Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 10:36

La France a été colonialiste. C'est un fait avéré. Récemment est né un tollé. A propos de l'Algérie. Tous de se récrier au sujet des propos tenus par le sieur Macron qui, l'infâme, a osé parler de cette guerre des années 54-62 comme d'un crime contre l'humanité.

Cela m'a mis la puce à l'oreille, j'ai donc mené ma propre enquête. Force est de reconnaître que l'armée française a commis des exactions injustifiables. Pas seulement sur le territoire algérien, en France même. Viols, massacres, camps, tout y est. Il suffit pour s'en rendre compte d'aller sur certains sites qui relatent des faits qui ne sont pas à l'honneur de notre pays.

Il n'avait pas tort de dénoncer des crimes contre l'humanité car l'emploi de la torture, les exécutions sommaires, les viols, les massacres sans procès, les camps où l'on parquait les autochtones sont autant de critères rejoignant cette définition de crime. On parle d'environ 300 000 victimes dont une majorité de civils. N'oublions pas que cette guerre a vu de nombreux appelés dont la plupart sont revenus meurtris moralement à cause de ce qu'ils ont vécu sur le terrain, beaucoup n'ont jamais guéri des atrocités qu'on exigeait qu'ils commettent et nombreux sont ceux qui sont devenus fous à cause d'une guerre à laquelle ils n'auraient jamais dû participer.

Ces persécutions ont eu lieu également sur notre territoire. Il y a eu des attentats, c'est vrai, tout comme en Algérie. Cependant, peut-on vouloir exonérer tant du côté français que du côté algérien, ces militaires qui ne voulaient pas d'une Algérie indépendante pour les premiers et les seconds qui voulaient l'indépendance ? Et qui, d'un côté comme de l'autre, n'ont pas hésité à commettre des actes répréhensibles, au détriment du camp adverse, mais également au détriment des nationaux ?

17 octobre 1961 : Maurice Papon, alors préfet de Paris, avait instauré un couvre-feu pour les Algériens de 20h30 à 5h30. Trois jours d'action étaient prévus par le FLN : 1) manifestation pacifique, 2) manifestation des femmes contre la répression, 3) manifestations dans les villes de province. Plusieurs milliers manifestants pacifiques viennent des banlieues. La répression est violente, coups de matraque, arrestations, corps jetés dans la Seine, pendaisons dans le bois de Vincennes... D'octobre à décembre, il y aura quelque 300 morts. Avec la "bénédiction" de l'état.

Certes, le FLN a commis des actes graves en Algérie et sur le territoire français. Mais était-ce une raison suffisante pour réprimer aussi violemment une population qui ne marchait que pacifiquement pour qu'on lui reconnaisse un statut en tant qu'êtres humains ?

Encore aujourd'hui, le racisme ordinaire se perpétue, on veut bouffer du musulman. Ces musulmans qui sont regardés, comme au temps de l'Algérie Française, comme des êtres inférieurs, voire ravalés au rang de bêtes. Il est temps de fermer cette page d'histoire honteuse et de rendre justice à ces êtres tout aussi vivants que nous et méritant notre respect.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Contre-vérités
commenter cet article
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 12:07

Je n'apprécie pas franchement la publicité (autrefois baptisée réclame). Et encore moins celle qui vante la bouffe. Prenons le yaourt. Une marque a vanté son produit en prétendant qu'il était au bifidus actif. Remontée de bretelles : cette marque a dû renoncer à cette appellation "exagérée", les bactéries étant déjà existantes naturellement dans le lait, donc dans les yaourts.

Qu'est-ce donc ce bifidus ? Définition ci-dessous.

Qu'est ce que le “bifidus actif”?

Le « bifidus actif » est une appellation purement commerciale, sans aucune signification scientifique. Elle indique que le produit est fait à partir de, ou contient des bifidobactéries. Les bifidobactéries sont un groupe de bactéries intestinales, à qui on attribue des bienfaits sur la santé. Les produits contenant des bifidobactéries vivantes font partie du groupe probiotique des aliments fonctionnels.

« Bifidus actif » en tant que tel ne veut rien dire. Cela n'indique pas la souche bactérienne spécifique utilisée, en quelle quantité, si elles sont vivantes ou quel type d'activité (-santé) cette souche est censée avoir. Tous ces aspects sont nécessaires pour qualifier un produit « probiotique ». Comme c'est en général utilisé en relation avec les produits laitiers, ça a une valeur scientifique aussi importante que de dire que le produit contient du lait.

Des dispositions européennes s'appliquent au producteur pour établir de bonnes déclarations et revendications, avec un accent sur les bienfaits sur la santé prouvés. Comme « bifidus actif » n'est pas synonyme de bienfaits sur la santé, cette appellation peut être utilisée arbitrairement.

Alors pourquoi cette marque a-t-elle récidivé en ajoutant à son yaourt l'expression "bifidus actiregularis" ? Mesure totalement commerciale car, en usant de termes ou d'expressions à l'apparence scientifique, le pékin du trou du cul des vaches tombe dans le panneau et paie plus cher un produit qu'il pourrait acquérir nettement moins cher. Bizarrement, personne n'est intervenu pour signifier que cette appellation à tendance latine était indue.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Contre-vérités
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 08:38

Et pan ! Une fois de plus on stigmatise les fonctionnaires. parce qu'ils perçoivent un supplément familial de traitement (indexé sur l'indice de rémunération) et qu'ils ne sont pas concernés par la réforme des allocations familiales.

Quand le journal qui évoque cette injustice sociale indéniable, il émet quelques idées fausses (c'est tellement habituel quand il s'agit des fonctionnaires) comme celle de prétendre qu'ils sont mieux payés que dans le privé. Exemple : il faut atteindre, en catégorie C, le seuil de 457 points d'indice pour voir le brut mensuel dépasser (très légèrement) les 2000 euros. En outre, le salaire moyen de cette catégorie de personnels est actuellement de 1200 euros mensuels. L'histoire des indices est scandaleuse,je l'admets : il faut atteindre les postes à responsabilité pour disposer d'un revenu relativement confortable ou très confortable. Ce qui signifie concours sur concours (et les postes à responsabilité ne sont pas pléthore), avant d'être admis à ces dits postes. Mais là encore, les salaires ne sont pas mirobolants, rien à voir avec ceux du privé. Evidemment, si on parle des hauts fonctionnaires, il en va tout autrement, mais leur émoluments ne flirtent pas non plus avec ceux des grands patrons. La seule véritable injustice réside dans le fait que plus on gagne, plus on perçoit des allocs importantes grâce au point d'indice. Alors que cela devrait être inversement proportionnel. Un énarque en poste ici ou là verra son salaire bien formaté : allocs nettement supérieures à celles versées à celle des simples employés, primes afférentes, supplément familial de traitement, et tout à l'avenant (lequel disparaît quand l'enfant atteint 20 ans : aïe, quelle dégringolade dans les revenus ! Précisons tout de même ce supplément somptuaire n'atteint pas 20 quand le couple n'a qu'un rejeton). On pourrait tout de même préciser que" les fameuses primes" ne sont prises en compte que pour 1 % dans le calcul de la retraite...

Bref, on ne verra jamais la fin des amalgames faciles grâce aux journaleux envieux dont les salaires - quand ils ne sont pas pigistes bien évidemment - ne sont pas calculés au smic.Et dire que ceux qui ciritquent la Fonction Publique sont les premiers à la fréquenter... pas les petites catégories, mais celles des hautes sphères, cela va de soi. Ils devraient donc revisiter leurs jugements avant de jeter la pierre aux cohortes des petits agents qui marnent et n'obtiennent jamais la reconnaissance de leur travail, de leurs compétences, de leur investissement : ça n'intéresse personne. Encore des laissés pour compte.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Contre-vérités
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche