Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 20:30
C'est dit, les supporters de SR vont requérir contre cette décision. Est-ce que cela étonne quelqu'un ? Boutée de la présidence du parti, SR tient des propos calmes mais derrière elle ses soutiens refusent de renoncer à la voir diriger ce qu'ils considèrent comme leur parti. Ca promet !

Suite donc au prochain numéro. D'autres problèmes nous attendent qui méritent qu'on s'y arrête plutôt que de nous attarder sur ce capharnaüm politico-politique.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 14:54
Les chamailleries du PS laissent le beau rôle au roi car elles permettent d'éclipser les autres points autrement importants des informations qui devraient logiquement occuper le devant de la scène. Alors merci aux dames de fer qui s'affrontent pour occuper le premier rang , oubliant - pour cause d'ego surdimensionné - que les français ont des préoccupations tout autres.

Pendant qu'elles se disputent la pemière place, les informations qui intéressent tout le monde passent, par contrecoup, inaperçues, ou presque. En août de cette année, le livret s'était vu attribuer un relèvement à 4% des intérêts. Il se sussure en coulisses que ce taux relativement élevé va sombrer dans la fosse aux oubliettes pour retrouver une baisse de 1, 25%. Aïe ! Déjà que les économies de monsieur tout le monde fondent comme neige au soleil, là, elles vont carrément s'écrouler. Mais quelle importance puisque ces dames en décousent depuis le vote des militants !
Tandis qu'elles s'étripent verbalement, les prisons sont surchargées et les conditions de vie y sont tellement dégradantes que les prisonniers sont tentés par le suicide.
Alors qu'elles s'injurient avec des mots choisis et sous une apparence policée, la droite se décompose comme cadavre au soleil : non seulement une frange de celle-ci est opposée au travil dominical, mais l'un de ses membres  fait des siennes et fonde son propre parti.

Bref, passer en revue tout ce qui se trame dans notre dos ne suffirait pas à faire oublier ce drame devenu duel meurtrier pour le PS. Tout ce reste qu'on ignore, sans doute l'apprendra-t-on quand enfin cet étalage d'ego imbécile aura pris fin.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 12:52
Elles se comportent comme des gamines auxquelles on aurait piqué la poupée ou le petit copain du jour.C'est franchement du n'importe quoi (si prétendre à une haute fonction se résume à l'égoïsme du prétendant, mieux vaut éviter de voter pour lui).

Oui, il y en a assez de tout ce cirque qui fait rire à droite et navre la gauche. Ces querelles n'ont aucun sens car il s'agit non pas d'elles en tant que personnes, mais de la représentation d'un courant. NI l'une NI l'autre n'est pire ou meilleure. Elles n'ont qu'à s'entendre au lieu de se chamailler par télé interposée ou blog de tous poils. Ce n'est pas leur vie qui est en jeu mais celle de l'opposition. Alors au diable les criailleries de cour de récréation, les chipotages de maternelle, les querelles de primaire, les luttes du secondaire et les combats du supérieur !

Un peu de sérieux siérait à ces dames (patronesses ?) sinon les adhérents vont fuir ce parti en pleine déliquescence.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 07:48

La justice italienne a tranché en faveur de la cessation des soins pour une jeune femme dans le coma depuis 16 longues années. Le Vatican s'offusque, s'insurge et souhaiterait qu'il n'en soit rien. Pour le Vatican, débrancher cette jeune femme (ou n'importe quel autre individu) revient à un meurtre.


Combat d'un autre âge, position idéologique absurde. A quoi sert de maintenir artificiellement en vie, par le truchement de tuyauteries interminables et une batterie d'ordinateurs, quelqu'un quand on sait que le coma annihile toute la mémoire et que émerger dudit coma reste une hypothèse d'école ?


Sait-on quelles souffrances endurent les familles quand l'un de leurs membres n'est plus qu'un chiffon mou, quelque chose de végétatif relié à une vie apparente alors qu'en fait tous les besoins naturels sont entretenus par le corps médical ? Qui ne connaît pas la douleur d'avoir l'un des siens dans cet état, ne peut comprendre. C'est très dur de vivre avec ce fantôme bardé d'appareils et de tuyaux. C'est également très dur de décider que l'enfant, le mari, le père,... cesse cette vie qui n'en pas une. On pense plus souvent à qu'était le voeu de celui qui n'est plus vraiment là. Qui pourrait souhaiter vivre artificiellement, en milieu hospitalier, pour le restant de ses jours ?

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 20:32
Ségolène ne démord d'aucune de ses prétentions. Elle prêche la controverse, refusant d'avoir été éliminée par son ennemie, laquelle, selon elle, s'est un peu trop précipitée dès les résultats connus mais non encore avalisés par l'appareil central du parti.

L'unité n'est pas pour demain, Martine tend la main à sa rivale (I) , parle de rassemblement  et d'avenir. Qu'exiger d'autre sinon une participation de tous les membres du parti pour redevenir une opposition réelle ?

Conclusion, le feuilleton continue lol

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 12:12

Que nos deux candidates se rencontrent, fument le calumet de la paix et forment un parti de coalition ! Il n'y a plus que cela à faire, sinon l'opposition ne sera plus qu'un souvenir.


Après tout, le roi n'a-t-il pas montré la voie de la raison en ratissant large ? De quoi est composé son gouvernement ? Quelle en est la couleur ?  Black, blanc, beur (seulement pour reprendre une expression consacrée).


Le PS ne serait donc pas capable d'enterrer la hache de guerre ? Allons, ne plaisantez pas ! Il faut une opposition forte pour que vive la démocratie. Mesdames, mettez donc votre poing gauche dans votre poche, votre mouchoir par-dessus, serrez-vous la main droite, formez la seule alliance encore possible : vos divergences ne s'en trouveront que mieux puisque vous les mélangerez pour enfin sortir du tunnel où vous vous êtes fourvoyées. C'est du brassage des idées, des contradictions, des désaccords que naît l'union. Et c'est de l'union que pourra émerger un parti rénové et susceptible de contrer l'ultra-libéralisme. Donc, retrouvez les valeurs qui vous ont vu adhérer à ce parti, posez tout sur la table, triez et faites renaître de ses cendres encore fumantes un parti moribond.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 21:38
Entre le paquet fiscal qui profite aux riches et le paquet électoral qui profitera aux ex ministres, le royame devient une véritable république bananière où chacun s'ingénie de se plier selon le bon vouloir du roi. Comme si ces beaux messieurs n'avaient pas assez de revenus, voilà qu'on les autorise à s'engraisser davantage sur le dos des serfs. C'est fait, ce paquet électoral a été adoubé à peine né de l'imagination du roi. Voilà un fait du prince qu'on n'est pas prêts d'oublier puisque c'est la fourmilière qui nourrira une fois de plus le roi, la reine, les dauphins et dauphines, les chambellans, trésoriers et courtisans tous poils.

La loi des paquets répond bien à la loi des séries. Drôle d'écho tout de même.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 07:57
Travailleurs retraités, reprenez du travail. Vous n'avez pas encore 70 ans, persévérez et passez-vous la tête dans le licou.  Il vous reste 5 ans pour remplir les caisses du royaume, vous êtes donc corvéables à merci : cent fois sur le métier remettez votre ouvrage pour le roi et sa cour.

Ne rechignez pas sur les prolongations, jouez le jeu, il en va de la santé financière d'un état auquel vous êtes rattachés par la naissance, par les années empilées vaille que vaille au boulot, par les impôts que vous avez réglé et tout ce qui fait le sel des grands trésoriers.

Serfs vous êtes, serfs vous restez jusqu'à votre dernier souffle. Peu importe que la jeunesse ne puisse s'insérer dans le monde du travail, vous avez désormais le droit de les empêcher de se caser.  Vous, au moins, vous avez déjà fait vos preuves et votre expérience dans votre domaine de compétence est utile au bon déroulement du profit. On a besoin de vous car les caisses royales sont vides (pas pour tout le monde puisque le roi dépense sans compter et même davantage qu'annoncé : son budget est exponentiel et explose un peu plus chaque jour. C'est vrai qu'il est en perpétuelle représentation à l'extérieur des frontières, qu'il papillonne auprès des autres grands de ce monde, que ses besoins en argenterie se multiplient à la vitesse de la lumière ; il faut bien qu'il démontre qu'il règne sans partage ici et là-bas).

Allez, zou, au boulot et que ça saute !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 11:09
Le Cimetière de Colombey tremble : une tombe soulève sa pierre tombale, la terre s'éparpille aux alentours en mottes sourdes et pesantes, un corps immense émerge du trou.

Le gouvernement, sous la férule du grand ordonnateur républicain, a fait voter sans trop s'en vanter, le possible retour des ministres remerciés, au Sénat ou au Parlement, sans passer par la case électorale. Belle entourloupe et retour assuré à la 3ème république.

Pauvre Général qui avait fait le nécessaire pour éliminer la toute-puissance des partis et l'inféodation à ces mêmes partis !  On enterre donc bien la 5ème république tout en affirmant le contraire. Régression supplémentaire bien évidemment passée sous silence. Le peuple est si facilement bernable... Or, c'est lui qui en fera les frais puisque ce seront encore autant de retraites cumulées (et augmentées pour cause de prolongation de mandats) aux ministres sans portefeuille qui cumulent déjà une retraite de maire, de conseiller général, de député, de sénateur, et blablabla.

Pauvre France !

Cette fois-ci, c'est bien vrai, le Général est bel et bien enterré. Qu'ils cessent donc d'évoquer le gaullisme car lui aussi est bien mort !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 09:25
On se leurre souvent, on espère trop souvent. Hélas, pauvres de nous, ceux qui tiennent le crachoir débitent fadaise sur fadaise, mentent à tout venant et se gargarisent du succès de leurs initiatives. Nul n'échappe au travers du soi satisfait. Il faut bien en effet se distribuer des compliments plutot que d'en attendre des autres. Là au moins, on est à l'aise avec soi-même.

Aujourd'hui, toutes les annonces claironnantes sont autant de rodomontades, preuves de l'impuissance des grands de ce monde (lesquels ne peuvent rien changer au système qu'ils ont mis - ou laissé mettre - en place pour le petit nombre) : alors le menu peuple, niché au creux de ses misérables chaumières, l'écuelle de plus en plus vide, se réchauffe à l'âtre du désespoir ou de la révolte. Il ne croit plus au miracle et sait désormais qu'il devra se contenter d'un ventre de plus en plus creux, qu'il ressentira les tiraillements de l'estomac mal contenté, qu'il essuira les plâtres et connaîtra soit le chômage, soit une retraite de misère.

Oui tout est bon pour ne plus croire à rien.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche