Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 23:15

 

Pendant quelques mois, tout le monde s'attendait à une révolution. Tout le monde était sur les charbons ardents, chacun y allait de ses hypothèses d'école, de ses supputations, de ses théories. Les plumes s'agitaient et les titres ronflaient. Les analystes politiques étaient en verve. Plus le temps passait, plus les langues y allaient de leur expertise. Peu à peu le portrait idéal se dessinait. Le microcosme était agité de tous les espoirs et de toutes les craintes. On se bousculait pour se montrer, on espérait faire partie du sérail.

Tout ce bruit dont l'issue était attendue se prolongeait. Quand enfin la sentence tomba. Oui, il y a bien remaniement mais minime. Le toilettage se réduit à un grand chambellan qui conserve ses prérogatives et à quelques départs. Le roi de l'ouverture, après des hésitations qui mettaient tous les prétendants sur le grill, a tranché. Le simulacre d'ouverture qui avait tant irrité les tenants du pouvoir absolu est résolu : le camp royal a retrouvé son unité sacrée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article

commentaires

Philippe 24/11/2010 22:16



Perso je n'attendais rien, je ne suis pas déçu !!!



Le Mousquetaire des Mots 24/11/2010 23:08



Je crois que tout le monde avait compris qu'il s'agissait d'une tactique pour envoyer aux orties des affaires déplaisantes. Annoncer de
manière anticipée un remaniement dont on recule la date pour entretenir le suspens n'était que stratégique et les langues allaient bon train. Ca occupait les esprits. Et ça semblait vouloir
démotiver les manifs. Résultat nul de ce côté-là. Quant à l'annonce elle-même, personne n'a été surpris car plus le temps passait, plus il était visible qu'il n'y aurait pas de changement réel,
sinon un durcissement de la ligne politique. Un retour aux sources sans mystère : 2012 est à moins de deux ans.



ledif trocas 17/11/2010 07:21



ATTENTION! comme semble l'indiquer la réflexion de Geo, sarkubu est en train de gagner  sa guerre contre les médias. Hier soir encore face aux journalistes, il a fait son numéro:
'insécurité", c'est la faute des médias qui font leur "une" là-dessus; "roms", c'est la faute des médias; hémorroïdes au cul du président, faute  aux médias qui en
causent;etc...
mais les médias ne sont qu'une caisse de résonnance! et qui est responsable du vacarme? la caisse, ou celui qu tape dessus?
je crois qu'il faut rétablir la vérité et la justice, et ne pas faire porter aux médias un chapeau qui ne peut aller que sur la tête de sarkubu et de ses sbires.



Le Mousquetaire des Mots 18/11/2010 20:50



Bonsoir L.T.,


Il y a beaucoup de vérité dans ce que tu dis. mais si les médias n'avaient pas baissé leur culotte devant le pouvor il y a de cela quelques décennies, sa
majesté ne pourrait les jeter en pâture aux lambdas que nous sommes, ni les dénigrer et les rendre responsables de tous nos maux car ils mentiraient pour saper le moral du pays, pour attirer le
chaland avec des titres acrocheurs et ne proposeraient que du vent...


Un peu facile non ? Donc, les journaleux ont joué avec le feu et s'y sont brûlé les ailes. Ils ont tous plongé dans la mare aux cochons lors des états
généraux de la presse, ont pris pour argent comptant la protection des sources (dont on sait aujourd'hui qu'elles sont fliquées à mort quand elles dérangent). Ils ont été naïfs ? Sans doute !
Mais plus précisément ils ont cru qu'en baissant pavillon devant le pouvoir lors de ces E.G.P., ils obtiendraient toute licence pour agir comme ils l'entendent. Ils n'avaient pas compris qu'entre
des mots faciles et susceptibles de les conforter dans la puissance de leur rôle et les réalités il y avait un abîme insondable.


Que sa majesté les vilipende n'a rien de stupéfiant : ces derniers mois, les médias se sont rebellés et ont enfin repris du poil de la bête. Pas étonnant
donc qu'ils soient sur le grill. Et comme les mots n'ont de valeur réelle que pour celui qui les prononce et ceux qui les entendent et les croient, il est aisé de manipuler les auditeurs qui ne
sont souvent que des girouettes tout en se pensant intelligents et aptes à la critique. Le manque de jugement de la plupart est la cause de ces mensonges savamment orchestrés car les discours
sont entendus par ceux qui le veulent bien et qui béent devant le pouvoir. Je crois qu'il faut garder à l'esprit que le politique est quelqu'un qui sait trouver comment faire avaler tous les
mensonges et plus ils sont gros, plus ils font tomber dans la soupe infâme du discours fleuve. En d'autres termes, prends des accents de sincérité, garde ton sérieux et tu tromperas tout le
monde. Un certain claude Bernard, scientifique de renom et sémateur en son temps disait déjà (et combien d'autres avant lui dont je n'ai pas entendu parler) que les politiques ne font que mentir.
Rien n'a bien changé depuis la fin du 19ème siècle...


Bon, j'avoue, je n'ai pas ergardé, j'avais d'autres occupations plus importantes. je ne peux donc vraiment bavasser sur le sujet. Mais je n'en pense pas
moins.


Mon cordial salut du soir cher ami                 Fred



geo 16/11/2010 22:37



salut Fred


soyons logique :


cette ouverture n'était pas un simulacre puisque les prétendants volontaires  ont été embauchés..


mais que pouvaient ils faire?....


rien puisque la politique est ainsi...c'est une idéologie au travers d'un homme qui a été mise au pouvoir donc une action est menée en phase avec cette idéologie...


Et puis Fred ce bruit...qui l'a propagé..les médias...


les spécialistes de tous poils...les nuls quoi.....


bon je reviendrai car j'ai du retard chez moi...


.la nuit va être dure..


amicalement


 



Le Mousquetaire des Mots 18/11/2010 20:58



Bonsoir Géo,


Je te contredirai car cette ouverture n'était qu'un débauchage des autres bords. Le tour de vis est transparent : on resserre les boulons en éliminant ces
non orthodoxes pour en revenir à la ligne réelle, celle d'un parti de droite qui s'affolle et qui veut à tout prix marquer de nouveau son territoire. C'est une reprise en main qui ne trompe
personne. C'est vrai qu'à quelques mois d'une élection majeure, il vaut mieux perdre la face en se reconstituant une garde rapprochée au garde-à-vous que de persister dans un non sens politique
inutile. Dis-moi Géo, es-tu bien certain que ce sont les médias qui ont propagé l'ouverture ? Il me semble pourtant que c'était le rôle volontiers endossé par un président dont l'intention était
de vaincre ses adversaires en semant le trouble dans leurs propres rangs. Mais peut-être que je me trompe, je ne suis pas de ces spécialistes tous poils, des nuls comme tu dis,
donc...


Bonne soirée et continue à nous réjouir avec ces photos dont tu as le secret. Amicalement


Fred



ledif trocas 16/11/2010 04:55



"Much ado about nothing" aurait écrit Willi; "toutçapouça" que j'traduis savamment style sms.
Ιl y a belle beurette -plus de la moitié d'un lustre! sarkubu puisse-t-il se prendre l'autre morceau sur la tronche !- que les frontières du ridicule ont été franchies.
Ce qui est tout de même embêtant c'est que tout le monde -et nous ne sommes pas les derniers- tombe dans le piège. Ce remaniement est le type même du non-événement, et tout le
monde en parle depuis six mois, continue de commenter à longueur de journée, et cela va durer jusqu'à... la prochaine élection, peut-être?
Quoique je nourrisse à son égard une farouche antipathie, je dois reconnaître que pour une fois de jolis mots ont passé la barrière du dentier de
la Lagarde: "ce gouvernement est REVOLUTIONNAIRE!" a-t-elle dit. Elle a raison. Au sens premier du mot, une révolution c'est un tour complet sur soi-même -comme
fait la Terre qui ne cesse de révolutionner!-. Et personne n'a eu le réflexe de lui faire remarquer que c'était le meilleur moyen de se mordre la queue ou de se mettre la tête dans le cul?
dommage!! je ferais bien un pouème là dessus...
Pendant ce temps la clique à Nico va pouvoir continuer ses malfaisances: finir de briser ce qui reste de cohésion sociale, vider complètement les caisses à son seul profit, discréditer totalement
la France aux yeux des Etrangers, etc...
2dV a en grande partie raison: le PROBLèME de la France c'est Sarkubu !
à cette réserve près: il y a derrière lui des gens très puissants (bikoz pognon) qui le portent, qui le poussent et qui lui font faire leurs cinq volontés. Et à mon avis, ce sont eux "le réel
problème de la France".
Bon, là -dessus, Camarade, je vais continuer à cracher mon venin dépité sur le papier et si des mots lisible se forment je les reporterai sur le MOPOPOPO
ΦΙΛΙΚΆ



Le Mousquetaire des Mots 16/11/2010 21:10



Bonsoir Ami Fidèle,


Tu résumes tout si bien que j'éprouve une certaine honte à ne pas savoir basculer dans la performance. Zut, tu es trop bon en critique, ça me fout le moral à
zéro... Non, je plaisante (un peu, seulement un peu), il faut bien rire, non ?


J'espère bien que ta verve sans pareille saura, sous forme poétique, trouver les justes mots qui soulèveront l'enthousiasme de tes lecteurs.


En attendant de te lire, je te souhaite une excellent soirée en compagnie de tes amis rimeurs.


Avec toute mon amitié                     
Fred



Felix 15/11/2010 17:40



Deligne: meilleur politologue en ligne .


http://deligne.over-blog.com/article-same-player-shoots-again-60941971.html



Le Mousquetaire des Mots 16/11/2010 21:06



Merci du tuyau : j'en reviens, ça vaut le détour.



La Bernache 15/11/2010 17:33



Dis plutôt cher Mousquetaire des mots que le cirque continue ! Je n'écoute plus rien! vive la musique et les jeux de Mahjong - Amicalement à toi



Le Mousquetaire des Mots 16/11/2010 21:03



Eh oui, et une porte qui se ferme, il ne reste plus qu'à trouver la clé qui l'ouvrira à nouveau. Je fuis présentement le discours lénifiant qui court sur les
ondes. Là encore, j'ai bien autre chose à faire, de nettement plus important comme répondre à mes visiteurs... Et ce n'est qu'un exemple.



elen 15/11/2010 11:17



Bonjour Fred,


Selon moi, le "roi" est devenu un roi mérovingien (roi fait-néant!), prisonnier d'un maire du palais, indispensable, inamovible, le seul avec tout son parti à posséder réellement le pouvoir!


Je pense que nous ne sommes pas au bout de nos surprises!


Bien cordialement!


Elen



Le Mousquetaire des Mots 16/11/2010 20:55



Bonsoir Elen,


Comme toi je sens que les surprises à venir sont encore nombreuses et ne cesseront pas de nous étonner. Ce qui est certain aujourd'hui, c'est qu'après les
erreurs entassées en trois années de règne, le recentrage sur une droite raide dans ses bottes n'est que le prémice de ce qui nous attend dans les 18 mois restants. Sa majesté veut continuer à
réformer une peuple inconditionnellement rétif à sa vision restrictive. Qu'il réforme donc contre le gré du peuple, il lui en cuira certainement plus qu'il ne peut l'imaginer. Tout se paie un
jour ou l'autre.  J'ai presque envie d'ajouter : à bon entendeur salut, mais je ne le ferai pas : je ne suis pas devin, prophète ou astrologue. Je reste à l'écoute de ce monde étranger à
bien des gens et me dis qu'il n'y a pas à espérer quelque changement notoire et surtout attendu par le plus grand nombre. L'année est en train de se terminer, celle qui s'annonce ne promet que
des augmentations, sauf pour les salaire qui seront gelés. Comme espoir, il y a mieux. Il ne nous reste qu'à encaisser les coups bas qui nous sont promis et dont nous ferons ce que nous voudrons
sauf les accepter sans rechigner. On peut avoir le sens du sacrifice, mais tout de même, dans la mesure où l'on est incapable de nous expliquer qu'il faut nous serrer la ceinture pour un avenir
plus riant, nous ne voyons rien de bon se dessiner à l'horizon des prochaines années. Donc nous encaissons mais viendra bien un moment plus ou moins proche où l'exaspération sera telle qu'il
faudra envisager autre chose que des défilés bonhommes sous la houlette des syndicats.


Je te souhaite une bonne soirée au milieu des tiens et dans cette chaleur particulière des foyers aimants.
Amicalement            Fred



Pat59 15/11/2010 09:21



Bonjour Fred,


Lorsque j'ai entendu à la radio Belge que le roi avait tranché, j'ai volontairement zappé tout ce qui était journaux télévisés et suis resté sur les chaines belges vu
que question inondation j'ai été servi... 1m d'eau dans le garage... heureusement que je suis mécanicien, j'ai démonté en vitesse la chaudière sinon en plus aujourd'hui je serais sans... bon
soit... à 20 h 30 je me mets sur France 2 pour regarder un film (navet) je me dis bon, leurs simagrées remaniesque sont finies... et ben non, une edition spéciale... pour apprendre que Borloo
nous fait un caca nerveu et ne veut pas faire partie de la nouvelle mouture, que Yade est viré avec Amara, qu'on a envoyé Kouchner promener son sac de riz ailleurs, et qu'on a muselé Juppé qui
devenait turbulent en lui offrant un poste... rien que je ne sache déjà sans avoir ouvert la boite à conneries...


Mais qu'est ce qu'on en a à foutre ? De toutes façon, le cirque va continuer comme il a commencé en 2007 jusqu'en 2012... bon je retourne éponger, au moins ce sera utile...


Amitiés Pat



Le Mousquetaire des Mots 16/11/2010 20:44



Bonsoir Pat,


Une inondation. Et un mètre d'eau. De quoi t'occuêr un certain temps. Tu n'avais donc pas de temps à perdre à écouter les nouvelles. La boîte à commneries
comme tu l'appelles excelle justement à narrer par le menu, à s'étendre et à jacter à n'en plus finir, alors autant faire quelque chose de plus important. Pendant 4 jours, j'étais ailleurs et
n'ai compris que tard que le remaniement avait eu lieu. Aucune surprise en fait, sauf que 30 membres au lieu de 37 précédemment, ce n'est pas ce que j'appelle un gouvernement resserré... Autre
non surprise, ledit gouvernement compte dans ses rangs les fidèles de fidèles. En vue des prochaines élections. Un retour de la droite exemplaire s'il en est. Rien d'étonnant à cela puisque sa
majesté escompte bien se représenter malgré une cote des plus déplorables et en perpétuelle chute libre.  Et comme il reconduit l'incontournable grand chambellan, on se dit qu'il compte bien
lui mettre des bâtons dans les roues d'ici 2012. Que veux-tu ? Le GC a bonne audience, il ne pouvait donc faire moins que de le conforter dans sa position. Il croit ainsi jouer gagnant. mais sans
doute se leurre-t-il car, après tout, quand la roue tourne, elle peut fort bien tourner dans le mauvais sens que celui escompté. Honnêtement, je ne pense pas qu'il puisse inverser la vapeur : il
est trop imbu de lui et ne sait surtout pas tendre l'oreille. Il paiera donc ses erreurs et au prix fort. Mais pour l'instant, il se contente de présenter une sorte de bilan de son action royale
comme une réussite. J'ai clos son bec en coupant ses dégoiseries. Pourquoi m'échinerais-je à ouïr se spropos quand de main les journaux auront tout épluché par le menu et délivré leur sentence ?
Je préfère revenir sur mon blog, répondre aux copains; et me préoccuper de tout autre chose. Ainsi va la vie de chacun d'ente nous : toi tu éponges ton garage après avoir démonté ta chaudière, et
moi, je me malaxe les méninges en triturant les mots. A chacun son truc, n'est-ce-pas ?


J'espère que tout est revenu à la normale dans ton garage, que ta chaudière est au sec et surtout remontée de bout en bout. Je te souhaite une excellente
soirée en compagnie de ta douce compagne. Avec toute mon amitié              Fred



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche