Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 22:43

La chasse aux chefs d'état de certains pays pour abus de pouvoir trouve des soutiens là où des dictatures se sont incrustées. Il y a eu aujourd'hui en Iran des manifestations de soutien aux événements de Tunisie et d'Egypte. Manifestations évidemment interdites et surtout réprimées par les forces de l'ordre. On compte un mort par balle et de nombreuses arrestations. Pour couper court aux rassemblements, les téléphonies mobiles ont été coupées dans le quartier où se trouvait le point de rassemblement, une place dont, ironie du sort, le nom signifie Liberté. Et pas seulement. Les forces de sécurité ont empêché des figures de l'opposition de se rendre à ce rassemblement. Bref, tous les ingrédients pour que la chape de plomb qui s'étend sur tout le pays n'explose pas. Des témoins rapportent que si la plupart de ceux qui défilaient le faisaient en silence, d'autres n'hésitaient pas à lancer le slogan "Mort au dictateur".

 

Le visage du monde de la seconde moitié du 20ème siècle est en train de se transfigurer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans International
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 17/02/2011 01:21



Tu vois ce que c'est que d'être dans la dèche:
on est obligé de se partager l'ordinateur
La règle impose de modifier la signature à chaque fois
mais les règles, chez les zanars, tu connais leur sort:
ON LEUR TORD LE COU


Il y en a d'autres à qui on aimerait bien le tordre, le cou:
par exemple celles et ceux qui se moquent et méprisent le Peuple
et passent leur temps à le mener en bâteau vers des "Lampedusa de bêtise".
En ce moment on croirait assister à un concours: qui sera "le plus pire":
Sarkubu Berlusconi Allomari Trabelsi Khadafi...
Pendant ce temps la Marine se frotte les mains sur son brun tablier de sapeur et engrange.les points sans rien faire.
La suite sera délectable...



Le Mousquetaire des Mots 28/02/2011 21:33



Je crains que le pire ne soit à venir...



juliette des spiriti sancti 16/02/2011 08:52



"sied à la Révolution aussi mal qu'un tutu sur Sébastien Chabal"
je voulais écrire:"la modértation sied à la Révolution aussi bien qu'un tutu sur Sébastien
Chabal"


mais au fond cela signifie quasiment la même chose, non?
d'où un questionnement troublant sur la notion de bien et de mal.Peut-être la marge est-elle infime entre entre le bien
et le mal et ce n'est pas la peine de se casser la tête  avec la morale.



Le Mousquetaire des Mots 17/02/2011 00:32



Là, tu m'en bouches un coin, te voilà philosophe? mais je croyais que tu étais poète... Donc, philosophe-poète. A moins que tu ne sois
poète-philosophe...



juliette des spiriti sancti 16/02/2011 07:37



je crois que JeanGeorgesBonsoirLesPetits aborde une question sinon cruciale du moins très importante: celle du "leader"
Il est intéressant de remarquer que les premières révolutions du siècle XXI  en cours soit de réalisation (Tunisie Egypte), soit à l'issue incertaine (Barhein
Algérie Iran), soit encore en gestation (Maroc Italie France Yemen, Belgique, j'enpasseetdesmeilleurs) sont des Révolutions sans "lesder" - je
n'aime pas ce mot qui sent le "lidl"- je préfère  "figure
charismatique" mais c'est un peu long alors va pour "leader".
Non, pas de Mao pas de Garibaldi pas de Castro pas de Danton à l'horizon
aucun Cromwell aucun Bolivar aucun Soarez aucun Lénine ne pointe le menton
-j'essaie bien de me faire la tête du dernier nommé en me laisant pousser la barbiche 'jusqu'à la chute du "petit fourreur" mais ça ne suffira pas-
même pas un petit Lumumba un petit Sankara un petit Mandela à mettre dans le chaudron
"-Louise, Angela, Melina, les voyez vous venir les Guevara de demain?
-Nous ne voyons que des bourses pleines de p(tits cons en attaché case et costard-cravate."
De temps en temps on lit ou on entend bien un Stéphan Essel un Fred de Roux un CohenBandit mais leur modération, pour respectable qu'elle est, sied à la Révolution
aussi mal qu'un tutu sur Sébastien Chabal.
En France, Besancenot semblait bien parti mais il s'est poli lissé policé, fondu et con-fondu dans la masse moyenne. Un Mélenchon ferait la rue Michel mais la
Mélenche a un mauvais directeur de campagne (lui-même) et il ne parvient pas à trouver le tempo.
Mais voilà que connement je me suis fourvoyé dans un repli exagonal. c'est que, comprends -tu Cher Mousquetaire quand j'entends évoquer ou commenter  les
révolion en Egypte ou au Maghreb j'entends simultanément "une petite voix" -peut-être celle de Maud, ma petite-fille qui a six mois - me dire: "pourquoi pas la France?". Pourquoi pas la
France?
Sur ce je vais essayer de boucjer enfin une publication du mopopopo qui traîne en longueur.


                                         
"FRED POUR TOUS ! TOUS POUR FRED !"
                                    
ΦΡΕΝΤ ΓΙΑ ΟΛΟΥΣ ; ΟΛΟΙ ΓΙΑ ΦΡΕΝΤ




p.s.: Tu as vu le coup du lidl? ou" comment glisser subrepticement une vulgaire réclame dans une "grand" texte politique? malin le trocas, non? je vais essayer de les faire casquer ces "schleus". Pas pour moi, pour la REVOLUTION !



Le Mousquetaire des Mots 17/02/2011 00:31



Bonsoir LT (ou Juliette degli spiriti santi),


Tu me flattes en me mettant au même rang que Stéphane Hessel ou Dany le Rouge, je suis très loin d'eux et tellement anonyme que je ne franchis pas la barre
plus loin que le bout de mon pied.


Pour le reste, les lignes de la planète bougent et le monde oriental est en train de se relever et de montrer les dents. On a la Chine, 2ème puissance
mondiale, l'Inde qui grimpe les échelons, les pays du Maghreb qui 'en peuvent plus d'être étouffés par la tyrannie, et le monde occidental qui ne sait rien voir de ce qu'il se passe. Une
révolution chez nous ? Mais, très cher, nous l'avons déjà eue. Depuis, on s'est endormis sur nos lauriers guerriers et n'avons gardé que le chant guerrier de Rouget de Lisle. Les tyranneaux sont
nombreux à briguer le pouvoir chez nous et ailleurs et comme notre crasse intellectuelle a notre préférence, ce n'est pas demain que les cris du peuple envahiront les rues et remonteront jusqu'au
palais.



Jean GeorgesBonsoirs les amis 16/02/2011 00:16



bonsoir Fred,


Le pouvoir Iranien, même si le peuple a fait bouger les lignes après la mort de Komeini et institué un pouvoir toujours trés dur dirigé par Kathami -islamiste modéré-  Ensuite en 2005 un
président issu de la socièté civile - Amadinejad est élu président  mais aussi contraint de dirger le pays avec un nombre important de " barbus" intraitables face aux opposants.


Je pense que cela  sera plus difficile pour les iraniens qui sont un peuple assez secret très sensible aux prédicateurs islamistes, même si les jeunes générations commencent à s'émanciper du
dogme Komeinien. Ce pays est assez prospère par le Pétrole et le peuple ne meurt pas de faim. Mais je crois aussi qu'ils attendaient un déclencheur qui arrive par l'Egypte et la Tunisie, alors je
ne peux pas prévoir leur réactions , même s'ils avaient viré le schah je crois vers les années 70 mais là ils avaient un " Dieu" qui venait de France j'ai nommé le terrible Komeini, et là c'est
un pays structuré sans véritable leader d'opposition et pour cause! JG.



Le Mousquetaire des Mots 17/02/2011 00:23



C'est vrai que le cas de l'Iran est à part. C'est l'islamisme pur et dur. Il sera plus difficile aux iraniens de faire changer leur pays que pour d'autres
états plus ouverts aux idées occidentales. Mais la révolution est dans l'air et un soulèvement n'est pas exclure tant la dureté des conditions de vie sont exceptionnelles.



Pamphile 15/02/2011 15:52



C'est que ça tremble dans les culottes...



Le Mousquetaire des Mots 17/02/2011 00:16



Et à juste titre : les peuples ne peuvent supporter toujours la joug de la tyrannie sans parfois avoir envie de ruer dans les brancards. Heureusement
!



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche