Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 12:52

La toile se tisse par-delà les frontières.
Et elle inspire plus d'un à imiter ce qui se fait chez nos voisins.
Si cela vous intéresse, prenez donc rendez-vous.
Sites de référence :

http://hern.over-blog.com/article-appel-au-no-sarkozy-day-le-samedi-27-mars-2010-42012228-comments.html#comment53691390

http://www.no-sarkozy-day.fr



Repost 0
Published by Fred de Roux - dans clin d'oeil
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 12:34

Saisi par l'opposition, le Conseil Constitutionnel a renvoyé la copie pour cause d'inégalité de traitement en matière de Taxe Carbone. Et paf ! Une sacrée claque, la seconde envoyée  (du jmais vu jusqu'alors) en pleine figure à nos gouvernants. Décidément,  à vouloir foncer à toute vapeur dans les taxes anti-polluantes, ce ne sont plus des émisions de CO2 dont il s'agit, mais de textes bourrés d'injustices. Ah, ces vieux sages... Comme ils ont raison de pointer du doigt les erreurs flagrantes des copies rendues un peu trop vite. Voilà qui repousse d'autant la fameuse taxe prévue pour le 1er janvier (dans deux jours).

Nous nous lèverons plus légers au matin de l'année nouvelle.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 10:09


Plus que deux jours pour en terminer une bonne fois avec 2009. Je pourrais dire tout de suite vive 2010, mis je ne le ferai pas. Je pourrais me contenter de présenter mes voeux de manière classique, mais ça aussi je ne le ferai pas. En tout cas pas aujourd'hui.

2009, en résumé, aura été une année de tous les excès, de tous les avatars, de tous les déboires. Certes, elle a été riche en événements. Mais là n'est pas l'important. Ce qui restera dans nos mémoires et même au-delà de la nôtre, ce seront d'abord la crise engendrée par la fatuité qu'inspire le goût du pouvoir et de l'argent, puis la gestion d'une pandémie ectoplasmique. Ce sont les deux grands phénomènes de polarisation sur lesquels a été basée et menée la politique. Exit la contestation universitaire, exit les déculottées des uns et des autres. En revanche, tout ce méli-mélo n'aura pas été inutile puisque nous avons vu l'identité nationale portée comme un flambeau. Ca, c'était la cerise sur un gâteau déjà bourratif. Mais quand on chausse de gros croquenots, il coule de source qu'on écrase plus d'un arpion car ils sont faits pour patauger dans la bouse.

L'année est moribonde et tente malgré tout de briller de ses derniers feux. Attendons patiemment qu'elle rende enfin son âme et qu'on passe à autre chose.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 12:15

Oui, na, je veux une réf
OOOOOrme. Je ne sais pas comment la soumettre au vote de nos élus, mais je la veux cette réforme.

Les lois s'entassent, s'empilent, prennent la poussière sans qu'on ait notre mot à dire. Ras la casquette !  Ca nous tombe dessus à la pelle chaque jour que Dieu fait (j'exagère à peine) et comme par hasard, on en prend plein la gueule. Notre escarcelle se vide de plus en plus et si ça continue comme ça, avant la fin de l'an prochain, on reversera l'intégralité de nos maigres salaires pour que le roi et sa cour (au sens large du terme : ministres, courtisans, entrepreneurs, grandes surfaces, multinationales,...) s'empiffrent et fassent déborder leur coffres-forts. C'est pas juste.

C'est d'autant moins juste que les technocrates qui dictent au roi leurs idées folles s'en prennent toujours aux mêmes. Virons ces technocrates qui ne sont pas à plaindre côté pépettes et créons un ministère qui intègrera les SDF qui saurons mieux gérer le budget national que tous ces sous-fifres qui se vengent sur le menu peuple de ne pas disposer de davantage de pouvoir.


Non, ce n'est pas de cette réforme dont il est question (ce n'est qu'une idée qui m'a traversé l'esprit au passage. Ce que c'est tout de même que les méandres d'une pensée...). Nos élus votent et donc font ces lois tout en arbitraire contre les serfs. Or, combien sont présents dans l'hémicycle à chaque séance ? Bien peu, bien TROP peu au regard du nombre de parlementaires censés nous représenter. Je veux qu'une loi ne puisse être votée si un quorum n'est pas  atteint. Ce ne serait que justice car, après tout, qu'un petit nombre nous mette dans la mouise (et une mouise grandissante), nous jette à la rue, est anormal, amoral, dans une démocratie. Il faut changer cette donne. Nous n'avons pas à subir tous les outrages d'un absentéisme chronique. Ces messieurs sont payés, ils doivent donc faire acte de présence (et surtout travailler). Pour moi, une loi votée à moins des 3/4 de nos représentants présents en séance n'est pas licite. Je dis bien présents : c'est un peu trop facile de se faire représenter car si on part du principe que la LOI est quelque chose d'important, les mandatés se doivent d'être là. D'ailleurs, est-on bien certain que le vote du représenté est bien celui pour lequel il a donné son pouvoir ?

Non, on ne peut accepter d'être perpétuellement sollicités financièrement et perdre du pouvoir d'achat sans la contrepartie d'un travail législatif effectif de la part de nos élus.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 22:13

A TOUS UN JOYEUX NOEL !


list
RESERVONS DANS NOTRE LISTE

UNE PENSEE POUR CEUX
QUI N'ONT PAS DE LOGIS
Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 13:27

Dans notre royaume, on dérégule tout. Notamment dans le secteur de la santé : déremboursement de plus en plus important des médicaments, retrait de médicaments de la liste SS, forfait hospitalier en augmentation, double cursus pour voir un spécialiste, bref, l'état se soucie peu de savoir s'il n'est pas en train de rendre, pour certains,
les soins inaccessibles.

Et pendant qu'on nous la joue restrictif, outre-atlantique, un nouveau venu vient de faire approuver par le Sénat la réforme de la santé. Certes, il a dû céder sur certains points et sa réforme exclut encore nombre de citoyens. Mais le premier pas est franchi en direction de ceux qui, jusqu'alors, n'avaient pas la possibilité de payer une mutuelle. Il y a fort à parier qu'il ne s'arrêtera pas là et que, contrairement à notre royaume, le sien verra naître une solidarité imaginée par le vieux continent, que notre royaume se permet de piétiner sans aucun état d'âme.

Deux continents séparés par un océan, mais pas seulement. Le gouffre entre ces deux-là est en train de se creuser inexorablement. D'un côté une solidarité en train d'émerger, de l'autre la captation de plus en plus importante des salaires.

Fait-il encore bon vivre en ce royaume où liberté, égalité
, fraternité ne sont plus que des mots gravés au frontiscipe des édifices publics ?

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 13:31

Chez nous, on affirme qu'on s'en sort mieux que les voisins, que la reprise est là, certes timide, mais qu'elle est bien là et que l'an prochain, si la croissance ne sera pas prise de folie, on sera prêts à sortir du tunnel.
Ce n'est pas ce que prétend l'INSEE. Pour cet organisme, la récession n'est pas terminée et avec le chômage qui s'accroît, l'an prochain sera encore plus rude que cette année qui s'achève bientôt.
En bref, la croissance sera poussive. Eh oui, on ne dit plus molle, mais poussive.

La croissance aurait progressé de 0,3 sur deux trimestres consécutifs. Hum !  Seules les mesures incitatives lancées par le gouvernement ont permis que la croissance ne soit pas négative : mais les artifices employés vont bientôt prendre fin. Du coup, tout un pan de l'économie va encore sombrer dans des abysses insondables.
Si j'en crois ce que dit l'INSEE, la croissance ne sera soutenue que par la consommation des ménages (0,3 au premier trimestre, 0,2 au trimestre suivant). En revanche, les entreprises vont marquer une pause dans les investissements. Le chômage va donc encore effectuer une grimpette. Bref, l'embellie observée toute cette fin d'année dans le secteur automobile notamment ne se poursuivra pas.

Un tel pessimisme devrait alerter les pouvoirs publics. Le hic, c'est qu'ayant pratiqué tout au long de 2009 la méthode Coué, il ne peut condescendre à admettre qu'il a menti sur toute la ligne. Je pourrais dire qu'il n'a pas su anticiper ou qu'il n'a rien vu venir, mais non, je ne le ferai pas : tous les signes étaient là pour dénoncer que la récession serait tenace. Donc, je ne peux les absoudre d'avoir trompé le peuple tout en faisant profiter les banques de subsides dont elles n'avaient pas, de mon point de vue, vraiment besoin.

Nous n'avons pas fini de tirer la langue...
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 12:35
Les mots ont-ils encore un sens ? C'est une question que je me pose très souvent. Si j'en crois les différents discours des uns et des autres, ce ne sont plus que des mots "élus" et surtout alignés à la queue-leu-leu, vidés de tout sens. C'est tellement aisé de fabriquer des phrases en optant pour tel mot plutôt que pour tel autre. Choisis avec soin, ils claquent aux oreilles et chamboulent notre pensée. C'est l'art de la communication [qui est devenue une affaire politique.] Alors qu'au début, la communication était un lieu d'apprentissage et d'échange. Même ce mot-là n'a plus aucun sens. Il est tellement galvaudé qu'on va jusqu'à le détruire physiquement en le réduisant à une seule syllabe. Aujourd'hui, on fait de la Comm'.

En voici un bel exemple et des plus beaux [prononcé un certain 22 avril 2007]

« La France dont je rêve est une France qui ne laisse tomber personne, une France qui est comme une famille où le plus faible, le plus vulnérable, le plus fragile a droit à autant d’amour, autant de respect, autant d’attention que le plus fort »

C'est beau n'est-ce-pas  ? C'est émouvant cet homme qui rêve, il a un idéal, il est convaincu de ce qu'il dit, les mots sont ceux du quotidien et ils font mouche tant les accents de sincérité sont évidents. Comment ne pas se laisser prendre à cette phraséologie toute simple et qui semble si spontanée qu'elle ne peut que venir du coeur ? Ca sent son homme de conviction et ça rassure. Ca, c'est parlé !

Je vous laisse deviner quel est le beau parleur qui laisse les mots venir à lui pour les déverser sur les foules en délire.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Langage
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 21:02

Pat a lancé l'idée, Renard a proposé un défi, je l'ai relevé. Désormais mon blog est pourvu d'un texte libre en haut de page sur la droite. Mais cet agencement ne me plaît pas vraiment (j'ai une nette préférence pour les exergues qui méritent de se trouver en haut de page et non sur le côté), j'ai la fierté d'avoir compris le défi lancé et d'en être partie prenante. J'espère que d'autres suivront et peut-être que ce bruit fait du silence des mots depuis longtemps enterrés deviendra vacarme et secouera positivement le laxisme ambiant.

Mon prochain article sera constitué de liens sur des blogs où les articles en relation avec le défi sont à lire car ce sont autant de coups de gueule exprimés avec une grande sensibilité et des mots bien sentis, contrairement à d'autres prononcés dans l'euphorie du moment sans qu'ils rejoignent une véritable pensée.
Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 01:27

De qui est cette phrase ?

"Je veux, si je suis élu président de la République, que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid. Parce que le droit à l'hébergement, je vais vous le dire, c'est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n'est plus choqués quand quelqu'un n'a pas de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera mis en cause".


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Langage
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche