Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 14:14

Il y en a au moins un des deux finalistes qui ne va pas se gêner en sortant de ses habitudes consensuelles, la bagarre des idées va être... particulière. Il faut dire qu'il y a de quoi se fâcher : rallier les cathos, surtout de la manif pour tous, il fallait l'oser. Ah l'argumentaire des campagnes... ils n'en sont pas à y regarder de trop près ces énergumènes politiques... Leur besoin d'être reconnus du plus grand nombre, de rallier un maximum de suffrages, les fait déraper. Du grand n'importe quoi. Le fâcheux en cause a voté la loi Veil (qui appréciera cette trahison) et maintenant il parle de l'abroger. Certes, on parle de la suppression de 500 000 fonctionnaires, du retour aux 39 heures et autres avancées sociales, mais je crois que que ce rétropédalage démontre une fois de plus qu'on ne peut faire confiance à certains personnages prêts à tout pour se positionner. Sous ses airs de petit bourgeois de province se cache un super réac. D'un certain point de vue, il ne vaut pas mieux que MLP.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 21:18

...un os à ronger. Ah, cette affaire JC, quelle aubaine ! Enfin un point d'achoppement lucratif. C'est à qui glosera à ce propos et d'enfoncer le clou. Taper sur la majorité, quel pied ! Ils se drapent dans leur dignité offensée et du mal géré. On parle d'incompétence quand il ne s'agit pas de complicité tacite. Ben voyons ! Les gamelles des uns font la joie des autres. C'est de bonne guerre sans doute. Mais ne serait-il pas préférable de poser ses valises et, au lieu de vitupérer, de crier haro sur le baudet,  ne serait-il pas temps de considérer ce chapitre comme étant clos ? Croient-ils donc que le peuple a envie qu'on s'attarde sur cette erreur de jugement et cette fraude ? Sincèrement, je crois que nos soucis actuels avec une économie plus qu'en berne, l'avenir incertain, la récession qui semble vouloir s'installer durablement et croquer nos derniers sous, c'est plus important à nos yeux que cette affaire malodorante et même pitoyable.

Et ils s'époumonnent, s'agitent, protestent ; c'est à qui passera devant les caméras pour asséner son indignation et la faire partager avec tous ceux qui les envient comme ils jalousent ceux qui sont en place.

C'est bien malsain tout cela et l'atmosphère est de plus en plus délétère. Cela ressemble à un règlement de comptes en règle. Est-ce que ce sont là nos soucis ? Certainement pas ! Et nous aimerions qu'on se préoccupe de ce qui nous angoisse. Et notre angoisse, c'est ce que sera demain.

Messieurs les beaux parleurs, au lieu de vous agiter comme vous le faites, réfléchissez aux moyens de s'en sortir. Vous ne faites que détourner l'attention pour attirer vers vous les projecteurs. Votre égoïsme est répugnant. Laissez le gouvernement travailler au lieu de le harceler comme vous le faites. Vous parlez de mollesse, d'incompétence, de gouvernement à vue, d'absence d'idée, mais vous, faites-vous des propositions ? Si vous vouliez être constructifs, eh bien, c'est raté Vous vous contentez de questions insidieuses, vous émettez des soupçons, histoire de salir ceux qui vous ont supplantés, vous mélangez les torchons et les serviettes. Et vous vous posez en censeurs indignés par l'incapacité de ce gouvernement à avoir su détecter le mouton noir. Quand vous aurez compris qu'il ne sert à rien de mettre de l'huile sur le feu, qu'il faut aller de l'avant, vous aurez au moins progressé. Mais pour l'instant, vous n'êtes que négatifs.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 17:55

Se souvient-on de Continental ? et des autres entreprises qui ont fermé leurs portes, laissant les ouvriers sur le carreau malgré leurs efforts pour rester la tête hors de l'eau ? Apparemment, ceux qui tiennent les cordons de la bourse font peu de cas de ces gens-là puisqu'ils ferment chacun à leur tour le peu d'usines qui nous restent. Qui n'a pas entendu parler de Florange ? En ce moment, ce serait plutôt difficile. A moins d'être parfaitement distrait. Rien n'est vraiment résolu, mais pour l'heure, l'usine ne fermera pas puisque KM, s'il ferme les hauts fourneaux, conserve la filière froide. La seule rentable. Evidemment. Il se dit qu'il rencontrerait des difficultés de trésorerie. peut-être tout simplement parce qu'il avait les yeux un peu gros pour son ventre. Oui, bien sûr, il y a la crise, mais cela ne l'empêche pas, ainsi que son rejeton, de mener grand train tout en se désolant du peu de profits qu'il tire actuellement de ses investissements.

Oui, Florange a fait beaucoup de bruit ces derniers jours. Accompagnés des syndicats, ils ont même obtenu le soutien du ministre du redressement productif (mais pourquoi avoir choisi une telle dénomination, n'est-ce-pas curieux ?), lequel a menacé de mettre KM à la porte de chez nous et de nationaliser le site industriel. Une menace qui n'a pas plu paraît-il. Et pourtant, n'était-ce pas la solution ? La menace semble avoir une portée autre que symbolique puisqu'elle a été récupérée pour faire pression sur le patron, lequel devrait investir quelque 180 millions en 5 ans. La droite raille le gouvernement et reprend à l'envi ce qui se disait du temps de Sa Majesté : cet homme-là ne tient pas ses promesses même s'il est prompt à les prononcer. Un faux succès donc ? Peut-être bien que non.

Soyons patients : les efforts paieront un jour, quoi qu'en pensent  certains (si les pessimistes n'existaient pas, il faudrait les créer de toute pièce).

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 11:41

L'indécence se trouve à tous les niveaux, mais surtout parmi les mieux lotis. Trois artistes se rebiffent parce que FH veut taxer à 75%. Ma foi, peut-être a-t-il raison, peut-être a-t-il tort. Je ne trancherai surtout pas. En revanche je prends volontiers langue car enfin, comment osent-ils, ces impertinents, protester contre une mesure qui les toucherait alors que de trop nombreux autres ne seront jamais concernés par l'ISF ? L'Issue Sans Fin, cet impôt si contesté par les nantis (je déteste ce mot, mais bon, il faut bien le sortir, ne serait-ce que pour montrer l'étendue de mon champ lexical, la seule de mes richesses puisque je n'ai que celle-là), je reprends ma phrase là où je l'ai laissée, cet impôt serait donc confiscatoire, usuraire, jetteraient les gens à la rue. Bien, très bien. Mais zut, tout de même, si j'avais 150 000 euros pour vivre par an, je ne me plaindrais pas. C'est vraiment indécent quand on sait qu'il existe des gens qui ne payent pas d'impôts parce qu'ils gagnent trop peu même pour survivre décemment.  Qu'ils se taisent ces pauvres riches, quelle que soit la taille de leur patrimoine ! Qu'ils fassent comme les politiques qui savent trouver toutes les astuces pour minorer leurs revenus et échapper ainsi à la "Confiscation", à "l'Usure" et à "l'Expropriation". Après tout, ils ont des relations parmi ces gens-là et peuvent aller quémander une ficelle pour qu'on ne leur soutire pas davantage qu'autrefois.  Mais qu'ils ne viennent pas se plaindre dans les médias.

 

Décidément la cour de récréation semble avoir la cote en ce moment. Tous des chifonniers.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 19:31

Ci-dessous une vidéo qu'on m'a fait connaître. Fort intéressante car elle apporte un éclairage qu'on n'entend jamais dans nos contrées. C'est sans concession et, hélas, le triste reflet de réalités gravissimes. Je vous laisse juge. Un détail qui n'est pas sans importance : si certains passages sont en français, d'autres non. Pensez à cliquer pour obtenir les sous-titres, car, si les images semblent parler d'elles-mêmes; il vaut mieux comprendre ce qui se raconte. Il en ressort comme une idée en germe. Non je ne vous dirai pas maintenant laquelle, je me réserve vraisemblablement pour les commentaires.

A LT : un grand merci : je ne cherche jamais ce type d'information sur le web, d'autant que je ne sais pas repiquer les vidéos (ben oui).

 

 

 

http://youtu.be/3z8fsmFlOaE

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 15:18

Les journaux étrangers semblent ne guère apprécier que notre roi ose critiquer les accords signés avant lui, qu'il les remette en question sous prétexte qu'il y aurait trop d'immigrés, bref, qu'il tente par tous les moyens de séduire un électorat qui, pour l'instant, le boude. Surtout que maintenant, la meneuse de revue a obtenu les fameux parrainages. Oui, sa Majesté n'hésite plus et le fait sans retenue : il brandit des menaces telles que le Wall Street Journal le qualifie... du nom de sa grande rivale en matière immigratoire. Et ça ne plaît vraiment pas. Mais alors vraiment pas du tout.

En fait, ce candidat-là est saisi d'un syndrôme particulier : celui de tendre des pièges pour ensuite se faire toucher-couler plus sûrement que s'il pointait un canon dans sa direction. Les boniments qu'il déverse à longueur d'ondes n'en finissent plus de faire jacter jusqu'au-delà de nos petites frontières. Il faut lui reconnaître au moins une chose : il a l'art et la manière de se plomber tout seul. Et même s'il sanglotait sur un plateau télé, se repentait comme tout pénitent devrait le faire, il n'obtiendrait guère plus de succès : il y a trop de prétendants au trône. Et s'il veut s'asseoir à nouveau dessus, il va devoir trouver autre chose que de vieilles ficelles et remplacer ses gros sabots par des escarpins qui siéraient mieux à la charge pour laquelle il concourt.

Il n'a pas fini de faire de couler de l'encre étrangère.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 08:55

Apparemment on fait polémique de tout. Notamment à propos de l'emploi de mots innocents. Alors pour que chacun puisse se faire une idée et connaître le sens des mots, je vous donne en pâture Proférer et Professer.

Proférer définition => Prononcer à haute et intelligible voix.

Enoncer, formuler, dire, prononcer, jeter, émettre, pousser, parler, haranguer, pérorer, vociférer, invectiver, élever la voix, crier, débiter, lancer, réciter, exprimer, psalmodier, déclamer, articuler, sortir, raconter.

En langage familier : déblatérer, dégoiser, baragouiner, débiter.

Sens figuré : tonner

Professer (verbe transitif) définition => Déclarer publiquement, enseigner.

Synonymes de professer : 

 Déclarer, enseigner, exercer, pratiquer, proclamer, soutenir

 


 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 12:23

Il s'en dit des choses et pas que... Tenez, prenez les protestations soulevées par l'anonymat dévoilé des parrainages. C'est ou ce n'est pas constitutionnel ? Attendons donc la réponse qui devra tomber prochainement pour être fixés.

Mais en attendant, réflchissons à ce qui se dit et tentons de trouver la vraie vérité. Vous trouverez un lien ci-dessous qui semble donner raison aux protestataires, comme quoi il y aurait bien manipulation. Vrai ou faux ? Ma foi, comment le savoir ?

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-le-document-qui-montre-que-la-droite-travaille-bien-sur-l-hypothese-d-une-absence-de-le-pen-a-la-pre-99081065.html

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 04:43

                   Certains événements marquent davantage que d'autres. Me revient en mémoire la tuerie de cet été. Les extrémismes renaissent et la "Race" s'en prend aux autres races. Comme quoi les vieux démons se réveillent facilement alors que l'on s'était persuadé qu'ils étaient définitivement éradiqués des mentalités. Le génocide semble donc une pratique susceptible de ne jamais s'éteindre. Un peu comme si les braises couvaient toujours la cendre et que le moindre souffle de vent les ranimait. Faut-il donc que notre continent n'apprenne jamais rien des leçons de l'Histoire ? Sans doute est-là le signe de cette dégénérescence propre à une civilisation en déclin.

                    Le nouveau rebond de la crise que l'on prétendait n'appartenir qu'à 2008, l'affollement des places boursières qui n'en finissent pas de se prendre pour des yoyos, la baisse de la note américaine qui les rend encore plus fébriles et qui fait craindre que notre triple A disparaisse... Le monde de l'argent est en transe et transmet ses inquiétudes aux populations dites riches. Comme si l'argent était le seul but de toute existence (pour quelques uns car pour la masse...). Oui, les marchés jettent le chaud et le froid. Un jeu stupide et dangereux puisque les états  sont incapables de leur opposer une quelconque fermeté et de prendre les décisions qui feraient cesser toute spéculation. Pour ce faire, il faudrait déjà qu'ils parviennent à s'entendre entre eux, mais là encore ils s'en révèlent incapables. Peut-être faut-il espérer que tout s'écroule pour que la remise à plat du système soit enfin à l'ordre du jour...

                          L'affaire de mai qui se termine par un abandon des charges contre le prévenu. Voilà qui a secoué la médiasphère. Apparemment une histoire passionnante car suivie pas à pas par les journaux et qui a rapporté gros. Et pendant que le procureur tergiversait et reportait toujours sa décision, la partie adverse a contre-attaqué au civil. Ce qui se résume apparemment à une histoire de gros sous pour la défenderesse et son avocat (ces affaires sont toujours juteuses). Sur notre territoire, le relaxé est attaqué un peu de partout et par n'importe qui. Et l'on prétend vouer un culte à la "présomption d'innocence" ?  Eh bien non ! Le prétexte est tout trouvé pour lui nuire davantage : il n'a pas été "blanchi". Je ne m'étendrai pas : je ressens de plus en plus d'écoeurement à force de subir les commentaires à propos de cette affaire car l'atmosphère ainsi entretenue est de plus en plus délétère et n'autorise aucune sérénité tant aux protagonistes qu'aux masses. Tout cela manque de dignité et n'est pas à l'honneur de ceux qui exploitent le malheur.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 07:42

Et si tout cela était savamment orchestré ?

 

C'est bien étrange cette acculumation de faits qui touche de plus en plus de personnalités politiques. Cette soi-disant parole libérée induirait donc que désormais il vaut mieux faire éclater des scandales remontant loin dans le temps plutôt que garder le silence ? Que de maintenir le couvercle sur des épisodes salaces touchant au microcosme politique ? Avez-vous remarqué que l'alternance gauche/droite pour l'instant est respectée ? Le prochain scandale concernera-t-il la droite ?  

 Au fond, le clivage se réduirait-il à un combat singulier ? Une fois toi, une fois moi ? Cette médiatisation brutale a-t-elle révélé que la politique n'est que la recherche de l'émoi des citoyens ?  Un moyen comme un autre de semer la zizanie ? Insinuer par touches successives le doute dans les esprits pour l'emporter ? Un duel sur le pré, comme au temps d'autrefois ? Mais l'épée se serait transformée en combats de faits divers ? En mots lourds de sens et surtout de sous-entendus ? Tous complices ? Une fois de plus ? Afin de garder la mainmise sur l'électorat ?

 

Que d'interrogations ! Que de soupçons ! Déjà que Monsieur Toutlemonde ne sait plus à quel saint se vouer, si jamais il ne sait plus regarder la politique autrement que comme un immense cloaque où le crapuleux, le crapoteux, le vulgaire s'opposent à la morale,  il n'aura plus aucun repère. Il n'aura alors plus que deux issues : se détourner massivement des urnes ou confier son destin aux extrêmes. 2012, l'année de l'anéantissement selon le calendrier maya. Peut-être est-cela cette fin d'un monde en perdition.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche