Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 11:05
J'ai écouté attentivement la première intervention du nouvel élu. Apparemment, ses convictions ne ressemblent pas à des voeux pieux. Je l'ai trouvé là où je l'attendais. Reste que ce ne sera pas de la tarte et qu'il lui faudra imposer ses points de vue face aux réticences qu'il rencontrera immanquablement.

Une brève conférence de presse : environ 20 petites minutes. Son visage accuse déjà la fatigue de la  trop longue campagne, mais pas seulement. La charge qu'il s'apprête à assumer (et qu'il assume déjà, soit dit en passant) ne lui laisse pas de repos. Il a été clair : il y a urgence à mettre en place un plan qui permette aux américains de ne pas sombrer dans le marasme économique.

Il a répété qu'il n'entrerait en fonction que le 20 janvier et que d'ici là, le gouvernement actuel devait s'investir sans attendre dans la relance du pays. Un homme loyal qui ne s'immisce pas dans le rôle qui n'est pas encore le sien mais qui s'autorise à des remarques justifiées. On le sent, il a un projet qu'il mettra en pratique dès qu'il aura franchi le seuil de la Maison-Blanche. Alors, on croise les doigts pour qu'il ait toute la licence pour contrer cette crise.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 12:54
J'ai la berlu..sconi. Le cavaliere vient de gaffer en qualifiant le nouvel élu de la Maison-Blanche de '"jeune, beau et bronzé". Selon lui, ce serait un compliment. Le terme de bronzé n'est-il pas un clin d'oeil à l'extrêmisme ? On peut se poser la question.
Sans conteste, Monsieur Obama est jeune, beau (ah, ce sourire ! de quoi faire fondre toutes les femmes !) et il a le teint mat. On dit qu'il est noir, mais en fait, on rectifie en précisant métis. Or, le mélange blanc/noir se traduit par le mot mulâtre (enfant né de l'union d'un homme noir et d'une femme blanche). D'accord c'est très moche, mais c'est ça aussi la langue française (et le mot est d'origine espagnole, eh oui !). Je me moque bien qu'il soit le résultat du mélange de deux races. J'attends l'homme et ses actes.
Je préfèrerais qu'on dise de lui qu'il est intelligent, qu'il a du coeur, qu'il prendra le taureau par les cornes et qu'il  saura le maîtriser malgré toutes les difficultés qu'il aura à affronter
La couleur de la peau est-elle essentielle à la conduite d'un état ? La couleur de la peau est-elle synonyme de supériorité ? Le cavaliere est bien de la caste des imbéciles qui n'accèdent au pouvoir que pour leur gloire personnelle et oublient de se montrer un tant soit peu intelligents . Mais à quoi ont donc pensé les électeurs italiens en le plébiscitant ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 08:41
29 octobre : le roi est débouté.
Sa demande d'appel de la décision judiciaire a été entendue : nouveau passage devant la cour le 13 novembre. Facile à calculer : il aura fallu moins d'un mois pôur que cette requête soit agréée. Comme quoi, être le roi simplifie bien les choses et raccourcit l'attente. Je vous l'avais bien dit qu'il obtiendrait des délais rapides.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans humour ou non
commenter cet article
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 11:59
J'ai longtemps hésité à mettre en ligne cette version du notre père, non que je sois catho à fond la caisse mais parce que tout en étant critique je suis respectueuse des autres. Alors choquer quelques croyants méritait quelque réflexion. Somme toute, c'est un pastiche comme un autre, alors pourquoi ne pas l'étaler au grand jour ? Des connaissances l'ont eu sous les yeux et n'ont pas été vraiment choqués, elles ont plutôt souri.






Notre roi qui êtes au palais,
que votre nom soit honni,
que votre abdication advienne,
Que votre volonté soit  rejetée sur notre continent et sur les autres
Donnez-nous d'une main ce que vous nous reprenez de l'autre
Pardonnez-nous nos insoumissions
Comme nous ne vous pardonnons rien du tout
Dépensez pour nous mais délivrez-nous de votre présence !

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans humour ou non
commenter cet article
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 10:58
L'embellie boursière aura été de courte durée : après un rebond provoqué par l'élection de mardi, c'est derechef la morosité sur les marchés boursiers. Eh oui, la question est pour eux désormais : à quelle sauce allons-nous être dégustés ?

Grave question s'il en est. Pas besoin d'avoir des actions ou d'agioter pour saisir que le moment est crucial. Cette élection que tout le monde attendait laisse aujourd'hui dans l'expectative. Tant que la future équipe présidentielle ne sera pas connue, la bourse brandira son yoyo préféré. Oui, une valse-hésitation qui montre combien le marché est volatil et conjoncturel.
A noter que ce système pendable n'a rien de réjouissant et que cette récession risque fort d'être la plus forte. Qui parie qu'il faudra plus de deux ans pour redresser le navire ? La réunion de novembre ne saura à elle seule résoudre la problématique financière. Ces beaux messieurs auront beau faire du prêchi-prêcha auprès des banquiers, tenter de moraliser et mettre des garde-fous, l'espace financier restera fragile, déséquilibré. Ils ont tout laissé aller à vau l'eau, refusant la prise de conscience pour ne pas fâcher les boursicoteurs de tous poils. Les premiers responsables sont bien les états qui ont préféré laisser la bride sur le cou, histoire de ne pas se mettre à dos ceux qui font la pluie et le beau temps en politique. La note de frais va être salée pour tout le monde.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 20:35
Le parti de la majorité s'intéresse de très près à la méthode Obama. A preuve, les émissaires du roi expédiés en observateurs patentés là où le staff du candidat élu menait campagne. Y'a pas à dire, le principe est simple : préparer un autre quinquenat en adoptant les tics publicitaires utilisés par le nouvel arrivant. Quoi ? Cela vous étonne ? Allons, ne soyez pas naïfs ! Si vous croyez que le souverain renoncera à son trône républicain, vous vous trompez. Il est avide de pouvoir et se croit le meilleur en tout, gouverne et réforme sans tenir compte d'autre chose que de sa propre gloire. En voilà un qui vise à traverser l'histoire, à la vitesse d'un météore au ralenti tout en galopant de réforme en réforme et sans s'y arrêter vraiment..

Il serait bien inspiré d'être conscient qu'il n'est en rien comparable à ce petit nouveau dont la  personnalité est charismatique. Rine n'assure d'ailleurs que ce président différent accomplira son mandat avec succès.

 N'est-ce pas prétentieux de déjà poser des jalons alors qu'il n'est pas encore parvenu à mi-mandat et encore moins à des résultats probants ? En voilà un qui a su seulement monter contre lui la plus grosse frange de la population. A vouloir aller trop vite à tout coût, il braque tout le monde.

Alors chercher l'inspiration outre-atlantique pour rester au pouvoir ne semble vraiment pas franchement judicieux. Il devrait plutôt se regarder droit dans les yeux et voir le reflet qu'il propose au peuple : celui d'un homme somme toute assez commun, bouffi d'orgueil et qui ne comprend rien à rien. Pas facile de se voir tel qu'on est, surtout quand on refuse de se voir dans le regard des autres.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 07:22
5h du matin : les urnes ont parlé, la majorité est écrasante.
Pourtant , à 3h du matin, malgré une avance confortable, rien n'était encore certain tant il restait d'états à comptabiliser. L'espoir était de partout, ça vibrait des deux côtés de l'Atlantique, tout le monde y croyait.
Un élan qui relie deux continents, c'est peu commun. Ca donne envie de participer à la liesse générale, de se fondre dans la foule des anonymes qui applaudissent et célèbrent l'événement.

On se sent soulagé de voir reculer le conversatisme d'outre-atlantique, on est fondé d'espérer une politique qui tienne compte des enjeux du 21ème siècle, on se demande si la politique menée redressera la barre.

Pour l'heure, sans faire montre d'un optimisme béat, on peut être satisfait d'assister à l'ascension d'un homme de couleur dans un monde où l'homme blanc a toujours été prépondérant..
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 10:29

Plus que deux jours avant l'élection américaine ! Que de commentaires à travers le monde à propos de cette élection peu ordinaire ! Un afro-américain qui ose prétendre à la charge suprême, voilà qui sort des sentiers battus. Tous les espoirs semblent permis, mais que signifient les sondages ? Il est habituel de leur faire dire ce que l'on veut. C'est comme pour les statistiques, selon le sens de l'étude, les résultats vont dans un sens précis. On peut donc en déduire qu'il y a là manipulation mentale volontaire. Donc, en résumant bien ma pensée, sans tenir compte de mes affinités particulières, j'émets des doutes sur l'honnêteté desdits sondages. D'ailleurs, en poussant plus loin mon argumentation (très fragmentaire), la volonté sous-jacente de ce type de comportement recèle bien des zones d'ombre. Tout est calcul et pourquoi pas celui caché d'amener la population américaine conservatrice ou hésitante à voter à l'inverse des pronostics ? Les statistiques ? Pour résumer, un vaste plan de désinformation pour mettre sous influence ceux qui auraient peur de voir un président non blanc accéder à la Maison-blanche et les décider à voter contre, histoire de conserver l'hégémonie de la race blanche.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 10:18
Les représentants du peuple ont adopté une disposition permettant, pour tous les salariés de plus de 65 ans, de poursuivre leur activité, "sous réserve d'en avoir préalablement manifesté l'intention, et dans la limite de 5 années".

Pauvres de nous ! C'est ça le slogan "travailler plus pour gagner plus".

Si je traduis bien, il va falloir travailler au-delà de 65 ans et atteindre l'âge de 70 ans pour espérer prendre une repos mérité. Va falloir se faire une raison, fini le temps où l'on quittait le travail beaucoup plus tôt. Des décennies d'acquis sociaux à la poubelle d'un trait de plume gouvernemental. Et hop une pirouette de plus !

Qu'en penseraient ceux qui ont lutté pour que les générations futures, la nôtre et celles qui suivront, aient un niveau de vie plus cool ? A quand la fin des congés payés ? A quand le sabordage total de la sécu ? A quand  la nouvelle révolution qui réduira à néant toutes les avancées sociales  ?

La manoeuvre est évidente : il faut revenir au début du 20ème siècle pour comprendre que le peuple doit s'investir 15 à 18h par jour, sans dimanche pour se retrouver en famille, sans congés payés, sans sécu, sans smic, bref, l'obscurantisme le plus total. Récession égale régression. Travailleurs, prenez de la peine, cent fois remettez-vous à votre ouvrage pour la plus grande satisfaction des employeurs qui empocheront des bénéfices et vous plumeront du fruit de votre travail. En ces temps difficile de crise mondiale, vous devez vous apprêter à suer sous le faix et ployer sous le fardeau. Les corvées, c'est pour vous, les dégâts c'est pour vous, les économies sont une époque révolue et tant pis si vous croulez sous les dettes, on vous taxera encore. Tant pis si vous ne pouvez plus remplir vos écuelles ou vos pichets, les autres, les nantis, les seuls qui aient droit à une existence décente et même dorée se gloutonneront sans complexe. Vous êtes là pour eux, pas pour vous. Tandis que leurs bedaines prendront de l'extension, votre estomac se rétrécira. Esclaves vous étiez autrefois, esclaves vous redevenez aujourd'hui : c'est le plus juste sort que vous pouvez mériter.




Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 10:06
Déremboursement des médicaments, augmentation du prix des alcools fort, préservation des retraites-chapeaux, des stocks-options et autres avantages liés à la fonction. Ainsi en sera-t-il. Il faut boucher le trou de la sécu. Mais pas question de toucher aux privilèges des grands patrons, ces fâcheux qui gouvernent de grandes entreprises et qui n'apprécieraient pas du tout de voir écornés leurs différents portefeuilles.

Pas de doute, on saucissonne de plus en plus les salariés, on les ponctionne à n'en plus finir. Ils n'existent qu'en tant que contribuables perpétuels. Pour le reste, ils n'ont pas d'existence propre, ils sont noyés dans la masse et ne peuvent que subir les outrages de la politique ultra-libérale.

Prenons par exemple les cures thermales (ces périodes post-estivales auxquelles s'adonnent des particuliers en mal d'être) : elles conservent leur taux de remboursement alors que bien souvent elles ne sont que des moyens de s'octroyer des congés supplémentaires. Si ça, c'est boucher le trou de la sécu....
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche