Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 21:24

 

On ne parle guère de ce qu'il se passe sur le continent africain, que ce soit dans les émissions radiophoniques ou télévisuelles. Quelques médias s'en font l'écho mais encore faut-il les acquérir pour être au courant. J'ai vu un reportage évoquant le recyclage des déchets dans ces pays où le chômage est aussi virulent que la pauvreté. Les autorités sont toujours preneuses des propositions industrielles étrangères puisque leurs populations auront enfin du travail. Et c'est là où le bât blesse. Nous qui fabriquons tant d'articles porteurs de produits toxiques n'éprouvons aucune gêne à envoyer nos « encombrants » sur le continent africain où ils seront soit réparés soit recyclés. Hélas, les ordinateurs qui bouffent du kilomètre pour arriver jusque là-bas finissent pour la plupart dans le retraitement. Si toutefois on peut parler de retraitement puisque les moyens employés n'ont rien d'orthodoxe.  Les « usines » de recyclage, casées près des habitats, sont des bâtiments sommaires, leurs cheminées exhalent des fumées opaques, les produits tel le plomb se retrouvent dans les ruisseaux, infestent la terre et empoisonnent les villageois. Quant aux enfants, ils jouent dans des mares peu ragoûtantes quand ils ne participent pas à l'élimination des déchets en les faisant brûler en plein air, sans aucune protection, penchés sur les feux qu'ils activent à coups de bâtons, la tête plongée dans ces « fumoirs » précaires.
Le monde entier se précipite sur ce continent qu'il exploite déjà pour ses ressources et qu'il lui impose une agriculture en vue de produire des bio-carburants. Cela ne suffisait sans doute pas puisque maintenant, profitant de l'aubaine, il y déverse ses déchets sans se soucier des conséquences pour les indigènes et l'environnement. Cette vision étriquée de l'Afrique qui devient la poubelle du monde est une honte innommable. Et on se dit « civilisés »...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Mauvaise humeur
commenter cet article

commentaires

Florentin 17/03/2011 09:42



Pauvre Afrique ! Nous n'avons aucun respect pour elle et qu'elle nous serve de poubelle n'empêche personne de dormir. Surtout pas ceux qui dorment sur des matelas de billets. Parfois un
soubressaut de colère nous agite, quand on apprend tel ou tel scandale, mais nous nous éteignons bien vite ! Le monde est pourri et nous aussi.



Le Mousquetaire des Mots 17/03/2011 13:59



Sans être pourris, nous sommes tout de même un peu trop passifs. Sans doute le confort dont nous jouissons nous a-t-il amollis...



Blanche de Marseille 16/03/2011 19:27



Ce que je ne comprends pas ...ou trop bien ...c'est que seules les Femmes Africaines ont du courage !!!  Ne me parle pas des Hommes ! a part palabrer sous l'arbre , à l'ombre , se
faire servir du thé à longueur de journée ...pendant que les Femmes font toutes les corvées les plus dures !!!  La Femme Africaine seule sauvera l'Afrique en train d'agoniser ...SI...elle
continue sa progression vers une Liberté qui lui est dûe et qu'elle seule emploie convenablement ! J'admire la Femme Africaine ! 



Le Mousquetaire des Mots 17/03/2011 13:53



D'une manière générale, peut-être parce qu'elles enfantent dans la douleur, les femmes sont plus résistantes et surtout plus "couillues". Un contresens ? Pas
du tout. Elles ont un franc-parler particulier et savent prendre des décisions quand elles s'imposent. On peut leur reprocher de ne pas assez réfléchir, mais c'est un jugement un peu bref. Elles
savent englober tout un problème, s'atteler à la tâche et décider. Il faut noter que dans la "révolution" égyptienne, elles étaient très présentes. Plus loin dans le temps, à cause de Pinochet,
c'étaient elles qui défilaient. Les exemples ne manquent pas qui démontrent que les femmes n'hésitent pas à se bouger quand il le faut.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche