Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 15:03

Décidément, on vit une époque où l'on ressent de plus en plus souvent des malaises face à des faits qui n'ont rien d'anodin. Ce que je vise ? La récupération de données statistiques par un maire . Pas besoin de dire son appartenance, tout le monde sait fort bien de qui il s'agit.

On ne peut pas être étonné de constater que plus c'est gros, moins ça émeut. Et dire qu'il y aurait 55 % de compatriotes d'accord avec le recensement ethnique... Les bras m'en tombent. Mais où va-t-on ? Un enfant, quel qu'il soit, vient au monde - idem pour la conception - de la même manière. Est-on responsable de ses origines ethniques, religieuses, culturelles ? Bien sûr que non ! C'est le seul hasard qui fait qu'on est noir, jaune ou blanc. On est tributaire des origines géographiques des parents. Autant de continents sur une même planète ne créent pas de différence entre humains. Le sang est rouge pour tout le monde. Le corps est pourvu des mêmes organes, des mêmes membres. Alors, ça fait quoi qu'on soit africain, asiatique ou occidental ? Il y aurait donc une race supérieure aux autres ? Sommes-nous encore au temps des lobbies racistes qui se battaient pour la prédominance blanche ?

Ce maire, à lui tout seul, réveille les vieux démons. Pas étonnant donc qu'il ait été soutenu par un parti dont nul n'ignore la xénophobie. Il n'en reste pas moins que c'est une honte d'oser se croire tout permis. Le voilà qui s'adresse aux parlementaires pour qu'ils abondent dans son sens. Monsieur veut un débat,, mieux, une loi, rien que ça. Vraisemblablement les quelques zigotos élus du parti soutiendront son point de vue. Quant aux autres, on peut espérer qu'ils ne tomberont pas dans le panneau et sauront respecter les valeurs de la république.

Question subsidiaire : il faut être doté d'un sacré culot pour oser montrer ainsi du doigt ce que l'abolition de l'esclavage a réduit à néant. Et ce n'est pas parce que la France a été la première nation à promulguer des lois raciales qu'on doit retourner au 19ème siècle.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Racisme ordinaire
commenter cet article
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 14:53

Tout le monde en a entendu parler. Mais il est bon d'en parler. Le parlement a décidé de revaloriser de 0,9 ce qui concerne le logement. Alignement sur  l'inflation, or celle-ci est à zéro. C'est une première rincette pour les recettes publiques. On entend parler des grandes villes de France dont les plus chères sont Toulouse (+ 13 %) et Lille, bonne seconde (+ 10,5 %). La moins chère d'entre elle est Strasbourg qui décroche le pompon tricolore de la moins chère (+ 3 %). Est-ce la proximité de la Belgique ?. Les autres villes (Marseille, Lyon Bordeaux) n'augmentent que de + 5 %. Par rapport aux Toulousains ou aux Lillois, Marseillais, Lyonnais, Bordelais sont relativement "épargnés". Mais qu'en est-il des petites communes ? Leur budget a été rogné comme cela s'est fait partout sur le territoire. Déjà que, dans un bled paumé, on ne peut plus entretenir les routes et autres astreintes déléguées aux villes, que pourront faire les maires en charge de la gestion de ces petites bourgades ? L'état, déficitaire depuis des décennies, râcle les fonds de tiroir pour éponger une dette qui n'est pas l'oeuvre du quidam ordinaire, le pressure (et donc l'oppresse) jusqu'à ce qu'il rende gorge. Y'a pas à dire, on nous aligne salement, alors que les années précédentes, les augmentations des impôts foncier et local n'ont pas été mineures. Est-ce à dire que les revalorisations systématiques des échelles de valeur vont bientôt assécher les escarcelles ? Tout cela est de l'ordre de l'insupportable car nombreux sont ceux qui n'en peuvent déjà plus, qui puisent dans leurs maigres réserves pour vivre à peu près décemment. En haut lieu, on oublie facilement que ces gens-là, coincés aux entournures par une fiscalité délirante, n'ont pas grand chose qui soit à eux. Parce que ce haut lieu décisionnaire est bien nanti côté porte-feuille et que le niveau de vie est à des années-lumière de celui de la grosse masse. Ils peuvent toujours nous abreuver de bonnes paroles, de clamer avec empathie qu'ils sont conscients de l'effort demandé mais qu'il n'y a pas d'autre alternative : tout le monde doit mettre la main à la poche. Ma curiosité native me titille et aimerait bien savoir quel est le niveau de vie qui permet à n'importe qui de vivre sans s'arracher les cheveux. Certainement pas ceux qui se trouvent au-dessus du panier. Et même s'il faut qu'l y ait des riches pour que le plus grand nombre travaille, la distortion entre l'assise de l'échelle et son plafond est un gouffre béant qui se creuse et s'élargit de plus en plus. D'où la question : combien de temps cela va-t-il durer ? La seule certitude qu'on puisse avoir aujourd'hui, c'est que demain, dette remboursée au centime près, l'habitude de l'augmentation cessera (peut-être) mais la régression de l'impôt, ne suivra pas, mais stagnera à un niveau bien supérieur aux moyens de tout un chacun. C'est à désespérer.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Fiscalité
commenter cet article
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 10:45

Ils n'en finissent pas de faire couler de l'encre. Ce n'est pas un roman noir, mais un feuilleton rouge-sang. De quoi je parle ? mais de ce dont tout le monde discute. Pourquoi ne ferais-je pas comme les autres ? Après tout, c'est une occupation comme une autre, je me range donc dans la rangée des fouille-merde.

Le combat est sanglant en effet puisque les dérapages paternels font dérailler la fifille. Oui, c'est bien de cela qu'il s'agit. Nul ne peut ignorer que la guerre de tranchées est bien engagée. Vive la famille et ses broujilles intestines qui s'étalent en public. Plus de secrets d'alcôve qui tienne !

J'ai envie de rire. Nul n'ignore que le pater familias a son franc-parler et qu'il profère ce qu'il croit être de bons mots. Mots d'ailleurs qui font mouche puisque tout le monde s'en offusque. Pour ce qui est de la génération suivante, le modèle paternel est à bannir. Quand on a de l'ambition alors que le géniteur n'était qu'un bravache provocateur, il semble évident qu'on veuille gommer tout ce qui fait tache. L'un persiste, l'autre ne démord pas de ce qu'elle prétend. Dur, dur !

Cela ressemble à un combat de coqs. Quels ergots feront la différence ?

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans cancan
commenter cet article
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 10:36

Ce matin, je me lance d'un rédaction d'un article portant sur un sujet précis : la bisbille. En règle générale, je passe par connexion overblog. Je ne sais pourquoi, je n'ai saisi que overblog dans ma barre de recherche. Et là, surprise, une page où s'affichent les "actualités". Bon, pourquoi pas... ! Je jette un oeil laissant ma souris dérouler la page. Et vlan, c'est quoi ça ? Quand quelque chose m'intrigue, je vais, bien évidemment, jeter un oeil. Bien m'en a pris.
Il se dit qu'on trouve tout et n'importe quoi sur internet. Ma curiosité, piquée par le titre, m'a aiguillonné vers un blog dont je me demande quel est l'olibrius qui l'a créé. Je vous laisse découvrir... ma découverte.

http://laosophie.over-blog.com/2015/03/le-copilote-lubitz-sur-le-crash-de-l-airbus-a320-ne-s-est-pas-suicide-c-est-un-attentat-terroriste.html

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Découverte
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 16:29

C'est marrant comme les politiques se succèdent et y vont de leur réforme. Voici un nouveau changement de carte scolaire. Tout cela à cause du redécoupage des régions françaises Toujours 3 zones. A? B et C. Mieux qu'un abécédaire. Le plus drôle, c'est quand on détaille ce redécoupage. Si l'on divise la France en 3 tiers pour les vacances scolaires, comment se fait-il que cela ne corresponde pas franchement à ce à quoi on pouvait s'attendre ? Je ne saurais dire si ces délimitations territoriales (dans le principe, pas dans la réalité) sont ou on différentes des existantes avant chambardement des calendriers. Pour moi, il y a comme une aberration : diviser la France en 3 tiers pour que le tourisme, les stations de ski et autres arguments intéressant bien du monde, affichent complet sur une période prolongée. En fait toute une saison. En période de chômage intense, on ne va pas bouder un étalement des vacances puisque cela induit des jobs saisonniers. Mais cette subdivision ne correpond pas à des régions précises. Rien que pour la zone A il y a dispersion des académies concernées :.  Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers. Zone B : Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen et Strasbourg. Zone C : Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles. Peut-on m'expliquer, par exemple,  la logique de ce découpage qui consiste à réunir Aix-Marseille et Strasbourg ?  L'explication est bête comme chou : pour que toutes les académies d'une même région aient les mêmes dates de congés. Parce qu'elles regroupent plusieurs départements. Mais de là à aller du nord au sud...

Quant au rythme scolaire, il alterne sept semaines de cours auxquelles succèdent deux semaines de congés. Mais l'objectif sera difficile à mettre en place : certaines plages ne correspondront pas au schéma directeur.

Bref , la rentrée est prévue au 1er septembre 2015. Et l'actuel ministère de l'E.N. a déjà décidé les périodes de vacances jusqu'en 2018. Pour ce qui est de la fin de l'année scolaire, elle devra avoir lieu à la fin de la première semaine de juillet.

Avis à ceux qui font des plans sur la comète : s'ils ont des enfants, il faudra prévoir une rentrée plus précoce et donc de réintégrer ses pénates autrement que la veille. Ca va être coton si l'on veut louer tout un mois.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Education Nationale
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 18:48

Aucun doute : les grands spécialistes, tous spécimens d'un genre bien en vue, se délectent des résultats électoraux. C'est à qui bavassera au plus près, au plus fin. Mais ce qui m'exaspère plus que tout, ce sont ces projections pour 2017. Ces meseiurs bavent à n'en plus finir sur les pensées des uns et des autres, de leurs projets et des perspectives ouvertes pour et par chacun d'entre eux.. On dirait qu'ils ont ainsi l'impression (ou le sentiment) qu'ils feront pencher la balance en faveur de leur poulain. Des turfistes en quelque sorte. Et que ça décortique, détricote, rempaille, ravaude à travers leurs constats, les dires de X ou Y, des attitudes, des sondages... Bref, parole d'experts. Auraient-ils donc le désir d'influer sur l'avenir, ces oiseaux de triste augure ?  Pensent-ils vraiment que leurs commentaires nous feront changer d'avis, prendre pour argent comptant leurs délires ? Et qu'ainsi, à force de marteler leurs convictions, notre caboche déjà mise à mal par des décennies de politique ringarde, sera tellement pertubée qu'elle se soumettra à leurs arguments de menteurs professionnels ? Ces pseudo-intellectuels brillent par leur imcompétence car iles ignorent superbement le ras-le-bol ressenti par els électeurs. A force d'être floués par des promesses factices, ils se détachent de la classe politique et fuient les urnes, pour signifier leur réprobation et leur envie d'autre chose. En boudant les isoloirs, ils ne font pas que s'abstenir, ils lancent un signal fort. Jusqu'au jour où ils diront : prenez la porte et ne revenez pas.  .

Quand j'entends des spécialistes évooquer la quototé de travail dans le public (même pas 35 h hebdomadaires), je lève un sourcil inquiet, quand j'entends qu'il y a eu surnombre d'embauches dans la Fonction Territoriale et que la récente réforme du territoire n'a rien simplifié, que le mille-feuille est toujours aussi consistant et que le nombre d'élus a même augmenté (plus de 600 000), je me demande comment on pourra réduire la dette, la masse salariale grevant les budgets.

Et dire que ces "détails" sont venus sur le tapis, contrairement au souhait du présentateur puisqu'il ne devait être que des départementales, je me dis que, décidément, ces spécialistes (notamment dans les médias) devraient revoir leur copie et mettre les cartes, toutes les cartes, sur la table. Après tout, ne parle-t-on pas de transparence ? Pas étonnant qu'on en ait marre et que la politique et les techniques employées pour obtenir le pouvoir font de nous des désabusés . Qui ne prennent même plus la peine de remplir leur devoir de citoyens. 

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Analyse
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 01:56

Les résultats sont ceux qui étaient attendus sauf sur un point bien p)récis : aucun département n'est tombé dans l'escarcelle du FN. Si pour le Ps, ce n'est pas "la victoire en chantant", en tout cas, c'est un résultat qui en dit long sur le ressort des français à opter mieux que ne le donnaient à penser les sondages. D'où une satisfaction sans partage de voir un échec bien plus cuisant qu'il n'y paraît, le tout étant qu'il était impensable que le troisième tiers s'impose dans le paysage politique. Merci à ceux qui ont voté en suivant leurs idées et non les consignes des partis. On peut en tirer la conclusion suivante : le vrai patriotisme n'est pas mort.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 00:54

On saura si la face du monde a changé. Quelques petites heures qui, pour certains, sont lourdes à vivre. Les candidats tout d'abord qui misent tout sur cette élection ; pour certains d'entre eux, peut-être une remise en question de ce qu'ils étaient jusqu'à présent ; pour d'autres peut-être le début d'une nouvelle aventure ou d'un épisode crucial dans le cours de leur existence. Toutes les hypothèses sont possibles. et chacun affronte cette ultime nuit avant le grand saut dans l'incertitude. Quoique... Tous misent gros, ils ont tout à gagner. Ou à perdre. Dormiront-ils du sommeil des justes ? Souffriront-ils d'insomnie ? Se rongeront-ils les ongles pour tenter de chasser leurs angoisses ? Écouteront-ils de la musique, regarderont-ils un film ? Seront-ils entre gens du même monde, discutant de tout et de rien, mais surtout de leur préoccupation commune ? Se livreront-ils à des supputations ? A des pronostics encore et toujours ? Compteront-ils les points en serrant les poings, histoire de se convaincre que la balance ne peut que pencher de leur côté ? Car il faut bien que le temps passe et quand on est dans l'expectative, c'est bien plus lourd, bien plus insidieux...

Bonnes gens, il est temps pour nous d'aller rejoindre Morphée et de dormir du sommeil des justes.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Série commentaires
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 18:19

... à La Ségaline.

Ma curiosité naturelle et l'intérêt de circuler d'un blog à l'autre et donc de faire de nouvelles rencontres m'incitent à lire les commentaires laissés par les uns et les autres. Alors un grand merci à La Ségaline qui, via sa réponse apportée à l'un de ses visiteurs, m'a permis de découvrir un pan "structurel" que j'ignorais d'OB. Avec la nouvelle version, la majeure partie de mes blogueurs préférés avait disparu de ma liste. Ne restaient que des liens "désaffectés". Grâce à l'éclairage "offert" sur le blog du Ségala, j'ai pu éradiquer les liens obsolètes et créer de vrais liens. Me voici donc moins bête que je ne l'étais ce matin.

Mon regret ? Que les explications "données" par ces messieurs les développeurs dans le mémo d'aide ne soient pas à la hauteur de l'enjeu pour qui est néophyte ou tout simplement ignare en matière informatique. Voilà plusieurs mois que je merdoie, pataugeant lamentablement faute de disposer d'informations valables.

Je songeais récemment à m'abonner au premium, mais là, vu la tactique employée pour noyer le poisson, j'hésite à franchir le pas. Bien sûr, Je comprends bien qu'ils ont besoin de subsides et que le gratuit ne rapporte rien. La refonte d'OB a un coût, mais la nouvelle version n'est pas franchement enthousiasmante. Rien ne m'assure en effet que devenir premium réduira les difficultés que je rencontre. Je voulais les contacter et, à ma grande surprise, plus de contact par mail En revanche, twitter et Cie, mais comme je ne suis pas utilisateur des réseaux sociaux... J'ai donc cherché sur le net et ai trouvé davantage que ce que je cherchais. Dont leurs difficultés financières actuelles. Pour que je franchisse le pas du premium, il faudra qu'ils soient vraiment à l'écoute, comme ils l'étaient du temps de leur "apprentissage", quand je leur demandais d'améliorer leur version, d'élargir les possibilités offertes, et autres babioles.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Remerciements
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 14:26

Ce n'était que le 1er tour. Et pourtant, il y a du grain à moudre. Comme prévu, le parti en place perd des plumes. En revanche, et là on a le droit de hurler à pleins poumons, le score du 3ème tiers participant est moindre que ne l’annonçaient les sondages. Autre phénomène notoire : malgré la consigne du grand patron, certains UMP, en position éligible au second tour, se sont désistés en faveur du PS. Comme quoi le ni, ni n'est pas bien rodé. Evidemment, ça ne va pas plaire à leur patron, mais j'applaudis face à ce bon sens dont ces hommes et femmes ont fait preuve et la sincérité de leur devoir de citoyens : ils ont, de mon point de vue, fait le bon choix. Tout, sauf...

A dimanche prochain pour les scores finals !

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche