Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 09:42
Zut, j'avais oublié ça : demain, encore un mardi noir. Les transports en commun vont appliquer la règle habituelle : des perturbations aux heures où tout le monde part au boulot et en fin de journée, quand tout le monde rentre épuisé par sa journée. Grrrrrrrrrrrrrrrrrrr !
Pour mes prochaines absences, je vérifierai qu'aucun défilé n'est programmé : déjà qu'on n'a pas envie de renouer avec la routine..., se taper de la marche à pieds...
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 09:18
Second essai de bombe nucléaire quelque part en Asie aujourd'hui même. Tous les états - les occidentaux en tête - condamnent cette expérience souterraine. Au moment où ça a pété, il y a eu une secousse sismique d'une amplitude assez sérieuse
C'est l'Occident qui a fait cette trouvaille et qui l'a expérimentée avec les résultats désastreux que l'on sait. Les pays loin de nos frontières veulent s'armer afin de "se protéger" affirment-ils.
Après avoir inventé un engin de mort plutôt costaud, les créateurs ont finalement compris qu'il fallait éviter la prolifération de ce type d'armement. Ils ont alors pris des résolutions après des années bloc contre bloc. Un affrontement nucléaire détruirait bien davantage qu'on ne l'imagine.
Se posent quelques questions :
- Etait-il besoin de fabriquer pareille arme,
- de la laisser choir sur Hiroshima et Nagazaki, au prétexte que le Japon s'en était pris à la nation Américaine ?
- Pourquoi avoir insisté malgré la plaie géante produite par ce lâcher sur des populations innocentes et  qui ne cicatrisera jamais ? Pourquoi avoir continué et les essais et les fabrications ?
- Pourquoi, dans la foulée de la bombe atomique, a-t-on développé des armes tout aussi destructrices, profitant des avancées de la chimie ?

Je pourrais soulever d'autres questions, mais c'est à chacun de le faire. Je n'ajouterai que ceci : si les intérêts financiers  ne menaient pas le monde, il n'y aurait sans doute pas cette escalade dans la violence perpétrée contre les autres (un séisme de magnitude 4,7, ça fait des dégâts, sans compter qu'on ignore encore si cela n'induira pas d'autres phénomènes dits naturels type tsumani...)
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans International
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 14:22
Un producteur de lait, autrement dit un paysan, perçoit 20 centimes d'euros par litre. Pendant qu'ils s'acharnent à vivre comme ils le peuvent, les industriels revendent le même litre au moins trois fois et demi plus cher. Comment voulez-vous qu'ils ne se fâchent pas ces hommes qui se lèvent aux aurores, mènent leur troupeau au pré après la première traite de la journée, se couchent tard, après la seconde traite ? Ils manifestent leur mécontentement. Non, le mot n'est pas assez fort : ils éprouvent une colère justifiée et le font savoir par des actions que l'on qualifie de violentes. Peut-on leur en vouloir davantage qu'aux ouvriers dont l'usine ferme qui retiennent en otage leurs cadres ? Pourquoi ne défileraient-ils pas au même titre que ces employés remerciés sans état d'âme ? Là, ce sont les paysans qui sont pris en otage par les grosses structures laitières.
Contrairement aux salariés, les paysans qui mettent la clé sous le paillasson ne perçoivent aucune indemnité. Non, le chômage n'est pas pour eux. A eux de trouver tout seuls le moyen de subsister. D'aucuns rétorqueront que les paysans sont riches et qu'ils ne sont pas à plaindre. Oui, ils sont riches, mais en terres ou en cheptel. Quand leur ferme ne peut plus tourner, tout cela ne vaut plus rien. Il leur reste certes la possibilité de cultiver leur potager. Mais à part ça, ils ont quoi ? Rien.

Moralité, il faut boire du lait mais en allant l'acheter directement au producteur.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 11:13
Oui, c'est bien aujourd'hui que je pars en voyage. Si je sais quand je pars, je ne sais toujours pas quand je reviens. Mais aussi quelle idée de partir au moment de l'ascension... !
Je vais assez loin, donc pas moyen de rentrer à pied ou à bicyclette. Restent la voiture, le train, le car. Pour l'heure, ces moyens de transport sont censés être à ma disposition, mais je n'ai encore rien décidé. Peut-être rentrerai-je plus tard que je ne l'avais annoncé, peut-être que je ne rentrerai pas du tout ou pas avant bien longtemps. En fait, j'ai envie de vivre à ma fantaisie, selon ce que les jours à venir me proposeront comme surprises.Car tout est là. Quand on part vers un ailleurs, on attend qu'il nous apporte tout, qu'il nous forge un autre regard, d'autres envies. Et surtout le dépaysement qui permet de se retrouver face à soi-même, de se redécouvrir. C'est ce retour sur soi qui fait que l'on continue d'avancer quelles que soient les circonstances. Alors pratiquons la rupture (un mot trop souvent répété et jamais appliqué au sens propre) ! Jetons derrière les haies de troënes (le parfum qui s'en dégage est écoeurant à souhait) tout le superflu, l'inutile, l'encombrant. Jouons au vide-grenier (ça aussi, c'est très mode) en nous débarrassant de ces petits riens qui s'entassent sans rien apporter. Reprenons notre souffle pour vivre différemment et supporter ce qui nous attend (et là, on sait bien qu'on sera croûtés à notre corps défendant).

Vive les voyages (il paraît que ça forme la jeunesse) !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 11:04
Sachez-le, à saint-Just-Saint-Rambert, lors de la Fête du Franc, les derniers billets remontant au temps lointain de la glorieuse monnaie nationale pouvaient être écoulés chez les commerçants. Etaient concernés les billets :
- billet de 500 F (à l'effigie de Pierre et Marie Curie)
- billet de 200 F (Gustave Eiffel)
- billet de 100 F (Paul Cézanne)
- Billet de 50 F (Antoine de Saint-Exupéry)
- billet de 20 F (Claude Debussy)

J'espère que plus personne ne détient de tels billets parce que la fête est terminée.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 10:34
L'euro aurait permis de freiner l'inflation. ca, c'est le Credoc qui l'affirme. Malgré cette belle assurance, les serfs ne sont pas tous égaux face aux prix sur les prix affichés. Il faut savoir que le budget alimentaire s'établit entre 8 et 10%. Quelques exemples criants :
En 2001, la laitue se vendait en moyenne 4 francs soit 0,69 euro. En 2008, elle se vend 1,50 euro soit une augmentation de 118%
En 2001, les 250 grammes de café se vendaient 6 francs soit 0,91 euro. En 2008, ils se vendent (en moyenne) 1,50 euro, soit une augmentation de 64%
En 2001, la baguette se vendait 3 francs, soit 0,46 euro. En 2008, elle se vend au plus bas à 0,85 euro, soit une augmentation de 85%.
En 2001, la plaquette de beurre (250g) se vendait 3,75 francs soit 0,57 euro. En 2008, elle se vend 1,95 euro, soit une augmentation de 341%.

L'euro, nous répète-t-on, protège les serfs des pays entrés dans cette alliance monétaire. Fort bien. Alors pourquoi a-t-il fait autant grimper les prix  en notre royaume ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 09:58
Maître Président de l'Assemblée, du haut de son perchoir, proteste contre la procédure accélérée. oui, oui, vous avez bien lu : ce tenant de la majorité qui préside les séances de sa chambre ronchonne et le fait savoir. Pourquoi serait-il tenu de ne pas le faire : nous sommes encore en démocratie, que diable. Il est donc bon que l'on relève ce que l'on considère comme des dysfonctionnements.
Pour ce brave homme, respectueux de son rôle et de la déontologie parlementaire, appliquer systématiquement la procédure accélérée n'est pas une bonne chose. Il a donc fait savoir au roi et à sa cour qu'il jugerait bon qu'elle soit moins souvent employée.
Eh oui, user et même abuser de cette formule permet d'expédier les lois plus vite que nécessaire. Elle ne laisse pas le temps aux élus d'en discuter, alors que légiférer est quelque chose de sérieux. Pas étonnant qu'on aille tout droit dans le mur de la dérégulation si on s'amuse à réduire le temps d'étude des lois. Les députés ne peuvent plus peser sur leur contenu car il n'y a qu'une seule lecture. Ce qui menace l'équilibre des institutions.  Selon lui, en deux ans, ce sont 50% des lois qui sont passées de cette manière. Les deux chambres (Parlement et Sénat) sont ainsi "privées" de ce qui justifie leur existence, à savoir discuter, peser le pour et le contre, amender et tout ce qui se fait lors de l'examen d'une nouvelle loi.
Au fond, on en revient à l'article 49-3 : c'est de la même eau.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Législation
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 09:32
Et un sondage de plus, un ! Ma quête perpétuelle (ça finit par être fatiguant) me fait parcourir des kilomètres de lignes et ce matin, au détour de l'une d'elles, je découvre qu'un nouveau sondage attrribue 41 % de pingouins satisfaits de la politique royale et 43% du côté du grand chambellan. Etrange, non ?
Mais qui donc procède à ces sondages ? Par qui sont-ils commandités ? Est-on bien certains qu'ils soient "objectifs" ? Il est préférable de ne pas répondre à ces questions et surtout de réfléchir un tantinet. Pour avoir participé à quelques sondages, j'ai remarqué que l'usage de certaines formulations empêchait de répondre avec exactitude puisque toutes les propositions de réponse n'existaient pas. A cela s'ajoute que, lors d'un même sondage, apparaît une question sans aucun rapport avec le sujet abordé. Comme pour détourner l'attention du sondé et l'amener à diverger dans sa réflexion (ceci n'est qu'une hypothèse d'école et non une affirmation).
Autres questions importantes : comment sont déterminés les chiffrages des réponses ? Sur quels critères est basée la traduction (il s'agit bien d'une traduction, j'insiste) des réponses ? Qui est l'interlocuteur invisible qui a mis en place ce questionnaire et pourquoi l'a-t-il conçu ainsi ? Quelles études supérieures les sondeurs ont-ils faits ? Quels informaticiens se cachent derrière les calculs ?

Dernière question : les sondages reflètent-ils vraiment ce qui est déclaré? Ca, c'est une question qui doit être posée car selon la manière dont on interroge et dont on répond, l'emploi des mots est tellement subjectif qu'il me semble patent qu'il y a grugerie. Je pèse mes mots : les sondages ne sont que des manipulations qui amènent facilement à créer une pensée qui ne correspond pas du tout à ce que pense le sondé. Je porte le même jugement à propos des tests (notamment de personnalité ou de management : on est tous plus ou moins attentifs et chacun dispose d'un vocabulaire propre. Certains mots peuvent sembler banals, mais employés dans un certain cadre, ils prennent une tout autre signification. Quand ces tests sont traduits, les résultats sont surprenants (j'en ai fait quelques uns et pas des moindres), souvent à l'opposé de la réalité. Quand on sait que ces tests sont déterminants sur le plan professionnel par exemple, il n'y a qu'une chose à dire : Méfiance.
Même conseil pour les sondages !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 13:24
Vous avez tous remarqué que des modifs ont été apportées à Overblog. Je zappe depuis un certain temps et puis je me suis dit qu'il fallait peut-être que je sache ce qu'il en était. Et là, quelle surprise : je vous livre in extenso l'encart :

Le portail apporte une meilleure visibilité à vos contenus : des extraits d'articles sont directement accessibles, à la manière d'un journal en temps réel et par thématiques. L'objectif est d'optimiser encore votre référencement tout en améliorant l'expérience de nos visiteurs.

Bravo, vous avez été sélectionné parmi nos blogueurs : vous pouvez dès à présent contribuer à ce nouveau portail !

Lors de la publication d'un article, une nouvelle option vous permet de renseigner la thématique portail dans laquelle votre article sera publié.

Pour être sûr que votre article soit bien visible sur le portail :

  • Écrivez des articles de qualité
  • Choisissez un titre concis (70 caractères maxi.)
  • Choisissez la bonne thématique portail lors de la publication
  • Ajoutez une illustration, elle sera affichée à côté de l'extrait de votre article

Alors faites vous même l'actualité du portail Overblog et bénéficiez de son audience !

NB : Chaque bloggeur est responsable de ses publications et s'engage à respecter nos conditions générales d'utilisation. Tout abus de publication sur notre portail entraînera un bannissement définitif du blog.

 

Ca m'étonnerait que mon blog ait été sélectionné : je ne tricote ni ne brode, ni ne cuisine, encore moins ne fais du macramé, je ne bricole pas, bref, je ne corresponds à aucun des sites dont je vois la pub dès que je me connecte sur overblog. 

Autre étonnement : j'ai eu un message d'une certaine Marie qui proposait de me verser des royalties (il s'agit des talents d'auteur qui peuvent recevoir émoluments...) sur mes articles. C'est quoi cette retape ?
M'interrogeant sur les raisons de ce soudain intérêt à l'égard de "mes talents d'écrivain", j'ai fini par comprendre (il m'a fallu quelques jours) que la grimpette spectaculaire en quelques jours de mon BR pointait les regards de l'hébergeur sur mon blog (plutôt que la quantité, il devrait regarder la qualité et la mienne n'entre certainement pas dans ses critères - ou alors je suis très mauvaise langue).

Le coup de la Thématique avait heurté mon intellect et n'en tient aucun compte, catégories et communautés suffisant à mon bonheur. Là, c'est le coup de grâce : une véritable insulte à mon intégrité. Je ne mange pas de ce pain-là.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 13:13
..., tu meurs. Du moins est-ce ce qui se dit couramment quand deux personnes s'opposent sans trouver de terrain d'entente. Il y en a toujours qui l'emporte sur l'autre.

Les facs s'obstinent, pardon, les enseignants (une grande majorité), les étudiants (pas tous), les personnels (beaucoup) tiennent encore tête au gouvernement. La ministre en charge a reconnu que la feuille de route des réformes était peut-être un peu trop chargée (non, sans blague ?), mais ce n'est pas pour autant qu'elle reviendra sur sa réforme (manquerait plus que ça !). Elle le répète inlassablement (elle reçoit ses ordres directement du palais, et même si elle en a marre, elle ne peut céder un pouce de terrain), les examens doivent avoir lieu, pas question de n'en passer qu'une partie car ce serait dévaloriser les diplômes et par là discréditer les universités. Puisqu'il est un peu tard pour que les cours reprennent, pour elle, il suffit de les rattraper (comment, elle ne le dit pas) et donc de reporter les exams en septembre (suffit de plancher tout l'été).

Plus têtue qu'elle, tu meurs.
Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche