Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 12:45
Parce que je ne vais pas martyriser mon clavier pendant une semaine, je me dis qu'il faut que je m'amuse avant de partir. Je n'achète aucune revue, aucun magazine et rarement des journaux. Lorsque je voyage d'un site à l'autre, je tombe parfois en arrêt sur un article qui ne recoupe pas mes préoccupations habituelles. Je fais donc une pause et il m'arrive de m'attarder et d'en faire manière à potin. Il faut dire que la crise, les élections, c'est un peu étouffe-chrétien, du coup je ressens l'envie de me dérider.
Vous n'êtes pas sans savoir que le Festival  de Cannes bat son plein. Bien qu'il s'agisse d'un vieux machin (déjà 62 ans), il attire encore les foules et les jeunes. Le fils aîné du roi, producteur  de musique (du hip-hop, me précise-t-on), est donc sur la Croisette. Son job lui permet d'aller dans ces galas où je ne mettrais surtout pas même un orteil (question d'éducation). Les voyeurs gratte-papier en quête de la bonne image, du bon scoop qui fera couler l'encre, ont constaté que le premier dauphin lorgnait une mirifique actrice indienne et se verrait bien la recevoir dignement. Croyez-vous qu'il a toutes ses chances auprès de la belle ?
Non, je ne vous donnerai pas le nom de la revue spécialisée qui a soulevé ce lièvre (est-ce que dans la police on donne le nom de ses indicateurs ?), je tiens à conserver intactes mes sources.
Ah ces potins "mondains" qui font rêver les ados mâles ou femelles...
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 19:02
Ben oui, on sonde, on sonde et on sonde encore. Et cette fois c'est franchement pas flatteur pour le roi car il est parvenu à passer sous la barre des 40%. Etrange non ?
Avec 38% de satisfaits ou à peu près et 62% de mécontents ou plus que ça, C'est une sacrée chute. Le monarque doit cette dégringolade essentiellement aux moins de 25 ans qui protestent (ils descendent dans la rue) contre les réformes. Selon les dires de certains, il serait en train de "démolir la république" (qui les contredira ?). Tout est remis en question, sa manière de gouverner, sa manière d'être, ses contre-vérités, sa manie de refuser la controverse et la contradiction, bref, tout est passé à la moulinette du jugement des uns et des autres. Avec une unanimité assez inquiétante pour lui.
Tandis que sa majesté s'écroule sur le plan populaire de l'affectif, son grand chambellan, s'il ne satisfait pas tout le monde, caracole tout de même 12 points devant lui. Aïe ! Ca doit lui faire mal ! Son ego doit trinquer salement car enfin, le maître dépassé par son valet, ce n'est pas supportable, c'est même intolérable. Gare aux retours de bâtons !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Enquêtes
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 17:04
Non, le drapeau national n'est pas en berne, mais les entreprises oui. Et pas n'importe lesquelles ! L'entreprise Bolloré (ce nom rappelle vaguement quelque chose) a vu son chiffre d'affaire baisser de 11% au cours du premier trimestre. Selon l'homme d'affaire, son groupe ne devrait pas être affecté davantage sur tout le semestre (Il est bien sûr de lui...).
Le trafic aérien européen a lourdement chuté au cours de ce premier semestre en affichant une baisse de passagers de plus de 12%, quant au fret, il a perdu plus de 23%.
Ailleurs, la bourse présente quelque faiblesse alors qu'elle avait accompli des sauts de puce permettant de croire à une embellie.  Le pétrole essuie une baisse de 4% à New-york  et légèrement plus à Londres. Wall Street voit son cours affecté par 0,8 % de baisse au moment de la clôture. Et l'indice Nasdaq connaiî, quant à lui, un recul de 0,5 %. Les apprentis-sorciers en boursicotage ne semblent pas avoir tout compris de la crise.
Pas de doute, la récession est bien là et son intention est de s'installer confortablement ici et là.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 13:00
Et surtout pas sous une tente dans la capitale du royaume. Osez si vous voulez, mais ce sera à vos frais. Votre tente sera confisquée, et vous n'aurez plus qu'à chercher ailleurs, plutôt hors les murs, en tout cas, pas sur les bords de la Seine. Evitez d'être à proximité des Tuileries, ça dénature le paysage.
Vous êtes en train de ronfler paisiblement dans votre duvet, la tête sur votre sac en guise d'oreiller. Soudain, apparaissent les forces de l'ordre qui vous font déguerpir. Non, vous n'avez pas le droit de coucher dehors, même avec un billet de logement.
C'est ce qui est arrivé aux tentes que les Don Quichotte avaient "plantées", le but poursuivi  par cette association étant de donner à réfléchir à chacun d'entre nous sur le sort des mal-logés. Une initiative qui a tourné court alors que l'association avaient l'assurance de la préfecture que la nuit serait paisible. Comme paix, il y a mieux, nettement mieux.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 19:05
Cette fois, c'est officiel : le royaume est entré en récession. Le premier clampin venu le savait depuis l'éclatement de la crise, mais aucun homme politique ne l'admettait. Toujours parce qu'il ne faut surtout pas affoler la population. Laquelle, moins idiote qu'elle ne le paraît, avait tout compris depuis le début. Dans un langage choisi soigneusement, le grand chambellan prétend encore que l'effondrement du PIB stagnera à 1,5%, mais il n'exclut pas la probabilité d'un recul de 2,5%. Autant admettre dès à présent que si la politique était moins précautionneuse et si elle évitait de prendre la masse  populaire pour un ramassis d'ignares, les inquiétudes quant à l'avenir se feraient moins violentes. Un homme averti en vaut deux, c'est bien connu, alors qu'on cesse de nous chanter des berceuses censées contenir nos angoisses et juguler la montée de la révolte. Un peu de franchise serait bienvenu. 
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 18:08
Nos politiques n'en sont pas à une structure près, ils sont mêmes inventifs, surtout quand il s'agit de répression. Le fichage est un moyen comme un autre. Il y a donc un STIC (Système de traitement des infractions constatées) où un million d'invididus serait répertorié sans raison. Le président de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) et en même temps sénateur du Nord  s'en prend au ministère de la Justice qui ne bouge pas le petit doigt pour rectifier ces erreurs. Ce fichier est conjoint, si l'on peut dire, à la justice et à la police. Les erreurs consistent à ne pas rectifier, après enquête, les données des personnes mises en cause et et dont l'affaire dans laquelle on considérait qu'elles étaient impliqués a été classée sans suite. Cette absence de correction du fichier peut avoir des suites assez dramatiques car il s'agit d'affaires pénales, ce qui n'a rien de bien anodin.
Il ressort de ce qui a été mis en lumière par le président de la CNIL que le quart des fichiers de la police sont illégaux. 25%, c'est beaucoup, beaucoup trop. Gare donc aux fréquentations et aux petits soucis qui peuvent devenir grands. Fichés depuis la naissance (déclaration de naissance auprès de l'état civil) , il peut suffire d'un petit rien pour être entraînés dans une spirale sans fin. Pas besoin d'être paranoïaque pour comprendre que tout peut dériver très vite et que la moindre anicroche est sujette à caution. Les manifs par exemple : il suffit d'un contrôle pour être "connu et non fiché". Connu, cela revient à être fiché, quoiqu'en dise la police. Se trouver au mauvais moment au mauvais endroit peut provoquer bien des aléas avec répercussions judiciaires. On est en droit de se poser certaines questions depuis que l'HADOPI a été adopté. Encore un moyen de classer les individus et instaurer une répression encore plus grande.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 17:51
... qui ne sont pas franchement appréciées. Il est même question qu'une plainte soit déposée à son encontre. Voilà qui relève du plus haut comique.
Voilà ce que c'est que d'emprunter des voies anormales pour critiquer quelqu'un. Car enfin, est-ce banal de se servir de papier à en-tête de son ministère ou de l'intranet normalement réservé à des notes internes et non à des appréciations publiques ?
Madame est donc attaquée par riposte de deux syndicats qui semblent peu goûter cet écart de conduite. Une attitude aussi laxiste et déplacée semble indiquer que plus on est haut placé, plus on s'autorise à des incongruités mal venues et surtout mal perçues. Pas vraiment respectable ce système que celui d'user du système.
Et quand on taxe quelqu'un d'arrogance, on devrait peut-être d'abord se regarder dans une glace et se voir tel qu'on est. En la matière, cette arrogance avancée pour insulter avec aisance quelqu'un montre combien l'arrivisme cultive la vulgarité. Il est un exemple désormais célèbre et largement colporté par les médias qui semble absoudre, ou du moins, dédouanner, ces gens dont le mépris n'est plus à démontrer. Venu d'en haut, ledit exemple est apparemment devenu LA norme..
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 22:53
Nouveau jeudi de manif. Aujourd'hui, jonction des universitaires et des hospitaliers. Mais un grand absent : le professeur député de la majorité a décidé de ne pas participer. Ce monsieur est favorable à la loi de V.P., donc pas question de faire l'amalgame avec les universitaires.
Traduction : on ne mélange pas les torchons et les serviettes. Autrement dit, chacun voit midi à sa porte et ne défend que son bifteck. Quel bel exemple d'esprit de clocher !
Et on parle du corporatisme échevelé des universitaires...
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 22:44
Le président de l'assemblée semble réticent malgré le fait que le roi ait pris des décisions. La fameuse loi HPST, réforme de l'hôpital, est sur la sellette. En effet, la loi a été abondée par l'assemblée. Reste la mouture du sénat. Normalement, seuls les amendements apportés par le sénat peuvent entraîner une nouvelle lecture par le parlement.
Tout cela est d'un conformisme consternant. Généralement, il n'y a que deux lectures pour les lois, une par assemblée. La décision du roi est donc bien contrariante, voire très embarrassante car anti-constitutionnelle. Ces deux lectures uniques par chacune des chambres sont inscrites dans le marbre. Alors que le roi se mette en travers parce qu'il ne veut surtout pas perdre ses alliés (il faut bien peser le pour et le contre n'est-ce-pas ?), voilà qui ne plaît pas au président du parlement. Et il le fait savoir. Etonnant tout de même ce manque de discrétion ou ces indiscrétions qui filtrent au dehors.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 22:27
Vous le savez sans doute, mais le règlement de l'assemblée est en pleine révolution. Oui, elle est également par la tempête des réformes des institutions. Le roi y tient tellement qu'il est prêt à concéder quelques amendements pour que cela se fasse autrement que dans le désordre. Et surtout parce qu'il veut obtenir la majorité au Congrès de Versailles pour la réforme des institutions. Le président de l'assemblée renâclait mais il a fini par céder car même le parti de la majorité était pour cet aménagement. Désormais un groupe pourra être formé à compter de 15 élus et non plus 20.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche