Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 11:50

 

Les américains tentent de comprendre quels sont les réels enjeux du contrôle des chiffres donnés par les industriels quant aux produits de contrefaçon. Apparemment, il semble que les chiffres affichés par les industriels ne soient pas fiables car invérifiables. Une nouvelle commission a été mise en place à laquelle participent des économistes. Il faut en effet savoir ce qu'il en est réellement afin d'adapter la riposte anti-contrefaçon, autrement dit la riposte au piratage.


Et c'est là où le bât blesse : les dires et protestations des industriels seraient en grande partie faux. Un prof d'Harvard préconise donc qu'il soit fait très attention aux chiffres fournis par les multinationales. Je cite : "J'imagine qu'elles ont une raison de présenter leurs pertes comme étant très, très élevées".

Un autre prof spécialisé dans le domaine de la propriété intellectuelle va jusqu'à dire que le piratage a son côté bénéfique pour l'industrie américaine. Je cite PC Inpact :  "Des salariés américains peuvent être employés par des entreprises piratant des produits en Chine, les Américains peuvent vendre des matières premières utilisées par les contrefacteurs, et les produits culturels piratés dans l'Empire du Milieu aident peut-être à y diffuser les idéaux démocratiques. Sans compter que les consommateurs sont parfois les grands gagnants d'une baisse des prix provoquée par la contrefaçon".


Tout cela est intéressant à plus d'un titre car enfin, les américains - qui sont très chatouilleux en matière de protectionnisme  - commencent à se poser des questions d'un point de vue plus large. Tandis que chez nous, que fait-on ? On nous pond l'HADOPI. Que voulez-vous ? Nos multinationales rêvent d'êtres seules à dominer la totalité de la production hexagonale. Et comme la ressource la plus inépuisable est le consommateur lambda, tout encadrer revient à empocher toujours plus de dividendes.


Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 07:14

 

Jean-Georges a posté une lettre qui vaut son pesant d'or. Ca fait rêver et c'est à se demander si chaque client ne devrait pas en faire autant. L'ironie s'inscrit à chaque ligne. Je ne vous en dis pas davantage : où serait le plaisir si on dévoilait tout ?

 

http://edit-biog.over-blog.com/article-lettre-d-une-gentille-mamie-aux-vilains-de-sa-banque-52025867.html

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans humour ou non
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 05:26

 

Je tiens à vous faire partager ce que je viens de découvrir en ce dimanche dont le ciel s'obscurcit. Voici en effet des commandements d'un genre nouveau qui éclairent ce triste monde de rayons prometteurs.  N'hésitez pas à vous en repaître, ils sont une nourriture semblable à la manne dans le désert.


http://www.vachane-overblog.com/article-retraite-60-ans-politique-51656738.html

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans clin d'oeil
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 12:09


Je reviens de chez Yosh et vous propose d'aller en excursion du côté de http://www.bakchich.info/ : on ne s'ennuie pas un instant et la lecture des articles est édifiante.


Pourquoi est-ce que j'aime ce type de journal ?

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans clin d'oeil
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 11:33

 

Les marchands de sable ne savent plus quoi inventer pour vendre des contrats. Il y a environ un mois ou deux (et plutôt deux qu'un seul), appel d'une centrale téléphonique pour me fourguer un contrat d'assurance hospitalisation. De bonne humeur, j'accepte d'écouter le discours de la jeune femme (une voix fort agréable au demeurant, en espérant que son minois soit à la hauteur de sa qualité vocale).

Elle me débite son discours, me laissant à peine le temps de quelques "hums" approbateurs (mais plutôt interrogateurs). Ma politesse est exquise, mon oreille est attentive. Quand vient le moment où enfin, m'ayant arraché à grand peine une acceptation pour l'envoi d'un contrat "santé", j'entends enfin ce que j'attendais depuis le début de son monologue. Recevoir ledit contrat vaut acceptation. Quoi, m'insurgè-je ? Ce que vous me dites là est du grand n'importe quoi. Ne m'envoyez rien. Mais... tente-t-elle de protester. Madame, sachez que, si je vous ai écoutée, ce n'était que par curiosité. Ayant couverture médicale satisfaisante, je n'ai nulle intention d'en changer.

La conversation pourrait s'arrêter là. Mais non, elle insiste, elle a cru qu'elle avait ferré un poisson. Pardon, un pigeon. Je dois me montrer tellement autoritaire qu'à son tour elle ne peut plus en placer une. Et comme effectivement, ma bonne humeur a été chassée par son insistance, je lui signale que je raccroche le combiné sans plus attendre et qu'elle est priée de ne plus venir me harceler et même qu'elle a tout à fait intérêt à rayer mon identité de ses listes, puisque je ne cèderai jamais à la pression du démarchage téléphonique.


Ce jour-là, bien m'en a pris de planter mon interlocutrice de manière fort grossière : j'apprends par un entrefilet du Canard Enchaîné qu'une certaine Eléonore s'est laissée piéger par un organisme de crédit lui ayant proposé l'envoi d'une documentation Assurance Hospitalisation, documentation reçue, certes, mais sous forme d'un contrat. Protestation de sa part. Réponse de l'organisme : "La conversation était enregistrée. Cela vaut signature vocale".  Avouez que celle-là, il fallait l'inventer. Ces organismes ont vraiment tous les toupets. Ah, le fric... que de crimes on est prêt à commettre en son nom !


Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans phénomène de société
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 07:51

 

Suite à l'article du même nom (mais version 1) : cet appel est assorti d'une pétition. Si vous êtes de ceux qui sont chatouilleux quant à leur liberté de s'exprimer, il ne vous reste qu'à signer. Et vous pouvez conserver votre anonymat (je devrais dire pseudonyme, terme nettement plus approprié).

 

http://www.wikio.fr/article/appel-defense-droit-anonymat-internet-190719788

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Liberté
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:36


Personne n'ignore que certains aimeraient bien briser l'anonymat dont on peut jouir en tant que blogueurs. Je parle des blogueurs non professionnels qu'une certaine proposition de loi voudrait aligner sur les blogueurs professionnels. Des voix s'élèvent contre dont celles de Pierre Chappaz, Pdg de Wikio, Jean-Baptiste Clot, Pdg de Canalblog, Frédéric Montagnon, Pdg d’OverBlog, Tristan Nitot, Président de Mozilla Europe, Philippe Pinault, Pdg de Blospirit ainsi que Jeremie Zimmermann et Philippe Aigrain, de La Quadrature du Net. Tous ont signé un "Appel pour la défense du droit à l’anonymat sur Internet".

 

Je choisis, plutôt que de vous renvoyer à l'article que je viens de lire (PCInpact), de vous livrer directement cet appel. Il faut savoir se bouger quand il s'agit de la liberté d'expression (qui n'est qu'une portion de la Liberté avec un grand L).

« Nous tenons à affirmer notre attachement à la liberté d’expression sur Internet, qui a permis à tout un chacun de participer au formidable développement de l’information et des débats sur le réseau.

Une proposition de loi, déposée par le Sénateur Masson , prévoit de remettre en cause le droit à l’anonymat des blogueurs.

Il s'agirait de leur imposer la publication de leur nom, de leur adresse, de leur adresse mail et même de leur téléphone.

Nous considérons qu’une telle loi porterait atteinte à la liberté d’expression sur Internet.

Les blogueurs qui choisissent l’anonymat le font pour des raisons liées à leur vie professionnelle ou personnelle. Sans cet anonymat beaucoup arrêteraient de bloguer.

Nous appelons les députés et sénateurs à refuser cette proposition de loi, qui contrairement à ce que prétendent ses auteurs, n’apporterait rien en ce qui concerne la protection contre la diffamation, déjà efficacement assurée par la loi actuelle. Rappelons que la loi LCEN fait obligation aux hébergeurs de blogs de supprimer immédiatement les publications litigieuses sur simple demande, et de communiquer le cas échéant à la justice les coordonnées de l’auteur.

Il n’est donc nul besoin d’une loi supplémentaire qui aurait pour seul effet de brider la liberté d’expression des internautes.

(Pour soutenir cet appel, vous pouvez laisser un commentaire signé de votre nom ou de votre pseudo, et indiquer l’adresse de votre blog si vous êtes blogueur. N’hésitez pas à relayer l’initiative sur votre blog, plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances d’être entendus !)
»
Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Liberté
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:05

 

A l'heure où certains politiques clament qu'ils veulent que cesse le cumul des mandats, d'autres le pratiquent joyeusement. Voici un article fort édifiant que je vous conseille de lire, même si vous devez en sortir encore plus écoeurés.


http://marredengraisserlessupermarches.over-blog.com/article-les-cumulards-du-cac-40-51067182.html

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans phénomène de société
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 10:25

 

Ci-dessous un lien qui parle de la gratuité des logiciels. Et c'est bien vrai qu'acquérir au prix fort des logiciels incite nombre d'entre nous à la prudence financière. Alors, si vous avez envie de bidouiller vos photos, vidéos et autres possibilités offertes par les tenants du libre, cet article est fait pour vous.

 

http://www.techyou.fr/2010/05/logiciels-mieux-que-le-piratage-la-gratuite/

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans fourre-tout
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 10:05

 

Un certain Claude Bernard écrivait en 1870 des phrases qui résonnent étrangement dans ma tête.


"J'avais cru que le développement des sciences éclairant les peuples les entraînerait dans un progrès commun et dans une civilisation croissante... J'avais compté sans les barbares... pour qui la science est devenue un moyen d'asservissement brutal au lieu d'être un instrument de civilisation et de liberté. Le peuple français.. n'a pas assez compris qu'il fallait traiter aujourd'hui les questions politiques comme on résout les problèmes de science.

J'ai peu fréquenté nos hommes d'état... et cela m'a suffi pour voir combien nos gouvernants sont en général étrangers à la rigueur de l'esprit scientifique, et combien on accorde de l'importance à de beaux discours creux qui sèment des illusions et n'enfantent que des malheurs. La France aura donc une grande leçon à retirer de ses désastres, si elle s'en relève ; si elle est anéantie, sa vengeance est écrite dans la loi même des faits historiques."


Quel est cet écho lancinant qui me taraude à travers ces quelques phrases qui évoquaient l'occupation prussienne ? Rien à voir avec la période actuelle, me rétorquerez-vous. En êtes-vous bien sûrs ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche