger dans l'ego surdimensionné... Bon, d'accord, ce n'est pas dans mes habitudes, mais sait-on jamais... A force de recevoir des compliments, je pourrais bien tourner casaque et
devenir du genre infect...


Philève, un cas particulier, tout comme toi, ou moi. Comme nous tous. Je te l'accorde, j'ai quelque difficulté à la "fréquenter".
Sans doute à cause d'une causticité de pensée qui n'est pas mienne. Le ton "spécial"de ses commentaires est si abrupt que j'ai bien du mal à résister au désir de l'envoyer bouler (ce n'est
pourtant pas mon genre, je suis plutôt de type longanime). J'ai sans doute tort d'avoir répondu "séchement" à un certain commentaire. Après tout, je prône l'ouverture et estime que chacun a le
droit d'être ce qu'il est. C'est vrai que, de mon point de vue (mais peut-être ai-je fait fausse route), elle semble bien plus proche d'une pensée de droite que d'une pensée de gauche. C'est vrai
que ses commentaires ont tendance à être provocateurs et à hérisser.  Mais est-ce bien utile de la rejeter ? J'ai lu parfois des coms  bien plus pénibles que les siens. Je crois que je
ne saisis pas vraiment la tournure de sa réflexion et que c ela m'agace prodigieusement. J'aime à me sentir en confiance et là, j'ai l'impression que l'on finasse un peu trop. Ce qui m'est
insupportable. Peu m'importe le bord auquel on appartient, le principal étant l'échange. Je m'entends bien avec Géo, homme de droite avéré, j'apprécie ce qu'il fait (c'est un véritable artiste)
et ses commentaires, même quand ils sont volontairement provocateurs. Lui, comme toi, ou Pat, me permettez d'affiner ma vision de ce qui m'entoure et ce sont ces échanges qui se personnalisent à
mesure que le temps passe qui font que j'aime votre compagnie et que je ne saurais m'en passer.


Tu me dis jouer au mahjong. Je pratique également. J'adore la confrontation avec des jeux qui exigent que notre pensée soit claire
et "détachée". Résoudre les problèmes de positionnement stratégique, quoi de plus passionnant ?


Chère Blanche, je te souhaite une soirée paisible. Amicalement           La
Boussole



phileve 31/10/2010 18:38



Cher Fred


N’auriez vous pas tendance à interpréter un peu, rapidement les propos que vous lisez d’une façon qui servirait à étayer et conforter des convictions profondes? Ne seriez vous pas un peu
chatouilleux et très imaginatif lorsqu’il s’agit de fustiger alors qu’il serait plus logique d’essayer de comprendre le sens, l’utilisation et la réserve des mots choisis dans le développement
d’un texte relatif à une hypothétique affaire, je le rappelle, la disparition de portables! Propos signalés, traité avec humour, par ailleurs!


Je vous soumets donc cette explication de texte.


La presse relate ce titre:


«Le PS demande que toute la lumière soit faite sur l’affaire des portables »


Le propos est:


Après de prétendus cambriolages, auprès d’amateurs qui n’auraient
pas… , c’est du conditionnel, donc de l’hypothétique… et que les commanditaires potentiels et non le
commanditaire (que vous estimez être le PS, c’est vous qui le dites et je vous en laisse l’entière responsabilité)
demandent que toute la lumière soit faite. ( C’est là ou le paradoxe souligne la contradiction et l’incongruité du choix de la
formule, pour une affaire si obscure et là, où se situe la chute du propos, c‘est drôle, non?).


D’où, l’ombre et la lumière (contraste, opposition… les contraires s‘assemblent..ok?)


Commanditaires potentiels:
illustration de toutes les parties susceptibles d’être intéressées par ces éléments et susceptibles également de vouloir les récupérer par quelques moyens que ce soient. Cambriolage, piratage,
écoutes téléphoniques etc. Avouez que votre choix est très réducteur!

La bombe à Neutrons
, on ne va pas faire de la physique ici, mais en un mot: elle détruit, entre autres, dans un rayon déterminé, tous les composants électroniques, c’est-ce qui m’est apparu pertinent pour le
sujet en question: les portables (données numériques des portables disparus ..ok?)

Délation
, quel vilain mot et si mal employé pour quelqu’un qui qualifierait (conditionnel)un gouvernement élu par la légitimité du suffrage universel, de gouvernement de laquais? (personnes soumises au basses besognes, d’un président en l‘occurrence). Non mon cher Fred, vous confondez, servitude et opportunisme politicard et délation avec ouverture de l’esprit.

Mais très sincèrement, je ne pense pas que vous eussiez eu le moindre atome du plus petit geste déplacé dans cette direction et le moindre mot qui vous engageât. J’ai apprécié vos
réponses « mesurées », très prudentes, censées et suggestives, toujours à la limite du bien séant. Sauf à mon égard, allez savoir pourquoi, vous me prêteriez des intentions et affinités pour
d’hypothétiques sensibilités politiques ou sociales, alors que mes propos n’ont pour effet que de me révéler votre véritable sensibilité?


Manœuvre féminine sans doute , puisque dans ce domaine vous semblez hésiter!!!


Bien à vous et toujours avec humour et en appréciant votre largesse d’esprit. Philève


Post Scriptum: Si mes interventions vous semblent mal venues sur votre espace de liberté d‘expression,un seul mot de vous et je disparais. C’est l’avantage d’être un personnage, sinon
imaginaire…volatile.



La Bernache 31/10/2010 08:42



Je vais te faire un aveu cher Mousquetaire des mots ...je t'ai adopté comme boussole personnelle  (lol)  Tes analyses sont , on ne peut plus claires , sans aucune agressivité ni
parti pris et ton caractère équanime ( il me semble ) équilibre le mien qui ne l'est sûrement pas !  Bref , tu es le number one dont je ne saurais me passer dans cette période plus que
sombre ! J'apprécie aussi beaucoup les coms , je lis tout . Bon wouick cher Fredéric , n'oublie pas quand même de te reposer



Le Mousquetaire des Mots 31/10/2010 09:46



Bonjour Blanche,


Je te conseille la lecture des commentaires de Philève. C'est très édifiant.


Tu parles d'un w-e ! Celui des morts et comme j'en ai à la pelle, ce n'est pas ma tasse de thé.


Toi aussi, repose-toi.            Ta Boussolle Personnelle (merci du compliment, j'en
rougis)



claudioo 30/10/2010 23:07



entendu vendredi matin sur france inter (chez pascale clark), on a été éplucher dans le détail les communications téléphoniques des journalistes concernés. information tout à fait officielle
reconnue par la justice. pour une affaire qui soi-disant n'existe pas. c'en est presque comique.



Le Mousquetaire des Mots 31/10/2010 09:30



Bonjour Claudioo,


Si une affaire n'existe pas, on n'a aucune raison d'aller éplucher par le menu les "fadettes". Si tel est le cas, cela signifie qu'il y a eu demande
justifiée par la raison d'état, pour sa sécurité. On ne me fera pas croire qu'une affaire inexistante nécessite impérativement un tel déploiement de la justice.



phileve 30/10/2010 16:30



Bonjour Fred,


 


le PS demande que "toute la lumière soit faite" sur l’affaire des portables.


 


Après de prétendus cambriolages auprès d'amateurs qui n'auraient pas, selon les
sources autorisées à pratiquer la désinformation, pris les précautions nécessaires pour sauver la formule de la bombe à neutrons censée désagréger le gouvernement, les commanditaires
potentiels  demandent que "toute la lumière soit faite".


Les lumières de l'ombre souhaiteraient aveugler pour éviter de voir qu’en face, arrivent les esprits éclairés par la noirceur de leurs pensées?



 


Post Scriptum: Un fichier aurait disparu, dans un portable? Entendu aujourd’hui: Un ordinateur du PS aurait été piraté, un dossier numérique aurait
disparu. Hélas, pour les malheureux pirates ils ont découvert que le fichier était vide, son
titre:


"Programme pour 2012":  fichier works (*wPS)


 


Il ne faut plus raisonner de façon rationnelle dans un univers politico -
médiatique qui ne l’ai plus. La pire des supposition  peut devenir , de ce fait et bien souvent, une cruelle réalité.


 


Bien à vous et avec humour, ça devient indispensable. Philève



Le Mousquetaire des Mots 31/10/2010 09:43



On dirait bien que vous accusez sans preuve le PS d'être le commanditaire et que ce serait pour cela qu'il demande que "toute la lumière soit faite.
Tss, tss ! Dangereux un tel jugement, non ? Vous avez le sens de la formule-choc. Attention au poids des mots : ils peuvent se retourner contre vous. Eh oui, cela s'appelle de la délation. Vous
avez le droit de ne pas apprécier les partis d'opposition, mais vous n'avez pas à émettre de telles suppositions, même si vous les assortissez du qualificatif potentiels.
Elle est là votre "bombe à neutrons" et pas ailleurs.



barovin 29/10/2010 18:44



Après la constitution, les médias, puis la justice  mise au service de la ploutocratie ...



Le Mousquetaire des Mots 31/10/2010 08:51



S'agirait-il d'un gouvernement de laquais ?



phileve 29/10/2010 15:02



Bonjour Fred et bonjour à tous,


Deuxième épisode du feuilleton sur l’affaire, le procureur de Nanterre dessaisi par son supérieur et deux dossier expatriés avec celui de son opposante, recherche de nouveaux juges dont
l’impartialité ne fera de doute à personne, bien entendu! Ce que souhaitait la gauche.


On arrive à la phase interrogative, qui peut expliquer la « volatilisation » des fameux portables et enregistrements, en fait des preuves irréfutables du délit, qui auraient
disparues.


Ces juges rédempteurs « indépendants » de Nanterre, (tiens, on les choisit dans le fief de l’opposante, présidente du tribunal, quand même?) qui seront-ils, c’est une inconnue pour…. presque tout
le monde?


Alors, il faut attendre un peu avant de retrouver les fameuses preuves irréfutables et égarées dans le casse hypothétique et opportuniste. Et surtout se prémunir contre toute perquise en
attendant et là, on est paré, que risque t on?


Gageons, chers blogueur que si la tendance de la justice penche d’un côté ou de l' autre on peut s’attendre à des rebondissements. Une chose reste irréfutable, on ne se débarrasse pas des juges
d’instruction comme des preuves.


 


Tout ceci est maintenant du ressort de l’Union Syndicale des Magistrats et le fameux projet de supprimer le juge d’instruction a du plomb dans l’aile. Contrairement à ce que souhaitait la droite.


Pour l’instant, ça penche un peu dans un sens précis, mais attendons les rebondissements.


Bien à vous, Phileve



Le Mousquetaire des Mots 03/11/2010 18:36



Une affaire à rebondissements, donc à suivre. Les fameuses fadettes requises pour prouver la faute professionnelle de la juge en question font effectivement
état de conversations entre elle et un journaliste du monde. Ce qui ne signifie d'autant plus rien qu'ils ont co-écrit un bouquin (Une femme à abattre), d'où leurs "accointances" téléphoniques.
Comme quoi, on peut faire dire n'importe quoi à n'importe quoi. On dirait bien que cela arrangeait quelqu'un de faire croire que...


Quant au désaississement du proc et de la juge, ma foi, c'est une bonne chose. Seuls des juges d'instruction sont habilités à faire certaines enquêtes et
aller au fond des choses. Il y aura donc trois juges. Attendons la suite, sans vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Et ne tirons pas non plus des plans sur la comète : on n'en connaît
pas la trajectoire.


Pour ces vols, ils sont véridiques et non pas hypothétiques, encore moins opportunistes (sauf à considérer quel intérêt ils représentent et surtout à qui ils
profitent). Vous avez raison : sachons attendre.



La Bernache 29/10/2010 11:03



Bonjour cher Fred - Je n'imagine même pas que le contenu des ordinateurs concernant l'affaire Woerth/Bettancourt n'ait pas été mis quelque part en lieu sûr , fut-ce à l'étranger si
nécessaire ! Ce serait tellement irresponsable que j'hallucine à cette idée de perte et je n'y crois pas ! quant à monter une pareille affaire , même si on se dit que tout est possible , je ne
leur fait pas cette injure qui les mettrait au rang des pires ! le temps travaille pour le Peuple de toute façon !



Le Mousquetaire des Mots 30/10/2010 21:06



Le principe de base, en informatique, est la sauvegarde systématique sur serveur. Donc, on peut être convaincu que l'essentiel est là quelque part, bien à
l'abri des appétits. Sinon, c'est la débâcle assurée.



sylvie 29/10/2010 08:16



J'ai suivi ton conseil : remarques intéressantes et plausibles. Je n'ai aucun doute sur le fait que les éléments importants soient sauvegardés en lieu sûr ; pour autant, je ne pense pas que ces 3
journaux prennent le risque insensé de monter un coup de cette nature : dans le cas de Médiapart, c'est toute sa crédibilité qui disparaîtrait, ce qui signerait une perte incontrôlée d'abonnés,
leur seule source de revenus…


En dehors de documents sensibles, dans un ordi, on trouve aussi des carnets d'adresse, adresses mail, téléphones… mise en perspective de pseudo avec une adresse IP, que sais-je encore… et
reconstituer des données effacées d'un DD est un jeu d'enfants pour certains. Pas pour moi en tous cas .


Amitiés.


 



Le Mousquetaire des Mots 29/10/2010 17:34



Bonjour Sylvie,


Merci de ta fidélité (on ne peut pas en dire autant de moi, je viens ici ou là épisodiquement...). J'pprécie tes commentaires qui sont toujours pertinents,
ainsi que tes articles qui ne manquent jamais de ce bon sens qui fait largement défaut et à la classe politique et aux citoyens tout préoccupés par leur soucis personnels. Merci également pour ce
que tu précises : je n'avais surtout pas pensé aux carnets d'adresses et encore moins aux IP attenantes. Effectivement, je ne vois pas quel serait l'intérêt des journaux de s'auto-détruire alors
qu'ils vivent de leurs enquêtes et articles. Il suffit d'émettre la supposition pour se rendre comte du contresens que ce serait de se saborder en se prêtant à un simulacre de
cambriolage.


Pour la récupération de données d'un DD, comme toi, je ne suis pas pro en ce domaine. Tout ce que je sais, c'est qu'il faut être armé d'un logiciel qui
permet de remonter jusqu'à la toute première version dudit DD, c'est-à-dire qu'on peut faire la manip 7 fois. Mais il faut être un pro pour obtenir des données effacées à ce stade-là. Dixit des
connaissances qui ont les compétences avérées en ce domaine.


Notre époque est bien étrange et bien périlleuse. On se croit à l'abri derrière un certai anonymat alors qu'il n'en est rien. Je ne vois pas quel peut être
l'intérêt de savoir qui fait quoi et écrit quoi ou quoi. Après tout, la critique est essentielle pour faire avancer les choses et ce n'est pas parce qu'on exprime le ras-le-bol ou le désespoir
qu'on est pour autant dangereux. Pour moi, le vrai danger réside dans le fait de soupçonner tout et n'importe quoi d'être délectueux. Cela s'appelle ni plus ni moins que de la paranoïa... Mais
sans doute cela at-il son utilité puisqu'on est prêt à employer des méthodes bien peu orthodoxes pour parvenir à apprendre ce que l'on veut savoir. Qui a dit "la fin justifie les moyens" ? Je ne
me reconnais pas dans ce dogme car il viole jusqu'à l'intimité de l'être. Adepte du droit à la différence et à la liberté de penser, je répugne à penser qu'on puisse se livrer à des "exactions"
pour une bonne cause. La fin ne peut justifier, à mes yeux, les moyens. C'est un peu trop facile comme excuse. Je crois qu'on se trompe en imposant comme dogme le tout permissif en matière de
renseignements. Cela signifie tout simplement que le respect de l'individu est  nié et que sa vie ne lui appartient plus dans la mesure où il se trouve dans le colimateur. Si des
journalistes ne peuvent plus assurer le secret de leurs sources, c'est toute la démocratie qui est mise à mal. Il ne reste donc plus qu'à pisser dans un violon en matière de liberté de pensée et
d'expression.


J'essaie de garder la tête froide, mais je sens tellement que le filet se resserre que j'en éprouve des frissons intenses. Comme si nous étions tous
coupables... sans pouvoir déterminer de quoi. L'ère de la suspicion est tragique : elle se repaît d'elle-même. Sans qu'il y ait motif à...


Bon, espérons que Philève ait raison et que ces "preuves" n'ont pas disparu. Notre démocratie est déjà bien mal en point, n'en rajoutons pas une
couche.


Bonne fin de journée. Amicalement           Fred


 



ledif trocas 28/10/2010 16:11



bonjour ami
de retour d'un long voyage dans votre triste sarkolande
je suis heureux de retrouver ton golb toujours aussi pertinent et mesuré
en ce qui concerene ces vols tout est possible, y compris un coup monté médiatique
mais aussi une montée de paranoïa du "pouvoir" qui ne cesse de tirer tous azimuts sur ceux qui s'opposent, et surtout sur les petits (le mopopopo a subi une nouvelle attaque en septembre) qu'il
leur est plus facile d'atteindre.
en attendant d'échanger quelques idées... φιλικά



Le Mousquetaire des Mots 28/10/2010 19:40



Bonjour Ami Fidèle,


Je m'étonnais de ton long silence qui ne te ressemble pas. Je me disais qu'il fallait que j'entre en contact avec toi, mais voilà, j'ai laissé filer le temps
car j'ai des occupations qui me prennent la tête et ne me laissent guère le loisir d'aller ici ou là. Ainsi ton bog aurait encore essuyé des attaques. C'est franchement désagréable et surtout
bien vain, chacun ayant le droit à sa liberté de pensée.


Je ne sais pas si le pouvoir est atteint de paranoïa, mais cela y ressemble bien. Pourtant, son comportement devrait lui indiquer qu'il se fourvoie et que
les protestations qui montent du pavé ont leur fondement. Apparemment, cela ne l'impressionne pas et il continue à faire comme il l'entend. Je ne comprendrai jamais qu'on puisse rester sourd au
désespoir. Tout aussi apparemment, cette nouvelle journée de manif n'aurait pas été très suivie. Ce que les journaux s'empressent de qualifier bien évidemment de la mort du mouvement. Je ne sais
pas pourquoi mais si les syndicats démissionnent aussi facilement, on risque fort de voir la rue les déborder. D'ailleurs, parmi les commentaires lus aujourd'hui, j'ai trouvé celui-ci : les
syndicats auraient baissé pavillon parce qu'ils auraient senti qu'il ne pouvaient pas contenir les débordements. Sagesse ? Lâcheté ? Peu importe. Ce sont eux qui ont lancé la population dans
l'aventure contre la réforme des retraites, ils n'ont donc pas le droit de faire machine arrière, c'est carrément irresponsable. Certains émettent déjà l'hypothèse qu'au retour des vacances, tout
reposera sur ce que décideront les lycéens. A croire que la jeunesse serait davantage brave que les vieux renards des manifs. Alors attendons donc cette rentrée et nous verrons ce qu'il en
est.


Pour ce qui est des vols de portables, j'ai reçu un commentaire assez surprenant qui semble laisser entendre que ce ne serait en fait qu'une magouille et que
tout serait en sécurité, données, documents, preuves... Je ne sais plus que penser de cette affaire car elle tourne de plus en plus au vinaigre comme si les coups montés n'étaient là que pour
démontrer à la fois, l'innocence du pouvoir et la valeur des sources. Finalement, tout cela est bien sombre tout en étant fort saugrenu. Si c'est le pouvoir qui a monté ces cambriolages cela
signifierait tout bonnement qu'il craint le pire et qu'il a bien des choses à se reprocher. Si ce sont les journaux qui ont monté cette affaire rocambolesque, c'est tout aussi couillon.
Qu'ont-ils à gagner sinon se discréditer ? A suivre donc, et attentivement.


Passe une bonne soirée. Amicalement à toi et à tes potes         Fred



phileve 28/10/2010 16:07



Bonjour à tous,


A partir du moment ou l’on a annoncé partout qu’il allait y avoir des enquêtes sur les sources des journalistes et informateurs en question, sur « l’affaire »!! Qui dit enquêtes, dit
perquisitions à l’horizon, donc ceci est un non évènement, une info pour enfumer. Bel exemple de « piège à cons ».


Quand on connait un peu ce qu’est une rédaction de journal et la précaution des journalistes d’investigation, pour les sources et infos, leurs sauvegardes numériques se trouvent dans des endroits
protégés ailleurs que dans des PC accessibles à tous.!! Tu m’étonnes qu’ils ne protestent pas trop.


Quand au soi-disant professionnels des casses occultes, s’ils ne savent pas ça, tu parles de pros??


Il semble que ces « coïncidences simultanées » soient plutôt préventives, en quelque sorte des précautions en prévision de perquises et les hypothétiques preuves et sources toujours en possession
des intéressés. Même si on a fait disparaitre les portables, pour la forme!


Et s’il y avait des preuves tangibles et indiscutables qui ne relèvent pas de l’affabulation ou de l’intention de nuire, elles sortiraient de l’ombre, suite à ces disparitions de circonstances et
on en serait plus à recommencer des enquêtes, histoire de brouiller les cartes et créer des suspicions pour étayer et justifier les prises de position de uns et des autres.


Cette histoire va encore se terminer en pipi de chat et couter un max à tout le monde, pour du vent, mais ces temps ci, on commence à en avoir l’habitude.


Gardez le moral, car rien ne va changer. Phileve



Le Mousquetaire des Mots 30/10/2010 21:04



Non événement peut-être, mais seulement de ton point de vue. A chacun, comùme je n'ai de cesse de le répéter, de se déterminer. Un piège à cons ? Peut-être !
Maiss qui sont les véritables cons dans cette affaire ? Je crains que tu ne sois en mal de le dire avec exactitude. Qu'il y ait manipulation, cela va sans dire puisque tout est politique. Ce qui
n'est pas réjouissant. Un peu de vérité, de sincérité ne nuirait pas au paysage. Hélas, ce n'est pas en vogue depuis nombre de décennies.  Il faudrait peut-être redevenir sérieux, non
?



Jean-François Vionnet 28/10/2010 10:10



C'est quand même incroyable ces cambriolages dans les journaux qui ne sont pas assez aux ordres. On nous enfume, d'ici à ce que les élections de 2012 soient truquées, il n'y a pas loin.


Le vieux con a toujours plaisir à te lire.



Le Mousquetaire des Mots 28/10/2010 20:29



Bonsoir Jean-François,


J'espère bien que tu viens pour te faire plaisir. Si tu devais t'ennuyer, je cesserais tout de suite ce blog. Je ne suis pas là pour barber (ni pour
divertir), mais pour échanger.


Pour ce qui est de l'enfumage, c'est très mode et ça ne date pas d'hier. De tous temps on nous a monté des bateaux. Cela ne fait jamais qu'une fois de plus.
Le pire, de mon point de vue, ce sont les mensonges proférés puisqu'ils sont tout aussitôt démentis par l'inverse de ce qui est dit. Si ces vols sont le fait de certains personnages, on est en
droit de se demander ce qu'ils font aux commandes. Cela ne pourrait que signifier que les enquêtes, les documents, les articles sont encore plus véridiques qu'on ne le sent. Et là, ça fait mal
car ce type d'action ne mérite aucun respect puisqu'il y a tromperie volontaire. Je crois qu'on appelle ça de la corruption, entre autres termes joyeux qui dénoncent les effets d'un trop grand
pouvoir.


Bonsoir Jean-François et à bientôt          Fred



La Bernache 28/10/2010 08:46



Bonjour cher Fred - moi ce que j'aime c'est entendre répéter à satiété , en permanence , en leit-motiv quasi religieux   " Ce n'est pas une affaire Politique ! " par tous les
gens de l'UMP ...ah qu'il est important , vital même , pour ces braves gens de nous saoûler avec leur litanie imbécile ! Oui , ils ont peur c'est évident ! le plus haut sommet de l'Etat a peur
...et ma foi ils n'ont peut-être pas tort , parce que les sièges éjectables sont déjà prêts pour 2012   Inch'Allah ! et peu importe ( là je parle pour moi )  QUI va les remplacer
puisque de toutes façons ce ne sera pas mieux , mais l'essentiel est qu'ils sautent ! parce que le règne sarkozyste a surajouté la violence au pillage du pays , ce que n'avait pas fait la Gauche
PS ( que je ne porte pas dans mon coeur )   2012 sonnera j'espère la fin de la récréation !!!  Bonne journée Ami Calmant



Le Mousquetaire des Mots 30/10/2010 21:00



Bonsoir Blanche,


Tu es bien toujours la ,même. Identique à ce que tu es depuis fort logntemps. Et c'est bien ce qui me plaît chez toi : cette
franchise naturelle. Tu parles d'orr. Et c'est tant mieux. Je rêve d'une époque où chacun pourrait exprimer sans contrainte ce qu'il ressent... et mettre sur la place publique sa vision
personnelle. tu as raisn : qui va remplacer ceux qut devront s'en aller, inéluctablement ? Car enfin, vient le moment de la retraite stratégique. Quand on  déplaît, il faut bien admettre que
le temps est venu de se faire discret. Pourtant ce ne semble pas être le cas puisque le sieur qui défraie la chronique semble dire qu'il a toute sa place dans le futur gouvernement. Malgré les
gamelles qu'il se trimballe malgré lui. Lui aurait-on donné des assurances qu'il se pose en futur possesseur de portefeuille ?  La morgue de ces gens-là est sans égale. Ils se sentent
au-dessus du panier et incontournables. Terrible engeance que cette manière de se croire au-dessous de tout soupcon, même quand les dits soupçons sont avérés. Ou en passe de l'être. A suivre
attentivement, au jour, le jour, pas à pas.


Tu as raison de parler de violence, car c'en est une, incontestablement. En revanche, je ne te suispas quand tu parles de
"récréatio,"; c'st tout sauf cela. Au moins dans une cour de récréation, on se défoule. ce qui n'est pas le cas présentement. JHe répète à l'envi, chi vivrà, vedrà...


Amitiés du soir toujours aussi sincères.             
Fred



sylvie 27/10/2010 20:53



Bonsoir Fred,


cela est plus que troublant, quasi limpide… (!) le pire qui pourrait arriver, c'est si, lors d'un "dépaysement" de l'affaire, les pièces aux mains de Courroie de transmission et de la juge se
perdaient en route… cela c'est déjà vu. Si cela devait arriver, je me demande comment on va nous expliquer ça ? A suivre, une fois de plus.


Amitiés.



Le Mousquetaire des Mots 28/10/2010 20:32



Bonsoir Sylvie,


Tu devrais lire le commentaire d'une certaine Philève (je ne sais pas s'il s'agit d'un mec ou d'une nana, mais je penche pour le sexe faible). C'est
édifiant. je ne t'en dis pas davantage, je laisse ta curiosité faire le reste.


Amicalement             Fred



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche