Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 23:01

J'ai appris récemment qu'une prise importante de cocaïne avait eu lieu. Importante en effet puisqu'il s'agit de quelque 100 kgs de cette cochonnerie. Une belle prise qui n'arrive pas tous les jours et comme je ne suis pas consommateur de ce type de paradis artificiel (ni d'aucun autre), je me réjouis qu'on ait débusqué un trafic qui rapporte gros à celui qui le met en place. Et qui coûte cher à ceux qui se laissent piéger par les éléphants roses et autres balivernes engendrées par les stupéfiants.

Je me réjouis d'autant plus, et même, j'ai un fou-rire à peine déguisé, que cette saisie s'est déroulée dans la banlieue chic, ultra-chic, de Paris. En plein Neuilly. N'est-ce pas là l'ancien fief du roi ? Comment pareille chose peut-elle arriver dans une ville qui se veut chic et choc ? Où l'argent s'entasse derrière les grilles des maisons de milliardaires ? Où l'éducation est telle qu'on ne fréquente pas plus loin que le bout de sa rue ou seulement les ministères ? N'est-ce pas incroyable ? Auriez-vous pu imaginer qu'en un lieu aussi respectable, où tout est lisse, sans heurt et de bonnes moeurs, quelques malandrins auraient le toupet de monter un trafic aussi sordide, aussi peu en accord avec le BC BG du coin ? Avouez que la plaisanterie, de quelque mauvais goût qu'elle soit, a de quoi provoquer l'hilarité. Le prêchi-prêcha de sa majesté qui nous ressasse que le pays, ça se mérite, qu'on doit respecter les lois, qu'on ne peut tout se permettre et qu'en sa demeure, rien de louche ne se passe, ce prêchi-prêcha insipide cache des turpitudes étranges, bien peu idoines quand on se sent de la classe et qu'on fraye avec une société ultra, vivant dans une insolente opulence.

Ca la fiche mal, non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans humour ou non
commenter cet article

commentaires

La Bernache 05/12/2010 10:42



Au sujet du Label Vert je pense exactement comme toi - je me dis qu'ils ont trouvé la grosse pelote et tirant le fil ils sont assurés de devenir richissimes , puisque l'écologie concerne
la Vie ! Ce sont les plus malins -  Hors sujet : si tu as le temps , dans la liste de mes Favoris , tu cliques sur  BLANCHE et tu es chez moi  (lol) il s'agit de mon premier blog ,
celui sur lequel j'ai fait mes armes et je l'aime bien - tu en sauras un peu plus sur moi si ça te chante - amicalement à toi 



Le Mousquetaire des Mots 06/12/2010 21:06



Bonsoir Blanche,


Après avoir répondu à ton commentaire, j'airai jeter un oeil sur ce blog première génération. Je ne dotue pas un instant qu'il m'apprendra
beaucoup.


J'ai lu quelques articles édifiants concernant le business vert. A1larmant ! Les moyens déployés sont tout aussi trompeurs que ceux qui poussaient à une
surconsommation du pétrole. Ils sont tous devenus "verts" du jour au lendemain. Saufg qu'à y regarder de très près, rien n'a changé : ils produisent en polluant et s'en mettent plein les
fouilles. L'écolabel est un leurre. Et dire qu'autrefois, on récupérait tout. Sans avoir besoin d'usines de recyclage. Le problème aujourd'hui c'est que la génération actuelle se veut "verte"
mais consomme à tout va des produits dont les emballages en plastique encombrent nos poubelles. Il y a d'autres déchêts qui ne valent pas mieux et qui alourdissent les décharges? Toute une
éducation à revoir et surtout avoir l'exigence que les produits manufacturés, industriels, n'abusent pas des matières premières non indispensables. Ca fait combien de générations qui cultivent
avec insouciance les ordures à n'en plus finir ? Il y a du pain sur la planche pour changer les comportements...


Je te laisse : je vais jeter un oeil intéressé sur tes débuts.


Avec toute mon amitié       Fred



La Bernache 04/12/2010 08:16



Tous pour Fred et Fred pour tous (hihihihi j'ai adoré ! )  Absente du web en ce moment c'est donc avec un bon retard que je viens dire : Que faut-il être pour vendre de la folie et
de la mort ?...mis à part des jeunes délinquants qui sont loin de se douter et ne voient que la possibilité d'avoir du blé comme ils disent , eux qui sont réduits au chômage et à la misère ( ce
qui n'est certes pas une excuse !  ) ceux qui les manipulent , qui habitent les lieux privilègiés à Paris , Marseille , etc...ceux -là savent tout a fait ce qu'ils font - alors je vais être
carré une fois de plus : Peine de Mort !!! mais par mansuétude évidement ils logeront dans le cas d'une condamnation dans une cellule VIP aux frais du contribuable ! Monde de folie et de mort où
nous sommes incapables de protéger nôtre jeunesse ! Pardon d'être aussi ....ce monde me fait horreur , alors que La Vie est si belle ! té ...je vais regarder les reportages animaliers sur la 5 et
voir ce que deviennent les familles félines de Bibi et Kiké  - amicalement à toi chère boussole perso



Le Mousquetaire des Mots 04/12/2010 08:44



Bonjour Blanche,


Ainsi les propos de LT t'ont fait rire. C'est une bonne chose, car le rire déstresse (en tout cas, c'est ce qui se dit). L'intérêt de vendre de la merde est
profitable. Pas étonnant donc qu'il y ait des esprits malins pour jouer le rôle le plus dégoûtant et le plus dépravé qui soit. Il faut admettre que, si cette folie consommatrice existe, c'est
bien parce qu'il y a un malaise profond et que ceux qui sont faibles cèdent au mirage des éléphants roses. Si notre société était capable de prendre conscience de sa servilité, de son laxisme, et
de son amoralité, nous n'en serions pas là. Car que propose-t-elle cette société, sinon la misère, la facilité apparente ? A-t-elle un schéma directeur autre que le profit ? Est-elle consciente
qu'elle est en pleine déliquescence, en perdition totale à travers sa jeunesse qui ne connaît que le désespoir ? A-t-elle conscience qu'elle n'apporte rien de bien ? Qu'elle est perdue par
elle-même ? Au départ, ce n'est pas le libéralisme qui a apporté ces paradis artificiels. En revanche, la responsabilité de cette dépravation des moeurs vient de l'argent qui a été érigé comme le
seul dieu honorable. Le tout marché a été le moteur du besoin irrépressible d'avoir toujours plus. Et le plus facilement du monde. Ne nous étonnons donc pas que les drogues plus mortifères les
unes que les autres aient pris pied sur notre sol. Même si c'est advenu insidieusement. Folie collective donc. Et irresponsabilité mortelle. Les enjeux financiers sont tels que rien n'y résiste.
Et surtout pas une attitude digne. On se gaussait autrefois des pequénots dont les doigts crochus aimaient manipuler l'or (je parle du métal). Ce sont désormais les gros rupins qui se sont faits
les croupiers de tout ce merdier. Et comme l'argent fait briller tous les regards, et comme on n'en pas à une exaction près, on refile de la merde pour obtenir toujours plus de pépettes. On ferme
les yeux sur le malaise engendré par une société à bout de souffle, court-circuitée par les marchés, incapable de se reprendre, et tout ça au nom du saint profit. Dès que quelque chose est mis
sur le tapis, les gros financiers se jettent dessus et en profitent (il n'y a quà voir le label vert tellement à la mode et qu'on nous sert matin, midi et soir). Tout doit rapporter et beaucoup.
Tant que le profit sera orchestré comme seul but de notre société, nous aurons des laissés pour compte, trop faibles pour se défendre des attraits du fruit défendu.



ledif trocas 03/12/2010 21:31



ANP Auteuil Neuiiiy Passy
plaque tournante de la cocaÏne
abri des plus gros trafiquants
et, quoique ce soit le coin de France où il y a le plus de forces de "l'ordre",
on y arrête quasiment jamais personne.
un ancien maire du coin, monté en grade, n'est peut-être pas pour rien dans la relative "tranquilité" du secteur.



Le Mousquetaire des Mots 04/12/2010 08:50



Bonjour Ami,


Sylvie m'avait traduit ce sigle non répertorié dans mes tablettes. Que veux-tu, j'ai du mal à suivre tout ce qui se dit, se fait et se défait. Tout va si
vite... Je découvre un monde inconnu (tout du moins de moi) où la perversité est le premier précepte de la réussite. "Saint-Fric, fais en sorte que j''obtienne
des tonnes de picailloux sans trop me donner de mal, je n'aurai aucun scrupule afin de t'honorer et de te révérer chaque jour davantage, épargne-moi les vicissitudes de la vie ordinaire et fais
venir à mon magot tous les miséreux incapables de s'enrichir afin que je les dépouille du peu qu'ils ont".  Une belle prière, non ?



Jean Georges 03/12/2010 00:32



J'ai ecrit un billet sur le sujet sur le post il y a quelques jours. Je connais un peu le coin, venant de l'avenue Foch, l'arc de triomphe, l'avenue de la grande armée tu passe la Seine au pont
de Neuilly et c'est la terre promise , le pays des Balkanis des Pasquas et bien d'autres Sakizos. Ce parcours célèbre pour le prix du m2 habitable de la capitale doit assurément receler autant de
trafiquants de gros calibre, que les cités du 93 - abritent de petits vendeurs de chit. JG.



Le Mousquetaire des Mots 04/12/2010 09:25



Ce sont des quartiers que je connais pas car, enfant, je ne fréquentais Paris que pour visiter mes grands-parents dans le 19ème.



Felix 02/12/2010 10:36



Petite précision : 


ANPE = Avec Nous Plus d'Espoir !



Le Mousquetaire des Mots 02/12/2010 20:57



Variante : avant nous, pas d'espoir. Mais comme ce sigle a disparu ainsi que son pendant assedic, il devient difficile de faire de l'humour avec son double
Paul Emploi.



sylvie 01/12/2010 23:07



L'ANP ? Auteuil - Neuilly - Passy ?


Comme dirait la zézette du Père Noël est une ordure, si c'est un prince saoudien, ça va.


Le krack, la colle à sniffer, les drogues des pauvres font de ravages au 4 coins du monde en leur bouffant la cervelle. L'argent de tous les trafics alimentent les guerillas, les traites d'êtres
humains, le trafic d'armes, et tout ce flot d'argent pourri transite par les paradis fiscaux pour se refaire une virginité et revenir dans les poches de corrompus ou de corrupteurs souvent en
gants blancs. La coke après avoir été la rolls de la jet set s'est bien démocratisée, mais la bonne, celle non coupée avec des saloperies encore pires que le produit lui même circule toujours
dans les beaux quartiers et pas seulement chez les "artistes"… Neuilly la Blanche… joli nom. Il faudra penser à étendre les contrôles anti-dopage bien au delà du cercle sportif…



Le Mousquetaire des Mots 01/12/2010 23:36



Merci d'avoir démystifié ce sigle que je ne connaissais pas (j'ai encore beaucoup à apprendre). Oui, j'ai parfois du mal à me connecter sur une longueur
d'ondes qui n'est pas la mienne. D'ailleurs, j'ai toujours eu du mal avec les abréviations, hormis celle de et caetera. On est gavés d'initiales (OMS, OMC, MEDEF, CGT, ONG, RTT, LOLF,
LOPSI, HADOPI, CNRS,... et j'en passe).


Je te rejoins volontiers dans ton analyse : il faudrait intensifier les contrôles et pas seulement les anti-dopage. Ca vaudrait sans doute mieux que les
examens médicaux de dépistage pronostiqués à l'ensemble de la population...



Felix 01/12/2010 08:01



De la cocaïne à Neuilly ! ....... c'est stupéfiant !



Le Mousquetaire des Mots 01/12/2010 09:14



Bravo Félix pour ce jeu de mots !



ledit trocas 01/12/2010 05:37



 je répète, mais sans faute:
"y a pas un petit bourge des biaux quartiers qui n'y a pas goûté... au goûter, dans un bel appart de la résidence saint jammes etc..."



Le Mousquetaire des Mots 01/12/2010 12:28



Parlerais-tu le patois quelque peu normand ?



ledit trocas 01/12/2010 05:30



Cher Mousse, que taire?
que ton étonnement m'étonne? et bien non, je te le dis: ton étonnement m'étonne
La Cocaïne est la drogue de base des nantis et il en circule à l'ANP plus que dans tout le reste de l'IdF !
Y a pas un petit bourge des biaux quartiers qui n'y a pas goûter.
Et de fortes présomptions de consommation pèsent sur un ancien édile du coin qui a maintenant accèdé à de plus hautes fonctions... des spécialistes ont décelé dans ses attitudes, ses
comportements, ses expressions, des symptomes flagrants de cocaïnomanie.
Reconnais, cher Fred, que si tu étais distributeur tu irais plut^tot chercher tes clients là où il y a de l'argent. Et avec tes gains, un jour, tu pourrais t'offrir un chouette appart' dans la
rédidence sainy jammes ou boulevard bineau.
Eh ! Trafiquer plus pour gagner plus ! puisqu'avce le travail, "ça le fait pas!"
ΦΙΛΙΚΆ Mousquetaire !
Fred pour tous ! Tous pour Fred !



Le Mousquetaire des Mots 01/12/2010 12:27



Wouah, quelle astuce dans cette décomposition de mon sobriquet ! Tu me surprendras toujours.  Et ce qui suit ce jeu de mots auquel je n'aurais jamais
pensé, je tombe dans un étonnement encore plus grand quand je lis la suite de ton billet venu commenter mon article. J'ai l'impression de plus être assez à l'écoute puisque je ne vois pas ce
qu'est l'ANP, et encore moins cette histoire d'édile opiomane ou héroïnomane ou cocaïnomane...


Certes, si j'étais distributeur, je me tournerais vers une clientèle susceptible de payer rybis sur l'ongle. Mais comme je ne le serai jamais, je n'imagine
rien. Oui, oui, mon imagination peine à me penser en mercenaire financiaro-mercantile. Je crois que je préfère me tuer à la tâche que de me prêter à ce jeu stupide (vendre de la
merde).


"Le Mousse Que Taire "           Amicalement



Florentin 29/11/2010 22:55



Pas bêtes les dealers ! Qui aurait effectivement pensé à aller les chercher à Neuilly ? Règle numéro 1 des gangsters et consorts : se planquer dans des lieux parfaitement improbables. A
deux pas du commissariat et sur le même trottoir, c'est le fin du fin. Comme toi, je me pouffe. Et je m'en tape : je ne suis accro à rien non plus. A moins que... un quart de pinard, je ne
dis pas non ...


 



Le Mousquetaire des Mots 29/11/2010 23:00



Le pinard, quand il est bon, ne me déplaît pas. Pour le reste, j'avoue, cela ne m'attire pas.



phileve 29/11/2010 14:58



Bonjour cher Mousquetaire,


Je viens de lire le commentaire lapidaire, pour la gente Neuilléenne, que vous avez distillé au sujet de cette découverte incroyable, voir insolite et surprenante pour le pékin de base, pas pour
la police, car vous n’ignorez pas que cela découle d’une longue enquête que mènent les services anti-drogue de notre territoire.


 


Cette découverte est impressionnante par sa quantité, mais certainement pas par son lieu géographique, qui n’évoque pour vous qu’une ville de nantis d’où sont issus des personnes que vous ne
portez pas dans votre cœurs, ce qui n’est qu’un euphémisme, et fausse votre jugement par trop partial sur ce sujet.


 


Vous le soulignez fort bien  « je ne suis pas consommateur de ce type de paradis artificiel» et vous n’êtes pas non plus très informé sur le sujet, car vous deviez savoir que l’importation de
gros à ce niveau, de ce type de produit ne peut être réalisé que par des gens très fortunés si l’on en juge par les frais occasionnés par l’ensemble des circuits et qui sont investis pour chaque
opération.


 


On parle là, de 4 millions d’euros de matière première à l’achat, auxquels s’ajoutent, l’acheminement et les différents intermédiaires, transport , lieux de stockages etc. Un investissement
colossal, pensez vous réellement un seul instant que ceci puisse être réalisé par n’importe quel groupe de deal d’une banlieue en zone défavorisée, que c’est là que l’on va trouver ce genre de
prise ?


 


Nous sommes là au centre même du problème de la drogue, dans un appartement discret, au milieu d’une résidence huppée, celui ci appartiendrait à des propriétaires Saoudiens, qui d’ordinaire ne
logent pas dedans à demeure, ni d’ailleurs dans nos banlieues défavorisées vous en conviendrez eu égard aux investissements immobiliers qu’ils ont réalisés en France et dans notre capitale.


 


Et c’est justement dans ce type d’endroit que se trouve les investisseurs, qui évitent de se faire remarquer et qui font réaliser leur business par des hommes de main qui se chargeront
d’approvisionner les différents lieux de deal de demi-gros, qui à leur tour approvisionneront la chaîne jusqu’au dernier maillon consommateur. Deux millions l’appart, c’est vite amortis.


 


Alors, non ce n’est pas incroyable, oui, c’est facile à imaginer, non tout n’est pas lisse sans heurt parce qu’il s’agit de cet endroit ou d’un autre, les mœurs de certains de nos concitoyens
sont souvent caution à réserve et cela n’a rien à voir avec le lieu.


 


Sincèrement, il n’y a pas de quoi rire, ni d’y associer le fait que vécut ici telle ou telle personnalité que l’on associerait de plus ou moins loin à ce fait divers pour assouvir je ne sais
quelle soif de rancœur, rancune ou autre grief, qui n’ont pas droit de citer dans cette circonstance.


 


Et oui (pour vos propos) cela la fiche mal et c’est un peu facile! Quand a l‘insolente opulence dont vous faîte mention, elle n’a d’équivalence que celle de votre expression à ce sujet et manque
sérieusement de jugement et de retenue.


 


Pensez un instant aux victimes de cette drogue, quelque soit leur origine, leur lieu de vie, leur condition sociale, eux méritent qu’on leur accorde un minimum d’attention et que l’on remercie
nos services anti-drogue pour cet excellent travail, même si cela ne semble qu’une goutte d’eau.


Sincèrement, je suis déçue par ce billet insidieux de votre part.


Bien à vous. Phileve


 



Le Mousquetaire des Mots 01/12/2010 19:30



Bonsoir Philève,


Il devient difficile de vous répondre car vos commentaires sont plus longs que les articles. J'aime à lire de bout en bout et réfléchir. Pour l'instant, je
ne peux répondre. Je n'ai pas encore saisi tout ce que je dois penser de vos propos. A plus tard.



Jean-François Vionnet 29/11/2010 10:27



Bon, je ne connais pas les paradis artificiels surtout ceux des très riches. J'en suis resté au jaja, et à la goldo, comme disait Renaud avant d'être lobotomisé, et faire la une de la presse
people. Alors, une fois, une fois seulement j'ai gouté au Hach, à 40 ans, et en rentrant chez moi, je voyais très nettement deux postes de télé et deux speakers, Heureusement le lendemain matin
tout allait mieux. Mais j'ai beaucoup entendu parler de la cocaïne, la poudre blanche qui a détruit les cloisons nasales de Jauni et Delarue. L'héroïne est pire car elle entraine dépendance
encore plus, et utilisation de seringues pas toutes stérilisées. 


Ne nous droguons pas, voilà la solution pour ne pas être emmerdés, mais ne jetons pas la pierre non plus, et essayons de soigner les dépendances, pour interrompre le trafic.


Amitiés de l'Ardeche.


 



Le Mousquetaire des Mots 29/11/2010 23:03



Ce qui est affolant, c'est de constater que les jeunes d'aujourd'hui semblent n'avoir plus aucune limite. Et nombre d'entre eux vont jusqu'aux extrêmes. Ce
qui est condamnable, ce sont les fournisseurs qui se taillent des fortunes sur le dos de leurs clients. Et comme ils les transforment en zombies...



barovin 29/11/2010 09:43




Volonté politique (ou pas) pour développer les solidarités...




Le Mousquetaire des Mots 29/11/2010 22:57



Volonté peut-être. Résultats...



barovin 29/11/2010 09:43



Le police a des ordres pour faire des descentes de police dans les cités et récuperer quelsues grammes de "Hasch"...Comme toujours ons'attaque aux voleurs de poules et les mafieux, ceux que
fréquentent le "beau monde" dans les beaux quartiers, les paradis fiscaux, sont relativement tranquilles.....



Le Mousquetaire des Mots 29/11/2010 22:57



Pas tant que cela puisque cette descente a eu lieu à Neuilly. Sans doute a-t-elle enquêté longtemps pour en arriver là. Sans doute est-ce plus difficile de
débusquer du gros gibier. Rendons-ui hommage pour ce travail et son résultat.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche