Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 17:02

Y'a de la brouille, voilà que certains députés réclament la suppression du bouclier fiscal. Ni plus ni moins. Ils seraient environ 80 à réclamer cette disparition ainsi que celle de l'ISF. Ils sont un peu plus de 300 à circuler dans l'ombre du pouvoir. Voilà donc environ un bon quart de cette majorité à oser défier le pouvoir central. Et l'amendement déposé en ce sens est accompagné de ce que l'on pourrait appeler une menace à peine déguisée, à savoir que la liste des requérants ne pouvait que grossir.

Ils rejoignent ainsi les députés du Nouveau Centre qui, bien avant eux, avaient prêché dans le désert pour qu'une telle mesure soit à l'ordre du jour et surtout mise en pratique. 1 + 1 étant toujours égal à 2, entre ceux de l'UMP, ceux du NC et ceux de l'opposition, si l'on ajoute les potentiels séditieux de la majorité, ledit bouclier sera envoyé aux oubliettes dans le budget de 2011. Il se dit d'ailleurs qu'on en discuterait entre membres du gouvernement. Sans doute est-ce pour cela que le grand chambellan a osé dire que le sujet n'était pas tabou.

Attendons et nous verrons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans actu finance
commenter cet article

commentaires

barovin 22/10/2010 09:28



Supprimer le bouclier est une bonne chose, mais pas en supprimant l'ISF, car alors çà va creuser enc ore plus les déficits. de 2,5 milliards environ


Suppression Bouclier : + 550 millions en recettes environ


Suppression ISF  : - 3 milliards en recettes



Le Mousquetaire des Mots 23/10/2010 14:05



Salut Barovin,


Tu ne voudrais tout de même pas qu'ils osent mettre à bas le bouclier sans en faire profiter l'ISF. Ce serait contraire à leurs principes. Pour eux, l'un ne
va pas sans l'autre...



La Bernache 10/10/2010 14:46



Je pense que c'est une immense hypocrisie de demander la suppression du bouclier fiscal additionné de l'ISF ! Il est facile de faire le calcul et de se rendre compte que ce serait tout
bénéfs pour les grandes entreprises propriètaires qui , sous couvert de l'un se retrouveraient libéré de l'ISF autrement plus importante vu ce qu'ils engrangent de profits juteux ! J'attends de
voir ce que va décider l'Etat à ce sujet



Le Mousquetaire des Mots 10/10/2010 19:13



Bonsoir Blanche,


J'aime ta clairvoyance. le bouclier et l'ISF vont de pair. On a l'air de taxer les riches mais quand on additionne ce que cela représente en manque à gagner
pour l'état, on est loin du compte exact. Certains se prêtent à ce jeu, mais pas moi. l'injustice fiscale s'accentue et ce seront de plus en plus de laissés pour compte puisque l'état, sous le
fallacieux prétexte de voir les fonds revenir dans nos frontières, baisse les tranches pour les gros nantis et leur reverse une rétribution qui est plus qu'intéressante. Ke nouveau ministre du
budget parle de revisiter ledit bouclier en 2011 (une mesure phare de ce règne). Si cela se fait, les grosses fortunes seront également libérées de l'isf. Le système sera de plus en plus injuste
et les inégalités seront encore plus grandes. Si l'état était moins gourmand, s'il affectait les recettes là où elles devraient être, s'il acceptait l'idée du vrai partage des richesses via le
travail, oui, nous serions dans une véritable démocratie. Mais il entoure de soins ceux qui n'en ont pas besoin et abandonne les autres (le plus grand nombre), parce qu'il rapportent moins et
qu'ils sont les esclaves de la grand finance. Entre les lois raciales, les droits de l'homme et les exactions qui durent et perdurent d'une mandature à l'autre - pour ne pas dire qu'elles
s'accentuent (la fameuse droite décomplexée) - on ne va pas dans le bon sens. On rétrograde et la misère ne fera que grandir pour la plupart qui sont déjà sur le bord de la route. Pour les
classes moyennes, le vrai péril est qu'elles s'appauvrissent car ce sont elles qui portent l'essentiel des réformes (d'ailleurs, s'agit-il de réformes ? Ne serait-ce pas plutôt des déformes ?).
s'il n'y a plus de classe moyenne, ce n'est plus une société viable. Apparemment les élites pensantes de la nation ne savent pas réfléchir plus loin que le bout de leur propre portefeuille. Je ne
suis pas de nature joueuse, mais je parie que lorsque la réflexion sera aboutie, ce sera encore pire.


Bonne fin de dimanche Blanche. Amicalement       Fred



musicolyre 09/10/2010 21:46



Ils sont d'accord sur une chose députés et sénateurs préserver leur salaire et leurs primes!!!BB



Le Mousquetaire des Mots 09/10/2010 22:27



Je vois que nous sopmmes plusieurs à être du même avis. Dommage que ces eaux messieurs n'aient pas conscience qu'ils se sont découverts car, en face, il y a
matièr d'esprit, autant sinon plus qu'eux. Mais c'est vrai qu'ils nous prennent pour des demeurés...



Florentin 09/10/2010 18:44



J'ai lu dans mon quotidien que Baroin avait prié les dissidents de rentrer dans le rang. Est-cen que cela suffira pour effacer la grogne. Comme toi, j'en doute. On sent que les échéances
arrivant, le vent ayant l'air de vouloir tourner, des rats, en floppées, vont commencer à penser à l'éventualité de quitter le navire. Mais, bon, en n'en est pas encore là !



Le Mousquetaire des Mots 09/10/2010 21:42



S'il se met à jouer le chien de garde, où va-t-on : on attendrait de la jeunesse une autre attitude. Ou en tout cas, davantage d'ouverture sur le monde
réel.


L'unité aura fait long feu, mais c'est vrai qu'après trois ans de servitude, on doit aspirer à un peu d'autonomie, non ? Va y avoir encore
pléthore de candidats à la fonction suprême...



sylvie 09/10/2010 09:38



En effet, on commence à en parler ; de même que pointe le bout du nez, derrière une possible suppression du bouclier, de la suppression pure et simple de l'ISF. Bouclier fiscal ; environ 600
millions d'euso de manque à gagner cette année pour les finances publiques ; ISF : environ 3,5 milliards d'euros de recettes fiscales cette année…


Je sens venir l'arnaque, gros comme une maison… qui plus est, on parle de relever la tranche supérieure d'imposition ; qui paiera plus ? ceux qui gagnent plus, mais les très gros, genre
Bettancourt sertont toujours sur une base d'imposition marginale, via leurs armées de fiscalistes de tout poil et leurs tricheries, toujours d'actualité. Moralité : le haut de la pyramide de la
classe moyenne va encore en prendre un bon coup sur le nez.



Le Mousquetaire des Mots 09/10/2010 11:31



Bonjour Sylvie,


Qui a dit que la contradiction était un système qui rapporte gros ? Si, tu veux être écoeurée, je te conseille la lecture du dernier dossier du
Canard.


Bon week-end



Jean Georges 09/10/2010 00:32



Bonsoir Fred,


Désolé, mais il semble aujourd'hui que les sénateurs on approuvé la loi sur les retraites en l'état. Donc il reste qui pour désapprouver?  Quand au bouclier fiscal encore un sujet qu'un
certain nombre de députés font mousser pour cacher les autres problèmes ( sécurité, délinquance, lois sociales bafouées, justice à la dérive, corruption etc.. sans compter qu'ils veulent inclure
aussi la suppression de l'ISF qui rapporte plus que le bouclier.



Le Mousquetaire des Mots 09/10/2010 11:29



Bonjour Jean Georges,


Je n'ai pas suivre quoi que ce soit (trop de boulot). Ce que tu m'apprends ne m'étonne pas, j'ai beau tenter de penser que les représentants du peuple ont un
minimum d'intégrité intellectuelle et le sens du devoir, je n'en éprouve pas l'intime conviction. Contradictoire ? Oui, bien sûr. Que veux-tu, je veux toujours croire à un possible miracle
(auquel je ne crois fondamentalement pas). Si le rêve n'existe plus, il ne reste plus rien.


Il y a des rendez-vous auxquels on ne pourra échapper. Ni les autres non plus.


Bonne journée



barovin 08/10/2010 17:15



Le supprimer et surtout demander aux riches bénéficiaires de rembourser les sommes perçus depuis l'origine



exemple : 1.169 familles se voient restituer 423 millions en 2009 ...



un sc andale



 


 



Le Mousquetaire des Mots 08/10/2010 20:35



Ils passeront à la casserole et sans doute plus qu'on ne l'imagine : certaines idées ont vécu. A preuve, le nombre de députés contestataires qui augmente. A
part la garde rapprochée, qui ? Personne. Même s'il revient au gouvernement de détruire ce qu'il avait savamment édifié.



sylvie 08/10/2010 07:48



En admettant que cette engeance de bouclier disparaisse, il ne faudra pas oublier que les "manques à gagner" depuis 2008 auront largement contribués à creuser des déficits que le petit peuple est
désormais sommé soit de rembourser, soit de supporter via des réductions de prestations sociales ou de services publics.


Et il reste les exos aux grosses entreprises, et là, on n'en parle quasi pas, mais ça fait du bruit en milliards, patis directement dans la poche des actionnaires. Rien que la réforme de la TP :
7 milliards. Allez, encore un effort, les députés !



Le Mousquetaire des Mots 08/10/2010 20:31



Bonsoir Sylvie,


Nul doute que nos députés vont faire rôtir en enfer ledit bouclier et qu'ils profiteront du moment pour enclencher d'autres actions qui leur rendront leur
crédibilité. Après tout, eux aussi sont des hommes et essuient les effets, même si c'est moindre, d'un systèe en déroute.


Je vais te contredire : on commence à parler de ces cadeaux aux entreprises qui ont grevé les finances. C'est toute une idéologie qui est remise en question.
Et ça va bouger encore.


Bonne soirée



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche