Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:07

Apparemment, la fièvre révolutionnaire semble saisir les pays l'un après l'autre. j'entends, les pays où les chefs d'état, sans doute par essence divine, ont instauré une dictature à la longue insupportable.

Deux pays arabes commencent à frémir au mot liberté. La lybie qui a connu quelques centaines de manifestants, contrés par les forces de l'ordre ainsi que par les partisans pro-gouvernement. Les lybiens n'ont pas apprécié qu'un militant des droits de l'homme soit arrêté ; ils réclament sa libération. Une requête faite dans la violence mais qui cache un malaise bien plus profond, celui d'une société cloisonnée, contrainte, désireuse de davantage de liberté et donc, de démocratie. Khadafi ne semble pas prêt à accepter que la rue lui dicte sa conduite, encore moins de se retirer.

Le Bahrein, autre pays où le mot liberté souffle toujours un peu plus fort et dont on disait il y a quelques jours qu'il ne se soulèverait pas. Pourtant, c'est bien ce qu'il s'est passé : les chiites veulent davantage de démocratie. Mais la répression, à ce que l'on sait, a déjà ses martyrs, deux jeunes, deux jours de suite. La colère enfle et les exigences se font connaître. Ils demandent notamment la démission du premier ministre, un changement de constitution, qu'on lutte contre la pauvreté  et que le chômage diminue. Des revendications somme toute communes à bien d'autres pays dont on sait aujourd'hui que les mains de fer qui les dirigent n'ont guère envie que le pouvoir leur échappe. C'est une île du Golfe et les répercussions de ce "soulèvement" risque d'inspirer les états voisins, dont l'Arabie Saoudite.

 

Nous sommes au début d'une révolution "régionale" qui n'a pas fini de faire couler de l'encre. Nos fins diplomates devraient revisiter leurs classiques et se poser les bonnes questions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans International
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 20/02/2011 15:00



il serait à souhaiter un bon Qoup de simoum -te souviens-tu? "si votre moteur fait boup, la dépanneuse Simoun..."- pour emporter cette bouffée de désir de démoQratie vers le nord de la méditerrannée jusQue dans ces pays Qui ne se rendent même pas Qompte Qu'il ne sont plus des démoQraties
mais des oligarchies ou des ploutoQraties.



Le Mousquetaire des Mots 25/02/2011 22:25



Le risque, actuellement, c'est que se profile derrière ces révolutions et ce qui s'en ensuit, une guerre qui risque fort d'être meurtrière. N'a-t-on pas
prédit la fin du monde pour 2012 ( petit clin d'oeil au calendrier maya et à la galerie des portraits des papes => il ne resterait plus qu'un emplacement, donc celui du B16) ?



Pat59 16/02/2011 19:05



J'ai entendu pour la Lybie, mais le "Guide" est un poil plus coriace que les Ben Ali et Moubarak, lui il ne va pas hésiter un fifrelin pour tirer à vue sur tout prémice de contestations
et contestataires.


Là c'est garanti sur facture c'est le bain de sang assuré et il ne partira pas, l'armée ne le lâchera pas ni la police, tout est cadenasé au dernier des points et les Lybiens vont droit au
carnage.


Maintenant, c'est certain qu'il souffle un vent de liberté et de révolte dans toute cette partie du monde et que la victoire des Egyptiens à la suite de celle des Tunisiens donne des envies mais
faut-il encore pouvoir le réaliser.


Amicalement Pat



Le Mousquetaire des Mots 17/02/2011 00:36



Bonsoir Pat,


Il ne pourra pas toujours tout verrouiller. De plus il est mortel comme n'importe quel clampin ou zombi. Il règnera peut-être jusqu'à sa mort, mais comment
en avoir la certitude ?S'il s'est scandalisé qu'on jette ses copains dictateurs, c'est peut-être parce qu'il sent qu'il est, comme eux, sur un siège éjectable. Ce qui est quasi certain, c'est
qu'une révolution serait réprimée dans le sang. A moins qu'il n'ait un coup de sang fatal à ce moment-là.


Bonne fin de soirée.         Fred



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche