Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 12:13
L'esprit est toujours critique, qu'on soit de gauche ou de droite et même du centre. A preuve les combats de coq par médias interposés que se livrent les hommes politiques.
Deux exemples : DDV affirme sur les ondes que les réformes ne sont que des ombres qu'on n'aperçoit même pas. Et qu'on se sent orphelins, réduits à désespérer de voir un jour le bout du tunnel. XB lui rétorque que la jalousie est un vilain défaut. Bravo ! On se croirait dans la cour de récréation d'une maternelle. Il paraît qu'aujourd'hui on a besoin d'un débat politique et non de polémique. Bien dit ! Cependant, si polémique il y a c'est bien parce qu'il n'y a pas de débat politique. Et toc ! Car enfin, les parlementaires sont priés de se taire et d'abonder dans le sens du roi. Si ça, c'est débattre, je ne m'appelle plus moi.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 12:02
Une vraie bourrique s'entête toujours surtout quand on voudrait qu'elle fasse ce qu'on lui demande. Qu'attendre d'autre de ceux qui tiennent les rênes sinon que de camper ferme sur leurs positions et refuser tout amendement sur le fond et donc sur la forme ? Ainsi en est-il de toutes les réformes entreprises au pas de charge par le roi et sa cour. Ah oui, il a bien su choisir cette élite pensante (et dépensante également). Sa majesté s'entoure de ces dames au nom de la parité, mais surtout pour les envoyer au front car qui dit femme dit un certain respect (on ne cogne pas sur une femme - en principe).
D'ailleurs, pas plus tard que mardi prochain, si je connais bien son agenda, le roi se véhiculera jusqu'à Nancy pour parler de la loi HPST devant un aréopage de convaincus que tout est bien en ce monde réformiste. Devinez qui de ces aficionadas l'accompagne, béates ? Celle de la Santé, celle de l'Education, celle de la Famille. Rien que ça. Un trio d'enfer qui sait résister aux coups portés sur leurs dossiers, qui ne lâchent surtout rien car il faut plaire au roi.
Tous ces déplacements coûtent un max aux serfs et ne servent qu'à la gloire d'un seul. Comment pourrait-il convaincre de sa sincérité quand on sait qu'il aime à raconter des bobards ? D'ailleurs, il traite par le mépris (lui, il dit assumer) ces frondes successives. Alors les commentaires ne l'effleurent même pas. A-t-on jamais vu un âne traverser un pont quand il ne le veut pas ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Législation
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 08:54
Je l'ai déjà dit, j'aime les pastiches. Et voilà qu'un nouveau m'est venu à l'esprit. Cela devrait en fâcher plus d'un puisqu'il s'agit de la Marseillaise. Tant pis, j'ose (d'autres avant moi l'ont exploitée, notamment un certain S.G.).

Aux urnes, Citoyens !

Prenez le bon bulletin !
Votez, votez !
C'est pour demain,
Changez votre destin !


Qu'on ne vienne pas me reprocher quoi que ce soit : c'est pour la bonne cause. Les élections européennes sont la chance à saisir pour ne pas subir bêtement.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Législation
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 08:35
Mes pérégrinations me mènent partout. Je lis tout, que ce soit la presse ou les sites que je découvre au hasard d'autres sites. C'est édifiant. Je note une forme d'intolérance qui va jusqu'à dénoncer l'esprit de l'autre  (ou des autres). Parce qu'il(s) ne partage(nt) pas les mêmes points de vue.
Le plus méprisable pour moi ce sont ceux qui osent évoquer les opinions qui ne recoupent pas les leurs et qui le font avec condescendance. Comme s'ils détenaient la seule vérité possible.  Or chacun détient une vérité, la sienne. Qu'elle soit partiale, certes, cependant est-ce suffisant pour cracher dessus, l'écrabouiller de sa propre pensée ? Ce type de dénonciation est plus que déplaisant et quand on instaure des liens au cours d'un article, histoire de démontrer combien ces autres ont tort et pensent mal, la colère me saisit. Tout est respectable et le délit d'opinion n'existe pas. A chacun sa conscience et sa manière d'écrire.
Apparemment la déclaration universelle de l'homme est méconnue, ignorée dans ses grandes et ses petites lignes. C'est pourtant un texte indispensable qui devrait figurer sur chaque table de nuit, afin de ne pas oublier que l'autre a droit de cité et que sa pensée est tout aussi respectable que n'importe quelle autre.
Quand on insinue que les détracteurs de sa majesté sont tous des ados boutonneux (oui, c'est bien en filigrane, allez voir, vous comprendrez ce que je veux dire) qui pensent de travers et qui font passer leur bile sur le dos de ce pauvre homme qui fait tant pour le bon peuple, mon exaspération grandit. Ces jugements de valeur ne sont inspirés que par une certaine étroitesse d'esprit et un manque de jugeotte. C'est encore l'application de la méthode Coué pratiquée par esprit de caste et le refus de remise en cause de l'éducation reçue.
Quand l'intelligence la plus primitive sera-t-elle citoyenne à égalité quel que soit le milieu dont on est issu ?

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 11:49
Obèses attention, vous êtes dans le colimateur !
Il y avait déjà l'histoire du soutif pour gros seins, voilà une compagnie aérienne tentée d'augmenter le prix d'une place en avion pour cause de surpoids. Pas de doute, il n'y a pas de petit profit et taxer, voire surtaxer le surpoids est plus que tentant. C'est vrai que 50 ou 100 kilos, ce n'est pas très identique. Imaginez toute une rangée d'obèses d'un seul côté d'un avion et de l'autre toute une rangée de maigrichons : que croyez-vous qu'il va se passer ? Tout simplement l'avion va pencher du côté des obèses.
Imaginez un avion n'emportant que des obèses : le coût en carburant en serait augmenté et la vitesse réduite. Donc, les avionneurs (pardon, certains) ont eu la richissime idée de surtaxer le poids superflu. Mais ils y ont renoncé, tout comme les soutifs pour gros seins ne coûtent pas plus cher que les bonnets normaux.
Non, en fait ce n'est pas ça du tout. Les compagnies voient leur trafic baisser du fait de la crise (qu'est-ce qu'on parle d'elles... !), il leur fallait donc imaginer un moyen de faire baisser le prix des voyages.
Devinez un peu qui a eu cette idée ? Une anglaise !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans humour ou non
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 11:30
On peut enfin respirer : le bras de fer entre les USA et l'Europe à propos du bouef gonflé aux hormones est bel et bien terminé. Pas à la satisfaction de tous les éleveurs américains qui refusent d'admettre le principe de précaution quant au risque sanitaire que ces hormones sont supposées provoquer. Mais bon, foin de ces irréductibles qui ne veulent rien entendre puisque les protagonistes qui ont enfin décidé d'en terminer avec cette guéguerre sont tombés d'accord.
Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais toute seule, on sait désormais que notre roquefort national retrouvera les plateaux de fromage américains. Est-ce que par hasard ils auraient enfin le nez développé et les papilles
alléchées ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans humour ou non
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 11:21
Nouvelle polémique : le roi n'était pas là lors de la finale de Rugby (ou de foot ?). Bref, une histoire de ballon qui tourne au mélodrame et à la polémique.
D'ordinaire, le roi assiste à toutes les finales. Mais cette année est tellement exceptionnelle qu'il n'était pas là pour fêter dignement cette ultime épreuve de ballon (qu'il soit rond ou ovale, peu importe !). Un véritable sujet de discussion car véritable phénomène de société (à la française) : on juge un roi à l'aume de son intérêt pour le goût populaire. Quelle erreur donc d'avoir osé être absent ce jour-là !  Il faut savoir contenter le bon peuple si l'on veut être bien perçu. Et déjà qu'il fâche sérieusement le plus grand nombre, il a commis là un impair impardonnable qu'on taxe (mais oui) de faute politique.
Pouvez-vous me dire quel est le rapport entre un ballon et un roi ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Polémique
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 10:49
Le tout répression vise tout le monde. Si les députés ne viennent pas bricoler dans l'hémicycle, ils verront leurs indemnités diminuées (mais dans quelle proportion ?)
La parole n'est plus libre, les actes encore moins. Ces foutus bloqueurs qui élèvent des barricades, osent s'élever contre les réformes des universités n'ont qu'à bien se tenir : on va les "amender" en leur collant une amende de 1000 euros.  Ben quoi, c'est bien connu, les étudiants sont tous des nantis, cela ne les saignera pas trop.
Quant aux profs de fac, la ministre veut qu'on déduise de leur salaire d'autant qu'ils n'auront pas assuré leurs cours (et là, elle a tort : les cours avaient lieu en extérieur à défaut de se dérouler en amphi ou en salle).

Et pour les promesses non tenues, quelle amende ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 10:41
Pff ! Dur d'être roi et d'assurer les commémorations : l'agenda royal était bien chargé le 8 mai (ça change de celui du 1er, il n'a pas défilé avec la rue).
Dépose de gerbe aux Champs Elysées, déplacement sur une plage du sud du royaume, hommage bien senti aux soldats africains qui ont défendu le territoire de la république. Fatiguant tout de même. On a beau aimer plastronner, se rendre intéressant, il faut quand même être en sacrée forme pour gesticuler de la sorte. Tout en gardant le sourire, bien entendu. Sans compter qu'il faut discourir de manière bien sentie (en apparence, mais en arrière-fonds...). Heureusement pour le roi que sa flotte aérienne est bien ordonnée : il ne prend ni la route, ni le rail, trop long, et puis il ne pourrait rentrer à temps pour avaler sa soupe et rejoindre bobonne.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 10:22
Parce que les grandes places boursières connaissent un regain de forme, tout le monde crie victoire et prétend que la crise se meurt. Ben voyons !  Nos chers chefs d'état devraient s'intéresser davantage et même de très près aux dires des meilleurs économistes. Ou alors ils devraient s'abonner à des revues spécialisées dont la lecture éclairerait leur lanterne qu'ils ont mis un peu trop vite en veilleuse.
La crise n'en est qu'à ses débuts et ce ne sont pas les hoquets boursiers qui vont la faire fuir. Cette crise est durable parce que mondiale et surtout financière. Quant au modèle américain consommateur moyen, il est révolu. Bon, c'est pas tout ça, mais cessons d'avoir des oeillères et n'écoutons plus les propos sucrés de notre roi et de sa cour car ces gens-là ne sont pas des experts et comme ils ne veulent surtout pas qu'on perde confiance, ils sont prêts à nous emmieller pour mettre en sommeil notre grogne.
Quand je dis qu'il faut changer de système...
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche