Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 04:47
Une de mes connaissances avait pour théorie que les gros mots résidaient davantage dans le ton employé que dans les mots eux-mêmes. Il en va de même des commentaires émis par quelqu'un à propos d'un autre. Un exemple récent est là pour démontrer que la vulgarité s'exprime souvent là où l'on ne s'y attend pas. Surtout quand la personne qui parle semble le faire comme si cela allait de soi.
La vulgarité de pensée est malheureusement devenue chose courante, voire la seule manière de faire. Surtout quand les propos sont synonymes de pensée unique.
Il y a  violence avérée à penser et à dire que "lorsqu'on n'est pas d'accord on s'en va". C'est un peu fort de café. Et insupportable. Car enfin, chaque individu a le droit de penser par lui-même. Ce n'est pas un manque de respect que de dire ce que l'on pense à l'inverse des autres, de ne pas partager l'opinion commune.
Apparemment ce droit à sa propre pensée est dénié.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article

commentaires

Jean georges 05/12/2009 18:47


Bonsoir Fred,
Ce billet pourrait servir d'Hymne à la tolérance. Je dois dire qu'en général les blogs que je fréquente ici sont tous trés tolérants et courtois.
Par contre certains commentaires sur le post ou Marianne2 dépassent souvent la vulgarité, le racisme sans retenue ou sous jascent y est monnaie courante, et l'insulte fréqente. Je
constate aussi que les commentaires un peu trasch envers le pouvoir y sont souvent censurés surtout sur le Post. Comme d'hab deux poids deux mesures. Bonne soirée. JG.
 


Fred de Roux 05/12/2009 19:07


Bonsoir Jean-Georges,


Merci du compliment : Hymne à la tolérance. Je n'écris jamais quelque chose que je ne pense pas. J'avoue que cela me hérisse d'assister à des comportements physiques ou oraux intolérants. Même si
je ne suis pas d'accord avec la personne ainsi attaquée.


Je ne fréquente plus le post, ni les forums : les mentalités sont trop vulgaires. C'est dégradant de côtoyer cette violence verbale, d'autant plus qu'elle n'est pas orale, mais écrite. Or, je lis
toujours les commentaires postés. Du coup, cela me donne le sentiment d'en prendre plein la gueule pour rien, d'être la proie de cette violence exprimée. un peu comme si c'était une tache
indélébile en plein visage. C'est bien trop insupportable pour que je me fourvoie à nouveau sur ces terrains dangereusement minés parce que trop permissifs. Je ne suis pas pour la censure, mais
il y a des limites qui ne devraient jamais être franchies.
Si je laisse un commentaire sur un sujet précis, c'est parce que je réagis à la bêtise. Une fois, mes propos ont été détournés pour me faire passer pour ce que je ne suis pas. D'une certaine
manière, cela m'a fait sourire. Je n'ai pas répondu. Quand l'esprit qui retoque ce que tu dis en démantibulant tout, il est inutile d'avoir de la répartie : certains font de la provocation pour
bousiller davantage, ce n'est donc pas intéressant. Je me contente désormais d'aller chez ceux avec lesquels je me sens des affinités (même si nous ne partageons pas toujours les mêmes idées). Le
reste ne m'intéresse pas.

Je te souhaite une excellente soirée. FdR



La Bernache 10/11/2009 09:01


Le problème réside dans ce qui est véhiculé et ayant vu ton article suivant je pense qu'il peut y avoir légitime inquiètude parfois - cela revient à se poser la question : TOUT est-il bon à dire
? l'honnêteté devrait être la mesure de tout ...hélas ce n'est pas le cas et il y a des prosélytismes aussi dangereux , sinon plus , en politique qu'en religion ... amicalement à toi Fred


Fred de Roux 10/11/2009 19:27



Bonsoir La Bernache,

L'honnêteté devrait être la mesure de tout. Une phrase excellente qui résume très bien ce qui devrait être et qui n'est surtout pas.
Non, tout n'est pas bon à dire. Mais de là à profiter de ces silences pour proférer des inepties aussi dangereuses, il y a un pas que personne ne devrait faire. Car si la panique s'empare des
populations ça peut vite dégénérer. Déjà que notre société n'est pas des plus joyeuses...

Bonne soirée à toi. Amicalement           Fred



sixtine 09/11/2009 08:58


Bien dit, Fred ! La liberté de pensée se doit d'être protégée envers et contre tous !
Et je tire mon chapeau à la jolie femme ministre qui ne s'en laisse pas compter et le dit bien haut !
La seule qui émerge de ce bourbier...
Bonne journée, Fred.


Fred de Roux 09/11/2009 20:25



Bonsoir Sixtine,

Je constate que je n'ai pas besoin de nommer les personnes puisque tu devines ce dont je parle. Tant mieux, car j'ai envie que les gens réfléchissent et trouvent le juste sens de mes propos.
Merci de ta visite et de ta promptitude à élucider mes silences.

A bientôt         Fred



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche