Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:12

Et nous trompe. La dette, cette dette inextinguible qu'on nous sert à chaque repas, matin, midi et soir, lors des fêtes familiales, pendant qu'on travaille, jusque dans notre sommeil qui n'a plus rien de réparateur, un membre du FMI la dénonce. C'est le Canard qui nous l'apprend en un court article mais vraiment percutant. Je cite : "Depuis trois ans, le FMI a en effet une fâcheuse tendance à surestimer (la croissance) des pays qui mènent une politique d'austérité budgétaire". Explication de l'économiste : le FMI a sousestimé l'impact de ces politiques sur la croissance. Tiens donc ! Quelle ménagère avisée ne comprendrait pas qu'en gelant (quand ce n'est pas en les diminuant) les salaires et les retraites, le pouvoir d'achat diminue ou, au mieux, stagne ? Qui n'a pas le sens de son porte-monnaie ? Quand il est plein, on dépense, quand il est vide, on n'achète rien. Ce simple bon sens n'a pas cours au Fonds Monétaire International. Vite, rappelons Pascal, Voltaire, Diderot, Rousseau et tous les autres !

Dès 2010, l'économiste a dénoncé ce système en ces termes : "Le risque est que, sous la pression des marchés, certains pays fassent du zèle dans l'austérité. Ce serait une erreur". Et toc ! Qui ne connaît ce qu'il se passe en Grèce, au Portugal, en Espagne... ? Combien de peuples vont devoir passer sous les fourches caudines des diktats du FMI ? Une politique qui rétribue grassement tous ces hauts fonctionnaires qui n'ont cure d'affamer les peuples au nom d'une idéologie absurde. Tellement imbécile qu'elle incite notamment le Portugal à diminuer le nombre de ses fonctionnaires (lesquels iront pointer au chômage, tout aussi endémique que la dette. Ce n'est pas grave, il faut en passer par l'austérité avec un grand A et tant pis pour ceux qui sont saignés sans pitié), et baisser salaires et retraites.

 

La logique financière est en train de pilonner les pays qui, de plus en plus, dépendront de la charité internationale via le FMI, charité tellement bien ordonnée qu'il faut se poser quelques questions essentielles. Quel est le but réel de cette politique ? N'est-ce pas asservir les pays, n'est-ce pas là une politique de destruction massive, un crime contre l'humanité ? La finance n'est pas tout, la vie est trop précieuse pour la gaspiller sans état d'âme. Il serait temps de mettre à plat ce système qui dilapide des deniers qui ne lui appartiennent pas, temps de renoncer à l'absurde logique financière, temps de rendre aux peuples leur souveraineté et leur droit à la vie. Après tout, bien qu'endettés, nous faisons grâce de leurs dettes des pays débiteurs. Pourquoi ne pas renoncer à ces remboursements qui tuent l'économie, le devenir des peuples, leur culture, leur langue, leur patrimoine national et leur croissance ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Liberté
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 07/02/2013 10:05


Langue de feu parle d'or. Le "tatchéro-reeganisme" n'en finit pas de faire des dégats. Depuis ces deux olibrius, pourtant démocratiquement investis, les DéMOCRATIES se sont transformées en
PLOUTCRATIES. Les banquiers et les spéculateurs mènent la danse macabre et les malheureux citoyens vont encore se faire déchirer la fente glutéale. Ici, en Grèce, on ne sait plus que répéter:
"τι να κάνουμε;"

languedefeu 06/02/2013 17:30


Aant Reagan/Tatcher, les flux financiers étaient controlés. Et la répartition Travail/profit était de 60/40


Depuis la libéralisation des finances, la réprtition est inversée.


Rétablir des controles reviendrait à interdire au loup d'entrer dans la bergerie.


Il n'y a pas eu de crise économique en 2008. Juste une explosion fonincière dû à la liberté de tuer par transaction interposée.


Mais je ne vis pas qui osera un tel crime de lèse-majesté :


Dis-moi qui t'a fait roi ?


Une étude montre que les résultats des élections sont directement proportionnels aux budgets (avec quelques escroqueries en plus)


 

ledif trocas 29/01/2013 16:10


Γεια χαρά φιλέ μου
j'avais, il y a déjà un certain temps lancer une pétittion pour réclamer que "la spéculation financière soit déclarée crime contre l'humanité". Cette initiative n'avait guère reçu d'écho...
Quand on voit ce qu'on voit, quand on entend ce qu'on entend, on se demande comment les gens font pour supporter tout ça. Comment font-ils pour ne pas se révolter, ruer dans les brancards, tout
foutre en l'air? 
Et puis on se regarde dans la glace et on se dit: "comment fais-je moi-même?".
Il y a quand même un point sur lequel l'Homme a progressé: sa capacité d'accepter l'inacceptable.
Φιλικά

Le Mousquetaire des Mots 31/01/2013 05:59



Bonjour LT,


Je me souviens de cela, tu m'avais fait parvenir le lien.


Comment on supporte tout ce qui arrive ? Avec fatalisme peut-être, avec résignation sans doute. Pourquoi cette apathie
généralisée ? Tout simplement parce que personne ne veut perdre le peu qu'il possède et espère que le voisin bougera à sa place. Alors peut-être se bougera-t-il un peu les fesses. C'est vieux
comme le monde. Non sans raison, même si l'égoïsme se cache derrière la peut du lendemain.


Je ne sais pas si ton constat sur la capacité humaine à gober l'inacceptable est bien vrai. Ce progrès (sur lequel tu
ironises), tu le sais bien, est un recul. Donc tout l'inverse.Une fatigue lancinante à force d'être mis au pied du mur, d'avaler toutes les couleuvres servies chaudes ou froides selon la saison,
voilà qui explique cette apathie généralisée. Mais ne dit-on pas (vive la sagesse populairre !) que sous les cendres couvent les braises ?



youyou29 25/01/2013 18:58


Salut Fred ... le FMI tu veux que je te dise .. quand on pense que Strauss Kahn s'en occupait et qu'il savait même pas
qui payait sa pute...! tant qu'à la Lagarde avec les cadeaux qu'elle a l'habitude de faire aux plus pourris style Bernard Tapie....  Que veux-tu attendre du FMI ...! Rien .. si des dettes
pour nous... Bibizzzzzzzzzzzz à toi de ti'te youyou29

Le Mousquetaire des Mots 26/01/2013 17:01



Bonjour Youyou,


C'est un vrai plaisir de te retrouver. D'autant que tu gardes tron franc-parler. Tu as raison et tort en même temps : au poins DSK a-t-il été le premier
à dire qu'il fallait réduire la dette de la Grèce et cela a été fait. Certes, il aurait pu aller plus loin, mais les affaires ne lui permettaient guère de s'imposer. Pour CL, si elle occupe ce
poste, n'oublie pas qu'elle a été pistonnée. Dommage que ces gens-là oublient un peu trop facilement que leur position est réglée aux frais des contribuables de tous les pays : ils seraient plus
modestes et ne s'exposeraient pas beaucoup dans les médias qui sont toujours prêts à leur tailler une veste sur mesure, surtout quand le vent tourne.


A très bientôt Youyou et très bonne année (oui, je sais, elle sera rude, mais bon, on fera avec, n'est-ce-pas ?



Blanche de Marse 21/01/2013 18:30


Tu permets ? je réponds à Florentin : Il n'y a rien à comprendre , ou plutôt une seule chose : casser tout ce qui pourrait s'opposer à la haute finance et les Politiques y participent ,
surtout ceux à très haut niveau ! Ils ne sont pas plus idiots que la ménagère de moins ou plus de cinquante ans , ils comprennent très bien tout ce qu'ils font et bien que je n'ai jamais voulu
croire en un complot mondial contre les Humains les plus ordinaires , à présent je révise mon analyse : on nous conduit comme des rats de Pavlov dans des circuits bien imaginés pour nous ôter
toute forces nous permettant de vivre en Humain simplement ! Nous sommes piègès ...pauvreté accentuée = misères partout = GUERRE = Destructions massives = Reconstructions ...autant de Profits en
Bourse pour quelques uns ...Ceux justement qui prétendent nous montrer le chemin ...J'ai déjà dit que le FMI était dans ses décisions complètement INFÂME ! Aucune gêne pour ces gens là qui
continueront à sabrer le champagne sur les cadavres !!!

Le Mousquetaire des Mots 26/01/2013 17:19



Ta réponse ne me surpr'nd, ma chère Blanche. Les liens entre finance et pouvoir sont trop étroits qu'il sera difficile de les dénouer. Mais qui sait,
peut-être qu'un jour les politiques reviendront sur leur pouvoir et comprendront qu'ils font fausse route : tout comme les puissants de la finance, ils devront redécouvrir que la richesse est
apportée par les travailleurs de la base. Ce n'est pas pour demain et peut-être faudra-t-il des générations pour que la mutation se réalise.



Florentin 21/01/2013 16:18


Tu parles raison. Mais, par je ne sais quelle aberration de l'esprit, certains n'arrivent pas à voir les évidences. Malheureuement, ce sont eux qui détiennent les leviers. Je n'arrive pas à
comprendre pourquoi la politique n'arrive pas, dans ce domaine, à prendre le dessus sur la finance. Faut vraiment que les puissances d'argent soient fortes pour aiinsi faire plier des états
entiers. Florentin

Le Mousquetaire des Mots 26/01/2013 17:12



Bonjour FLorentin,


Pourquoi la politique ne prend pas le dessus sur la finance ? C'est très simple : parce que la politique est faite avec de l'argent. Elle serait
gratuite, elle ne serait pas à la botte des financiers. Peut-être, un jour, la politique sera exercée en toute liberté et différemment, mais ce n'est visiblement pas le cas pour les décennies à
venir.


Bon weekend dans ta chère Normandie où, je l'espère, le climat est plus doux que dans ma contrée. Amicalement



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche