Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 13:07

Je scrute les mouvements boursiers, le prix du pétrole, le pouvoir d'achat en berne, les commentaires avisés des professionnels des statistiques, bref, tout ce qui peut faire comprendre et suivre pas à pas ce qu'il se passe. Pas de doute possible : la conjoncture plombe la consommation.


Dans un mois et trois jours, c'est Noël, jour de festivités pour beaucoup. Hum ! Cette année, la fête sera réduite. En tout cas, moi, je ne fais rien. Ce n'est pas la première fois que je saute à pieds joints ce moment préféré des enfants. Si je m'interroge sérieusement, quel motif invoquer pour plonger tête baissée dans la festivité imposée par un calendrier ? Tout bien réfléchi, aucun ! Comment oublier ceux qui vivent sans toit, dans le froid, à peine un carton sous les fesses et un oripeau en guise de couverture tandis que d'autres festoient, s'empiffrent et oublient que dehors des hommes meurent de froid ? Qu'ailleurs, sous des latitudes plus clémentes, des hommes meurent de faim ? Qu'ici ou là, la guerre provoque, en files intreminables, l'exode  des populations apeurées ?


Noël, un moment de paix ? Pas pour tout le monde et surtout pas dans les pays qu'on appelle si volontiers émergents. Là-bas, des hordes enguenillées peinent à survivre au quotidien tandis que dans les sociétés riches, les carillons tintinabulent partout, les atours sortent de l'anti-mite, les bougies éclairent un sapin surchargé de breloques, les souliers sont sagement alignés tout autour dans l'attente des paquets enrubannés qui arracheront des cris de joie aux enfants gâtés.


Et vous, êtes-vous tenté par le clinquant d'un jour comme un autre mais que Eglise et Etat ont consacré ?

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 09:23
Le CAC 40 a tellement chuté qu'il est passé sous la barre des 3000 points. Peu m'importe la signification de cette comptabilité, tout ce que je constate c'est ce "mal en point" perpétuel depuis que la crise a été officiellement déclarée et reconnue (tardivement). Les agioteurs, les traders, les spéculateurs et individus de tous poils qui jouent en bourse continuent leur boulot comme si rien ne s'était passé. Enfin, pas tout à fait. En fait, ils ne font que miser sur l'impossible retour à une richesse virtuelle, créée de toutes pièces par leurs soins. Mise à mal, cette richesse d'un nouveau type souffre de ses propres carences. Sans commentaire !

Le malaise boursier condamne tout le monde à la récession alors que les richesses existantes devraient suffire à nourrir le monde. 2009 se rapproche à grands pas, 2010 sera vite là... L'avenir s'annonce tristounet pour ne pas dire d'un noir d'encre. Tant que le profit sera la seule motivation de la société, au détriment du reste, le yoyo boursier jouera la feuille de température.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 21:38
Entre le paquet fiscal qui profite aux riches et le paquet électoral qui profitera aux ex ministres, le royame devient une véritable république bananière où chacun s'ingénie de se plier selon le bon vouloir du roi. Comme si ces beaux messieurs n'avaient pas assez de revenus, voilà qu'on les autorise à s'engraisser davantage sur le dos des serfs. C'est fait, ce paquet électoral a été adoubé à peine né de l'imagination du roi. Voilà un fait du prince qu'on n'est pas prêts d'oublier puisque c'est la fourmilière qui nourrira une fois de plus le roi, la reine, les dauphins et dauphines, les chambellans, trésoriers et courtisans tous poils.

La loi des paquets répond bien à la loi des séries. Drôle d'écho tout de même.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 17:41
C'est la fin de l'après-midi, j'ouvre mon blog et là surprise : le block rank est grimpé à 14. Etonnant tout de même puisque mon indice d'audience était complètement raplapla ce matin.
Suis-je arrivé trop tôt ce matin ? Le serveur d'over-blog était-il en panne sèche, bloqué, gelé, en pleine révolte existentielle ? Etait-ce le moment où tous les compteurs étaient remis à zéro ? Je ne le saurai jamais. Et peu importe puisque mon audience joue à l'escalade. Drôle de petit jeu que ce calcul nocturne (si j'ai tout bien compris) qui varie en journée.

Bon c'est pas tout ça, la journée a été riche mais je n'en donnerai pas le détail. Je me suis remise de mes émotions de ce matin et ce soir, je pète la forme (l'indice doit être bien supérieur à 14). J'ai épluché quelques nouvelles, mais n'ai pas trouvé de véritable intérêt à mes lectures. Je remets donc à demain (ou plus tard) la ponte d'une page qui fera trembler la planète.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 09:48
Je blogue à tout moment perdu. Je vais ici et là, je découvre des blogs qui me plaisent. J'ai quelques lecteurs privilégiés, mais voilà, cela ne semble pas suffire puisque le block rank, ce matin, est à zéro. Quelle contre-performance ! Et j'étais parvenu à l'indice 19 il y a peu de temps. Bon, c'est vrai, je consacrais beaucoup de temps aux articles (j'étais en vacances, ce qui facilite bien les choses), j'en écrivais régulièrement : j'aime à rouspéter et un rien suffit à faire exploser mon esprit.
Suivre des pistes inconnues, traquer l'info dans tous les recoins, aller et venir de site en site, explorer pour exploiter tout ce qui se dit ou s'écrit, u jeu intéressant, mais ô combien prenant. Or, pour ce faire, il en faut du temps, et beaucoup, surtout qu'il faut réagir aussitôt. C'est là le hic : avoir la bonne réaction, cibler ses commentaires....

Bref, c'est carrément un emploi à plein temps. Et ce temps-là, je n'en dispose pas. C'est dit. Quoi qu'il en soit de mon audience, pas question pour moi d'abandonner. Le virus s'est développé sans que j'y prenne garde et je ne connais pas le remède pour me désintoxiquer de cette drogue qu'est devenu mon blog. Au fond, peu importe que les lecteurs soient rares puisque les fidèles s'abreuvent à mes brèves. Si leur plaisir n'était pas aussi évident, sans doute renoncerais-je. Je compte sur leur soutien journalier et je sais qu'ils le savent. Alors pour eux (et un peu pour moi), je persévère.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans fourre-tout
commenter cet article
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 07:57
Travailleurs retraités, reprenez du travail. Vous n'avez pas encore 70 ans, persévérez et passez-vous la tête dans le licou.  Il vous reste 5 ans pour remplir les caisses du royaume, vous êtes donc corvéables à merci : cent fois sur le métier remettez votre ouvrage pour le roi et sa cour.

Ne rechignez pas sur les prolongations, jouez le jeu, il en va de la santé financière d'un état auquel vous êtes rattachés par la naissance, par les années empilées vaille que vaille au boulot, par les impôts que vous avez réglé et tout ce qui fait le sel des grands trésoriers.

Serfs vous êtes, serfs vous restez jusqu'à votre dernier souffle. Peu importe que la jeunesse ne puisse s'insérer dans le monde du travail, vous avez désormais le droit de les empêcher de se caser.  Vous, au moins, vous avez déjà fait vos preuves et votre expérience dans votre domaine de compétence est utile au bon déroulement du profit. On a besoin de vous car les caisses royales sont vides (pas pour tout le monde puisque le roi dépense sans compter et même davantage qu'annoncé : son budget est exponentiel et explose un peu plus chaque jour. C'est vrai qu'il est en perpétuelle représentation à l'extérieur des frontières, qu'il papillonne auprès des autres grands de ce monde, que ses besoins en argenterie se multiplient à la vitesse de la lumière ; il faut bien qu'il démontre qu'il règne sans partage ici et là-bas).

Allez, zou, au boulot et que ça saute !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 07:45
Le roi n'est pas à une contradiction près. Alors qu'il défendait le droit à la caricature en 2007, un an plus tard, il proteste avec véhémence parce que cette caricature s'adrese à lui. Voilà un souverain qui se met tout seul en porte à faux au moindre prétexte. Ma foi, s'il ne voit pas où se situe le ridicule de ses pirouettes (en plus de ses gesticulations), il ne peut que s'en prendre qu'à lui.  Sa notoriété dépasse les frontières du royaume, son image de marque (si importante à ses yeux) souffre déjà de ce qu'il ne cesse de s'agiter en tous sens. Sa crédibilité souffre justement de l'importance qu'il se donne. Ca rigole au-delà des Pyrénées, aux franges de la Normandie, au-dessus des Alpes, aux confins des Ardennes...

Dieu, quand cessera-t-il de se prendre pour le nombril du monde ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans humour ou non
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 11:09
Le Cimetière de Colombey tremble : une tombe soulève sa pierre tombale, la terre s'éparpille aux alentours en mottes sourdes et pesantes, un corps immense émerge du trou.

Le gouvernement, sous la férule du grand ordonnateur républicain, a fait voter sans trop s'en vanter, le possible retour des ministres remerciés, au Sénat ou au Parlement, sans passer par la case électorale. Belle entourloupe et retour assuré à la 3ème république.

Pauvre Général qui avait fait le nécessaire pour éliminer la toute-puissance des partis et l'inféodation à ces mêmes partis !  On enterre donc bien la 5ème république tout en affirmant le contraire. Régression supplémentaire bien évidemment passée sous silence. Le peuple est si facilement bernable... Or, c'est lui qui en fera les frais puisque ce seront encore autant de retraites cumulées (et augmentées pour cause de prolongation de mandats) aux ministres sans portefeuille qui cumulent déjà une retraite de maire, de conseiller général, de député, de sénateur, et blablabla.

Pauvre France !

Cette fois-ci, c'est bien vrai, le Général est bel et bien enterré. Qu'ils cessent donc d'évoquer le gaullisme car lui aussi est bien mort !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 09:25
On se leurre souvent, on espère trop souvent. Hélas, pauvres de nous, ceux qui tiennent le crachoir débitent fadaise sur fadaise, mentent à tout venant et se gargarisent du succès de leurs initiatives. Nul n'échappe au travers du soi satisfait. Il faut bien en effet se distribuer des compliments plutot que d'en attendre des autres. Là au moins, on est à l'aise avec soi-même.

Aujourd'hui, toutes les annonces claironnantes sont autant de rodomontades, preuves de l'impuissance des grands de ce monde (lesquels ne peuvent rien changer au système qu'ils ont mis - ou laissé mettre - en place pour le petit nombre) : alors le menu peuple, niché au creux de ses misérables chaumières, l'écuelle de plus en plus vide, se réchauffe à l'âtre du désespoir ou de la révolte. Il ne croit plus au miracle et sait désormais qu'il devra se contenter d'un ventre de plus en plus creux, qu'il ressentira les tiraillements de l'estomac mal contenté, qu'il essuira les plâtres et connaîtra soit le chômage, soit une retraite de misère.

Oui tout est bon pour ne plus croire à rien.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 11:56

G20

Excellente réunion des grands à Washington ce samedi. Comme prévu, l'Everest est resté taupinière. On encadre, certes oui, mais pas trop car les banquiers feraient front et même fronde. Le roi s'autocongratule de son initiative et du succès de cette réunion. Pour lui, grand argentier en la matière, réguler sur la frange suffira à canaliser les erreurs et éviter des remous, des crises, des catastrophes et des séismes en tous genres. C'est oublier un peu vite que l'économie réelle est touchée et qu'en avalisant par fonds étatiques interposés sans investir sur le fond, la crise ne sera pas surmontée, en tout cas pour Monsieur tout le monde qui peine déjà tout en raquant par prélèvements obligatoires. Le porte-monnaie est devenu bourse plate et même ultra-plate.
Pouvait-on s'attendre à autre chose ?
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu finance
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche