Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 20:45

... à la hauteur d'une campagne qui a été tout sauf une campagne qui aurait pu accrocher les électeurs.
Qu'en retiendra-t-on ? Certainement pas le débat de fond puisqu'il n'a pas eu lieu. Comme si nous étions trop peu au fait des choses qu'il ne faille pas les évoquer !  Et pourtant, notre région, où que nous soyons, nous intéresse au premier chef. Sans doute nous considère-t-on comme trop abrutis pour comprendre quoi que ce soit...

Personnellement, j'en garderai un souvenir âcre. La cabale montée, selon le Canard Enchaîné, de toutes pièces quant au  casier judiciaire d'un candidat a été le point d'orgue de la malhonnêté intellectuelle de deux personnages dont on peut dire, sans se tromper, qu'ils ont une drôle de mentalité. Parce que la cible choisie est d'origine colorée et d'une souche non européenne ? On est en droit de se le demander. Etrange modus vivendi qui consiste à conspuer tel  qui est différent, qui tranche sur le fond par l'origine, par la race. Ce serait donc cela la politique ? Tendre des traquenards parce qu'on n'appartient pas au sérail ? C'est salement débectant, non ?
Comment résister à cette houle malsaine qui entraîne tout un chacun dans les bas fonds putrides du dénigrement ? Comment s'étonner que les électeurs aient déserté les urnes après de tels propos diffamatoires ? Traîner quelqu'un dans la boue a jeté les uns et les autres hors du chemin à suivre. Trop de dégoût, trop de colère. L'envie de jeter les politiques aux orties parce qu'ils ne savent pas se tenir et ne respectent rien.

Et le soir du premier tour, ce refus de reconnaître que l'enjeu de ces régionales était national. Auraient-ils donc reçu l'ordre de ne pas révéler leur dépit, de faire accroire que ces élections ne recèlent  pas une importance primordiale dans la gestion du pays ? Ce déni entendu sur toutes les ondes, tenu par les membres de cet éminent gouvernement, n'est pas surprenant : pas question de changer de ligne de conduite, de reconnaître ses erreurs et ses errements !

Si c'est ça la fierté nationale, alors il vaut mieux rester chez soi, s'enfermer pour ne pas assister au désastre. Pas étonnant qu'avec de tels loustics sans foi ni vergogne, la majeure partie de la population ait préféré bouder les urnes !


Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux - dans critique
commenter cet article

commentaires

Tud 23/03/2010 10:26


"...rester chez soi" non plutôt la reconnaissance du vote blanc tel que je la conçois est la comptabilisation des bulletins blancs dans les suffrages exprimés. Il y a un seuil au delà duquel
l'élection devrait être annulé et les candidats révoqués.

http://divertissement-sortie.over-blog.com/article-l-article-l-66-du-code-electoral-l-isoloir-46860193.html


Fred de Roux 23/03/2010 10:55



Bonjour Tud,

Ce n'était qu'une expression pour signifier que suivre les "débats" (si on peut appeler ces phrases des débats) était un révulsif puissant et qu'au fond il vaudrait mieux ignorer tout plutôt que
d'avoir à le subir. Je suis d'accord avec toi : les votes blancs devraient être comptabilisés. Ainsi tout serait redimenssionné et personne ne pourrait se vanter de ses résultats. Il y en a marre
et des coups bas et des cocoricos lancés au vu des résultats.
D'une certaine manière, qu'on ne compte ni les abstentions, ni les votes blancs, ce n'est pas démocratique, ce n'est que politique. Et c'est ce politique-là qui dégoûte de la Res Publica. Quand
donc comprendront-ils ? Sans doute jamais.



Blanche 23/03/2010 07:23


Eh bien , nous en sommes au  "jeu des chaises musicales " d'un côté et de l'autre m'a l'air de s'amorcer  " la guerre des chefs " On est mal barrès de toutes façons ! Moi j'ai voté aux
Régionales pour un Homme valable mais ce qui l'entoure j'en sais trop rien et à voir ce qui se profile ...inch'Allah !


Fred de Roux 23/03/2010 07:27



Bonjour Blanche,

Serions-nous tous des lève-tôt ? Ou des couche-tard ? Les heures affichées indiquent un mode de vie propre à chacun, mais j'ai noté que certains pratiquent la mode "Oiseau de Nuit".

Remaniement minimal et virage impeccable sur la droite. Cela s'appelle, paraît-il, revenir aux "fondamentaux". Ca promet...

Bonne journée. Fred



La bernache 21/03/2010 10:09


A VOTE !!!  j'espère carrément l'énorme gamelle pour le bleu cyanosé  ;-)


Fred de Roux 21/03/2010 11:39



Et moi pas encore, mais ça ne devrait pas tarder.

A tout à l'heure !



Blanche 20/03/2010 14:51


Non Fred ce n'était pas contre moi , je me suis mal exprimée , ça été fait en catimini puisque anonyme et ça je ne supporte pas !


Fred de Roux 21/03/2010 08:31



Bonjour Blanche,

C'est de plus en plus une énigme pour moi. Bon, c'est pas tout ça, il va falloir aller voter.

Bon dimanche du côté des urnes (et ailleurs évidemment). Amicalement          Fred



La Bernache 20/03/2010 08:21


Je modère les coms pour quelques jours parce qu'un courageux anonyme est venu poser un lien à mon encontre - J'attends demain avec impatience , sans avoir trop d'illusions quand même quant à la
suite MAIS l'essentiel sera fait ( du moins pour moi : l'éviction prévisible en 2012 d'un empereur manchot politique ! ) et d'abord la réélection d'un Président du Conseil Général apprécié de tous
ici en PACA  - Bonne journée cher Fred


Fred de Roux 20/03/2010 11:29



Bonjour Blanche,

Tu m'intrigues : c'est quoi ce lien contre toi ? Serait-ce à dire que tes propos déplaisent à certains ? Et la liberté de penser alors ?
Serait-ce à dire que l'époque est si troublée que d'aucuns n'hésitent plus à perturber des blogueurs de manière insidieuse ?
Laisse tomber, ça ne vaut pas le coup de s'y arrêter.

Bonne journée à toi. Amicalement          Fred



Lumières contemporaines 19/03/2010 10:39


Bonjour Fred,
En effet le niveau de cette campagne était ridiculement bas. Entre la gauche qui voit des racistes partout et la droite qui voit des délinquants chez les gens de couleur nous avons été servis. Et
puis n'oublions pas le référendum de la constitution européenne en 2005. Non seulement une campagne de nazification a été lancée à l'encontre de tous ceux qui avaient voté non, mais en plus Sarkozy
s'est arrangé pour ratifier le traité par voie parlementaire. ça, les gens ne l'ont jamais pardonné.


Fred de Roux 19/03/2010 23:19



Bonsoir Alex,

Aujourd'hui, droite et gauche, n'est-ce pas la même chose ? L'une s'enferre dans des débats d'inutilité publique, l'autre se renforce grâce au ras-le-bol engendré par les réformes. Elles sont
complémentaires (du moins chez nous), tellement complémentaires que lorsque l'une chute l'autre se relève et ainsi l'équilibre est restauré.
Bon, il faut admettre que nous sommes des râleurs-nés, que nous ne savons pas composer avec les deux entités qui se disputent la première place. Par esprit de contradiction, nous donnons le
pouvoir à la droite et votons ensuite à gauche (je schématise). Nous sommes toujours insatisfaits (à juste raison souvent), nous faisons la grève et contestons systématiquement tout (ce qui se
justifie la plupart du temps). Question (ou plaisanterie ?) : cette forme d'esprit qui nous caractérise vient-elle de 1789 ou est-elle inscrite naturellement dans nos gênes ?



ledif trocas 19/03/2010 04:06


en ce moment on ne dort pas longtemps sur les deux oreilles...
aujourd'hui manif à préparer...
La DEMOCRATIE!!!
encore une invention grecque! on aurait peut-être dû se méfier...
l'idée semble bonne, mais est-ce la meilleure?...
oui! mais par défaut. Faute de trouver une meilleure gestion de la société.
Et pour "trouver une meilleure gestion de la société" encore faudrait-il CHERCHER!
Or ça bernique! ou peau de balle! comme tu veux.
je me suis imposé une règle de vie: commencer chaque journée par une remise en questions; comment faire pour que le jour qui vient soit mieux qu'hier. Cela a parfois eu de bons effets dans certains
domaines; dans d'autre ça n'a été que réflexions stériles. Mais bon je continue quand même...
allons, le "devoir" m'appelle... je te souhaite ΜΙΑ ΠΟΛΥ ΚΑΛ΄ΗΜΕΡΑ


Fred de Roux 19/03/2010 22:58



Mon bonsoir du jour Ledif ,

En effet tu ne dors pas sur tes deux oreilles : tu es devant ton ordinateur à 4h du matin. Et préparer une manif de si grand matin, ce n'est pas très sérieux...
Oui, ce sont bien les Grecs qui ont inventé la démocratie, mais la pratiquaient-ils vraiment ? D'aucuns prétendent que non, qu'il ne s'agissait que d'un simulacre.
On a cherché mais on n'a pas trouvé. Et on est tombé dans les deux excès opposés : le collectivisme et l'ultra-libéralisme. L'un et l'autre étaient la réponse de l'autre à l'un et vice-versa. On
a vu ce que cela donnait : le bloc de l'est a éclaté et le bloc de l'ouest a provoqué la crise. Peut-être la démocratie est entre les deux, peut-être pas. En tout cas, l'homme qui devrait être au
centre des préoccupations de la société en est exclus dans les démocraties occidentales : les politiques pensent et agissent en ses lieux et places. Et à l'extrême est, la soviétisation de la
société maintient l'homme en état de sujétion. Ces deux modèles ont la vie dure et il semble que la voie médiane qui permettrait de vivre mieux sous toutes les latitudes n'a pas encore émergé des
réflexions des philosophes.

Ta règle de vie devrait en inspîrer plus d'un mais je crains que cela ne soit jamais le cas. Trop d'intérêts sont en jeu. Je pense que ce n'est applicable qu'au cas par cas et surtout que c'est à
chacun de faire en sorte que le lendemain soit meilleur que la veille. La vie n'a rien de simple parce que nous ne sommes pas seuls, parce que la société est complexe, parce que la course au
pouvoir a perverti les relations. Sans compter la course aux richesses qui a permis à quelques uns de tirer du profit et que la grosse masse ne dispose que du nécessaire (et même pas sa totalité
d'ailleurs).

Au fond, l'homme sera-t-il un jour pleinement heureux ?



ledif trocas 18/03/2010 10:58


Les politichiens (il faut bien trouver un nouveau vocable pour nommer cette engeance qui ne mérite ni "politicien" ni "politique") sont schyzos! d'une part ils ne cessent de déplorer la
désaffection du peuple pour la Politique, et d'autre part ils font tout pour en dégouter les gens.
La seule solution ne serait-elle pas de les écarter définitivement et que les citoyens prennent réellement les choses en mains. Mais cela demande un engagement très exigeant et je ne suis pas sûr
que nous soyons nombreux à bien vouloir nous lancer dans l'aventure. La DEMOCRATIE est grand danger...


Fred de Roux 18/03/2010 19:53



Bonsoir Ami Fidèle,
Moui, un vocable que j'entends de plus en plus souvent et qui recèle une telle dérision qu'il faudrait être idiot pour n'en pas comprendre le sens. Pour ce qui de leur schizophrénie, ma foi, cela
ressemble comme qui dirait à l'essence même de la politique. Là où je ris, c'est qu'ils affichent un mépris pour la valetaille et ne l'appellent à la rescousse que lorsqu'il s'agit de les élire.
Va comprendre ce dédoublement !
Les écarter dis-tu ? Oui, en effet. Mais pas facile à faire. Et tu as raison de souligner que ceux qui s'investiraient dans la Res Publica ne se bousculeraient pas au portillon. C'est bien pour
ça que les politiques existent : ils endossent les responsabilités de toute la nation. Mal, certes, mais ils le font quand même. Et nous sommes soulagés de n'avoir pas à être à leur place.
Dis-moi, crois-tu que la démocratie ait jamais existé ? Je finis par en douter. C'est sans doute parce qu'elle s'affiche sous de faux airs qu'elle est en danger. On nous en rebat les oreilles,
mais on a le sentiment qu'il y a duperie sur la question. Et c'est d'autant plus vrai que, même quand nous donnons notre avis, nous ne sommes pas écoutés. A quoi bon alors nous consulter si c'est
pour se moquer de nous et faire l'inverse de ce que nous préconisons ? Peut-être faudrait-il revoir notre conception de la chose publique...

Ciao Ami Fidèle. Bonne soirée ! et dors sur tes deux oreilles : rien n'empêchera la terre de tourner.

Amicalement             Fred



Pat59 17/03/2010 20:33


Eh oui, j'avais compris le sens de ton article, mais je voulais te faire partager mes craintes.
Je n'ai jamais autant espéré me tromper, pourvu que dimanche soit une soirée de joie.

Si tu veux pour mon nouveau site tu peux t'abonner au flux, cela va mettre dans ta barre personnelle, une liste déroulante avec les articles et mises à jour. sinon un grand merci pour la remontée
du bug lors de l'inscription d'un commentaire, j'ai corrigé et maintenant c'est OK.
Il faut savoir que ce n'est pas un blog ni un site tout fait, j'ai tout programmé de A jusqu'à Z, je me débrouille pas mal en informatique mais je ne suis pas un pro quand même et des personnes
comme toi m'apportes beaucoup pour progresser.
Amitiés
Pat


Fred de Roux 18/03/2010 19:36



Bonsoir Pat,

Dans ton article, tu indiquais que si on tombait sur de sproblèmes, il fallait te les signaler. C'est chose faite et comme tu as corrigé, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Pour le reste, dois-je te dire que je ne sais pas s'il faut se fier aux sondages ou espérer tout court. Ca sent tellement le moisi pour la majorité qu'elle s'est empressée de déclarer que cela
n'avait rien à voir avec l'état. C'est dire si elle renifle déjà qu'elle ne l'emportera pas. Donc, elle se défile, préférant nier sa défaite (car c'en était une et de cuisante dimanche dernier).
La pratique du déni est un refrain bien connu : il faut convaincre ses propres troupes que tout va bien et qu'on peut encore gagner (je n'invente rien).
Tu veux que je te dise : je ne crois pas qu'un président ait obtenu autant de suffrages négatifs. C'est d'ailleurs étonnant qu'il fasse une telle unanimité contre lui. Même dans son propre camp
on discute dans son dos et les analystes politiques ne se gênent plus pour dire qu'il a tout faux. Dangereux pour lui et pour la suite. Et comme c'est un têtu, il ira au bout, quitte à se casser
la gueule. Pas très malin, mais quand un individu a une telle conscience de soi, il faudrait des armées pour le dissuader de continuer. Ca mériterait une bonne séance sur le divan d'un psy.
Ne pense pas trop à tout cela, et dimanche on saura ce qu'il en est. Quels que soient les résultats, on sera soulagé car au moins on n'aura plus à cogiter et encore moins à désespérer que trop de
gens s'abstiennent.

Passe une bonne soirée et consacre-toi au blog de Bill. Il est bien parti, continue, je te lirai avec beaucoup de plaisir.

Avec toute mon amitié.         Fred



Pat59 17/03/2010 18:21


Bonjour Fred,
Je ne veux pas me faire l'oiseau de mauvaise augure, mais as-tu pensé à un autre cas de figure...

Le bon Français moyen de gauche fier de sa "victoire" de dimanche dernier se dit "c'est In The Pocket" donc dimanche prochain, c'est jour de pêche... et on se retrouve comme en 2002 au premier tour
de la presidentielle le bec dans l'eau...

Et c'est un peu de but de cette campagne de triomphalisme médiatique donner confiance en une victoire certaine voir un grand chelem pour inciter à plus d'abstention de la gauche... car à droite et
l'UMP je pense que justement ce triomphalisme de la gauche ne serve d'électro choc et pour les sarkozystes abstentionnistes du premier à les inciter à aller aux urnes tandis que les autres certains
de la victoire ne restent chez eux.

Ce scénario à la Spielberg ou Hitchkock pourrait se réaliser, et alors pauvre de nous...
Enfin, personnellement, malgré mon dégoût pour tous les politicards en lice et ceux à venir, j'irai glisser un bulletin rose dans l'urne, sans regarder le nom du moment que ce n'est pas FN ni UMP
ça roule...
Amitiés
Pat


Fred de Roux 17/03/2010 19:34



Bonsoir Pat,

Je ne faisais pas l'apologie de la gauche "ressucitée", revigorée, mais seulement j'étalais mes sentiments dégoûtés par tout ce qui s'est dit pendant une campagne où l'on n'a rien entendu à
propos de la gestion de nos régions. Heureusement qu'il y avait des "mini-journaux" distribués par des bénévoles. J'ai ainsi pu me faire une idée correcte des enjeux.
Cet article ne "donne" pas la victoire à la coalition des gauches : certes elle a des atouts dans ses mains, mais rien n'est jamais joué, je ne le sais que trop. Moi aussi je me souviens de la
surprise du second tour des présidentielles. Je ne parvenais pas à y croire et pourtant...
Je préfère un ras-de-marée rose à un ras-de-marée bleu : la gestion nationale laisse à désirer, je ne goûterais pas une gestion régionale qui mette encore plus à mal le pays.

Bonne fin de journée. En espérant que je pourrai lire régulièrement les articles de ton nouveau site. Amicalement           Fred



sixtine 17/03/2010 12:29


Bonjour Fred,
Non, pour moi, pas d'excuses à invoquer concernant le fait que seuls 4 français sur 10 se soient manifestés le 14 mars devant les urnes !
Car, sur les 6 restants, combien de mécontents devant la situation actuelle ? On ne me fera pas croire que les abstentionnistes étaient tous le réservoir de voix de la Droite !
Ah, le Français célèbre pour ses coups de gueule ... Au-delà, rien ! Ben, c'est pas comme ça qu'on s'en sortira de cette chienlit !
Bonne journée dans une France ensoleillée ... enfin !


Fred de Roux 17/03/2010 12:45



Bonjour Sixtine,

Peut-être as-tu raison : on gueule tout le temps mais on ne se bouge pas les fesses. Très franchouillard cette attitude qui consiste que ce soit toujours l'autre qui se bouge. Cependant, je
modèrerai ce propos par le rappel de l'année dernière où les manifs se succédaient (notamment dans les universités), par les sporadiques manifs mensuelles organisées par les syndicats. Ces
mouvements suscités par des réformes honnies par la majeure partie de la population ont porté tellement de fruits (toutes les réformes sont passées comme une lettre à la boîte) qu'aujourd'hui,
elle est démobilisée. Elle ne se voit plus d'avenir. Elle est usée par des revendications justifiées mais nulles et non avenues. L'autisme doublé d'une surdité chronique de la part des politiques
a achevé d'étouffer dans l'oeuf toute velléité rebelle. Beaucoup de mal a été fait. Je crains que la blessure ne soit si profonde qu'elle ait bien du mal à cicatriser. Et à moins d'une révolte
massive face à la stupidité de la politique et des politiques, les isoloirs seront abandonnés, certains préférant se taire, seule manière de contestation trouvée pour répondre à l'état de
délabrement de notre pays pour cause de politique contrariante. Le silence est parfois plus porteur que les cris. Et là, ce silence est assourdissant. Tant et si bien que cela inquiète nos
politiques. Peut-être faut-il cette leçon pour qu'enfin ils comprennent qu'ils font fausse route.
Je regrette beaucoup que plus de 50% de nos concitoyens ne veuillent plus aller voter. C'est dire quelle est leur désespérance et leur manque de confiance dans l'avenir. Ils n'ont peut-être pas
raison, mais ils n'ont pas complètement tort. Dans les faits, et cela s'est dit, des élections abandonnées par une majorité d'individus sont-elles légitimes ? Il serait temps en effet qu'on se
pose la question de fond. Le désaveu passe par les urnes, c'est du jamais vu. Est-ce bien constitutionnel ?
Si le pouvoir avait l'intelligence (mais en a-t-il seulement une once ?) d'arrêter le massacre par réformes à la va-vite, il ne fait aucun doute que ceux qui refusent de participer à ces
mascarades légalisées et un tantinet trop conformistes reverraient leurs positions et se bougeraient.
En attendant ce miracle (auquel je ne crois pas), je sais que je vote derechef dimanche prochain. Et je suivrai attentivement les résultats.

Bonne journée Sixtine. Reste sereine malgré tout. Amicalement          Fred



dominique 17/03/2010 07:55


bonjour

l'article qui manque chez moi est peu ou pas construit, juste un reflet de mon désintérêt tres critique des urnes  qui ont parlé, des alliances... je serai abstentionniste dimanche pour la
première fois...


Fred de Roux 17/03/2010 08:21



Quel dommage, même si je comprends qu'on puisse être démotivé. L'abstention, comme son nom l'indique, n'est pas un vote. Mieux vaut un bulletin blanc, même s'il n'est pas comptabilisé.
D'ailleurs, c'est peut-être celle-là la toute première réforme qui aurait dû être envisagée et non pas celles dont on nous assomme depuis trois ans.
Je sais que cette abstention a été décrétée vote-sanction par des "experts" en politique, mais pour moi c'est surtout l'expression du désespoir et du dégoût éprouvés par ceux qui boudent leur
devoir citoyen. Je reconnais qu'il y a de quoi car la politique offre une image assez répugnante.
Quant aux tractations de l'entre-deux tours, ma foi, cela entre dans le jeu politique. Oui, je dis bien "jeu", car c'en est un. C'est sans doute pour cela que la politique est discréditée. Ceci
admis, il faut savoir que le fait de listes différentes, avec chacune sa couleur et son programme, a permis à de potentiels abstentionnistes de se déclarer pour ceci ou cela. Ce n'est donc pas
une mauvaise chose. Le monde n'est pas un, mais plusieurs. Il faut donc que la coloration politique de chacun soit représentée. Tout est question de sensibilité et cela regarde chacun. Quant aux
alliances, si elles ont bien menées, elles seront diverses et chaque sensibilité sera présente dans les conseils régionaux, ce qui vaut mieux qu'un parti unique pour représenter des opinions
différentes, voire divergentes.

J'espère que l'abstention ne sera pas plus forte dimanche, c'est tout ce que je veux ajouter.

Bonne journée. Cordialement           Fred



Olive 16/03/2010 22:57


Salut Fred,
Moi je crierai pas victoire encore, car rien n'est fait, attendons dimanche, car le français est tellement con, qu'après s'être abstenu il pourrait décider de voter UMP.
Dans ce pays on a déjà tout vu.
Amitiès


Fred de Roux 17/03/2010 00:13



Bonsoir Olive,

C'est vrai que la connerie humaine est susceptible de faire faire n'importe quoi à n'importe qui. Cependant, sauf erreur de pronostics et des pronostiqueurs, ça risque de chauffer bizarre
dimanche prochain et j'en connais qui risquent de ramasser une sacrée veste. Méritée au vu de la politique menée. Certes, on ignore si les abstentionnistes ne vont pas se décider à se remuer. Je
ne voudrais pas tabler sur le rejet viscéral du tout politique qui a saisi ces gens-là. C'est un rejet mûrement réfléchi pour certains, moins pour d'autres, mais c'est un choix qu'ils ont fait.
D'ailleurs, c'est tellement inquiétant que l'équipe ministérielle au grand complet a nié l'impact national de cette élection. Alors que la conclusion s'imposait d'elle-même. Ils ne changeront
jamais et persisteront à nier les évidences que même un enfant de trois ans admettrait.
Mais tu as raison, il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir bien occis.

Bonne fin de soirée à toi et surtout garde le moral. Avec toute mon amitié.             Fref



Metextoff 16/03/2010 21:24


Hé oui , tous pourris ...


Fred de Roux 17/03/2010 00:42



Tous ? Plus que vraisemblablement.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche