Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 15:42

La semaine dernière, j'ai découvert un article qui ne cesse de m'étonner. A plus d'un titre. Apparemment Bruxelles envisage de faire cesser l'austérité et de revoir sa copie quant aux déficits des pays européens. Sans doute une réflexion approfondie de la méthode imposée à tous. Revisiter ainsi ses points de vue a de quoi étonner, non ?

En tout cas, le sieur Fillon n'a pas dû se pencher sérieusement sur cette proposition de Bruxelles : il veut absolument éradiquer la dette. A contre-courant donc ! Et je me demande bien pourquoi. C'est vrai que le parlement européen planche sur la question et n'a pas encore  décidé. Cependant, il appartient à l'assemblée représentative des états de prendre une décision quant à l'austérité imposée depuis la crise. Certains pays n'en peuvent plus et ne risquent pas de se redresser. Ce qui nuit à l'ensemble de l'union. D'où cette interrogation parlementaire.

De toute façon, il n'est pas encore élu et pas encore en place. D'ici là, peut-être aurons-nous de bonnes surprises.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu finance
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 20:49

Depuis dimanche, ça bavasse sur tous les tons. Et ça entreprend des dialogues où on mêle la gauche avec Mélenchon, Macron, parti communiste, parti socialiste et tous ceux qui font que la politique est la politique. Evidemment on évoque également la droite incarnée désormais par Fillon. Tout ça avec une certaine gourmandise de circonstance. Enfin du changement semblent-ils dire tous ! En effet, il y a du changement. Et pas que celui-là. la gauche est mal en point, pas besoin d'être expert ou fin politique pour ouïr que ça tourne à la pantalonnade. Ils se barrent tous. Sans complexe. Se réfugient ici ou là avant la catastrophe, préservant ainsi leur position sociale. Toute cette débandade est du plus mauvais effet. Et même si le président est dans la déconfiture, ce n'est pas une raison pour l'abandonner. C'est un "Courage, fuyons" généralisé très révélateur de ces mentalités de goujats. Je m'étonnerai toujours du peu de fidélité des partisans qui doivent tout mais ne donnent rien. Comme s'il allait de soi qu'une fois exploitée la chance d'avoir un poste en vue, quand le vent tourne et que ça sent mauvais, c'est la débandade. Pas étonnant qu'on ne croit plus à rien.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 16:07

C'était couru d'avance : le conservateur est sorti vainqueur de cette primaire sans suspense. Pas de quoi s'étonner : les thèmes développés, les propositions-choc, le discours sans faille, tous les ingrédients étaient réunis en une sauce concoctée pour agréger la manif pour tous, les anti-avortements, les cathos bon teint et autres prosélytes réacs.

D'une certaine manière, son adversaire n'avait aucune chance de remonter la pente ; il avait creusé le sillon de la défaite en étant trop consensuel, plus ouvert, moins rude. Oui, il a loupé le coche pour avoir eu une ligne de conduite bien plus "molle", alors qu'elle était déjà en soi un retour au système d'une droite raide dans ses bottes et sans concession.

Dommage ! Le droit à la différence n'a pas eu le dessus. Pas de doute : l'avenir que nous réserve ce sire-là ne sera pas des plus commodes et plus d'un gémira sur son sort pour avoir "consenti" à un recul social en ne se bougeant pas les fesses. Vive donc le monde étriqué qui nous attend...

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 14:14

Il y en a au moins un des deux finalistes qui ne va pas se gêner en sortant de ses habitudes consensuelles, la bagarre des idées va être... particulière. Il faut dire qu'il y a de quoi se fâcher : rallier les cathos, surtout de la manif pour tous, il fallait l'oser. Ah l'argumentaire des campagnes... ils n'en sont pas à y regarder de trop près ces énergumènes politiques... Leur besoin d'être reconnus du plus grand nombre, de rallier un maximum de suffrages, les fait déraper. Du grand n'importe quoi. Le fâcheux en cause a voté la loi Veil (qui appréciera cette trahison) et maintenant il parle de l'abroger. Certes, on parle de la suppression de 500 000 fonctionnaires, du retour aux 39 heures et autres avancées sociales, mais je crois que que ce rétropédalage démontre une fois de plus qu'on ne peut faire confiance à certains personnages prêts à tout pour se positionner. Sous ses airs de petit bourgeois de province se cache un super réac. D'un certain point de vue, il ne vaut pas mieux que MLP.

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Polémique
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 01:30

Ah ces débats entre eux, ce premier tour d'une primaire façon droite... Je n'ai pas suivi les débats, je n'ai pas fait le déplacement pour voter, j'ai en revanche écouté les premiers résultats. Et il en est un qui vient de recevoir un sacré camouflet. Mais qu'est-il donc allé faire dans cette galère ? La précédente élection ne lui avait donc pas servi de leçon ?

Et le voilà tenu de se consoler avec sa présidence du parti... ! Et de jouer au grand seigneur en appelant à voter pour son ex-collaborateur... On aura tout vu. Oui, un exeat cinglant. Oui, il a obtenu l'autorisation, tel un porteur de bonnet d'âne, d'aller voir ailleurs si la soupe est mangeable.

Les paris sont ouverts : il n'abandonnera jamais ses prétentions. E il tentera derechef le coup du revenant en 2022. A moins que, avec toutes les gamelles qu'il se trimbale, il ne puisse à nouveau tenter le diable...

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 00:51

Il est élu. Oui, mais... Saura-t-il modifier son comportement et adopter une attitude plus conforme ? Tout le monde en doute : un tempérament explosif, une violence qui ne dit pas son nom, des défauts insupportables, en bref, une personnalité qui n'a rien d'alléchant. Mais il est élu. Et au moins deux américains l'avaient prédit. Dont le cinéaste Michaël Moore. Et un certain Litchman, prof d'histoire. Apparemment ce monsieur prédit sans jamais se tromper qui sera le président. Une spécialité étrange, mais elle l'est encore plus puisqu'il prédit que Trump ne tiendra pas 4 ans. Selon lui, soit il démissionnera, soit les représentants du peuple américain (aux 2/3) se prononceront pour un "impeachment" à son encontre (la constitution américaine le prévoit).

En clair : soit il est débordé par sa personnalité et indispose tout le congrès et on le limoge, soit il comprend qu'il n'est pas fait pour ce rôle et jette l'éponge. On a bien le droit de rêver que son passage se fera sous forme d'éclair. Ne serait-ce que parce que ce type est assez fou pour se faire croire qu'il peut tout. et, parce qu'il est quelque peu aliéné, il ait résolu de se prouver quelque chose mais qu'au fond de lui, il ne veut surtout pas s'imposer pareil calvaire qu'est diriger un pays. Ses déclarations (et elles ne manquent pas d'originalité) sont la démonstration claire qu'il n'est pas fait pour le job. Les projets qu'il met sur la table ne sont peut-être que des prétentions sans fondement réel : s'il est aussi bon homme d'affaire qu'on le dit, il sait déjà qu'il ne peut les mettre à exécution. Son sens de l'ordre et son manque d'expérience en matière politique sont parfaitement contradictoires.  Bref, on peut espérer qu'il ne sera qu'un feu de paille.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Cousins d'Amérique
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 14:48

On est tous dans l'expectative : il y a eu le brexit, maintenant le vote incompréhensible aux USA. On dirait bien que le système déraille. Normal : tout le mode est excédé. Plus personne ne croit en ces vieux routards de la politique et tout le monde aspire à autre chose. Changement dans l'air pour tout le monde ? Peut-être.

Faut-il vraiment avoir le moral au fond des chaussettes ? Faut-il fermer les yeux, se boucher les oreilles, retenir d'ouvrir son clapet ? Personne ne le sait.

L'inquiétude est palpable. D'abord pour ceux qui sont concernés directement par ces ruptures brutales dont personne ne pensait qu'il ne se passerait rien de tel. En effet, les expatriés (étudiants ou travailleurs) n'en mènent pas large : ils avaient voté pour autre chose qu'une guignolade.Et sont effrayés. Ils ne comprennent pas (ou plus ?) leur pays. Mais il n'y a pas qu'eux qui ressentent une irrésistible crainte de ce qui peut se produire.

L'Europe est inquiète. Et il y a de quoi. Si l'on tient compte des déclarations du futur président, ça craint. Et peut-être même plus. Quelques uns, cependant, pensent que cela va redistribuer les cartes et que cela évitera une troisième guerre mondiale.

On sera fixé en janvier puisque le trublion fort en gueule ne sera investi qu'à ce moment-là.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 13:53

Plus stupide, tu meurs. Rien d'étonnant à cela : le personnage est tel qu'il fallait bien tomber dans le dérisoire.

 

http://www.jeux-gratuits.com/jeu-trump-donald.html

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Défouloir
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 09:32

Ici, également il se passe des choses dont on parle peu ou pas du tout.

Saviez-vous, par exemple, qu'une expérimentation de maïs OGM cultivé en Allemagne, puis donné au cheptel du fermier expérimentateur a donné lieu à la mort de 10% de son troupeau de vaches. C'était dans les années 1998 - 2002. La toxine Bt176, introduire dans la culture du maïs transgénique est en fait un pesticide (la ration avait atteint 40 % dudit maïs).

L'homme, à trop vouloir contraindre la nature, obtient des résultats contraires à ses espérances. Soulignons que ce fermier était volontaire, qu'il était producteur de lait, mais qu'il a ensuite abandonné l'expérience, a poursuivi le laboratoire qui avait produit l'OGM et l'avait testé seulement pendant deux semaines sur 4 vaches. Test estimé trop bref par les scientifiques.

Et que dire du mariage de deux géants de l'agro-alimentaire... ? Si cela vous intéresse, voici un lien qui peut vous éclairer.

http://www.corinnelepage.fr/quand-leurope-ouvre-la-bouche-cest-pour-bayer/

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Mondialisme
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 09:15

Apparemment le populisme a la cotte : il semble que D.T. soit élu. Eh beh, qui l'aurait cru ? Les valeurs démocratiques foutent le camp de partout. Hier encore, les sondages donnaient H.C. victorieuse. Comme quoi les prédicateurs sont de mauvais augures. On ferait mieux de rester silencieux, de cesser de calculer, d'être actifs mais dans le bon sens.

Qu'est-ce qui ne tourne pas rond ? Notre système (la démocratie) part en brioche. La faute à qui ? Aux politiques successives ? Aux finances ? A la mondialisation ? Aux avancées technologiques ? A l'impatience exacerbée des uns et des autres ? A la connerie humaine qui ne voit midi qu'à sa porte ? Et se laisse entraîner par les beaux parleurs qui sonnent creux ?

Il n'y a qu'à regarder près de chez nous : le populisme a de beaux jours devant lui.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans phénomène de société
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche