Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 22:16

J'ai lu récemment qu'un nouveau projet de loi était à l'étude. On a tellement pris l'habitude de voir des lois naître en enfilade qu'on n'y prête plus guère attention. Mais celle-là se noue en catimini quelque part dans les couloirs des palais, derrière des rideaux bien tirés et dans des chuchotis entre ministres.
Souvenez-vous de l'idée fumeuse lancée cette année qu'on devrait peut-être revoir l'âge de la retraite... Ca vous dit quelque chose ? L'hypothèse de travailler jusqu'à 70 ans n'est pas restée longtemps tapie dans l'ombre des volets clos et des cabinets ministériels. Elle ressort ces jours-ci et pratiquement ficelée. En gros, on n'annonce pas carrément qu'il faudra travailler plus longtemps pour gagner une misérable retraite de vieux con qui s'est fait entuber par la crise. Dès 2010, les entreprises devront demander à leurs salariés sur le point d'atteindre 65 ans s'ils ne voudraient pas rester un peu plus. Et dès 2011, cela deviendrait la norme.

Fini le temps où l'on pouvait jouir d'un repos bien mérité après une vie de labeur tout en conservant encore une forme qui permettait de profiter de la vie. C'est le grand retour au 19ème siècle où l'on mourait à la tâche, pas assez vieux cependant pour attraper cet âge canonique et l'emmener danser. La vie se rallonge nous sussure-t-on continûment, la période de travail doit donc également se rallonger. Et puis avec cette sécu qui rembourse nos soins, pourquoi ne pas persister un peu plus longtemps, attelé à son ouvrage, fier d'être productif (n'oublions pas que les seniors doivent réintégrer le boulot, parce qu'ils ont de l'expérience...). Sauf que se tuer à la tâche n'est le rêve de personne, qu'il n'y a déjà pas assez de travail pour tout le monde et que ceux qui pointent au chômdu aimeraient avoir leur place dans ce monde-là et que les jeunes aimeraient bien que les vieux décanillent pour enfin tenter l'aventure du boulot.

Finalement le fameux "Travailler Plus Pour Gagner Plus" est un slogan dont le sens est : Travailler Plus Longtemps Pour Gagner Un Salaire Plus Longtemps. Mais ça, on s'était bien gardé de le signifier...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans phénomène de société
commenter cet article

commentaires

Pat59 16/11/2009 12:13


Bonjour Fred,
Je viens tardivement dans le débat mais j'étais occupé, le sujet principal est le financement des retraites. Faire travailler plus tard les séniors ? Franchement, soyons réaliste sur deux choses
:
1- En France nous détenons le record des jeunes au chômage, donc par définition il manque du travail ou des postes à pourvoir.
2- J'aimerai bien voir un macon grimper en haut d'une échelle avec 2 sacs de ciments de 50 kg sur les épaules à 70 ans... après 50 ans de travail pénible.

Non, le but avoué de cette proposition est de maintenir le plus longtemps possible les séniors au boulot et retarder ainsi le paiement de leurs cotisations de retraites ! Voir qu'ils claquent au
boulot comme cela on ne paiera plus rien du tout.
Ne pas venir me sortir la co****rie de l'expérience s'il vous plait... avant que ma maladie prenne le dessus, je recherchais activement même très activement du boulot et lors d'un entretien avec un
employeur potentiel celui-ci m'a dit textuellement ceci : Je vois que vous avez 30 ans d'expérience, mais vous savez si j'embauche une personne qui en a la moitié il sera aussi performant
sauf qu'il sera 15 ans plus jeune que vous !
Maintenant, favoriser l'embauche de jeunes qui vont cotiser pour les retraites au lieu de toucher le chômage le gouvernement ne le fera pas, je vais te dire pourquoi.
En premier, le chômage est limité dans le temps, et avec la suppression du RMI pour le RSA la boucle est bouclée, les exclus du chômage n'auront rien et ne couteront rien, le RSA ? Les jeunes
seront exploités pour une misère au gré des besoins patronals avec en conséquence la suppression des CDD.
Donc le calcul est simple : faire travailler et cotiser jusqu'à la mort les séniors et ne rien donner aux jeunes sans emplois...
Quelqu'un a une fourche, j'ai des envies révolutionnaire...
Amitiés
Pat


Fred de Roux 16/11/2009 20:57



Bonsoir Pat,

Tu as résumé ce que je taisais : tromperie sur tromperie. On est des dupes faciles parce que nous ne détenons aucun pouvoir. Si nous l'avions, la politique serait différente malgré cette foutue
crise qui est tombée à point nommé pour se lancer dans des réformes qui ne sont que des cache-misère. La volonté de rayer les acquis sociaux est une entreprise à laquelle la gauche a largement
participé en faisant une politique de droite. Pas étonnant que la droite reprenne les vieilles antiennes et assène ses vérités comme des massues. Elle a hérité de la gauche une politique de
démolition et ne fait que suivre le mouvement puisque le chemin était déjà tout tracé.
Nous sommes condamnés à travailler jusqu'à notre dernier souffle. Erreur qui ne vaudra aucun laurier à cette droite exwtrême qui n'a rien compris et qui ne veut rien comprendre. Elle s'excusera
par la suite en invoquant la crise et les déboires qui s'en sont suivi.
Il y a des moment où je sens des bouffées de colère me saisir et des envies de tout casser.  Pourtant, je suis plutôt de type modéré. Exaspération ? Désir d'autre chose ? Je n'en sais
fichtre rien. Je suis en train de changer. Peut-être estil temps que je vire ma cutie...

Bonne soirée                        Fred



segolin 15/11/2009 23:47



Ils ont plein de projets les lefebvre ,les Rauoult ,les Besson ,les Darcos ,pour
leur clouer le bec une première fois " un bouillon aux regionales 22 regions sur
22 à gauche ! un discours unitaire au moins du parti socialiste ! ces deputés UMP
y me font rire ,personne d'entre eux a tenu de sa vie une pelle ,une truelle ,un
tournevis ou un pinceau!Quand j'etais plus jeune je travaillais les week-end pour
assurer une belle vie à mon epouse et à ma petite et je me suis pris un divorce
sur la gueule! J'ai une idée ,faisons nous enterrer avec notre ordi comme ça on
pourra encore travailler dans la tombe......
(Hollande ne serait-il pas le meilleur opposant à Sarkozy en 2012......)
                    Respects
,Fred                     Segolin!



Fred de Roux 16/11/2009 21:01



Bonsoir Segolin,

Se faire enterrer avec son ordi ? Une idée qui vaut ce qu'elle vaut. Je bémolise avec ceci : les pilleurs de tombes seraient prêts à nous déterrer pour récupérer notre ordi, histoire de ne pas en
acheter un et surtout prêts à le vendre aux puces (tout se marchande). On devrait peut-être le casser tout bonnement...
Si Hollande serait le meilleur pour 2012 ? Je n'en sais rien. Si c'est possible, il faudra tout de même qu'il se réveille (il a toujours l'air de dormir, mais c'est peut-être seulement un
faux-semblant...)

Bonne soirée Ségolin et à bientôt. Amicalement             Fred



Tibicine 15/11/2009 12:29


Bonjour Fred...Et bien moi, j'ai tellement entendu depuis plus de vingt ans que je n'aurai pas de retraite que j'ai assimilé dans mon esprit de travailler jusqu'à la fin de ma vie! Du coup, j'ai
pris du temps à ne pas travailler, et finalement, je me suis rendue compte que je me sentais plus libre ainsi. Combien de gens travaillent comme des forcenés toutes leurs vie parce qu'il pensent à
leur retraite, et une fois arrivés, la maladie et souvent l'ennui sont leurs premiers visiteurs...Tous ces gens, pendant qu'ils regardent 40 ans plus tard, ne vivent pas l'instant T et font des
boulots, généralement par dépit plutôt que par choix! Faut pas se leurrer, de retraite, nous on en aura pas une qui nous permettra d'aller visiter les pyramides ou la grande muraille! Perso, je
préfère faire ça tant que je suis en activité et que ça m'intéresse plutôt que d'être entassée dans des cars de vieux....On verra bien, moi je crois qu'il y a toujours une solution...Tibi


Fred de Roux 15/11/2009 13:07


Bonjour Tibi,

Et c'est toi qui as raison : autant en profiter tant qu'on est en forme. Et puis la retraite, c'est souvent le moment de découvrir d'autres activités réservées aux gens qui ont du temps. Ou bien de
faire d'autres rencontres. Évidemment il faut un peu d'argent pour vivre. le pire, de mon point de vue, ce sont ceux qui doivent se loger et qui n'en ont plus les moyens (tout est si surfait).
Alors être à la remorque, ça ne doit pas être bien drôle.
Il n'empêche que travailler au-delà d'un certain âge requiert une certaine forme physique et mentale et dans ce domaine, nul n'est à l'abri d'un accident qui le laisse handicapé.
J'ai remarqué que la plupart des hommes s'ennuyaient une fois qu'ils avaient abandonné leur activité, alors que les femmes assument assez sereinement cette absence d'horaires et de contraintes
provoquées par le boulot. Elles sont également plus résistantes et se laissent moins aller.
Mais autant faire ce dont on a envie pendant qu'on le peut et ne pas être "entassés dans des cars de vieux".

Bon dimanche à toi      Amicalement       Fred

PS : OB est encore en train de tripatouiller ses programmes : je n'ai plus la possibilité de "graisser" les caractères ou d'utiliser les italiques, le souligné, les émoticones... Pfff... c'est
agaçant ces transformations perpétuelles qu'on subit sans pouvoir signaler qu'on peut apprécier de marger aussi bien à droite qu'à gauche, etc...
PS bis : impossible de faire partir mon commentaire... Grrr ! Leurs bidouillages sont casse-pied...


philippe 15/11/2009 05:53


c'est un peu compliqué : car aujourd'hui la durée légale est de 35h/semaine, on cotise moins qu'avant ou nous étions à 40 heures/semaine. Il y a aujourd'hui plus de retraité, si on ajoute à cela
l'augmentation de l'age de vie. Ceux qui payent les retraites sont les actifs. Rajoutons l'augmentation du nombre de chômeurs.... comment payer les retraites ?
Si on travaille plus longtemps (65 ans) l'état économisera 5 ans, cela n'aidera pas à faire baisser le nombre de chomeurs, tout comme travailler plus par semaine.
Alors que faire ?
Nos entreprises doivent lutter contre les entreprises étrangères ...dans un monde sans merci... que fare ?


Fred de Roux 15/11/2009 11:42



Bonjour Philippe,

Tout cela est vrai, mais je persiste à dire qu'à forcer les gens à rempiler après 60 ans n'est pas la solution. Certes, il faut davantage d'actifs que de retraités, mais si la jeunesse ne peut
s'insérer dans la vie active, le problème reste entier. C'est d'abord sur eux qu'il faut miser et non sur les seniors. Avec l'âge, les performances sont moindres (à quelques exceptions près), la
vigilance également. L'expérience professionnelleacquise  tout au long de la carrière est intéressante en soi et transmettre son savoir est indispensable. Si l'on tient à ce que les seniors
restent en entreprise, il faut envisager très sérieusement que ce ne soit qu'un salaire d'appoint en plus de leur retraite. Un temps plein serait stupide. Ils formeraient les jeunes aux arcanes
du métier. En outre, il faut que ce "travail des seniors" soit temporaire : il faut bien, à un moment ou un autre, cesser toute activité qui ne soit pas bénévole afin de laisser la place aux
autres.
Si l'on n'avait pas voulu 85% de la population au niveau du bac, si l'on n'avait pas décrié les "petits métiers", nous aurions un pactole professionnel différent et plus productif. Les métiers
manuels n'ont rien de déshonnorant et ce ne sont pas les "services" qui les remplaceront. On n'a pas tous les mêmes capacités intellectuelles, tout le monde n'est pas fait pour suivre de longs
cursus. il faut recentrer le débat sur l'homme et non sur l'argent et ça, c'est le point le plus important. Or, aujourd'hui, on fait tout pour que tout le monde ait de l'ambition. Notamment celle
d'occuper un poste important. Or, être plombier, électricien,  maçon, bourrelier, savetier, cordonnier, menuisier, peintre, boucher, boulanger, épicier, est indispensable. Ce sont des
métiers difficiles mais nécessaires car nous en dépendons tous. On ne peut en effet avoir toutes les capacités et même si les technologies évoluent et semblent nous dire qu'on peut faire soi-même
son pain, déboucher un évier, remplacer un interrupteur ou réparer un meuble qui s'écroule, ce ne sera pas forcément fait dans les normes et donc source de problèmes. Entre le bricolage et le
savoir-faire, il y a un goufre infranchissable.
La mondialisation n'est pas là pour aider à la sauvegarde de ces métier, la finance encore moins. S'il ne s'agit pas de rester coincé dans ses frontières, il y a sans doute une voie médiane qui
permettrait de sauvegarder des emplois et même d'en créer. Alors, cessons de faire disparaître ces métiers si méprisés, revenons à plus de modestie et sachons nous contenter de ce que nous
avons.

Bon dimanche Philippe et à bientôt              Fred



philippe 15/11/2009 05:53


c'est un peu compliqué : car aujourd'hui la durée légale est de 35h/semaine, on cotise moins qu'avant ou nous étions à 40 heures/semaine. Il y a aujourd'hui plus de retraité, si on ajoute à cela
l'augmentation de l'age de vie. Ceux qui payent les retraites sont les actifs. Rajoutons l'augmentation du nombre de chômeurs.... comment payer les retraites ?
Si on travaille plus longtemps (65 ans) l'état économisera 5 ans, cela n'aidera pas à faire baisser le nombre de chomeurs, tout comme travailler plus par semaine.
Alors que faire ?
Nos entreprises doivent lutter contre les entreprises étrangères ...dans un monde sans merci... que fare ?


Fred de Roux 15/11/2009 11:43



Apparemment, tu as expédié deux ffois le même message. Est-ce qu'OB aurait cafouillé ?



Fleche 14/11/2009 17:12


A voir comment le revenu des retraites diminue, les futurs retraités n'auront peut-être pas beaucoup le choix. Travailler encore avec un salaire décent, ou être à la retraite mais trouver du
travail pour compléter la retraite. C'est de plus en plus fréquent.


Fred de Roux 14/11/2009 21:18



Bonsoir Flèche,

Effectivement, bien des retraités ont un travail complémentaire pour s'en tirer à peu près honorablement et ne pas être à la charge de leurs héritiers. C'est ce qu'on appelle la solidarité
inter-générationnelle... Dire que tout le monde aura trimé tant et plus, souvent avec un salaire à peine au-dessus du smic, et que cece même tout le monde doit déjà se placer pour ne pas être à
la remorque des uns et des autres... Ce phénomène ne date pas d'hier : j'ai rencontré des femmes ayant une petite retraite qui gardaient de jeunes enfants pour avoir un complément de salaire (je
dis bien salaire et non retraite) afin de rester autonomes. Cela remonte à quelque 20 ans en arrière...
On dit souvent que nous sommes des assistés. Comment expliquer alors que la plupart préfère continuer à assumer des petis boulots au lieu de faire supporter à leurs enfants le poids de leur
existence ?
Au fait, savais-tu que certaines catégories percevaient une retraite égale à leur salaire  d'actifs ? Notamment dans l'armée... Ben oui, ça existe encore les privilèges... Les poids et
mesures ne sont pas équivalents d'une catégorie à l'autre. 



kinou31-36 14/11/2009 15:13


Si ça continue, les pots de départ se feront le jour de l'enterrement !!! Où est donc passé le slogan "Place aux jeunes !!!" ???


Fred de Roux 14/11/2009 21:06



Aux oubliettes, ma chère Kinou, aux oubliettes !  Un jeune aujourd'hui qui cherche du travail constate que les annonces exigent d'avoir bac + 3 et 5 ans d'expérience. Cela me rappelle mes
propres débuts : on ne voulait pas m'engager parce que je n'avais pas d'expérience. Entre autres prétextes invoqués car d'autres sont nettement plus sordides (comme placer quelqu'un de sa
connaissance : le népotisme n'est pas l'apanage du roi).
O tempora, o mores ! disaient les latins. Autres temps, autres moeurs dit-on en bon vieux français. Rien n'a changé alors que les époques ont passé. Rien n'a changé malgré ce temps écoulé.
Et comme tu le dis très franchement, les pots de départ se feront le jour de l'enterrement. Ainsi en a décidé notre société...

Mais bon, on ne rigole jamais qu'à un enterrement, n'est-ce pas ?

Bonne fin de samedi et bon dimanche à toi et les tiens.             Fred



La Bernache 14/11/2009 08:30


Je ne suis pas économiste et donc je peux dire des sottises , mais , si était établi un barème correct des pensions : on ne descend pas au dessous de tant...on ne dépasse pas le niveau
de...  Parce qu'enfin , qu'on ne vienne pas me dire qu'un PDG de Multinationale , un grand , un très riche , qui touche une retraite faramineuse chaque mois , a besoin de vivre sur le même
pied que lorsqu'il était en activité avec tout un staff à manager ! Faudrait remettre les pendules à l'heure sans les lèser , une honnorable moyenne - idem pour les ministres , idem pour le
Président qui ne préside plus rien ...cela permettrait de partager plus équitablement une masse monétaire qui , jusqu'à présent , se déverse à flot toujours sur les mêmes et conduit la majorité du
Peuple à la catastrophe ! moi ce que j'en dis hein ?...


Fred de Roux 14/11/2009 09:25


Bonjour La Bernache, tu es bien matinale (l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, dit-on).


Pas plus économiste que toi, je te donne raison à propos d'un plafonnement en bas et en haut de l'échelle des retraites. C'est réalisable, mais pour cela il faut la volonté politique. Regarde ce
qu'il s'est passé à propos des retraites-chapeaux, des stocks-options. On ne peut pas dire qu'il y ait eu des avancées sensibles. C'est tout juste si on encadre les bonus des traders... Que
veux-tu ? Quand on a tripoté des sommes colossales, on renâcle à perdre ses avantages. C'est à cause de cette "inflation" des salaires et avantages que le système est pourri. C'est cela le
"toujours plus"...
Et comme c'est mondialisé...

Bon samedi malgré ce constat pessimiste. Amicalement         Fred



sixtine 13/11/2009 19:38


Ah ben, pas top, ça  ! Si je comprends bien, je serai plus mal en point que mes patients !
Ils vont devoir patienter pour les sonnettes, le temps que j'arrive avec mon déambulateur...
Du grand n'importe quoi, une fois de plus !
Bonne soirée, Fred.


Fred de Roux 13/11/2009 23:58



Bonsoir Sixtine,

Eh oui, quand on sera trop vieux pour courir, on avancera comme on pourra. Et que fera-t-on quand on sera invalides ? Tout peut arriver : péter une durite (AVC, crise cardiaque,...), accident de
bagnole et tétraplégie, bref, n'importe quelle catastrophe peut nous mettre à plat et nous rendre inaptes au boulot. Tu crois qu'ils y ont pensé aux accidents de la vie ?
Et tandis qu'on nous maintient au boulot, ils dépensent, dépensent...

Bon week-end Sixtine malgré la sinistrose qui nous guette derrière chaue fagot législatif.

Amicalement             Fred



geo 13/11/2009 19:16


bonjour Fred!!ben oui, c'est triste..travailler plus longtemps...je comprends ton inquiétude..mais la mienne est tout autre...tu vois je dis que notre système social montre ses
limites...et tu me réponds que l'on ne doit pas le casser...et je suis d'accord sur cet avis..mais zalors????que faire?
car vois tu le système français qui est basé sur la solidarité générationnelle (avant) c'est à dire par répartition nécessite plusieurs choses...
un nombre d'actif neuf fois supérieur aux inactifs (environ)..un tissu industriel étoffé...
hors qu'avons nous Fred ..dis moi!!
in tissus industriel qui barre en "couille"..
les plans charbon, acier...et autres qui ont été faits ont liquidé l'industrie Française...
où sont nos industries de bien d'équipements? où sont ces industries à forte valeur ajoutée....pas chez nous
mais pendant ce temps la population vieillit, la durée de vie s'allonge...il y a ce fameux baby boum..qui devient papy boum,...il y a un nombre de chômeurs croissant, délocalisation, faillite,
etc..., l'arrivée des nouvelles génération sur le marché du travail......
Et pendant ce temps on en donne plus..on en fait plus pour le social...CMU, RSA, ....etc...ce qui entraine des tas de choses..réfléchis bien...augmentation des charges sur les salaires...des
impôts..(moins en ce moment)...
J'ai été artisan Fred, je sais de quoi je parle....quand on gagne plus au chômage vas tu travailler?
J'aimerais que l'on me donne la ou les solution pour résoudre ce problème de retraite avec l'état globale de la France...ce travailler plus longtemps donnera quoi..10 ans de répit..le temps
d'épuiser le stock de papy boomer..et après?
on recommencera a poser le problème....
Et ce n'est pas en ponctionnant les soi disant riches, ou les entreprises qui font des bénéfices que les problèmes vont se résoudre..Il faudra qu'un jour l'on aie le courage et la volonté de
regarder le problème en face....
Tu dis a la fin qu'il faut que les vieux décanillent pour donner le boulot aux jeunes...d'accord avec toi....mais quel travail, dans quelles industries....et avec quel jeune...celui qui veut gagner
beaucoup tout de suite? ..ou celui qui veut être bien payé mais ne rien faire?..
si tu savais Fred les difficultés que j'ai eues pour recruter du personnel...
Je suis de toute façon d'accord avec toi... ce travail jusqu'a 70 ans est une hérésie avec notre système...il y a même en y regardant de plus près une certaine antinomie....
aller j'arrête...
a plus et bien amicalement


Fred de Roux 14/11/2009 00:19



Bonsoir Géo,

J'entends bien ce que tu me dis et j'ai bien conscience que rien n'est simple. Le problème, si on veut bien le poser correctement, c'est qu'on n'a jamais su anticiper. Ou plutôt qu'on a fermé les
yeux parce que le précepte était que la croissance était exponentielle. Ca aussi c'est arrivé au bout du bout. Il faut tout repenser, mais en est-on capable ? Pour l'instant, c'est la fuite en
avant et c'est malsain. Ce n'est pas en démolissant tout qu'on va construire quelque chose de neuf : on ne fera jamais que rebâtir sur des ruines. Avec la mondialisation, tout s'emmêle (c'est la
solidarité économique, la pire qui soit) : il faut dévider l'écheveau fil après fil et rembobiner la pelote jusqu'à ce qu'elle reprenne apparence. On trie nos déchets, il faut donc trier l'utile
et l'inutile dans notre conception sociale. Ce ne sont pas des politiques ultra-libéraux qui sauront le faire car accrochés au modèle américain (mais si, mais si). Sans revenir au nationalisme
jusqu'à l'esprit de clocher, il faut que les nations se regardent en face et s'épilent les poils superflus. Et si ces politiques d'aujourd'hui cessaient d'être à la botte des banques, s'ils
avaient le courage de leur fermer la gueule, on dépasserait la crise plus facilement.
Depuis des décennies, on se bouche yeux et oreilles plutôt que d'attraper à bras le corps une société finissante. C'est tellement plus facile d'ignorer le mal qui nous ronge. La grippe qui nous
gave depuis des mois est l'exemple qui illustre l'état de notre société : celle du profit à tout prix. Quitte à vacciner tout le monde sans que cela soit nécessaire. Le parallèle est saisissant.
On n'agit jamais autrement qu'au coup par coup, on s'illusionne sur des concepts de gauche ou de droite alors que cela n'a fondamentalement aucun sens. Et on est rattrapés par la réalité dont on
nie si facilement l'évidence. Autre parallèle : la richesse du nord et la misère du sud. Qu'a-t-on fait pour que ces maux endémiques des pays émergents se réduisent ? Rien.
Bref, ça va mal et les solutions proposées ne correspondent pas aux vrais besoins. Pas étonnant que des extrémistes parlent de génocide organisé... Le laxisme politique autorise toutes les
dérives. La brèche s'agrandit, tout s'y glisse. Gare alors aux secousses sismiques, aux tsunamis et autres revanches de la nature (c'est une comparaison, l'homme faisant partie intégrante de la
nature).
Drôle d'époque !

Merci de ta visite et de ce que tu as dit. Au moins, on tente de comprendre.

Amicalement             Fred



Tagazou 13/11/2009 19:02


Je vais essayer de trouver un job dans le transport de fonds!


Fred de Roux 13/11/2009 20:40



Ca paye ce boulot, même quand on en laisse une partie dans une bagnole...



La Bernache 13/11/2009 14:47


C'est d'autant plus odieux que les jeunes dansent devant le buffet vide à un âge où justement ils doivent construire leur Vie ! de la sorte tout le monde est à merci ! les jeunes sans parcours
fondateur social ( boulot- unions- famille ) les vieux à moitié HS (hors service) qui n'en peuvent mais...Y a pas à dire , l'est beau nôtre Gouvernement !!! pour tout dire leurs idées politiques
sont à ch...! mais rien d'étonnant , ils ne peuvent sortir de leurs pauvres cerveaux que les matières qui s'y trouvent ...en l'occurence leurs idées sont fécales !


Fred de Roux 13/11/2009 20:29



Bonsoir La Bernache,

Et un coup de gueule, un ! Toi aussi tu as des expressions qui me font rires Elles sont brut de brut et sans fioritures, carrément directes. Si avec ça, je passe à côté de ce que tu veux dire,
c'est que mes neurones sont à l'ouest.
Pour en revenir au sujet de cet échange, tout semble prévu pour qu'une masse de plus en plus importante se retrouve à pointer auprès des conseillers de l'ex ANPE. Faut bien que le Pôle Emploi
justifie de son existence, non ? L'esprit créatif de sa majesté n'avait pas prévu un tel succès. Il a été devin pour la chute du mur, mais pas devin du tout pour la crise... Devrait revoir ses
classiques et surtout se préoccuper davantage du bien public, c'est-à-dire, ses sujets. Comme ses courtisans n'oent pas le contredire (il ferait peut-être un caca nervux), on chamboule tout, on
sort des idées à la pelle-pioche et on applique tout aussitôt.
On devrait peut-être migrer sur un tas de fumier : au moins on saurait où l'on est et pourquoi.

Bonne soirée La Bernache, amicalement             Fred



Lucien Aymard 13/11/2009 10:37


Bonjour Fred,
Merci de tes encouragements, je suis de retour encore plus mordant qu'avant. D'ailleurs je prépare un post spécial pour la 200 ème.
Amicalement
Lucien


Fred de Roux 13/11/2009 20:36


Bonsoir Lucien,


Je sens que je vais me regaler avec cette deux centième. Tu vas nous la cuisiner aux petits oignons comme tu sais si bien le faire.
Je te sens en forme et c'est tant mieux. Salue Béa de ma part. Et si tu vois Ségolin, tu peux lui claquer la main dans le dos de ma part.

Bonne soirée toute en douceur à vous deux             Fred



des pas perdus 13/11/2009 07:20


le passage de la droite au pouvoir dans les 00 symbolisera la régression d'une civilisation


Fred de Roux 13/11/2009 20:32



C'est quoi ces deux zéros (et d'ailleurs sont-ce des zéros ?) ? J'avoue, cette phrase me semble fort sybilline. J'ai besoin d'une traduction. Si j'enlève ces deux choses ovales, la phrase reste
correcte, mais je n'en vois pas franchement le sens. Donc, il me manque bien quelque chose. S'il-te-plaît, éclaire ma lanterne !




Renard 13/11/2009 01:20


Bonsoir Fred
Je crois que ce n'est pas vers le XIX° que nous retournons, nous allons tout droit vers la période où la révolution a éclaté... car la monarchie élective, ce n'est pas ce qui était prévu...
Bon vendredi à toi 


Fred de Roux 13/11/2009 06:20



Bonjour Renard,

Et pourtant, c'est comme si la révolution industrielle n'avait pas eu lieu tant les méthodes de "management" comme on dit aujourd'hui ressemblent à s'y méprendre à celles employées à ce
moment-là...

Bonne journée



Lucien Aymard 13/11/2009 00:09


Bonsoir Fred,
Le vrai slogan, c'est travailler plus longtemps pour mourir plus jeune. Les morts ne poercevant pas la retraite, on pourra payer le chômage des jeunes, le tout sans toucher aux sacrosaints
benefices des actionnaires tout puissants.
Amitiés
Béa et Lucien


Fred de Roux 13/11/2009 06:17



Bonjour Lucien,

Oui, je sais. Dis-moi, comment vas-tu ? En forme ? Prends soin de toi si tu veux voir la fin de tout ce bazar. Mais d'abord pour Béa, ensuite pour tous tes amis.
Avec toute mon amitié matinale, la fraîcheur qui va avec et le coeur chaleureux          Fred




Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche