Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 19:19
Les transports en commun sont en grève à Lyon. Syndicats et chauffeurs de métro, de tram ou de bus sont en pleines revendications. La société entend restructurer et ça ne plaît pas aux employés.

L'inconvénient majeur de cette grève (qui doit durer 99 jours) est que sont pris en otage les usagers. Depuis le début de l'année, les usagers sont astreints à avaler des kilomètres à pied, faute de pouvoir être transportés. Tout ça, parce que les conducteurs n'entendent pas renoncer à leurs acquis. On les comprend. Cependant, est-il raisonnable de ne songer qu'à soi quand tant d'autres sont sans travail ? Est-ce sensé de revendiquer un quatorzième mois quand on en a déjà un treizième ? Pourquoi refuser de dépendre d'un seul dépôt sous prétexte qu'il est le plus près de son domicile ?

Bon, on peut admettre que les horaires ne sont pas joyeux et qu'il faut avoir le courage de supporter des levers précoces et des retours tardifs. Mais quand on sait quel est le salaire d'un conducteur, on est en droit de se demander s'ils n'exagèrent pas.

Le bras de fer entre la direction et la base continue. Depuis des décennies, la direction a cédé régulièrement aux exigences des salariés appuyés par des syndicats qui s'y entendent pour semer le trouble parmi la population, déboussolée par ces grèves récurrentes, "perlées", systématiques, et qui durent, durent... durent un peu trop.

Ce sont toujours les mêmes qui paient les pots cassés et ce n'est pas en incendiant 30 bus dans un dépôt que cela consolera ceux qui marchent (quand ils le peuvent) tout en voyant leur compte prélevé avec une régularité de métronome chaque mois. Sans compter les augmentations (le 1er avril de chaque année) alors que les salaires stagnent.

Ces grévistes n'imaginent même pas, bloqués qu'ils sont sur leurs petits acquis mesquins, qu'ils vont précipiter des gens au chômage, empêchent des exclus du travail d'en trouver un, et autres conséquences tout aussi désastreuses.

Là encore, c'est le "toujours plus" qui prime. Et, c'est triste à dire, si un conducteur était mal payé, on comprendrait qu'il puisse revendiquer une augmentation. Mais leurs salaires sont confortables (un double, voire triple smic, ça vous dit quelque chose ?), les avantages sont nombreux, bref, les lyonnais ressentent non plus de la lassitude mais de la colère à toujours être prisonniers de ceux qui sont censés assurer un service public. Les usagers se couchent sur les voies des trams en guise de protestation. Ce n'est qu'un exemple. Si cette grève injustifiée se poursuit, il est à craindre des échauffourées : ceux qui ne peuvent plus se déplacer vont se laisser aller à des mouvements de colère.

Mais que fait la direction ?



Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 18:53
Ben oui, nous sommes en octobre, date ultime pour que les quelque 230 salariés de Molex à Villemeur-sur-Tarn, soient licenciés définitivement par leur employeur. Pourtant, ces Molex avaient fait de leur entreprise un lieu où les bénéfices étaient assurés. Leur sort était ficelé bien avant la crise, au nom de la rentabilité. Et devinez qui était derrière tout cela ? Les Etats-Unis. Vive la mondialisation et les effets pervers induits !

Marie vient de m'apprendre qu'un film était en tournage. Le sujet : les Molex. Nos compatriotes du sud de la France qui se retrouvent sur le carreau, au nom du sacro-saint bénéfice. Ce t"oujours plus" au moindre coût. Délocalisation vers les pays de l'Est et la Chine (qui est également à l'est mais bien plus loin que la Slovénie ou la Slovaquie).

Mais qu'est-ce qu'ils ont donc tous à vouloir entasser leur or à ne plus savoir qu'en faire ? Demain, ils meurent, ils ne l'emporteront pas. Pour le léguer à leurs héritiers qui se précipiteront pour le dépenser, voire le dilapider intégralement ? Parce que être riche, ça pose son homme ? Parce qu'on ne voit rien que des dollars qui s'empilent au point de cacher l'horizon ? Parce que l'homme est stupide et refuse d'admettre qu'il n'est rien, rien qu'un petit élément de cette planète et que rien ne l'empêchera de finir au trou comme tout le monde ?

Pourquoi tant de vanité ? Pourquoi tant d'indécence ? Pourquoi tant de mépris ? Les Molex vont pointer prochainement au chômage et ça n'émeut personne. Quelle honte !

Si vous avez encore un coeur, allez donc voir les liens que je vous propose. Peut-être cela vous fera-t-il changer d'avis : les Molex, c'est moi, c'est vous.

http://molex.unblog.fr/2009/04/21/ce-qui-devait-arriver/
frontonnais.free.fr


Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 09:37
Depuis quelque temps, bizarrement, Google me fait parvenir des demandes d'adresse secondaire pour le cas où je ne me souviendrais pas de mon mot de passe (je ne souffre pourtant pas encore d'Alzheimer, du moins me semble-t-il)
Ce matin, nouveau message pour que je fournisse ce que j'avais déjà déclaré. Avec un petit plus : mon numéro de téléphone portable pour me faire parvenir un SMS toujours au cas où je ne me remémorerais pas de mon mot de passe (ben voyons). Or, je n'ai pas de portable. Je suis encore libre en effet de ne pas avoir d'outil inutile et des frais encore plus inutiles.

Cette manie de mettre tout le monde dans le même moule devient inquiétante. C'est inquiétant, troublant et parfaitement indécent. Sous prétexte qu'on use de l'internet, les moteurs de recherche collectent des informations. Commencent à me faire flic tous ces "inspecteurs-contrôleurs". De quel droit tirent-ils le pouvoir de me demander des informations personnelles ?
Je n'ai pas de profil affiché sur facebook ou autre truc qui n'est pas dans ma façon de vivre. Eh bien, c'est tout juste si on n'exige pas de moi que j'en aie un. Et puis quoi encore ? Non mais, j'ai bien le droit de rester en-dehors des modes qui ne conviennent qu'aux petits jeunes. Ca ne m'intéresse pas.

Entre les mormons qui ont, sans rien demander à personne, fiché tout le monde via un fichier généalogique géant, Google qui se croit autorisé à empiéter sur mes libertés, notre roi qui tente de nous museler en encadrant étroitement les libertés, où va-t-on ? Ca commence à bien faire !  Ils vont finir par nous rendre complètement paranos ou alors, c'est nous qui finirons par ne plus rien faire sur la toile, histoire qu'on nous fiche la paix. Je me demande effectivement si je ne vais pas cesser toute activité webstique tant ces flics "étrangers" me foutent les boules. Non mais, de quoi ils se mêlent ?


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 11:57
On rénove de partout et même chez les chaînes de télé. eh bien, la rénovation, on le sait, ça a un côut, mais celui-là risque d'être plus que gros et difficilement digeste. Un excellent article sur Rue89  est à lire car il révèle comment on fabrique de la fausse information. C'est de la même eau que les émissions dites de divertissement qui sont truquées puisque le vainqueur est connu (ou élu ?) dès le départ (et peut-être même avant le casting, qui peut savoir ?).
Ah, ces chaînes... Les bévues sont de plus en plus énormes et après ça, elles s'étonneront de perdre de l'audience... Est-ce qu'on va les plaindre ?


http://www.rue89.com/tele89/2009/09/24/apres-la-fausse-cliente-m6-bidonne-sur-la-maison-en-3-heures
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 07:08
Grâce à Tisserande, j'ai eu confirmation de certains doutes quant à la grippe dont on entend parler chaque jour, notamment par le matraquage publicitaire.
Mon agacement, pour ne pas dire ma colère, remonte déjà à quelques mois. On en faisait tellement trop que très vite la moutarde m'est montée au nez jusqu'à envahir chaque cellule de mon épiderme. En pleine crise, voilà une pandémie qui tombait plutôt bien.
Donc, disais-je, Tisserande a mis en ligne un article qui m'a donné envie d'aller voir plus loin. Et j'ai bien fait. Grâce à la lecture des commentaires des internautes, j'ai découvert un autre site. Vive l'internet qui nous avise, pour peu qu'on soit doté d'une curiosité insatiable ou d'un esprit d'enquêteur, de ce que nous ignorerions sans ses ramifications qui lui font mériter le surnom de Toile.
Pour vous simplifier les recherches, si votre curiosité est piquée au vif, voici deux liens à ne pas manquer :
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/silence-sur-le-net-des-propos-de-62044

http://www.rolandsimion.org/

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Polémique
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 10:37

Pour une fois, on entend un son de cloche bien différent. A écouter et faire écouter.



http://france-du-dessous.over-blog.com/categorie-11100818.html

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans clin d'oeil
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 10:22

Cliquez sur l'adresse suivante : ma méthode coup de pied au cul, y'a que ça de vrai. Mon premier record : 45306, second record : 75279.

Je vous le jure : ça détend vraiment bien.


http://droit-dans-le-mur.over-blog.com/

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Défouloir
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 10:22

Cliquez sur l'adresse suivante : ma méthode coup de pied au cul, y'a que ça de vrai. Mon premier record : 45306, second record : 75279.

Je vous le jure : ça détend vraiment bien.


http://droit-dans-le-mur.over-blog.com/

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Défouloir
commenter cet article
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 12:09


... Si vous avez envie de décompresser et de relativiser, alors n'hésitez pas, foncez à l'adresse que je vous indique. Vous ne serez pas déçu.

http://groupelocal.over-blog.com/article-36292641-6.html


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Défouloir
commenter cet article
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 21:00
...Quasi toute l'actualité de ce jour. Bof ! Rien de bien extraordinaire. C'est désespérant de constater qu'on ne parle que de banalités. Un exemple révélateur :  la cuite d'un certain ministre qui ne saurait que lever le coude. Et alors ? S'il entend se pinter, cela le regarde et ça ne fait pas avancer le schmilblick. Quoi, me direz-vous ? Un ministre alcolo, c'est déplorable. Certes, mais il n'en est pas moins homme. Et s'il est en délicatesse eu égard à la bouteille, il doit bien avoir quelques raisons qui ne nous regardent pas.
On a fait tout un fromage à propos d'un autre ministre qui aurait tenu des propos racistes. Ben quoi, s'il aime l'humour graveleux, c'est également son droit. Sauf que lorsqu'on a une charge officielle, il faut savoir éviter les écarts de langage. Ca la fout mal, je le reconnais, de se laisser aller à un humour déplorable car souvent cela cache quelque chose de peu avouable.
Bref, je constate une fois de plus que, lorsqu'il n'y a rien à raconter, on se répand volontiers sur les travers des personnalités en vue. Le plus triste dans ces histoires sordides, qui s'étalent à longueur de pages, c'est que, pendant qu'on distille du fiel, qu'on concocte des scandales faciles, on ne parle pas du reste. Et c'est ce reste qui est important. Comme si on voulait nous obliger à oublier que tandis qu'on s'arrête, en voyeurs que nous sommes tous, sur des détails sans importance, le plus grave est passé aux oubliettes.
Cessons de nous focaliser sur des détails qui ne méritent pas qu'on s'y arrête, ne fut-ce qu'une seconde, et regardons à la loupe tout ce qui est tu.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche