Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 10:40
Je vous fais un copier/coller de mon message à propos des derniers bugs de notre hébergeur ainsi que celui de sa réponse.

Bonjour

Ce problème, découvert récemment par nos services techniques, est en cours de résolution. La date de retour à la normale n'est toutefois pas connue à l'heure actuelle.
Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

Cordialement
Fabrice - Support pour over-blog.



Le 12 juin 2009 10:47, fred de roux a écrit :
over-blog.com

Bonjour,

J'ai constaté hier la modification de votre "devanture". L'inconvénient c'est qu'apparemment cette modif a induit des pertes d'accessibilité. Impossible d'insérer un lien avec un autre blog. Il y a quelque part une erreur. Pourriez-vous regarder ce qu'il en est ?
Merci et bon week-end !

 

Ah, l'informatique et ses mystères... !!!

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 21:18
Incroyable ! Je tente d'insérer un lien qui m'intéresse. C'est chose courante pour chaque blogueur. Aujourd'hui, découverte de la nouvelle apparence d'Overblog. Bon, on accepte. Mais de là à obtenir par la suite, pour une opération simplissime, des effets inattendus, non, là, c'est trop. Ce que je réussisais aisément encore ces jours derniers, devient apparemment une prouesse inaccessible : mon lien défile à la rubrique latérale de droite et ne s'insère surtout pas comme je l'entends. Je ne plaisante pas, c'est vrai de vrai : je vois http:// passer et repasser à la rubrique liens. Extraordinaire, non ?
Sniff, je ne parviens pas à insérer ce lien qui se fiche de moi à passer et repasser sous mon nez sans que je puisse faire quoi que ce soit.
Y a-t-il un informaticien quelque part qui résoudrait mon problème ? (au fait, ça existe cette espèce ?)
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 18:32
L'opposition avait saisi le conseil constitutionnle après le vote très controversé de la loi HADOPI. La réponde vient de tomber : la loi est contraire à la loi. Plutôt comique, non ? C'est reparti pour un tour après cette algarade qui remet les pendules à l'heure. Il s'agit de garantir "la liberté d'accéder aux services de communication en ligne". Seul un juge est habilité à décider, après examen, du bien-fondé de la requête. Et toc ! Une remise en place qui suscite chez la ministre un regret : celui de la dépénalisation de la procédure que son texte préconisait (selon elle).
Bon, nous voilà repartis pour un nouveau tour : la loi va être retoquée "le plus rapidement possible", bien évidemment.
Il est assez inhabituel qu'une loi rejetée (et cette-fois-ci, à deux reprises) soit à nouveau examinée. Que cherche donc cette loi qui est loin de faire l'unanimité jusque dans les rangs de la majorité ? Vraiment garantir les droits d'auteur ? Ou plaire à un électorat bien doté en dividendes ?
Je plains les députés et les sénateurs qui vont devoir encore resserrer les rangs derrière le gouvernement (on vote comme un seul homme quand on est du parti du roi). Ca doit passablement les raser ces allers et retours incessants... Ne me rétorquez pas qu'ils sont payés pour cela, ce serait parfaitement grossier. Leur rôle n'est pas d'obéir au doigt et à l'oeil, mais de se soucier du bien public. Or, une loi est mauvaise quand sur le fond on prétend entraver la liberté. Avoir à l'étudier parce que le roi et sa cour s'entêtent à garantir les privilèges des possédants n'a rien d'enthousiasmant. Si j'étais député, je rendrais mon tablier : question de libre arbitre.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 15:45
Notre hébergeur a changé la physionomie de son site. je viens tout juste de me connecter et le découvre. D'abord, grosse surprise, je me demande s'il n'y a pas erreur puisque je ne reconnais plus ce site que je fréquente depuis plus d'un an. Je finis par sortir de mon ébahissement inutileet me connecte dès que mon oeil s'est habitué à la nouvelle apparence du site.
Et là, nouvelle surprise : ce qui apparaissait  tout en haut, se retrouve sur le côté gauche de l'écran. Et je vois même apparaître l'ordre de classement. Ben ça alors, c'est nouveau. Je ne m'attendais pas à ça, surtout que c'est écrit engros caractères : il faudrait être aveugle pour n'y voir que du feu.
Bon, je vais tenter de m'adapter à ce nouveau type de présentation puisque de toute façon, je ne peux pas intervenir. Ce n'est, après tout, que de l'infographie...
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 17:26
Les médias feraient mieux de s'attarder à la modification du code du travail.  Ca, c'est un sujet porteur. Heureusement que tous ne s'emploient pas à éreinter les perdants des élections et à glorifier les vainqueurs.
Vous avez bien entendu : aujourd'hui, les députés ont peut-être voté un amendement permettant de se prêter des salariés entre entreprises. Bon, d'accord, c'était déjà le cas dans les groupements d'entreprises (généralement des PME). Ca date de 1985 et ça ne concernait que les toutes petites entreprises (moins de 10 salariés). Deux ans plus tard, ce type d'emploi "sur gage" permettait que des entreprises 10 fois plus grosses (100 salariés) puissent agir de même. Et en 1993, on a multiplié par trois le nombre de salariés prêtés entre entreprises.

Aujourd'hui, le rêve de la majorité est d'abolir toute limitation afin que n'importe quelle entreprise puisse agir de même. Ce processus serait applicable également dans les administrations. Cela permettrait de ne plus embaucher de fonctionnaires (de toute façon, on est en train de tout démolir, alors, un peu plus, un peu moins...).
Donc, voici entamé le travail volatil. Fini le temps où l'on faisait sa carrière chez un seul et même patron. Mais ça n'est pas tout ! Lors de l'initiation de ce procédé (qui évite le chômage technique ou les licenciements) de temps partiels agglomérés sur plusieurs sites, les différents employeurs étaient solidaires pour tout ce qui concernait la sécu la retraite, le chômage,... Bref, ils assumaient à fond la caisse. L'amendement à l'étude va bien plus loin car cette responsabilité conjointe (ou solidaire, c'est comme vous voudrez) pourrait bien disparaître. Faut comprendre, cette solidarité responsable pourrait bien décourager les gros entrepreneurs car ce système est favorable aux salariés... Suivez mon regard... !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 17:13
Deux jours déjà que les élections européennes se sont déroulées. Les journaux continuent à répandre de l'encre et se perdent en commentaires répétés. Quel gâchis que tout ce papier cette encre, ces rotatives qui tournent à plein régime pour seulement éditer des radotages qui entretiennent la clientèle. Comme si les abrutis de serfs  (leur fond de commerce) réclamaient encore et encore qu'on leur rappelle ce qu'il vient de se passer. C'est sans doute pour le cas où ils n'auraient rien compris...
A croire que d'autres informations ne sont pas à développer, à croire qu'il faut toujours s'attarder avec complaisance sur des sujets qui n'intéressent que quelques individus, à croire que la vie s'est arrêtée à ce dimanche et que plus rien ne s'est passé depuis.
Evoquer cette élection, c'est préparer le terrain sur la restructuration du gouvernement puisque certains ministres vont filer à Bruxelles assumer leur rôle. Comme rien ne filtre et qu'on en est réduits à des suppositions, plutôt que de perdre du terrain en vente, on entretient le lecteur car, n'est-ce-pas, celui-ci ne s'intéresse qu'à ce qu'il se passe ou va se passer dans les hautes sphères.
Le destin des serfs n'est pas d'être systématiquement pris pour un corniaud, ni pour être manipulé à tout bout de champ. Heureusement pour lui, sa vie est ailleurs que dans une feuille de chou. Et ses préoccupations ne seront pas dématérialisées par la refonte du gouvernement, encore moins par les hypothèses plus ou moins farfelues émises par des scribouillards en mal de plume.
Silence ! Passons à autre chose !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 19:21
Ce soir, certains doivent être désespérés de leur score tandis que d'autres se réjouissent d'une victoire éclatante (si l'on ne tient pas compte des abstentions (entre 50 et 60%).
Le parti de la majorité vient en tête, puis le parti d'opposition qui ne peut guère vraiment pavoiser puisqu'il est talonné par le parti de Dany le Rouge. Q
uant au parti centriste, il a fait nettement moins bien que 4 ans auparavant (environ 8,5% au lieu de 12%). Une sacrée claque vraisemblablement reçue à cause d'une certaine émission où des propos déplacés avaient été prononcés. Regrettable pour ce parti, mais c'est à chacun de se regarder en face, droit dans les yeux et de reconnaître ses responsabilités.
Quel dommage que ceux qui protestent (souvent en silence) n'aient pas fait le déplacement ! L'Europe s'en serait portée nettement mieux. Chaque voix compte et pèse très lourd.
Espérons qu'ailleurs, au-delà des frontières du royaume, il y ait eu un sursaut salutaire qui permettra de ne pas livrer l'Europe et ses habitants à un libéralisme débridé !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 13:35
Comme d'habitude, les journaux s'emparent de tout. Aujourd'hui, lendemain du 65ème anniversaire du débarquement en Normandie par les troupes alliées, c'est jour d'élection. On le sait, les citoyens ne sont pas des fanatiques des européennes qu'ils boudent avec une constance identique d'une élection à l'autre. mais voilà qu'à midi, on note une légère (et même minime) augmentation de la participation des électeurs.
Une fois de plus, le cocorico si typement français se lit à chaque page et les commentaires vont un excellent train (il faut bien vendre, n'est-ce-pas ?). Pourtant, il n'y a pas de quoi pavoiser car le désintérêt des serfs est tel que ces élections sont ridicules. A quoi bon poursuivre la construction de l'Europe si la plupart des votants préfèrent rester chez eux en famille (c'est aujourd'hui la fête des mères) ?
Si les politiques cessaient de se chamailler et ne présentaient pas ce vote comme étant national, mais bien supra national, nul doute que les électeurs s'intéresseraient de plus près à ce qui se trame à Bruxelles ou Strasbourg. Leur intérêt n'est pas dans la bouderie, mais dans l'action, et donc la fréquentation des isoloirs.  Oui, mais, on fait tout pour qu'ils ne regardent pas à la loupe tout ce qui se fait au-delà de la frontière et même à l'intérieur de nos frontières. On ne dira jamais assez merci aux politiques d'être tellement infréquentables que les citoyens (et pas seulement dans ce royaume) vont faire leur marché et se détournent des lieux de vote, estimant, à juste titre selon eux, que ce n'est pas leur affaire. Et qu'ils ne peuvent changer le cours des choses.
Quel dommage !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 09:38
Ci-dessous un lien vers un article du Nouvel Obs. Il se passe de commentaires. Cependant, je dirai tout de même que l'esprit partisan fausse systématiquement la donne. C'est donc tricher de manière patente que d'éviter de poser certaines questions à certaines personnes. En l'occurrence, de ne pas soumettre les serfs du royaume au même sondages que les serfs des autres états.


http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090605.OBS9429/un_sondage_sur_sarkozy_et_leurope_accuse_de_partialite.html
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 20:10
Les syndicats menacent le fidèle des fidèles. Ils parlent même de geler la fusion CE-BP. Or, le roi désire ardemment que cette fusion soit effective au plus tard le 30 juin prochain. Lui qui aime les rouages bien huilés, qui positionne ses pions aux points stratégiques, ne va pas du tout apprécier l'attitude des syndicats. Que voulez-vous, une fusion de ce type réclame quelques éclaircissements qui, pour l'instant, restent dans un clair-obscur inquiétant quand on est un représentant des employés. Les syndicats exigent de savoir quel est le "projet stratégique et ses déclinaisons concrètes jusqu'en 2012",  le « business plan » qui en découle et ses déclinaisons par entreprises et enfin l'impact sur l'emploi au niveau du nouvel organe central (N.O.C.), des entreprises du réseau Caisses d'Epargne et des filiales du groupe". On ne lésine pas quand il s'agit de noisettes, n'est-ce-pas ?
Ce qui est compliqué dans cette affaire de fusion de ces deux banques, c'est que chaque comité d'entreprise régional  de ces deux dames des finances doit donner son avis et avaliser le projet. Il ne s'agit pas de bloquer cette fusion ad vitam aeternam, mais d'obtenir des garanties en matière d'emplois. Si un seul CE ne rend pas son avis, ça risque de se terminer devant les tribunaux. Et ça, c'est plus que mauvais, car un seul vote manquant, la fusion peut se faire, c'est vrai, mais avec le risque que le nouveau groupe bancaire soit poursuivi. Si c'est pas un dilemme...

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche