Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 22:29

Dans la série Clin d'Oeil, je vous propose cet article qui parle de caméras et d'éducation.  Ca a l'air de sauter du coq à l'âne, mais ce n'est pas franchement le cas. Ce qui est certain c'est que c'est fort instructif, en tout cas pour moi. Déplacez-vous, vous ne serez pas déçus.

http://france-du-dessous.over-blog.com/article-37148810.html


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans clin d'oeil
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 17:25
Suite à la grève de 10 jours dans les transports à Lyon, un militant syndical de cette entreprise est convoqué en conseil de discipline pour "exactions"lors de ce mouvement de protestation.
De gréviste syndicaliste militant pour ses collègues, il devient gréviste de la faim. Afin de protester car les exactions ne sont que présumées et qu'apparemment, on entend - peut-être - lui fairee porter le chapeau. Devinez où il a entamé cette nouvelle grève : devant le siège de l'entreprise lyonnaise. Pour sûr qu'il va être soutenu ! Mais ça ne va pas plaire à la direction qui n'entend apparemment pas entamer le dialogue avec ses collaborateurs de bas niveau.
Au fait, cette entreprise de transport vient d'être condamnée par le tribunal car elle avait exigé de ses salariés qu'ils se déclarent grévistes bien avant le préavis de grève. Il paraît que c'est illégal. Et toc ! A trop vouloir en faire...
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 17:15
Depuis ce matin, il est difficile d'écrire un commentaire ou un article. Vraisemblablement l'équipe d'OB s'occupe à améliorer son site. Mais ce n'est pas sans inconvénients pour nous, les accros du blog, qui éprouvons la furieuse envie de nous défouler sur la toile en pondant des articles plus ou moins furieux ou plus ou mons farfelus... Chacun dans notre genre, apprécions d'avoir à disposition cet outil, mais dès que ça débloque (est-ce que j'ose le néologisme verbal débloguer ?), nous n'avons de cesse de râler tant et plus. C'est tout juste si nous ne sommes pas atteints de paranoïa et ne déclarons pas la guerre ouverte à notre hébergeur au prétexte qu'il est financé (si j'ai tout bien compris) par TF1. On a vite fait d'établir un lien de cause à effet. Bref, nous débloquons à plein tube.
Je viens tout juste d'atteindre la page article alors que je venais d'expédier un message à OB pour si
gnaler les méfaits de leur maintenance. Ils vont doucement rigoler quand ils s'apercevront que je suis en ligne et que j'allonge les phrases sur cette page qui ne voulait pas s'afficher. Peut-être ai-je commis un faux geste et planté mon blog. Peut-être que leur maintenance est un peu trop imperceptible à nos yeux de néophytes crasseux et que nous échappe le pourquoi du comment.
Bon, c'est agaçant, pénible, de se retrouver coincé et de ne pouvoir oeuvrer selon nos habitudes. Le temps d'adaptation semble s'étirer en longueur (pourtant je n'appartiens pas encore à la catégorie des seniors d'OB, mon blog a quoi, un an, un an et demi, pas de quoi pavoiser et prétendre à une parfaite maîtrise de l'outil, non ? Non plus qu'à la sénescence, précoce, n'est-ce-pas ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Défouloir
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 18:54
Eh oui, malgré un préavis de 90 jours de grève, les transports lyonnais ont repris le chemin des dépôts et les conducteurs effectuent à nouveau leur travail. Ledit préavis court toujours, mais s'il reste encore quelques conducteurs en grève (notamment sur les lignes de bus), l'ensemble de la population lyonnaise peut enfin se véhiculer autrement que sur ses deux jambes.
La société de transports en communs s'est engagée à dédommager les usagers en leur octroyant une remise de 30% sur l'abonnement du mois de novembre. histoire de faire taire les grognons et sans doute pour s'excuser de cette grève dure (car elle l'a été) menée par les syndicats avec l'appui de l'ensemble des conducteurs. Apparemment, ladite société n'a guère apprécié ce mouvement et ne se montre pas du tout conciliante envers ses employés. Certains des salariés sont convoqués devant un conseil de discipline pour avoir jeté... des oeufs en direction des bus qui circulaient. Ce n'était pas bien méchant, mais bon, il semble que la direction veuille marquer le coup. Honnêtement je me demande si ces jets d'oeufs méritent un tel châtiment car à la clé, il y a bien sûr une mise à pied qui pend au nez des salariés "agresseurs", peut-être pour certains un licenciement. Autant je critique ce mouvement autant je suis contre ces mesures de rétorsion disproportionnées. En tout, il faut avoir de la mesure. Or là, la direction - qui a cédé aux pressions syndicales pendant des décennies - de mon point de vue, exagère l'importance des "méfaits". Ce ne serait que faire pauyer à quelques uns le coût de cette grève (et les 30% de ristourne en novembre).
Mais je ne suis peut-être pas bon juge de tout cela car je n'ai pas tous les éléments en main. J'espère seulement que personne ne se retrouvera au chômage.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 07:44

Encore un lien qui permet d'avoir un autre point de vue. Ca vaut le déplacement, croyez-moi.

http://lumierescontemporaines.over-blog.fr/article-36912239-6.html

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Langage
commenter cet article
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 07:23
 ...et dis merci à Sébastien (il a la grippe, se soigne et en fait un article marrant) : c'est à lui que je dois ce lien que je vous ressers tout lu, tout chaud.

http://www.metrofrance.com/infos/origine-de-la-grippe-a-une-usine-pointee-du-doigt/mieb!q8DsJqUR4DREg/

Et si vous parlez espagnol, poussez plus loin puisque, dans cet article, il y a également un lien intéressant.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 13:17
On passe facilement d'un sujet à l'autre après s'être appesanti lourdement sur des sujets qui ne valent rien. On matraque pendant une semaine, puis on s'empresse de passer à autre chose. Le lecteur n'a plus le temps de réfléchir à des sujets sérieux, il ne fait que subir le pouvoir médiatique. Dramatique. Et pendant qu'on l'assomme avec des futilités mondaines (est-elle enceinte ou pas ? son cancer est-il vraiment guéri ? et blablabla), l'état-major gouvernemental s'empresse de concocter de nouvelles lois qu'on sert en dessert à la masse qui n'en peut mais.
Et des projets de lois, il y en a plein les cartons des ministères. Certains sont connus et soulèvent des contestations qu'on ignore en haut lieu, d'autres avancent en catimini et exploseront à la figure une fois qu'on ne pourra plus rien faire. ON n'augmente pas les impôts mais on crée de nouvelles taxes, on plie dit-on aux lois européennes et on dérégule les services publics, bref, on s'emmêle les pinceaux et on est en pleine déconfiture. Qui n'a pas entendu l'appel des résistants de la dernière guerre mondiale ? Il date de 2004. Et sur mon blog, il est en ligne au 13 juin dernier.
Pas bien certain que le lien fonctionne...

A entendre et à écouter

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 19:19
Les transports en commun sont en grève à Lyon. Syndicats et chauffeurs de métro, de tram ou de bus sont en pleines revendications. La société entend restructurer et ça ne plaît pas aux employés.

L'inconvénient majeur de cette grève (qui doit durer 99 jours) est que sont pris en otage les usagers. Depuis le début de l'année, les usagers sont astreints à avaler des kilomètres à pied, faute de pouvoir être transportés. Tout ça, parce que les conducteurs n'entendent pas renoncer à leurs acquis. On les comprend. Cependant, est-il raisonnable de ne songer qu'à soi quand tant d'autres sont sans travail ? Est-ce sensé de revendiquer un quatorzième mois quand on en a déjà un treizième ? Pourquoi refuser de dépendre d'un seul dépôt sous prétexte qu'il est le plus près de son domicile ?

Bon, on peut admettre que les horaires ne sont pas joyeux et qu'il faut avoir le courage de supporter des levers précoces et des retours tardifs. Mais quand on sait quel est le salaire d'un conducteur, on est en droit de se demander s'ils n'exagèrent pas.

Le bras de fer entre la direction et la base continue. Depuis des décennies, la direction a cédé régulièrement aux exigences des salariés appuyés par des syndicats qui s'y entendent pour semer le trouble parmi la population, déboussolée par ces grèves récurrentes, "perlées", systématiques, et qui durent, durent... durent un peu trop.

Ce sont toujours les mêmes qui paient les pots cassés et ce n'est pas en incendiant 30 bus dans un dépôt que cela consolera ceux qui marchent (quand ils le peuvent) tout en voyant leur compte prélevé avec une régularité de métronome chaque mois. Sans compter les augmentations (le 1er avril de chaque année) alors que les salaires stagnent.

Ces grévistes n'imaginent même pas, bloqués qu'ils sont sur leurs petits acquis mesquins, qu'ils vont précipiter des gens au chômage, empêchent des exclus du travail d'en trouver un, et autres conséquences tout aussi désastreuses.

Là encore, c'est le "toujours plus" qui prime. Et, c'est triste à dire, si un conducteur était mal payé, on comprendrait qu'il puisse revendiquer une augmentation. Mais leurs salaires sont confortables (un double, voire triple smic, ça vous dit quelque chose ?), les avantages sont nombreux, bref, les lyonnais ressentent non plus de la lassitude mais de la colère à toujours être prisonniers de ceux qui sont censés assurer un service public. Les usagers se couchent sur les voies des trams en guise de protestation. Ce n'est qu'un exemple. Si cette grève injustifiée se poursuit, il est à craindre des échauffourées : ceux qui ne peuvent plus se déplacer vont se laisser aller à des mouvements de colère.

Mais que fait la direction ?



Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 18:53
Ben oui, nous sommes en octobre, date ultime pour que les quelque 230 salariés de Molex à Villemeur-sur-Tarn, soient licenciés définitivement par leur employeur. Pourtant, ces Molex avaient fait de leur entreprise un lieu où les bénéfices étaient assurés. Leur sort était ficelé bien avant la crise, au nom de la rentabilité. Et devinez qui était derrière tout cela ? Les Etats-Unis. Vive la mondialisation et les effets pervers induits !

Marie vient de m'apprendre qu'un film était en tournage. Le sujet : les Molex. Nos compatriotes du sud de la France qui se retrouvent sur le carreau, au nom du sacro-saint bénéfice. Ce t"oujours plus" au moindre coût. Délocalisation vers les pays de l'Est et la Chine (qui est également à l'est mais bien plus loin que la Slovénie ou la Slovaquie).

Mais qu'est-ce qu'ils ont donc tous à vouloir entasser leur or à ne plus savoir qu'en faire ? Demain, ils meurent, ils ne l'emporteront pas. Pour le léguer à leurs héritiers qui se précipiteront pour le dépenser, voire le dilapider intégralement ? Parce que être riche, ça pose son homme ? Parce qu'on ne voit rien que des dollars qui s'empilent au point de cacher l'horizon ? Parce que l'homme est stupide et refuse d'admettre qu'il n'est rien, rien qu'un petit élément de cette planète et que rien ne l'empêchera de finir au trou comme tout le monde ?

Pourquoi tant de vanité ? Pourquoi tant d'indécence ? Pourquoi tant de mépris ? Les Molex vont pointer prochainement au chômage et ça n'émeut personne. Quelle honte !

Si vous avez encore un coeur, allez donc voir les liens que je vous propose. Peut-être cela vous fera-t-il changer d'avis : les Molex, c'est moi, c'est vous.

http://molex.unblog.fr/2009/04/21/ce-qui-devait-arriver/
frontonnais.free.fr


Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 09:37
Depuis quelque temps, bizarrement, Google me fait parvenir des demandes d'adresse secondaire pour le cas où je ne me souviendrais pas de mon mot de passe (je ne souffre pourtant pas encore d'Alzheimer, du moins me semble-t-il)
Ce matin, nouveau message pour que je fournisse ce que j'avais déjà déclaré. Avec un petit plus : mon numéro de téléphone portable pour me faire parvenir un SMS toujours au cas où je ne me remémorerais pas de mon mot de passe (ben voyons). Or, je n'ai pas de portable. Je suis encore libre en effet de ne pas avoir d'outil inutile et des frais encore plus inutiles.

Cette manie de mettre tout le monde dans le même moule devient inquiétante. C'est inquiétant, troublant et parfaitement indécent. Sous prétexte qu'on use de l'internet, les moteurs de recherche collectent des informations. Commencent à me faire flic tous ces "inspecteurs-contrôleurs". De quel droit tirent-ils le pouvoir de me demander des informations personnelles ?
Je n'ai pas de profil affiché sur facebook ou autre truc qui n'est pas dans ma façon de vivre. Eh bien, c'est tout juste si on n'exige pas de moi que j'en aie un. Et puis quoi encore ? Non mais, j'ai bien le droit de rester en-dehors des modes qui ne conviennent qu'aux petits jeunes. Ca ne m'intéresse pas.

Entre les mormons qui ont, sans rien demander à personne, fiché tout le monde via un fichier généalogique géant, Google qui se croit autorisé à empiéter sur mes libertés, notre roi qui tente de nous museler en encadrant étroitement les libertés, où va-t-on ? Ca commence à bien faire !  Ils vont finir par nous rendre complètement paranos ou alors, c'est nous qui finirons par ne plus rien faire sur la toile, histoire qu'on nous fiche la paix. Je me demande effectivement si je ne vais pas cesser toute activité webstique tant ces flics "étrangers" me foutent les boules. Non mais, de quoi ils se mêlent ?


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche