Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 13:53

Plus stupide, tu meurs. Rien d'étonnant à cela : le personnage est tel qu'il fallait bien tomber dans le dérisoire.

 

http://www.jeux-gratuits.com/jeu-trump-donald.html

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Défouloir
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 09:32

Ici, également il se passe des choses dont on parle peu ou pas du tout.

Saviez-vous, par exemple, qu'une expérimentation de maïs OGM cultivé en Allemagne, puis donné au cheptel du fermier expérimentateur a donné lieu à la mort de 10% de son troupeau de vaches. C'était dans les années 1998 - 2002. La toxine Bt176, introduire dans la culture du maïs transgénique est en fait un pesticide (la ration avait atteint 40 % dudit maïs).

L'homme, à trop vouloir contraindre la nature, obtient des résultats contraires à ses espérances. Soulignons que ce fermier était volontaire, qu'il était producteur de lait, mais qu'il a ensuite abandonné l'expérience, a poursuivi le laboratoire qui avait produit l'OGM et l'avait testé seulement pendant deux semaines sur 4 vaches. Test estimé trop bref par les scientifiques.

Et que dire du mariage de deux géants de l'agro-alimentaire... ? Si cela vous intéresse, voici un lien qui peut vous éclairer.

http://www.corinnelepage.fr/quand-leurope-ouvre-la-bouche-cest-pour-bayer/

 

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Mondialisme
commenter cet article
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 09:15

Apparemment le populisme a la cotte : il semble que D.T. soit élu. Eh beh, qui l'aurait cru ? Les valeurs démocratiques foutent le camp de partout. Hier encore, les sondages donnaient H.C. victorieuse. Comme quoi les prédicateurs sont de mauvais augures. On ferait mieux de rester silencieux, de cesser de calculer, d'être actifs mais dans le bon sens.

Qu'est-ce qui ne tourne pas rond ? Notre système (la démocratie) part en brioche. La faute à qui ? Aux politiques successives ? Aux finances ? A la mondialisation ? Aux avancées technologiques ? A l'impatience exacerbée des uns et des autres ? A la connerie humaine qui ne voit midi qu'à sa porte ? Et se laisse entraîner par les beaux parleurs qui sonnent creux ?

Il n'y a qu'à regarder près de chez nous : le populisme a de beaux jours devant lui.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans phénomène de société
commenter cet article
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 12:07

Je n'apprécie pas franchement la publicité (autrefois baptisée réclame). Et encore moins celle qui vante la bouffe. Prenons le yaourt. Une marque a vanté son produit en prétendant qu'il était au bifidus actif. Remontée de bretelles : cette marque a dû renoncer à cette appellation "exagérée", les bactéries étant déjà existantes naturellement dans le lait, donc dans les yaourts.

Qu'est-ce donc ce bifidus ? Définition ci-dessous.

Qu'est ce que le “bifidus actif”?

Le « bifidus actif » est une appellation purement commerciale, sans aucune signification scientifique. Elle indique que le produit est fait à partir de, ou contient des bifidobactéries. Les bifidobactéries sont un groupe de bactéries intestinales, à qui on attribue des bienfaits sur la santé. Les produits contenant des bifidobactéries vivantes font partie du groupe probiotique des aliments fonctionnels.

« Bifidus actif » en tant que tel ne veut rien dire. Cela n'indique pas la souche bactérienne spécifique utilisée, en quelle quantité, si elles sont vivantes ou quel type d'activité (-santé) cette souche est censée avoir. Tous ces aspects sont nécessaires pour qualifier un produit « probiotique ». Comme c'est en général utilisé en relation avec les produits laitiers, ça a une valeur scientifique aussi importante que de dire que le produit contient du lait.

Des dispositions européennes s'appliquent au producteur pour établir de bonnes déclarations et revendications, avec un accent sur les bienfaits sur la santé prouvés. Comme « bifidus actif » n'est pas synonyme de bienfaits sur la santé, cette appellation peut être utilisée arbitrairement.

Alors pourquoi cette marque a-t-elle récidivé en ajoutant à son yaourt l'expression "bifidus actiregularis" ? Mesure totalement commerciale car, en usant de termes ou d'expressions à l'apparence scientifique, le pékin du trou du cul des vaches tombe dans le panneau et paie plus cher un produit qu'il pourrait acquérir nettement moins cher. Bizarrement, personne n'est intervenu pour signifier que cette appellation à tendance latine était indue.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Contre-vérités
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 01:40

... qui me met en rogne. Tout m'exaspère. De plus en plus. Les histoires de primaire ? Ridicule. C'est du grand n'importe quoi. Ça a l'air transparent, c'est réglé comme du papier à musique, les concurrents semblent s'épargner mais égratignent leurs adversaires. En bref, une vraie mascarade. Et ils vont pratiquer ce petit jeu encore deux fois. Non, je n'ai pas suivi et ne suivrai pas davantage les deux prochaines séances. J'entends des commentaires de partout (les médias sont tellement experts en décryptages...). C'est soûlant. Je ne les écoute plus : trop répétitif. Et tellement prétentieux. Qu'ils analysent donc les performances des uns et des autres, qu'ils calculent donc les points qu'ils ont marqué... !

Leur futilité poussée à l'extrême par leur ego surdimensionné est rasoir. Ils devraient prendre le temps de se regarder dans un miroir qui ne soit pas déformant. Ils ne sont que des hommes et, qu'ils aient des qualités, soit, mais comme leur cuirasse est faite également de défauts, on ne peut que s'apercevoir, pour peu qu'on écoute ou y réfléchisse, qu'il y a matière à douter.

Et pendant qu'ils amusent la galerie, ailleurs se jouent des drames.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 19:35

Un article du Canard m'a fait bondir A juste titre. Dans la foulée du précédent article (on ne prête qu'aux riches), j'ai lu qu'un membre de la vieille garde  héritait de 10 000 euros pour un poste dont il n'avait pas vraiment besoin. En effet, ce monsieur perçoit déjà plusieurs retraites (prof de fac, maire, député pendant x mandats...). Etant donné qu'un seul mandat de député rapporte 1500 euros mensuels, pas besoin de comptabiliser ses emplois et mandats successifs pour imaginer qu'il ne manque de rien et que ses économies sont suffisantes pour subsister encore quelques années. Avait-il besoin d'un autre poste ?

Comment ne pas avoir une opinion négative des politiciens quand on sait qu'ils ne crachent pas dans la soupe et qu'ils n'éprouvent aucune honte à cumuler les fonctions alors que le chômage est pléthorique et que des retraités vivent sous le seuil minimal (à 700 euros, c'est vrai, on doit être riche) ? C'est le monde à l'envers. Car, même si j'ai du respect pour ceux qui prennent des charges lourdes (notamment les maires de petites villes), j'éprouve du dégoût pour ce qui est des cumulards. Je veux bien que la république soit reconnaissante, mais il ne faudrait quand même pas pousser mémère dans les artichauts. Place aux jeunes. Et surtout cessons de créer des postes inutiles ou superfétatoires pour faire plaisir aux petits copains.

Il se dit que FH veut réduire les avantages des anciens présidents. On ne dirait pas qu'on en prend le chemin.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Je pète un câble
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 15:17

Le Nobel, vous connaissez ? Moi également. Et j'ai éprouvé une irritation intense quand j'ai lu que parmi les candidats figurait le nom de Fabius. A cause de la signature à propos du climat. En quoi l'action de ce monsieur est-elle extraordinaire ? Il me semble que bien d'autres individus méritent davantage l'attribution de ce prix. Et c'est là où je constate que, une fois de plus, on ne prête qu'aux riches. Il y en a tant d'autres bien plus méritants, qui se dévouent pour les autres et œuvrent au prix de leur vie afin de porter secours à des sinistrés ou des blessés de guerre.

Ce n'est pas lui qui est sorti du chapeau du jury et c'est tant mieux. Quand on sait que ce prix honorifique rapporte à l'intéressé quelque 800 000 euros... Je ne pense pas qu'il ait besoin d'un tel pactole alors que d'autres mériteraient d'en disposer.

 

On n'a donc plus aucune pudeur à honorer des gens qui ne font rien qui ne sorte de l'ordinaire mais sont connus d'un large public. Franchement, si pour vous ce n'est pas du foutage de gueule...

C'est à comparer à la légion d'honneur distribuée, en veux-tu, en voilà, à des artistes du showbiz. Les distinctions n'ont plus aucun sens. C'est bien regrettable.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Nobel
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 09:33

En novembre, primaire de la droite. C'est tentant. Pour faire barrage à ceux (ou celui) dont on ne veut pas. Ci-dessous le modus vivendi de cette primaire :

- Pour voter il suffit de présenter une pièce d'identité, de verser une participation de 2€ et de signer la Charte de l'alternance : un texte sur lequel on peut lire "Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m'engage pour l'alternance afin de réussir le redressement de la France ".

Décidément, la droite n'a rien compris. Elle ne fait que s'enfoncer davantage à se croire immortelle, intemporelle, mais surtout convaincue de détenir la seule vérité politique possible. Cette conviction immanente est ridicule et mal venue. Après des décennies de laisser-aller sur le plan des ressources publiques, prétendre encore que la droite est la seule apte à redresser la France, ça fait rigoler. Ou hurler. Il est temps de proclamer la liberté de pensée et la liberté d'action : cette chalandise ressemble à du raccolage.

Pas étonnant que le vote protestataire se tourne vers l'extrême... !

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 22:44

Apparemment, certains ont plus que d'autres le vent en poupe. Et tout aussi apparemment, un phénomène semble se créer qui attire tous les projecteurs. De même, les médias semblent converger vers le même nouveau soleil du moment.

Et ça jacte de plus en plus, ça suppute, ça soupèse, évalue et conclut. En bref, les médias sont atteints de macronite. Ils dégoisent à loisir, se pourléchant les babines à énoncer les possibles, l'avenir ou l'échec de ce petit nouveau qui, selon eux, aurait des ambitions alors qu'il est hors parti, gros écueil pour être à même d'emporter la course.

Oui, le sieur Macron a pour lui la jeunesse et donc la tête de l'emploi (pardon, du renouveau). Car que demande-t-on aujourd'hui, sinon qu'on change les vieux caciques pour des jeunots venant de la société civile ? A-t-il tort ? Ou raison ? Peu importe au fond : il se veut le chantre d'une économie libérale renouvelée selon ses préceptes. Pas ancien banquier pour rien en fait. En outre, formaté par l'ENA, même s'il a la jeunesse pour lui (comparé aux vieux barbons qu'on voit depuis très (ou trop ?) longtemps, la structure de sa pensée est celle de ses condisciples ou de ses prédécesseurs. Il ne s'agit plus de libéralisme au sens premier, mais d'ultra-libéralisme, cette course folle entamée dans les années 1980, où tout concourt à privilégier les grands groupes au détriment des petites entreprises. Non, pas banquier pour rien et pas énarque pour que dalle.

Alors ? Candidat ? Sans aucun doute. Avec un sacré handicap : il n'a pas de parti. Et ce n'est pas son mouvement "En Marche" qui peut lui procurer l'argent nécessaire à une campagne. Il va donc falloir qu'il coure partout et tout le temps pour dénicher et les appuis et les millions nécessaires. Le temps imparti semble un peu bref. Mais quand on a de l'ambition, on peut tout. Ou presque.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Politique
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 06:24

Il fait froid. Et tout d'un coup. Insupportable. Alors qu'on a crevé de chaud avec une moyenne de quelque 30 degrés jusqu'à récemment, le froid s'est abattu sur nous sans crier gare, du jour au lendemain. La sensation de choc thermique nous a réduits à grelotter de grand matin. On a ressorti les polaires, on ne laisse plus les fenêtres entrouvertes. On se recroqueville sur nous-mêmes. On hésite à sortir de dessous le drap, le pied frileux, les épaules tremblotantes à l'idée d'émerger du sommeil et d'être attaqués par une température oubliée depuis plusieurs mois.

Et on regrette déjà que l'été nous ait quittés. Tout d'un coup, il nous échappe, il faut ranger shorts, bermudas, maillots de bain...

Déjà, vers la fin d'août, on avait noté que le soleil n'était plus le même, qu'il virait très vite et peu à peu, on a constaté que la luminosité baissait de plus en plus tôt en fin d'après-midi. La presque nuit, insidieusement, glissait sur nous, il fallait très tôt allumer les pièces et on s'enfonçait vers l'automne malgré une chaleur d'enfer, irrespirable la nuit.

Désormais, demain est déjà présent : l'automne débarque ce jeudi 21 et nous enchaîne déjà à l'hiver. Quel sera-t-il cet automne venu brutalement ? Aussi froid que ces jours derniers ? Ou nous offrira-t-il une douceur en même temps que ses couleurs chaudes et ses châtaignes ?

Seule consolation : on passera dans la nuit du 29 octobre à l'heure d'hiver. Une heure de gagnée pour le sommeil.

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Brrr...
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche