Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 14:02

 

Je n'ai pas pour habitude de me planter devant la lucarne, mais aujourd'hui, jour férié, j'ai mis en route la télé. Et ma foi, je ne regrette pas cette rupture de ma routine ordinaire.

 

Figurez-vous que j'ai regardé, avec beaucoup d'intérêt l'émission "La fabuleuse histoire des excréments". Quoi, me direz-vous, comment peut-on parler de ces choses-là ?  Eh oui ! J'ai beaucoup appris. Et surtout dans le domaine des trouvailles scientifiques. On en revient aux "fondamentaux" de nos anciens qui récupéraient tout. Ainsi en Suisse, on étudie le moyen de créer du compost à partir non seulement des étrons, mais également de l'urine, riche en phosphates, source d'engrais. Certes, il faut traiter, éliminer les bactéries pathogènes, mais quel d'économies quant à l'emploi des  produits chimiques... ! C'est absolument fantastique ce que l'on peut faire.

 

Saviez-vous qu'il existait un building à New-york, nouvelle génération, le Solaire ? Dans cet immeuble de trois cents appartements, l'eau est retraitée. Je parle des eaux usées (toilettes, lessives, vaisselle, salle de bains). Economie donc d'eau potable. Tout est récupéré, traité et repart dans les circuits pour justement alimenter la chasse d'eau et autres usages ne nécéssitant pas que l'eau soit buvable. Que voulez-vous ? Il paraît que la terre va manquer d'eau, il vaut donc mieux prendre le taureau par les cornes avant que tout se transforme en déserts, non ?

 

Au fait, saviez-vous que les austronautes éjectaient leurs besoins naturels dans l'espace ? Et qu'ils restaient en suspension dans l'atmosphère. Mais non, vous ne prendrez pas sur la figure leurs déjections. D'ailleurs, aujourd'hui, la NASA a lancé un vaste programme de récupération et étudie toutes les pistes possibles quant à ces matières organiques bien encombrantes. Point n'est besoin de polluer notre atmosphère qui souffre déjà du réchauffement climatique, n'est-ce-pas ?

 

Au japon, on utilisa longtemps des toilettes au-dessus desquelles on s'acroupissait. Las ! C'était inconfortable et synonyme d'hémoroïdes (entre maux énoncés par celui qui dirige un musée de vasques tant anciennes - fort belles pour certaines - que modernes. Au pays du soleil Levant, désormais, la modernité a relégué dans les placards les vieilles coutumes et on utilise de plus en plus ces "trônes" occidentaux. Et comme nos amis levantins sont ingénieux et fort doués en électronique, ils usent de composants pour toilettes high-tech. Ils ont même inventé un abattant chauffant pour fesses sensibles au froid de la porcelaine. Et comme leur inventivité n'est jamais à cours d'idées, ils ont créé des WC expérimentaux translucides qui permettent de comprendre le système du syphon et de constater son efficacité. Bref, ils usent toujours de l'eau, mais n'ont surtout pas oublié l'aspect liquide et l'aspect solide. Les toilettes du futur se décomposeront en deux parties, l'une pour uriner, l'autre pour trôner. Et désormais, quand on a un kimono, on peut mettre ses toilettes dans son salon, ni vu, ni connu. C'est très décoratif. Si, si, je vous assure, ça l'est. Et comme ils pensent à tout, ils ont même fabriqué une cuvette pour Sumo ainsi qu'un rabattant plus épais (vous comprenez, c'est une question de poids, et dans le cas d'un sumo...).

 

Bien sûr, on a évoqué les toilettes sèches. On commence à en équiper les nouvelles constructions. Et c'est révolutionnaire : tout tombe tout droit et comme des créatifs ont réfléchi aux remontées odorantes, le réceptacle final est pourvu de micro-organismes bouffeurs d'excréments  dont c'est le métier de traiter nos déchets. Du coup, c'est inodore.

 

A terme, nos déjections n'échoueront plus dans les rivières et ne viendront pas nourrir les océans. Pourvu que de nouvelles espèces aquatiques et maritimes ne disparaissent pas...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans clin d'oeil
commenter cet article

commentaires

Rype 22/05/2010 21:14



Très bon article...


Chez nous, 100% de la moitié des wc finissent... dans la rivière ! Pourtant, nous sommes bien en France !!!


Du coup, on a opté de notre côté pour des toilettes sèches. C'est écolo, on ne gaspille plus d'eau potable et on a du compost gratuit !


En France, nous avons pas mal de retard de ce côté là. La DDASS avait même refusé, il y a quelques années (mais ce doit être toujours d'actualité) a un établissement scolaire d'utiliser l'eau de
pluie pour les chasses d'eau des toilettes ! La raison ? Les enfants sont suceptibles de la boire !!! Alors, de là à autoriser l'eau retraitée venant des chasses d'eau comme aux Etats-Unis...



Le Mousquetaire des Mots 23/05/2010 06:57



Bonjour Rype,


C'est bien pour cette raison que j'ai évoqué ce problème : nos rivières servent de dépotoir et pas seulement lors de la montée des eaiux où tout flotte à la
surface. Cette pollution n'est pas aussi visible qu'un frigo emporté par le flux d'une rivière par exemple.


L'exemple que tu donnes est révélateur du conservatisme imbécile qui régit notre société : pourquoi innover alors qu'on a des habitudes ancestrales ? C'est
bien regrettable. Et si le Japon crée de nouveaux WC pour en tirer avantage sur le plan commercial, cela ne me gêne pas. Après tout, économiser l'eau potable me semble nettement plus judicieux
que de la gaspiller en lavant les rues comme c'est le cas actuellement (je ne connais qu'une seule ville  dans ma région - et encore, c'est une petite bourgade - qui récupère l'eau de la
piscine municipale pour nettoyer l'espace public). Ce serait pourtant simple, même si coûteux, de créer un réseau secondaire pour la voirie.


Ne rêvons pas : ce n'est pas demain que notre pays se pliera aux règles de la décence et du bon sens.


Bon weekend et à bientôt.                    
Fred



sixtine 15/05/2010 14:36



Bonjour, Fred,


Article en phase avec le Grenelle !


Nos pollutions, quelles qu'elles soient, méritent dêtre vues, revues et corrigées !


Sinon, humoristiquement parlant, nous serons vraiment " dans le caca " !


Bon week-end !



Le Mousquetaire des Mots 15/05/2010 19:13



Bonjour Sixtine,


Ah le Grenelle version 2 !  Il se dit que les Verts sont verts de dépit, que cette réunion est une coquille vide et autres commentaires dénigrant le
contenu proposé...


Tout est à revisiter, c'est bien certain, mais les conditions ne semblent pas totalement réunies pour une mise à plat intégrale. Et cette histoire
"fantastique" était si édifiante que j'ai voulu la faire connaître, ne serait-ce que pour démontrer que tout est à revoir, refondre et à commencer par les mentalités. Et que dire de nos
comportements... Là encore, il faudrait un sacré décapant pour enlever la "crasse mentale" dans laquelle nous vivons depuis trop longtemps sans nous poser de questions. Cogito, ergo sum qu'il
disait Descartes. Depuis, l'eau a coulé sous les ponts et pensée il y a, elle n'est pas chouette. A croire qu'avec le modernisme, les technologies dont nous disposons, nous avons oublié que nous
avions un cerveau. Lequel semble davantage préoccupé d'amasser que de vivre en harmonie avec notre planète et la nature.


Bonne fin de journée et un dimanche paisible. Amicalement              Fred



Blanche de Marseille 15/05/2010 10:36



Comme quoi Monsieur le Mousquetaire des mots , tu as pu traiter d'un sujet délicat sans nous donner mal au coeur  :-)  Bonne journée , ici froide mais ensoleillée c'est toujours
ça de gagné pour le moment ! amicalement à toi cher Fred



Le Mousquetaire des Mots 15/05/2010 10:55



Bonjour Blanche,


Tant mieux, c'était le but recherché. En outre, l'émission était fort insctructive. Pour une fois que le hasard me fait tomber qur un sujet différent et que
je m'adonne à ce type d'exercice, ç'eut été vexant de recevoir des commentaires vomitifs.


Ici également journée fraîche, peut-être de la pluie. UN jour comme un autre en quelque sorte.


Bonne journée. Avec toute mon amitié         Fred



mocekx 14/05/2010 09:15



excellent article fort pédagogique où l'homme n'est pas à court d'imagination pour essayer de respecter sa planète! dommage que ces exemples ne servent de références au plus grand nombre!



Le Mousquetaire des Mots 14/05/2010 10:26



Bonjour Mocekx,


Oui, c'est regrettable. Et si je pouvais le mettre en ligne sur plusieurs communautés en même temps, peut-être cela toucherait-il une plus grande partie
d'internautes.


En tout cas, cette émission était fort instructive. Là encore, ô combien je regrette que ce type d'émission ne soit pas plus fréquent et surtout que ce ne
soit pas diffusé sur les chaînes les plus regardées... !


Bonne journée !          Fred



Jean-François Vionnet 13/05/2010 21:53



Très excellent article. Je me souviens, la Chine dans les années 95, au siècle dernier (j'y ai travaillé 6 mois dans le nord), et les toilettes de l'usine étaient entièrement recyclées, urine et
la merdel finissaient dans des tonneaux. Je ne te dis pas l'odeur des toilettes, mais l'utilisation des engrais naturels permettaient la culture de très jolis légumes, ma foi. Et puis les plus
beaux marasmes d'oreade (les mousserons), se trouvent dans les bouses de vache, et paraît-il les plus belles roses. Donc, le recyclage des merdes humaines, voilà l'avenir, plutôt que de les
laisser partir à l'océan.


Amitiés de l'Ardèche où j'ai une fosse septique avec des mange-merde très efficaces.



Le Mousquetaire des Mots 14/05/2010 06:36



Bonjour Jean-François,


Merci du renseignement que tu me donnes, il ajoute à ma culture (si l'on peut parler ainsi). Le sujet peut sembler "merdique", mais au fond, on peut se dire
que rien ne se perd, rien ne se crée. Et puis envoyer au fond des eaux nos déjections n'a rien de très ragoûtant. Je me souviens d'une plage normande pas très éloignée d'un estuaire où j'ai vu la
mer devenir brutalement d'une couleur indéfinissable : j'ignorais que les égoûts s'y déversaient. A te dégoûter de te baigner.


Si au siècle dernier, en Chine, les toilettes dégageaient un parfum nidoreux, aujourd'hui, quand on revoit la question, - en tout cas en Occident - on fait
en sorte qu'il n'y ait pas d'émanations désagréables. Ce seraient les bactéries putréfiaires ajoutées au fond des fosses qui empêcheraient les remontées des gaz. Voilà à quoi sert la recherche
fondamentale : trouver des systèmes qui satisfassent notre nez délicat, entre autres effets. Tout comme elle sert, toujours dans ce domaine précis, à transformer les déjections en compost qu'on
utilise ensuite dans les jardins (idéal paraît-il pour les citronniers), compost inodore et ressemblant à s'y méprendre à du terreau.


Dernier détail croustillant de l'intérêt des recherches au sujet des toilettes : l'homme étant susceptible de laisser des "traces", les japonais (encore eux)
ont inventé un revêtement qui permet de n'avoir pas à employer la balayette puisqu'il suffit de tirer la chasse d'eau. C'est fantastique, non ?


Je te souhaite une bonne journée. Cordialement         Fred



sylvie 13/05/2010 16:49



Une réflexion en passant : dans nos pays, quand on songe au % de l'eau du robinet qui est utilisée pour boire, et se doit donc d'être potable à 100 %, et a toute celle, potable aussi, qui est
utilisée pour tout autre chose sans nécessité d'une potabilité totale mais juste de "propreté", on mesure le gaspillage en traitement divers et variés qui alourdissent la facture.


Bon week-end !



Le Mousquetaire des Mots 13/05/2010 18:21



Bonjour Sylvie,


J'ai omis d'en parler. Involontairement. En effet, on parle de faire des économies (et pas seulement sur l'eau) et on nettoie les rues avec le circuit d'eau
potable. Si ce n'est pas du gaspillage, c'est que je n'ai rien compris à rien. Les particuliers se sont mis à emmagasiner l'eau de la salade pour arroser leurs plantations. Et quand ils ont un
jradin, ils recueillent l'eau de pluie. Les municipalités sont nettement moins consciencieuses que les contribuables.


Et il paraît qu'on va manquer d'eau...



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche