Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 17:01

 

Les philosophes ont droit de cité comme tous les autres citoyens, mais doivent-ils se mêler de politique ? La question se pose puisque le philosophe à la mode est un grand ami de sa majesté et fait depuis quelques jours office de penseur des questions brûlantes de l'actualité. Et comme c'est largement mouvementé depuis plus d'un mois, il y a matière à réflexion.

La question qui se pose aujourd'hui est la suivante : un philosophe, si brillant soit-il, est-il habilité à conseiller un souverain en pleine panade ? Que dis-je, en perdition. Qu'il soit son ami, ma foi, on a les amis que l'on se choisit. Cela regarde chacun, cependant, si l'ami se croit fin diplomate, pose de manière assurée, a des avis tranchés, peut-être faudrait-il qu'il ne considère pas seulement son point de vue personnel, mais englobe dans sa réflexion l'ensemble de la communauté à laquelle il appartient et donc prenne en considération les avis des uns et des autres, notamment des professionnels de la politique que sont les diplomates qui, eux, sont sur le terrain et sont mieux à même de déterminer ce qu'il convient ou ne convient pas de faire et dire. En peu de mots, le philosophe, ami des puissants, doit être fin, avoir toujours l'esprit en éveil et ne pas tenir compte que de ce qu'il pense.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans critique
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 19/03/2011 05:12



sans les medias mr. Levy B.H. n'existerait pas
il est une caricature du phénomène médiatique avec ses chemises blanches à 200€ soigneusement débraillées et les mèches sel et poivre venant d'échapper au peigne de la coiffeuse
maintenant j'aimerai le voir kalachnikov au clair conduisant un bataillon à l'assaut de Kadhafi et de ses troupes
cela me fait penser aux supporters qui des tribunes hurlent pour exciter leur équipe ALLEZ LES BLEUS !!!



Le Mousquetaire des Mots 19/03/2011 11:45



Combien d'autres comme lui n'occuperaient pas le devant de la scène si les médias n'existaient pas ? Et ils sont tous une caricature de quelque chose. Bien
évidemment, les combats menés ne sont pas armés autrement que par des mots, mais ils peuvent faire très mal ces mots-là. Et pour qui sait prendre la parole sans complexe, le succès est assuré
même si dans les rangs de l'auditoire quelques ricanements se font entendre.



Pamphile 18/03/2011 17:58



Mais ce n'est pas un philosophe mais un auto-philosophe ! Ses bouquins ont souvent été descendus par les spécialistes en la matière traitée. Et de plus, c'est un richissime héritier. Ca fait
beaucoup d'handicaps...



Le Mousquetaire des Mots 19/03/2011 11:41



Il n'est pour autant handicapé de la langue et de la posture médiatique...



plume de cib 17/03/2011 15:30



le philosophe dont il est question s'adresse à un président uniquement intéressé par sa propre personne. Et donc, si l'ont veut faire partie du premier cercle, il convient de ne lui parler que de
Lui. Mais tous ses amis n'ont-ils pas eux aussi envie de ne penser qu'à eux-mêmes ?



Le Mousquetaire des Mots 17/03/2011 18:35



Bonsoir Plume,


Ces deux-là se sont trouvés : ils tournent autour d'eux-mêmes. Un travail répétitif et lassant pour l'entourage. Mais apparemment, l'ego de ces gens-là est
tel qu'ils ne s'aperçoivent même pas qu'il n'ont rien de plus que les autres et surtout pas de leur propension à se croire au-dessus des autres.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche