Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 21:26

Deuxième tour révélateur de l'ambiance nationale. La droite est désorganisée, la gauche rassemble les morceaux et l'extrême-droite joue sur les dissensions et tire son épingle du jeu. Le parti royal a perdu 4 régions, l'extrême-droite a gagné deux conseillers. Non, pour reprendre l'astuce vaseuse qui des journaux, il n'y a pas eu de vague bleu marine.

Le ni-ni a provoqué une abstention record. Mais il n'est pas le seul élément de cette débâcle : est entrée en jeu la désaveu d'une politique en aveugle, d'une navigation de plus en plus à vue. C'est connu, quand le capitaine ne sait plus se servir de son sextan ou de son gouvernail, le navire se perd en mer. Ce n'est pas l'agitation médiatique à propos de la Lybie qui aurait pu ressouder les liens entre les politiques et le peuple. En quatre ans, le fossé s'est tellement creusé qu'il est devenu un gouffre abyssal.

A une majorité à la dérive et une opposition peu crédible s'ajoute donc un parti extrême qui sème une zizanie inquiétante. Le jour où les politiques comprendront qu'ils ont tout faux et qu'il ne faut pas prendre le peuple pour un ramassis d'ignorants, la politique renaîtra peut-être. En attendant, les élections se préparent dans chaque camp et comme les ralliés au parti du roi font sécession pour cause de mésentente avérée, on peut imaginer tout et son contraire. Encore quelques mois et nous serons fixés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu
commenter cet article

commentaires

Blanche de Marseille 31/03/2011 08:05



Il faut voter dites-vous...Il me vient à l'esprit , accepteriez-vous de manger d'un plat que vous sauriez aux trois quart empoisonné ?...J'imagine que vous abstenir serait alors mesure de
prudence ...eh bien en Politique c'est pareil ! Dernière mésaventure , le fameux débat auquel ne participeront pas les responsables religieux de TOUTES les religions ! C'est la première fois que
cela se voit , tous unis pour refuser le danger d'amalgames dangereux qui en ressortira à l'évidence - Copé est vraiement parmi les pires pour mettre le feu dans un pays et je suis contente de
l'attitude du Premier Ministre qui ne participera pas !  Mais l'entêtement du petit nicolas et de son âme damnée n'est pas fait pour arranger ses affaires en vue pour 2012 !  Grillé !!!
 Enfin à mon humble avis - Bonne journée à toi cher blogueur 



Le Mousquetaire des Mots 08/04/2011 09:00



Bonjour Blanche,


Oui il faut voter. Même si on n'y croit plus vraiment ou plus du tout. En s'abstenant, on fait le lit de tout ce qui est détestable. Alors, regardons en
conscience l'avenir que nous promettons aux prochaines générations et à comment par celle d'aujourd'hui qui désespère de l'avenir.



ledif trocas 30/03/2011 13:35



Nous sommes nombreux à avoir le même problème
"comment faire évoluer notre société vers l'anarchie salvatrice sans violence en douceur tranquillement sereinement
nous ne sommes pas au bout de nos peines mais le jeu en vaut la chandelleenfin je panse...



ledif trocas 30/03/2011 13:25



Συντροφοι,Qamarades
je vous en supplie n'oubliez pas le plus important:
vous êtes enQore en démoQratie, même si elle n'est Que relative,
vous avez donc enQore la Qapacité d'influencer le régime
même s'il est difficile de se déterminer tant le choix politiQue est flou
il faut pourtant choisir
l'abstention est la pire des attitudes : c'est une démission face à la diQtature oligarchiQue Qui a beau jeu de manipuler 20 ou 25% de l'éleQtorat pour imposer sa loi
les abstentions les votes blancs ou nuls sont finalement réQupérés par  les vainQueurs:
                "Qui n'est pas Qontre moi est aveQ moi"



Le Mousquetaire des Mots 30/03/2011 13:53



Je suis d'accord avec toi, nous sommes encore dans une démocratie même si elle est assez mal en point. Et oui, comme toi, je crois qu'il faut voter et non
pas s'abstenir, ni voter blanc ou nul. Si les citoyens boudent les isoloirs, c'est parce qu'ils ne croient plus à rien. Ils dépriment, ils sont dégoûtés, se sentent embrigadés dans une spirale
qui ne débouche sur rien de positif. Alors ils protestent à leur manière, quitte à ce que les autres, ceux qui votent encore, se retrouvent dans une situation dont plus personne ne pourra sortir,
eux comme les autres. Apparemment, personne n'a envie d'abandonner son petit confort actuel, tout le monde a peur des conséquences possibles sur l'avenir, chacun se réfugie dans sa petite bulle
et n'en sort plus. C'est ce qu'on appelle la force de l'inertie. Un système bien dangereux : seule la solidarité peut permettre le changement. Si chacun met de côté ses peurs (instillées
savamment par les élites pensantes) et revient à la raison, l'espoir est permis. Mais ça, qui veut l'entendre ?


 



Florentin 30/03/2011 09:47



Bétail électoral, certes, mais la conclusion du texte qui prône l'anarchie ne me convient tout de même pas. En attendant le pessimisme que tu affiches là est aussi le mien. Je ne voterai pas pour
la droite, c'est sûr. Cinq années de Sarkozy, c'est vraiment plus qu'on en peut supporter. Mais, je ne suis guère confiant dans l'autre côté, qui, pour l'heure, ne pense qu'à une chose : les
primaires ! Il y a des jours où on se demande si on ne ferait pas mieux de se choisir n'importe quel quidam.Bon, allez, c'est le printemps, pensons à autre chose... 



Le Mousquetaire des Mots 30/03/2011 13:15



Bonjour Florentin,


Le discours gagne à être connu (Merci à Plume pour la transmission). Tout comme toi, je ne suis pas pour l'anarchie : je suis contre toute forme de violence.
Sans doute faut-il replacer ce discours dans le contexte pour comprendre pourquoi l'auteur a prêché cette anarchie. Mes compétences dans ce domaine sont suffisamment floues pour que je ne sois
pas à même d'en dire quelque chose.


Tout le monde s'interroge car plus personne n'a d'illusions : le monde politique est excessif et inapte à se reprendre. D'où une abstention record. C'est
donc un vote-sanction des plus parlants. Que les politiques préfèrent sans doute ignorer car cela ne les arrange pas : trop de mauvaises habitudes, trop ancrées dans les pratiques depuis des
décennies. Déraciner ce mal ? Mais qui serait capable de transformer la vie politique ?



plume de cib 30/03/2011 09:04



il peut être bon de lire et relire ce texte, écrit en 1906 mais malheureusement toujours d'actualité, et de plus en plus criant de vérité car le libre penseur se fait de plus en plus rare.


LE BETAIL ELECTORAL



Le Mousquetaire des Mots 30/03/2011 09:31



Bonjour Plume,


Effectivement ce pamphlet (car c'en est un) est criant d'une vérité très actuelle. Au fond, il faudrait le remettre au goût du jour et le faire lire au plus
grand nombre. Parler de bétail électoral est, hélas, une expression cruelle, certes, mais tellement vraie. Si nous réfléchissions un peu plus loin que le bout du nez de nos intérêts, nous serions
plus exigeants et ferions inscrire dans la constitution certains points qui nous éviteraient les débâcles successives qui gangrènent le pays.


Et dire que l'an prochain, les élections vont voir s'affronter des individus dans lesquels nous n'avons aucune confiance...



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche