Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 10:21

 

De nouvelles propositions de loi se font jour. Avec, à la clé, le passage en revue sur les modes de scrutin. Il est fortement question de supprimer le mode de scrutin à la proportionnelle. Ce qui signifierait l'impossibilité de triangulaire au second tour. La volonté est donc désormais de réformer afin que le bipartisme soit la règle. Exit les petits partis toutes tendances confondues. Finie la démocratie réelle puisque les voix minoritaires n'auraient plus de place dans le paysage politique. Si cela ne s'appelle pas une régression...

Deux voix possibles (ou deux voies ?).

 

Et dire que le Royaume-Uni - qui n'a toujours pas formé de gouvernement faute de majorité - est là pour désigner du doigt que le bipartisme est ressenti comme défunt... Et que les britanniques aspirent à un renouveau politique, qu'ils dénoncent, par leurs votes, leur refus de bipolarisation.

 

Pas de doute, en ce royaume où il fait de plus en plus bon vivre, on prend le contrepied de la logique démocratique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article

commentaires

Pat59 08/05/2010 19:53



Bonsoir Fred,


Cela je le dis depuis des mois ! C'est une volonté avec le redessinement de la carte politique c'est le but avoué. Supprimer et rendre plus fort l'UMP, le vent de la bérézina soufflant pour 2012
il urgent pour eux de pondre une réforme qui les favorisera dans les prochaines élections. Surtout que pour eux le report de voix est une impossibilité car ils sont isolés et ne peuvent
certainement plus compter sur les voix FN qui au second tour préféreront s'abstenir que d'aller voter pour Nano président.


Je reviens le temps d'aller chercher ma fourche.


Amitiés


Pat



Le Mousquetaire des Mots 08/05/2010 21:31



Bonsoir Pat,


Le coup de la fourche a provoqué mon fou-rire. J'avoue, j'ai l'humour ras le gazon et comme jhaime rire toutes les occasions sont bonnes de me soulager à travers les risorius. Petite précision :
je parle de bipartisme car en fait le but de la manoeuvre consiste à ce qu'il n'y ait plus que deux grands mouvements, la gauche et la droite. Donc il y a complicité même si inconsciente. En tout
cas, le but de la manoeuvre est d'une évidence qui ne trompe pas, du moins pour le parti de la majorité : s'assurer, quoi qu'il arrive, d'être au second tour.


Et dire que le Nouveau Centre n'a compris son erreur qu'aux régionales : il a été obligé de s'allier à l'UMP puisque le roi ne voulait pas entendre parler d'une liste qui ne soit pas d'union. On
a vu ce qu'il en était quand les résultats sont tombés. Les petits partis sont mal partis (oui, je sais, ça fait deux fois le même mot, mais chacun ayant un sens bien particulier). Il y a de la
rebellion dans l'air, en tout cas pour ce qui est de l'ex-modem. C'était d'ailleurs évident que la scission survenue à la suite de l'élection présidentielle de 2007 n'était pas favorable, mais
les intérêts premiers ont primé sur la prudence. Moralité : les partis, quelle que soit leur taille, doivent rester ce qu'ils sont : des partis à part entière. C'est bein beau de s'allier par
intérêt, mais on le paye très cher à la sortie.


Bon, ce sont leurs affaires, ils sont assez grands pour qu'on n'ait pas à les conseiller. Même si le bon sens n'est ps leur fort.


Bonne fin de soirée en compagnie d'Arlette. Amicalement                 Fred



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche