Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 00:08

Après l'euphorie des premiers jours, le temps de la réflexion ?

On a changé d'époque. Brutalement. Par bulletins interposés. L'euphorie a été un feu de paille. Après les réjouissances d'en avoir enfin fini avec le lamentable spectacle offert pendant cette campagne, on a enfin sorti le train d'atterrissage.

Très vite, parce que quelque chose s'est passé qu'on n'attendait pas vraiment, on reste sonné. La composition du nouveau gouvernement est étonnante. Mais elle a surtout comme un goût amer. Oui, c'est vrai, elle est composite ainsi que promis. Oui, mais... elle a quelque chose de recuit. Le rajeunissement ? Heu, pas vraiment. Exit les têtes trop connues ? Là, ça se gâte. En réalité, si la société civile a fait son entrée dans la politique, la plupart des têtes d'affiche sont de la matière recyclée. Certes, on ne peut pas agir rien qu'avec des novices, mais de là à caser les vieux tromblons... La moyenne d'âge ne flirte pas avec une quarantaine fringante.

Nul doute qu'avec cette équipe de bric et de broc les ordonnances vont pleuvoir : tout est maîtrisé en haut lieu. Ca va secouer sec.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 18:49

Et voilà, c'est fait : les Ecossais veulent un referendum pour se séparer de l'Angleterre. Theresa May doit se sentir mal. Etant donné que les tractations avec l'Europe ne sont pas encore engagées, elle a beau jeu de freiner des quatre fers. Les pourparlers de la sortie de l'Angleterre ne sont pas encore entamés. Et ce sera un processus long. On parle de 2 ans. Au moins.

Ca débute plutôt mal pour la Première Ministre. D'autant qu'elle sait que l'Europe ne lâchera rien car c'est elle qui détient le pouvoir de contrecarrer les exigences anglaises. Position de force donc pour l'union européenne.

C'était à prévoir, mais sans doute Madame May pensait-elle que cela finirait aux oubliettes. Douche écossaise donc !

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 00:50

Punaise, ça va si vite qu'à peine on apprend une nouvelle qu'une autre nous dégringole dessus. Diable, y aurait-il de l'orage dans l'air ? Hier, c'était la mise en examen de gros sourcils. En fin d'après-midi, j'apprends que Madame l'est également. Puis plus tard, j'entends dire que le parquet de Nanterre a demandé la levée de l'immunité parlementaire de MLP pour avoir mis en ligne une photo qualifiée de violente.

Punaise, mais qu'est-ce qui leur prend ? On n'en avait pas assez avec le premier, voilà que ça bouge furieux chez les magistrats.

N'ayant aucune affinité avec le premier et la seconde, je ne vais pas pleurer. Elle l'a bien cherché et sous ses airs de vierge effarouchée, se drapant de son verbiage d'avocate, elle peut invoquer la démocratie et la trêve judiciaire, ça sent le roussi.

Quelle campagne... ! On parle de tout sauf des programmes. Alors comment va-t-on choisir notre futur père de la patrie ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 15:03

Je vais devoir créer une nouvelle catégorie tant l'affaire en cours est faite de rebondissements successifs, à tel point que ça finit par me soûler. Voilà un candidat qui se dédit facilement : "Si je suis mis en examen, je renoncerai à me présenter". Il sera effectivement convoqué le 15 mars en vue d'une mise en examen. Bien ! Mais alors pourquoi se contredire ce matin ? Serait-ce à dire qu'il a le feu aux fesses ? Qu'il espère qu'il sera élu, contre vents et marées ? Que sa candidature est la seule à pouvoir contrer le F.N ? Qu'il entend se soustraire à la justice en étant élu ? Allez savoir ce que sont ses motivations. Au fond, ce n'est pas aussi important que cela en a l'air. Le plus extraordinaire c'est qu'il parle de complot, de coup d'état, d'une justice à la botte du pouvoir en place. Il est tout de même gonflé : même si les magistrats, juges et enquêteurs ont, comme tout un chacun, des opinions politiques, cela ne les empêche pas de savoir instruire un dossier, de savoir s'il faut ou non mettre en examen. Certains faits sont objectifs. Donc, logiquement, l'instruction confiée à trois juges, après étude du dossier afférent à l'affaire, conduit à une mise en examen. C'est beau comme du Voltaire ces réactions outrées de gros sourcils. Peut-être même que ça pleure dans certaines chaumières... Ce qui est avéré, c'est que cette situation ubuesque - inédite à ce jour en cours de campagne présidentielle - est avant tout tragique. Pour l'homme, cela va de soi, pour sa famille et sa possible mise également en examen, mais aussi pour ceux qui ont misé sur le personnage et se trouvent actuellement désemparés. Déjà B. Lemaire a quitté son équipe : quand trop c'est trop... Il y en aura encore combien d'autres ? L'hémorragie ne s'arrêtera sans doute pas là. Quid des gens de l'UDI ? Quid de sa famille politique que tout cela désarçonne et dont des voix discordantes ne tarderont peut-être pas à se faire entendre ?

Ce feuilleton judiciaire est fort déplaisant. Pour toute les familles politiques. Déjà que nous avons tendance à ne plus croire à rien, et surtout en matière politique, ce déchaînement de bonds et rebonds envahit nos oreilles comme des casseroles qui dégringolent en un vacarme assourdissant. C'est usant. Que feront les spécialistes de l'abstention ? Sauront-ils surpasser leur dégoût de la chose publique ? Une seule certitude, c'est que le F.N. fera le plein de voix et que le spectre d'une présidence féminine fait plus que se profiler à l'horizon.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 20:40

Le temps déroule son tapis avec des plis et replis inattendus. Comme moi, vous savez que le béarnais a rallié le jeunot de la course à la présidence. Il ne s'agit pas là d'un choix inconsidéré ou opportuniste. Voilà un homme qui a toujours eu les idées claires. C'est le premier politique à avoir osé parler de la dette, bien avant gros sourcils. Mais pas que. Face à Sarkozy, il a appelé à voter Hollande. Ce que ses amis ne lui ont pas pardonné et qui sont partis créer leur propre parti. Certes, il a parlé de celui auquel il vient d'apporter son soutien comme étant une sorte de mirage. Mais il a pesé et le pour et le contre. En homme sage, il a décidé, à la grande surprise du petit nombre de ses amis qui expriment leur mécontentement, de s'engager auprès d'un homme très jeune et peu expérimenté. Tout le monde se demandait s'il se représenterait comme les autres fois. Mais isolé qu'il est par ses choix qu'il assume, il savait que c'était inutile.

Sa décision est courageuse, surtout aujourd'hui car cette présidentielle est bien différente des précédentes. MLP a pris du poids, dispose d'un certain nombre d'électeurs fidèles, et risque fort d'attirer ceux qui sont dégoûtés des partis classiques. Elle représente la 3ème voie, semée d'embûches (et pas qu'à cause de l'inexpérience avérée) mais apparemment cela n'effraie pas les désespérés qui s'accrochent à elle comme à une bouée de sauvetage. D'ailleurs, elle surfe sur cette vague qui pourrait devenir une déferlante. Alors oui, j'approuve le béarnais, car il saura enseigner au petit jeunot les modus vivendi du pouvoir. Reste que seuls deux mois sont devant eux pour cheminer. Reste également qu'il n'est pas dit que ce duo saura surmonter ses handicaps et l'emporter face aux dents de la mer (ce n'est pas moi qui lui ai donné ce surnom).

Oui, le temps a de quoi désemparer : il nous réserve de sacrées surprises et ce n'est peut-être pas fini.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 20:52

Ah ah ah ! Trump vient de se faire avoir par un juge : son décret anti-immigration vient d'être annulé. Le Canard Déchaîné est furieux et a tweeté très vite et prétend que son décret sera vite restauré. Pas dit que ce sera le cas.

Ce type est complètement à la masse : sous prétexte qu'il a été élu, il croit pouvoir agir comme il le faisait quand il dirigeait une émission de télé-réalité. Du grand n'importe quoi. Ce deuxième camouflet, il ne saura pas le digérer et il fera tout pour invalider ce juge nommé par doubleyoubush. Il est à craindre que cette insoumission ne sera pas la dernière et qu'il va devoir affronter la fronde de ceux qui, au lieu de penser au ras des pâquerettes, prennent en compte des critères dont ce président déjanté ignore l'existence au prétexte qu'il détient le pouvoir et que sa volonté a décidé que ce serait ainsi et pas autrement. Quand on dit qu'il s'agit de grand n'importe quoi...

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 14:44

Chaque semaine connaît son lot de révélations. Gros Sourcils s'en voit remettre une couche par le Canard Enchaîné. Les comptes n'étaient pas exacts dirait-on. Les précisions apportées aujourd'hui par le volatile sont explosives. Si avec ça il reste inébranlable, c'est qu'on connaît mal le personnage : il peut toujours afficher l'assurance de l'honnête homme, il n'est plus crédible. Pour le chantre de la transparence, du catho respectueux, de l'homme d'état intègre, il se trouve désormais la cible d'un scandale sans fin. D'où viennent ces informations jusque là ignorées ? Qui a exhumé ces vieilles fredaines ? Et dans quel but sinon de le démolir ? Une vengeance ? Oui, mais de qui ? Sans doute de son frère ennemi... Quelqu'un de son camp qui en savait très long ? Mais qui le préservait tant qu'il n'affichait pas certaines prétentions ? Le Canard ne peut avoir déterré tout ceci sans l'apport d'un occulte personnage. Pour trouver, il faut savoir où chercher. Toujours est-il, quel que soit l'informateur (ou le dénonciateur ?), le résultat est là : la crédibilité du cher homme est plus qu'écorniflée. Peut-il encore prétendre aux plus haute fonctions alors que son rapport à l'argent, sa soi-disant rectitude sont désormais dévoilés au grand jour ? 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 11:31

Parce qu'elle a refusé de signer le décret sur l'immigration de son tout nouveau patron,  Canard déchaîné a limogé la ministre de la Justice. Ah ça, il n'y va pas de main morte. Et tient des promesses qu'il n'a même pas formulées. A peine en place, il déménage à tout va. Il adore sans doute signer (de manière illisible et surtout grandiloquente). Son paraphe au bas de tous ces décrets, ça l'enchante comme un gamin qui ferait une farce qu'il croit drôle mais que les adultes répriment vivement.

S'opposer à lui, alors que son décret est anticonstitutionnel, méritait ce limogeage brutal. Ce type ne respecte rien. Et comme il croit pouvoir tout diriger selon ses désirs de mégalo, il commet bourde sur bourde. Tout en exaspérant toujours davantage son propre camp. La mesure de destitution, à ce rythme, ne devrait pas tarder.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 10:12

Une affaire révélée par le Canard Enchaîné (qui vérifie toujours ses sources et n'étale sur la place publique que les méfaits patents) trouble le jeu politique. Se présenter en Monsieur Propre irréprochable, voilà un sieur dont l'aventure entame une descente infernale. Comme quoi, il vaut mieux être véritablement honnête pour être respectable jusqu'au bout.

Comment se dépêtrera-t-il de cette affaire ? On ne le sait pas encore, mais celui qui trottait allégrement en tête des sondages, représentant un électorat bon teint qui le suivait comme un seul homme, a vu sa cote décroître. Il n'est pas encore au tréfonds d'une tricherie calamiteuse, mais selon ce que l'enquête lancée depuis peu nous apprendra, voilà un candidat qui risque fort de recevoir une déculottée. Pour l'instant, il dégringole, mais n'est pas encore anéanti.

Le pire dans tout cela, c'est que ça fait l'affaire de l'extrême-droite. On avait bien besoin de pareil pataquès.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 14:18

Dans trois jours, l'affreux Canard prêtera serment et prendra ses fonctions. Qu'en sera-t-il de son programme ? Depuis la semaine dernière, des manifestations ont lieu à New-York, Washington et ailleurs. Les femmes ne se résolvent pas à l'avoir comme "Big Chief" car il est anti-féministe, misogyne et vraiment à côté de la plaque. Les manifestants entendent se regrouper à Washington, devant la Maison Blanche, le jour de son investiture. Ce qui ne changera rien au fait qu'élu, il gouvernera la nation. Le tout serait de savoir combien de temps une telle présidence durera.

Ses propos outrés, ses incartades, les personnes qu'il a recrutées ne peuvent que déplaire. Lui, le gosse de riche, se prétend self-made-man. Il a  déformé la réalité pour mieux rassembler les déçus qui n'échappent pas à la misère. Une technique déjà éprouvée par d'autres.

Décidément, la politique, où qu'elle se pratique, est plus que décevante : on attend désespérément celui ou celle qui saura convaincre de son honnêteté, tenir ses engagements et mener le pays au-dehors du trou.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Cousins d'Amérique Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche