Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 08:12
Certains ne manquent pas de toupet. Dans la grande distribution, apparemment on triche bien plus que dans la petite. Des grandes surfaces affichent de la viande qui "maigrit" (le terme n'est pas de moi) après avoir été emballée. La valse des étiquettes périmées semble une espèce de norme dans certains rayons, notamment dans ceux qui produisent du froid.
Pas très beau tout cela et surtout parfaitement illégal. Sur le plan sanitaire, selon l'état du consommateur, ingurgiter des produits ayant dépassé la date de péremption peut se révéler catastrophique. L'empoisonnement est presque assuré. Et si l'on est fragile, cela peut aller bien au-delà de la gastro. Surtout quand des produits "frais" ont été stockés à température ambiante.
Moralité de ce manque de moralité : il vaut mieux aller chez le petit épicier du coin de la rue plutôt que dans les grandes surfaces. Mieux : vivre à la campagne, aller traire sa vache et cultiver son potager.


Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 07:11
Pas de doute possible, il faut s'intéresser de plus près à ce qui se fait au parlement européen. Un exemple me semble suffisant pour le démontrer. Ce qu'on a coutume de nommer paquet télécom, c'est tout simplement l'harmonisation des prix facturés aux consommateurs. Sans la bagarre assez âpre menée par les députés européens, les coûts seraient toujours aussi disparâtres. La concurrence serait libre et non encadrée et les offres bien plus désavantageuses.
Il semble donc bien que ceux qui parlementent à Bruxelles ne sont pas tout à fait des nuls et que sans eux, il n'y aurait aucune avancée notoire dans le domaine de la concurrence limitée. Certes, ils ne sont pas seuls, il y a également les associations de consommateurs qui pèsent de toute leur influence pour empêcher des exactions financières par les opérateurs fournisseurs d'accès à l'internet.
Si le paquet télécom est adopté, cela veut dire qu'à terme, on ne paiera plus pour conserver son numéro de téléphone portable, le transfert sera également plus rapide. Et chose que tout le monde attend : les contrats avec les fournisseurs ne pourront excéder 12 mois. Ca, ce serait une sacrée victoire car le consommateur est abusé par tous les moyens et dès qu'il fait mine de vouloir changer d'opérateur, on lui met des bâtons dans les roues. Les F.A.I. ? Des requins aussi gloutons que les banquiers, des extorqueurs de fonds sur fond d'absence de lois. Triste, non, que la moralité ne soit plus à la mode (pourtant, on parle de l'enseigner dans les écoles primaires... !!!)
Aux urnes, citoyens !

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Législation
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 07:03
La BCE abaisse encore son taux : il est à 1%. Et il pourrait encore être tiré vers le bas si jamais cela ne suffisait pas. Il n'y a pas un an, ce taux était à 4,25%. Changement de ton pour changement d'époque : la crise est passée par là. Il faut à tout coût relancer l'économie dont on sait déjà qu'elle est fort mal en point. La zone euro est fragile (non, c'est vrai ? Pourtant il se disait que l'euro protégeait les européens...). Les prévisions économiques initiales  ont été revues à la baisse et l'horizon 2009/2010 ne semble guère favorable à une reprise. Les dettes s'accumulent, les déficits aussi. Rien ne va plus dans le royaume secoué par un séisme planétaro-financier. La finance, un précipice ouvert sous les pieds de ces colosses aux pieds d'argile que sont les états libéraux. Les cicatrices seront longtemps visibles car on ne se remet pas du jour au lendemain d'un cancer, surtout quand il n'a pas été détecté à temps.
Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 06:52
Malgré les rappels de la Chancellerie, les tribunaux n'hésitent pas à condamner le royaume qui ne respecte pas la dignité humaine. Pouvez-vous vous imaginer en train de manger à côté des tinettes ? Non, n'est-ce-pas ? Avouez que c'est un peu fort de café et qu'il y a de quoi se poser quelques questions. La réponse apportée par les juges est sans appel : on se moque des détenus qui vivent déjà à trois dans environ 10 mètres carrés. Alors, se dire qu'ils doivent avaler leur repas dans des odeurs de merde...
Non seulement on enferme les délinquants sans tenir compte de leur intimité (la prison, ce n'est pas un trois étoiles), si en plus on leur impose des latrines "à ciel ouvert", il y a de quoi bondir.
Ce n'est pas parce qu'on est en prison quel qu'en soit le motif qu'on n'a pas droit à un minimum de respect. Le pas a été franchi par certains détenus qui ont provoqué le royaume en déposant plainte. Tout bien considéré, ils ont raison. Car enfin, être mis en cellule ne fait pour autant de celui qui s'y trouve autre chose qu'un être humain.

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 22:05
Quel corps d'état n'est pas déjà fâché avec le roi ? Education nationale, fonction hospitalière, milieu carcéral, autant de protestations apparemment corporatistes et pourtant... Comment peut-on accumuler autant de maladresses ? Question de méthode ? Certainement. En prétendant rompre avec ce qui a été, selon lui, trop longtemps des chasses gardées, le roi entend réformer. Mais son sens de la rupture n'est jamais que fonction des décisions européennes. Il n'a pas le choix. Les accords signés avant son mandat sont désormais irréversibles. Force lui est donc d'aller de l'avant au pas de charge.
On peut s'interroger sur les élections qui auront lieu dans un mois. On ne peut pas dire que la campagne qui aurait dû commencer soit très présente et ce n'est pas ce petit mois qui poussera les électeurs vers les urnes : on leur cache l'essentiel, à savoir que les nations sont assujetties à l'Europe et que désormais la souveraineté nationale n'est plus qu'une illusion. Est-ce la volonté, non pas de plier, mais de faire en sorte que les premiers intéressés ne soient pas en mesure de s'immiscer dans ces affaires-là, parce que considérés comme inaptes à saisir les réels enjeux  et l'impact des décisions prises ? On est en droit de se poser la question car l'avenir des serfs se joue dans leur dos. Le manque d'informations semble plus que volontaire, comme si on craignait une rébellion massive. En effet, si les populations savaient que tout est joué malgré eux, il est à craindre une forte poussée de fièvre qui réduirait à néant tout ce qui a été mis en route depuis plusieurs décennies. L'arrivée de l'euro a bousculé les vieilles habitudes, tout le monde en fait les frais : l'avenir n'a rien de radieux et personne ne sait ce que demain réserve. Ce n'est pas la crise qui est responsable mais les volontés politiques délibérées, tournées plus que jamais vers un libéralisme outré.
Et le roi dans tout ça ? Ma foi, c'est un petit bonhomme qui suit le mouvement, faute de pouvoir réel. La sagesse aurait dû lui dicter d'adopter un ton de pédagogue. Son apparente franchise, son langage souvent excessif ne sont que des faux-semblants car enfin, il faut bien se montrer intéressant. Quand on ne dispose pas d'un pouvoir réel, on se fait croire qu'on en a quand même. Le roi ne sera pas le sauveur qu'une certaine frange de la population espérait.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 09:27
L'HADOPI, c'est pas ça ! Cette loi rejetée par un premier vote et remise sur le tapis pour le 12 mai prochain n'a pas la faveur de Bruxelles car contraire aux préceptes édictés par cette instance supra-nationale. Et vlan, nouvelle claque pour le roi qui tient par-dessous tout à cette loi. !
Manque de bol absolu, l'amendement 138
("aucune restriction aux droits et libertés fondamentales des utilisateurs finaux ne doit être prise sans décision préalable de l'autorité judiciaire") a été adopté à une très très large majorité. C'est pas rien ça car du coup le royaume est dans l'illégalité la plus totale .
A la cour, on minimise cet amendement et on ne renonce surtout pas à cette Haute Autorité, quitte à bafouer la supra-nationalité décisionnelle. Mais il n'est pas dit que le royaume sera comme toujours le mauvais élève de l'Europe : il en va de sa crédibilité vis-à-vis de ses partenaires. La fronde, c'est bien, mais dans certaines limites.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans Législation
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 09:09
En cas de pandémie de grippe appelée d'abord porcine, puis mexicaine, puis A (H1N1), si le niveau d'alerte atteint l'indice 6, tout s'arrête. Plus d'école, plus de transports, plus rien, plus rien de rien. Sauf pour quelques privilégiés qui devront assurer la transmission des informations coûte que coûte. Les pauvres, s'ils n'attrapent pas le virus à courir les rues à la recherche des cadavres pour les exhiber sur nos écrans, ils seront du genre veinard.
Oui, Mesdames et Messieurs, vous resterez tranquillement chez vous pendant que nos zélés enquêteurs des journaux télévisuels parcourront les hôpitaux (entre autres lieux de recueillement) afin de nous inciter à la plus grande prudence.
Ah là là ! Que n'est-on pas prêt à distiller pour apeurer les populations ! Cela me rappelle les consignes ultra-secrètes concernant la grippe aviaire.  Là encore, tout s'arrêtait, les gamins hurlaient à la maison, les moyens de transport ne sortaient pas des hangars, quelques cadres étaient nommés pour assurer la sécurité des entreprises et des administrations, les employés étaient priés de ne pas quitter leur domicile. Et si l'on sortait, il fallait se prémunir du virus en portant un masque à usage unique.
En pleine période de contestation et de grogne qui va s'amplifiant, voilà un virus qui tombe plutôt bien. Les manifestants n'auront plus le droit de déposer en préfecture une demande de ralliement. Finis les défilés, les banderolles, les slogans. Voilà qui ferait bien l'affaire du roi incontesté de la réforme.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 12:12
Le palais réunit les pontes de sa faction. Les éléctions approchent, il faut donc bien arrêter les listes. Mais ce n'est pas le roi qui décide. Sinon ça servirait à quoi de réunir les personnalités les plus en vue du parti ? C'est beau de constater qu'en ce domaine il y a encore un zeste de démocratie. C'est bizarre, mais j'avais cru que les tandems dont on nous a tant vanté le charme et la responsabilité étaient déjà composés. Y aurait-il du changement dans l'air ? Certainement pas. En fait, il faut seulement compléter ces fameuses listes dont on ne connaît  que les têtes. Car enfin, n'allez pas croire qu'à deux ce serait suffisant pour réorganiser l'Europe façon royaume. D'autres appelés seront donc élus pour cette fonction qui n'a rien de symbolique puisqu'il s'agit de légiférer et encore de légiférer. Et donc de réformer. La réformite aigue, syndrôme de la royauté, doit avoir pignon sur rue partout en Europe. Pas question en effet que les autres citoyens de la vieille Europe échappe à la dictature de la réforme tous azimuts.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 12:04
Prétendre économiser 150 millions d'euros se traduit par des suppressions de postes. Alors Rhodia va mettre sur le carreau 200 personnes au lieu de 91 comme initialement prévu. Ce n'est jamais rien d'autre qu'un peu du double qui avait été programmé. Tout ça parce que les chiffres du 1er trimestre sont moins bons qu'on l'espérait (quel secteur est épargné ?)
Tout ça pour rester compétitif. C'est quoi cette compétition qui sacrifie le salariat plutôt que de songer à d'autres économies ? De fonctionnement par exemple. Ou de réduction des gros salaires. Ou encore de répartition minorée pour les actionnaires.
Là est le drame : ce sont toujours les mêmes qui trinquent. Pas question en effet ni de fâcher les actionnaires ou de réviser à la baisse le salaire des cadres dirigeants.
Un certain Gavroche chantait sur les barricades "C'est la faute à Voltaire, c'est la faute à Rousseau". Ces deux écrivains ne sont plus là pour porter le chapeau. Vive la crise !
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 08:26
Apparemment le roi ne veut rien entendre. Comme d'habitude. les protestations des gardiens de prisons ne valent pas, à ses yeux, pipette. Donc, statu quo ! Le budget a déjà été augmenté annonce le ministre de l'économie. Ca suffit donc car ce serait ajouter de la dette à la dette et tout le peuple en souffrirait. Bon, c'est vrai, le royaume se fait épingler une nouvelle fois par Bruxelles. Vu ce qu'i nous attend en matière de remontrances, on peut comprendre cette politique budgétaire qui ne doit pas enfler plus que de mesure. Cependant, les sous-effectifs sont dénoncés (et par que par la fonction de gardiennage dans les prisons...). Si véritablement il y a un surveillant pour 100 détenus, on se dit tout bonnement que c'est bien trop peu. Mais ça, c'est la vision du serf de base qui ne comprend rien à rien. C'est vrai qu'il ne plane pas au-dessus de la mêlée et que les questions financières ne le concernent que de très loin. Que pourrait-il d'ailleurs y comprendre, il n'est pas ministre et ce n'est pas lui qui est admonesté par Bruxelles.
Comment voulez-vous que ça ne chauffe pas entre le haut et le bas de la pyramide sociale ? Tout le monde du bas se sent incompris et surtout abandonné à son triste sort.
Repost 0
Published by Fred de Roux - dans actu
commenter cet article

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche