Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 11:59

Le Vénézuela accorde l'asile politique à "l'espion" qui a vendu la mèche. Un espion ? Vraiment ? Je qualifierai plutôt ses révélations comme essentielles. Le sursaut dont il a été pris est un service incomparable car, même si nous n'avions aucune illusion, savoir qu'on écoute, surveille, épie et décrypte nos mots et pensées postés sur nos blogs aussi officiellement est salvateur. Au moins quelqu'un qui réagit et refuse ce type de compromission qui consiste à prendre les autres (et là nous sommes quelques milliards) pour des cornichons et comme des matières sans consistance. Comme si nous allions comploter contre le monde... Franchement, c'est d'un saugrenu et d'une stupidité sans nom. A force de vouloir embrigader tout le monde dans la sphère terroriste, le ridicule dépasse l'absurde et ce serait risible si les données collectées bénéficiaient de la présomption d'innocence. L'impérialisme concocté jusque dans la vie privée dépasse les bornes. Nous ne sommes pas des choses qu'on a le droit de manipuler à son aise et sans aucun égard.

Au fond, tout cela n'a rien d'étonnant. Les mormons, depuis des décennies, mettent en fiche toutes les généalogies et sans demander l'avis des intéressés. Tout ça, pour baptiser les morts. Avec la volonté de sauver des gens qui ne réclament rien, d'autant plus qu'une fois morts, nous ne sommes plus là pour protester. D'ailleurs, qu'en avons-nous à faire ? Rien du tout ! Nous ne vivons pas comme des bases de données où s'alignent les 0 et les 1. Nous ne sommes pas binaires. Nous sommes simplement mortels.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche