Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 19:28

Les sujets ne manquent pas. Depuis un an, je constate que tout est récupéré. Tout y passe : la grippe porcine, le nouvel ordre mondial, la fin du monde.

Eh oui, ! Ce n'est pas seulement le film qui sort en salles. Ce sont également des sites tous plus inquiétants les uns que les autres. Chacun y va de sa ligne, de son verbiage, de sa vision (quand il s'agit de profit...). Après les vidéos mensongères dénonçant un complot mondial pour rayer du globe la majeure partie de la population terrestre grâce à un vaccin qui inoculerait la mort, voici que le calendrier maya, la bible, le coran, d'autres livres de prophéties, sont autant de moteurs pour les imaginations débridées. 2012 : l'année où tout s'arrête, qui voit l'extinction de la race humaine et la perte irrémédiable de la planète.

Je jette toujours un oeil sur des sites qui ont le vent en poupe. Il suffit qu'un thème soit lancé pour qu'il soit repris dans ses pires versions. Pour un esprit peu éclairé, il coule de source que tout est vérité. Alors des petits malins vont jusqu'à proposer la vente de kits de survie, histoire de se remplir les poches sur le dos des naïfs. D'autres sites donneront des explications à caratère pseudo-scientifique, si bien tournées que les esprits faibles tombent dans le panneau, paniquent et s'enterrent dans les méandres enfiévrés de cette littérature de bas étage.

Des gogos, il y en a toujours eu. Est-ce une raison suffisante pour profiter de ce que la période est instable pour distiller ces poisons ? Ces gens qui osent raconter n'importe quoi ont-ils conscience qu'ils  peuvent susciter des mouvements de folie suicidaire ? Qu'ils tourneboulent les esprits et induisent des comportements à risque ?

La curiosité une fois éveillé, il convient de satisfaire un besoin de comprendre. Il suffit d'aller plus loin, de tenter d'assimiler des données jusqu'alors inconnues. Apparemment un robot créé pour la Bourse (balayage des données) aurait émis des hypothèses de fin du monde. Ce web bot est aussi catastrophiste que des écrits anciens. A force de zieuter la planète à la recherche de renseignements, ce robot aurait notamment prédit le 11 septembre 2001.

Revenons sur terre et admettons qu'il est facile de se faire peur. Les techniques ont beaucoup évolué en moins d'un siècle. Mais l'homme, avec ses peurs ancestrales, a évolué plus lentement, il est donc aisé de le perturber, surtout si on affiche l'insolence de la science... fiction.

Revenons sur terre, ancrons-y solidement nos pieds et, au lieu de tirer des plans sur la comète, sachons faire la part des choses : celle de l'inconscient collectif, celle de l'imaginaire subconscient, celle des réalités. Nous sommes sur une poudrière, c'est vrai, mais l'homme sera-t-il si déraisonnable qu'il détruira sa planète ?

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 11:43


Qui ne sait pas aujourd'hui que le front uni de la droite se fissure de plus en plus et que lesdites fissures sont de plus en plus visibles et s'agrandissent ?  Voilà des centristes qui ne supportent plus la droitisation du parti majoritaire et donc du gouvernement. Leur valeur refuge ce n'est pas la bourse ni la pensée unique, mais ce centre qu'ils avaient abandonné pour adhérer au parti majoritaire, trahissant ainsi leur idéal démocratique.

Il semble donc bien que le durcissement de la politique actuelle ne corresponde pas ni sur le fond ni dans la forme à leur sensibilité. Des ténors de cet ancien centre abandonnent donc cette majorité pour en revenir à une droite modérée où le règne de la pensée unique n'est pas de mise.
Il leur aura fallu deux années et demi pour oser se sortir de cette impasse. Après avoir avalé toutes les couleuvres servies comme plat principal à chaque tournée. Deux ans et demi pour franchir le pas. Alors se pose la question : pourquoi avaient-ils quitté ce centre ? Avaient-ils des illusions ? Ou bien préféraient-ils se joindre à un parti qui leur semblait fort et le seul à pouvoir mener un combat qui ressemblait à leur sensibilité politique ? Difficile de répondre, cependant leur réaction indique clairement qu'ils en ont soupé des votes à l'unanimité au prétexte qu'on ne doit pas être d'un avis différent. Mais est-ce seulement cela ? Qu'ont-ils donc compris qui risque d'échapper à notre entendement ?

Certains osent enfin dénoncer l'absence de tout débat au sein de cette majorité constituée de courants différents même si appartenant à la même famille politique.

Le jeu des alliances est à nouveau ouvert.




Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 00:29


Renard m'a indiqué cette vidéo que j'ai écoutée avec beaucoup d'attention. (On la doit à Sylvie). Si vous ne la connaissez pas encore, je vous conseille de faire comme moi et d'être attentifs. Cet entretien remonte à deux ans. Soit l'individu qui répond aux questions est quelqu'un de très clairvoyant, soit la nature l'a doté du don de divination. Je penche plus volontiers pour la clairvoyance, par pur rationalisme et parce que, même si je ne suis pas entièrement d'accord avec tout ce que j'ai entendu, je juge qu'il y a matière à réflexion et donc que cela mérite que l'on s'y arrête.

http://www.vachane-overblog.com/article--la-france-ne-se-relevera-pas-du-sarkozysme-sans-toi--40657622-comments.html#c
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 08:57

Chez nous, on a le génie de la trouvaille et notre gouvernement ne manque pas d'imagination. Je parle de l'HADOPI qui n'a pas fini de faire couler de l'encre (vous connaissez PCInpact ?)
Voilà un site intéressant car spécialisé. Il sait décortiquer tout ce qui se dit à propos de l'Hadopi et ma foi, il ne manque pas d'humour. Voici quelques liens sur des articles qu'il faut avoir lu (de mon point de vue).


http://www.pcinpact.com/actu/news/54197-hadopi-site-jaimelesartistes-domaine-extension.htm
J'avoue, le fou-rire m'a pris : je n'aurais jamais cru que nos élites ne sauraient pas se plier à un minimum de présence d'esprit et oublieraient leurs obligations légales en matière de gestion de site. Ca fait un peu désordre.

http://www.pcinpact.com/actu/news/54399-hadopi-appel-offres-propagande-communication.htm
Là encore, je me réjouis de cet article qui montre la batterie mise en branle pour nous assommer de pub (nous sommes vraiment promis au matraquage). Public essentiellement visé : les jeunes (normal, ils sont l'avenir, il faut donc les formater dès le berceau [on n'a pas encore trouvé comment formater dès l'état de foetus]).

http://www.pcinpact.com/actu/news/54405-christine-albanel-anefe-infine-livre.htm
Et maintenant qu'on a l'Hadopi entériné, on ne va tout de même pas se contenter de la version musicale. La ritournelle hadopienne comprend désormais un nouveau volet : l'édition du livre.

Bon, j'attends la nouvelle idée lumineuse en matière hadopique.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Législation
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 14:14

La grippe que l'on a agitée jour après jour auprès de la population serait bien là. Pandémique ou non, on ne le dit pas. Il y a quelque chose qui fait désordre dans ce bel agencement dont on a claironné l'efficacité avant même sa mise en place. La création de centres de vaccination avait reçu l'assentiment de l'état. Au détriment des généralistes, habitués à administrer le vaccin à leurs patients. Et l'état refuse toujours que les généralistes vaccinent dans leur cabinet. Au prétexte que les doses acquises sont faites pour 10 personnes. Fait étrange, personne ne semble s'être posé la question de savoir le pourquoi de ce choix. Et la ministre n'a parlé que de contraintes de marché sans que ce soit relevé par qui que ce soit. Ne cherchons pas à comprendre : la décadose est moins coûteuse que la dose unique : moins d'emballages, moins de manipulations, bref, rien que des économies pour l'acheteur principal, à savoir l'état.

Mais ce n'est pas de cela dont il s'agit. Un syndicaliste distingué aurait dénoncé l'âpreté au gain des généralistes. Selon lui, s'ils veulent vacciner leurs clients, ce serait pour empocher une consultation. N'importe quoi ! Cela s'appelle faire un procès inique. Car enfin, est-ce que votre généraliste fait payer une consultation lorsqu'il vous vaccine ? Non, n'est-ce-pas ? Vous arrivez avec votre vaccin, il vous l'injecte, vous lui dites merci et 5 minutes plus tard vous quittez son cabinet sans avoir déboursé quoi que ce soit. Alors que ce syndicaliste ne les taxe pas de vouloir empocher de l'argent.
Si je dois me faire vacciner, je préfère que ce soit par mon toubib car j'ai confiance en lui. Je n'ai pas envie d'avoir à parcourir je ne sais combien de kilomètres, d'avoir à patienter pendant des heures comme cela a été le cas ces jours derniers. Ou qu'on me refoule parce qu'il y a trop d'affluence.  La logique la plus basique consisterait à demander aux généralistes d'organiser une journée (ou une demi-journée) au cours de laquelle ils ne pratiqueraient pas d'autre acte médical  que celui-là.  Leur clientèle serait avertie et réserverait ainsi son tour. Exit le problème des maxi doses qui périmeraient faute d'être utilisées. Apparemment, l'état ne fait pas preuve de beaucoup de bon sens. Il n'y a qu'à voir l'organisation anarchique de ces centres qui ne savent pas répondre à la demande et dont les horaires ne correspondent pas aux besoins. Le gouvernement a revu sa copie, mais cela ne sera pas suffisant. Qu'il reprenne donc ses esprits et qu'il fasse le nécessaire pour que - si tel est son voeu - qu'on puisse être vacciné dans les meilleures conditions possibles, à savoir hors de ces centres bien trop distants pour la majeure partie de la population, et donc chez les toubibs de quartier qui sont aussi habilités, sinon davantage, que les bénévoles embauchés pour satisfaire la demande (au fait, les bénévoles, comme leur nom l'indique ne sont pas rémunérés. Du moins est-ce ce que l'on croit. L'une de mes connaissances qui participe à ces vaccinations est dédommagée. J'en déduis que le bénévolat, contrairement aux habitudes, n'est plus tout à fait du bénévolat. Ou alors ce mot a changé de sens). Autre raison invoquée pour éviter les généralistes : ne pas mélanger des gens bien portants avec des gens malades. Si la demi-journée est réservée à la vaccination, il n'y aura pas de contagion à craindre

Pour conclure, j'ai l'impression que cette organisation n'est qu'une répétition afin de tester la réactivité de la population en cas de grippe aviaire.  Ne serait-ce pas plus simple de le dire ?

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 14:03

La réponse est non. Non, je ne me suis jamais posé la question de mon identité. Pourquoi faire ? Mes parents étaient français, j'ai donc hérité de leur nationalité. Quoi de plus naturel puisque selon les géniteurs et le pays où l'on naît on est automatiquement recensé et inclus dans cette société.

Alors, c'est quoi ce sujet dont il faut débattre ? Quel en est l'intérêt ? Est-ce bien nécessaire ? Surtout, est-ce utile ? De mon point de vue, la réponse, là encore, est non.

Je ne ferai pas partie de ceux qui se jetteront comme des malades sur le questionnaire mis en ligne. Ma naissance dans ce pays plutôt qu'un autre me suffit amplement. Je parle une langue particulière et j'en use au quotidien. Elle me permet de converser avec ceux qui ont hérité comme moi de ce bagage linguistique. Elle est le lien qui m'unit à ceux pour qui transmettre savoir et idées est un lot commun. Ce n'est pas sujet à débattre. C'est une évidence.

Je me contenterai donc de cette évidence qui m'est impartie par la naissance et qui me convient. Même si je parle une autre langue aussi naturellement que ma langue maternelle et une troisième quand il le faut absolument.


J'ajouterai qu'à l'heure où l'on prétend construire l'Europe,  se poser la question de l'identité nationale est hors de propos, voire dangereux. Serait-ce à dire qu'on va se cantonner dans nos frontières, bien au chaud, sans se préoccuper des autres ? Le coq gaulois éprouverait-il le besoin de renforcer son image identitaire ? Et prétendre occuper le rôle suprême ? Cela lui ressemblerait bien puisqu'il se veut un modèle. Ne pourrait-on pas un peu oublier cette identité et devenir tout simplement des européens à part entière, quelles que soient nos origines, notre culture, notre religion (si l'on en a une) ?

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 09:36

Un lien sur un article que je dois à Philippe

Comment certains journalistes parviennent-ils à débusquer des informations que le grand public ignorerait s'ils ne faisaient pas un boulot d'enquête ? Merci donc à ces "enquêteurs" qui permettent à cette profession de n'être pas tout à fait un ramassis de carpettes.

Pour le reste, on est en droit de se poser quelques questions essentielles sur les motifs qui poussent le royaume à prendre de telles décisions.


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Enquêtes
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 00:17

Ce soir, je découvre une vraie mine d'or. Pas de doute, la chanson française a de beaux jours devant elle. Je vous conseille la reprise de Fernandel, elle est excellente. En matière de dérision, et d'imitation, c'est le top. Si on ne se déride pas, c'est qu'on est vraiment en pleine déprime.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans clin d'oeil
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 00:01

Vous connaissez ou vous ne connaissez pas Luis Mariano. Peu importe ! Je parie que vous apprécierez cette chanson très spéciale mise en ligne par Fix (blog : Droit dans le mur). Une fois que vous l'aurez écoutée, vous voudrez la faire écouter à d'autres.


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans clin d'oeil
commenter cet article
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 19:45

On a beau avoir matraqué qu'il fallait se faire vacciner, j'ai cru comprendre que peu de gens étaient intéressés, tant parmi le personnel hospitalier que parmi la population ordinaire. A mon avis, ils en ont trop fait. A trop rabâcher que la pandémie serait monstrueuse, qu'il fallait savoir ne pas cracher à la figure des gens, avoir de l'hygiène, la population a ressenti de la lassitude. Une lassitude que le gouvernement n'a pas voulu prendre en compte. Sans doute parce qu'il lui fallait à tout prix soit faire peur au peuple, soit écouler les vaccins.
Et quels vaccins !

Aujourd'hui, alors qu'on a ouvert je ne sais combien de centres de vaccination un peu partout sur le territoire de notre doux pays, les files d'attente n'impressionnent personne. Evidemment, puisque ça ne se bouscule pas au portillon. La réticence est générale et chacun se positionne dans l'attente des premiers résultats dudit vaccin. Et là, paf, une sacrée claque pour lui : il engendre des troubles. On parle de quelque 91 cas (et ça, c'était hier). Cela a l'air de n'être rien et pourtant, c'est beaucoup même si le poucentage est faible.

Ceux qui sont entrés en résistance à force de réticences se frottent les mains. Ces cas sont là pour leur démontrer qu'ils ont eu raison de ne pas se mêler de cette affaire, de ne pas se laisser imposer un vaccin fabriqué dans la précipitation, pas testé et inoculé un peu en aveugle. Etait-ce donc si urgent de procéder à la piqûre censée protéger de cette terrible maladie ? Le fléau avait envahi chaque foyer à force de répétition, de pubs ineptes, de conseils, de rappels du danger. A tel point que la lassitude a servi de déclencheur de refus. Et ils se croyaient pédagos... !
Faut-il en rire ? Peut-être !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche