Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 22:47

Pour une fois, j'ai regardé (mais pas dans sa totalité) une émission-débat. Sujet au goût du jour ? L'inculpé qui fait encore la une tant sa notoriété est grande. Evidemment il y a sujet à débattre, l'une de nos spécalités en vogue depuis quelque temps et qui peut faire polémique.

La question centrale semblait être : l'affaire aura-t-elle des conséquences pour le parti d'opposition aux présidentielles ? Marrant comme chacun tourne essentiellement autour du pot. Autour de la table, un député de l'opposition, une féministe, un ancien ministre, un journaliste, une chercheuse du CNRS et un philosophe.*

Les avis divergeaient tout en se rassemblant : les mots selon comme ils sont agencés semblent vouloir dire quelque chose mais affirment le contraire. Un jeu un peu trouble qui consiste à ne pas répondre tout en ayant l'air de répondre. En fait, le jeu du chat et de la souris.

Ca se marchait un peu sur les pieds, ça coupait la parole et le meneur du jeu a dû à plusieurs reprises insister pour qu'il soit répondu à ses questions. Grosso modo, toujours la même foire d'empoigne quand on rassemble des gens qui n'ont quasi rien en commun, ou alors dont les intérêts divergent tellement qu'il est impossible qu'ils n'esquivent pas la réponse ou ne tentent pas d'assassiner l'autre à coups de petites piques sous un air aimable.

Malgré tous les aspects négatifs de ce type d'émission, c'était intéressant. Surtout parce que les personnalités étaient telles qu'il était inévitable qu'il se produise des frictions. Il en a tout de même émergé quelques points positifs : la morale a été évoquée, le rôle des médias, la transparence également. Bref, rien que ces trois points méritaient qu'on soit attentif.

Il y a eu une tentative de définition de la frontière entre vie privée et vie publique, un rappel de la fragilité humaine et surtout une question qui est tombée quelque peu en brioche alors qu'elle aurait mérité à elle seule tout un débat non pas survolé mais approfondi : les politiques doivent-ils être irréprochables ? Pour moi, le terme est assez inexact car il s'agit bien plus d'exemplarité.

En conclusion, il faudrait pouvoir écouter sans friture et réécouter afin de tout bien saisir dans la nuance. Malheureusement, tout passe très vite et comme il se dit depuis des lustres : "les mots s'envolent, les écrits restent".

 

* Détail croustillant, la parité homme-femme a été évoquée. Et il n'y avait que deux femmes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Langage
commenter cet article

commentaires

Lucien Aymard 01/06/2011 19:15



Bonsoir Fred,


Dans ce genre de débat, on entre de plain pied dans le monde de la langue de bois et chacun s'évertue à phraser et paraphraser de sorte que l'interprétation puisse être universelle. En d'autres
termes, on parle en se gardant une position de replis pour le cas où il serait séant de retourner sa veste.


Amitiés


Béa et Lucien



Le Mousquetaire des Mots 01/06/2011 23:06



Bonsoir Lucien,


Phraser et paraphraser, c'est exactement cela. Mais ce n'est pas une raison suffisante pour ne plus écouter. Au contraire, il faut tendre l'oreille, une
manière comme une autre d'être présent, afin de transmettre. J'admets que ceux qui se prêtent à ce jeu ne sont là que pour eux, c'est une question d'immédiateté, il ne faudrait surtout pas qu'on
les oublie. Si on se bouche les oreilles, on ne sera plus capable de discerner la vérité, c'est-à-dire la nôtre. Et ce seront ces beaux parleurs qui péroreront afin d'expliquer ce que nous ne
sommes pas censés comprendre. Laissons-leur le privilège de parader et à nous celui de tirer les conclusions de leurs propos qui ne représentent qu'une part de vérité (vérité qui n'est pas la
nôtre).


Toutes mes amitiés à Béa et toi.           Fred



Jean-François Vionnet 01/06/2011 11:05



Je regarde de moins en moins les débats, surtout politiques. Ras le bol de cette langue de bois, et des promesses jamais tenues des uns et des autres. J'irai quand même voter pour un ou une autre
que ce nabot pestilentiel qui nous a fait beaucoup trop de mal, mais je ne vois pas comment les choses pourraient être modifiées durablement, maintenant. Quoique, une bonne révolution !


Amitiés quand même.



Le Mousquetaire des Mots 01/06/2011 23:00



Bonsoir Jean-François,


Dès qu'on est quadragénaire, on vire sa cutie parce qu'on prend conscience de ce qui nous entoure. Pour peu qu'on soit quinqua, sexa, septuagénaire, c'est
apparemment encore plus frappant. Sans doute parce qu'on n'a plus ces illusions qui nous berçaient généreusement quand nous étions plus jeunes. La maturité nous éloigne de l'insouciance, ce qui
nous fait atterrir une bonne fois pour toutes sur les fesses. C'est douloureux, mais la conscience que nous avons enfin des réalités nous fait ouvrir les yeux. Un regard lucide et tout s'écroule.
Sauf que notre humanité réagit que le voulions ou non. Qu'on ne soit plus piégés par les mensonges est un bien plus qu'un mal. Crois-tu que tu irais voter si tu n'avais pas conscience que c'est
indispensable ? En plus, tu votes non pour toi mais pour la génération qui te suit. Et les suivantes. Quel meilleur exemple donner sinon celui-là ?


Amicalement             Fred



Blanche de Marseille 31/05/2011 12:16



Tu dis  " écouter et réécouter pour ..."  Je n'ai pas envie de perdre ma Vie à cause de ces minables !!!  Je n'écoute plus rien et je dégage plus vite que speedy gonzalès
dès que je vois une trombine politique ! Même celui , stéphane Hessel qui s'indigne et demande qu'on fasse idem , demande que l'on vote etc...mais sur son site on voit le logo de Ségolène Royal !
Merdalors !!! Je suis exaspèrée de toute cette déliquescence grâve , cette vague puante d'argent et de fric , de nullités autant médiatiques que politiques ! on est mal si tu veux m'en croire !
Tu cites certains oublis et tu as raison - Oubliée Florence Cassez au passage ! Oublié qu'un certain p'titou NS pour ne pas le nommer , condamna Yvan Colonna avant tout jugement !!! Ils peuvent
crever dans leur trou , l'une et l'autre ...Où sont les Médias ?...affolès eux aussi par le grand fric et la pub !!!   J'ai fait un rêve ...Que les Hommes se conduisent en Hommes , surtout ceux qui ont des responsabilités ! au lieu de ça ...voyez le
tableau offert chaque jour ! c'est immonde et je plains beaucoup la Jeunesse méprisée dans ce pays !



Le Mousquetaire des Mots 01/06/2011 22:43



Bonsoir Blanche,


Une fois de plus je te reconnais dans tes propos, toujours aussi entière, toujours aussi prompte à élever la voix et à crier ton écoeurement exaspéré. C'est
vrai que rien d'encourageant ne se dégage ni de ce qui se dit, ni de ce qui se dit. Cependant, si tu cessais de protester, ce ne serait plus pareil. Il est important de rester éveillé et sur le
qui vive. Ta parole vaut bien plus que tu ne le crois. Et comme je le répète souvent, il faut savoir garder un oeil à tout et être prêt à réagir. Ou à agir. Plus le monde qui nous entoure 
tombera en déliquescence plus il nous devrons être vigilants. Surtout si nous ne voulons pas que l'on tombe encore plus bas. Si toi Blanche tu abandonnes, que deviendra cette jeunesse que tu
évoques ? Elle a besoin que nous soyons attentifs et maintenions notre esprit en éveil pour qu'elle ne soit pas totalement livrée à elle-même et sans secours possible. Ne te laisse pas envahir
par le dégoût, ce serait démissionner. Et c'est le devoir de chacun d'être en alerte à chaque instant, pour les autres, pour ceux qui nous suivent et qui ont besoin plus que jamais que nous
soyons présents. Si nos voix se taisent, le monde déjà en charpie ne sera plus qu'à l'état de loque et de cendre. je ne pense pas que ce soit ce que tu veux.


Amicalement à toi qui sait encore tonner malgré ton pessimisme et ton écoeurement.



Pat59 31/05/2011 08:21



Bonjour Fred,


Désolé, je n'ai pas suivi, en général j'aime assez les débats mais j'ai zappé lorsque que j'ai vu le titre DSK, l'onde choc... ras le popotin du DSK... à toutes les sauces pour un plat indigeste.


Cette année va être riche en "débats" et emission où les politicards vont être sur la scène. Alors je souffle un peu.


Respectabilité au lieu de irréprochable... ce mot je l'ai entendu par un certain NS qui voulait une république irréprochable... jamais autant de ministres ne se sont vu mis sur le banc des
accusés lors d'un quinquenat.


Amitiés Pat



Le Mousquetaire des Mots 01/06/2011 22:52



Bonsoir Pat,


Les programmes sont souvent si nuls que jev ais de chaîne en chaine. Je ne me souviens plus à quel moment mon côté scotch est intervenu, mais quelque
chose  a fixé mon attention. J'ai donc écouté une partie, même si, effectivement, je ne l'aurais pas fait si je n'avais vu que le titre de l'émission. Cette stase m'aura permis d'entendre
des sons de cloche particuliers et très diversifiés pour ne pas les qualifier de divergences/ressemblances. De temps à autre, malgré la surcharge, je crois qu'il faut savoir s'arrêter et écouter.
Même et si surtout on ne se sent pas partie prenante. Même si, comme moi, on en a assez de tout ce déballage (et ce n'est pas fini) et qu'on se sent comme venu de nulle part au
milieu d'extra-terrestres. Nous vivons une époque charnière, lourde à intégrer. Les mutations auxquelles nous assistons n'ont pas de quoi nous satisfaire, non que nous soyons
ennemis du changement mais parce que ces mutations sont brutales et, pour la plupart, injustifiées. Nous sommes loin de l'affaire elle-même ? Oui, bien sûr, mais ne crois-tu pas que tout se
recoupe et se rejoint ?


Amicalement           Fred



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche