Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 21:34

 

Les nouvelles d'aujourd'hui sont bien mauvaises. A force de vouloir expulser à toute force et sans égard, notre pays se fait remonter les bretelles jusque par l'ONU. En ligne de mire une note interne dans laquelle les Roms sont visés expressément. Bravo ! Comme si ces gens-là devaient subir de plein fouet et de manière préférentielle les aléas de la politique sécuritaire remise, derechef, au goût du jour. Rien de surprenant que les instances internationales se disent inquiètes de ce virage à 360 degrés vers l'extrême droite. On dénonce donc avec des mots durs une politique d'exclusion envers les minorités qui n'est pas sans rappeler les heures les plus sinistres du siècle dernier. Le palais s'affole et tente de redresser la barre alors que c'est lui qui a dicté, pour des raisons électoralistes de bas étage, cette répression immonde. Le mal est fait, ce qui sera tenté ne permettra pas que la confiance accordée aux chefs d'état soit rendue du jour au lendemain. Et quand D2V parlait d'une tache sur l'honneur de notre drapeau, il n'avait pas tort. Comme quoi les manoeuvres politiciennes se paient très cher et pour longtemps. La plaie ouverte par stupidité ne cicatrisera pas facilement et c'est tout notre pays qui en pâtira.

 

Un autre bourbier est en train de grandir, d'un tout autre genre, mais tout aussi déplorable pour notre réputation. Le journal le Monde porte plainte pour enquête à propos de ses informateurs. Pas mal, non ? Tout ça, parce qu'il n'est pas question pour le pouvoir de ne pas savoir quelles sont les sources des journalistes. Surtout quand ils dénoncent les abus pratiqués dans l'ombre protectrice des gouvernants. Ah les fuites... On se doute bien qu'elles proviennent de personnes assez proches des politiques parce qu'elles ont accès à des documents qui, sans elles ne verraient jamais la lumière du jour. Exige-t-on de la police qu'elle donne l'identité de ses indics ? Certes non. Ce serait lui interdire de remonter les filières mafieuses, de démanteler le crime organisé, le trafic de drogues... La sûreté de l'état ne requiert pas que les journalistes trahissent ceux qui leur apportent les éléments permettant de dévoiler les tricheries, les connivences, les magouilles d'arrière-cour et de révéler aux citoyens de leur pays les trafics d'influence, les conflits d'intérêt et autres saveurs exercées par des pouvoirs occultes. Si l'on ne peut mettre en demeure la police de trahir ses indics, pourquoi le ferait-on pour des journalistes dont le rôle est d'informer la population ? Cette plainte est donc justifiée car elle dénonce la pression ambiante ainsi que la peur du pouvoir de se voir compromis.

 

Oui, ça sent de plus en plus mauvais au pays des Droits de l'homme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Enquêtes
commenter cet article

commentaires

Blanche de Marseille 21/09/2010 09:14



Bonjour cher Fred  - eh bien si tu veux te délasser en parcourant un blog très agréable , à l'atmosphère paisible , je te recommande ce Bottle qui figure dans mes favoris depuis des
années ( sous ce simple pseudo )  Un Artiste-Peintre talentueux et beaucoup d'humour  ( dont je suis quelque fois la cible , mais sans méchanceté quand il vient me contredire ) 
Moi aussi j'admire beaucoup les capacitès photographiques de GEO  et j'aime tout autant la simplicité de ce Monsieur que je me plais à taquiner - Tu vois Fred , ce sont ces échanges modestes
qui tissent un lien de sympathie entre les blogueurs et ça nous revitalise quelque part , une petite lumière dans ce tunnel si sombre emprunté depuis longtemps par le pays hélas !  Bonne
journée à toi cher blogueur



Le Mousquetaire des Mots 21/09/2010 22:41



J'ai jeté un oeil rapide. J'y retournerai un jour prochina (je n'ai guère de liberté en ce moment). Je suis d'accord avec toi, des liens se tissent entre
nous et c'est rassurant, réconfortant et plaisant. en parlant de lumière, tu as trouvé la juste expression : chacun apporte avec lui la lueur qui apporte aux journées cet espace sans lequel
celles-ci seraient moins lumineuses, moins denses. Et epu importe si parfois, c'est contradictoire. Tout se complète harmonieusement. Que demander de plus ?



Blanche de Marseille 19/09/2010 09:09



Bonjour cher Fred - mon précédent billet  ( que tu as peut-être lu )  reçu en conclusion de deux blogueurs , visiblement de Droite , ce qui n'est pas un péché  :  pour
géo = une provoc '    pour Bottle = un délire !   Bien sûr chacun ses idées , mais les deux blogueurs en question sont des gens généreux ( grosso-modo)  C'est
vraiement curieux , ont-ils donc des lunettes en bois ?...hihihi     Le fâcheux continue de plus belle et le dernier sondage dans un journal sérieux , donne 76% de mécontents
pour lui et 34% pour Fillon ...Jusque dans la réprobation sa chute est bien plus importante en comparaison ...commençons d'entonner le Dies Irae Politique de cet homme ...je crois qu'on va
pouvoir aller jusqu'au bout !  :-))



Le Mousquetaire des Mots 19/09/2010 11:30



Bonjour Blanche,


Décidément, tu reçois des gens comme Bootle que je ne connais pas. Géo, lui, est un homme bien que j'apprécie énormément. Et pas seulement pour les
magnifiques photos qu'il met en ligne. Un vrai régal pour les yeux. Et que de patience envers la nature flore ou faune ! J'éprouve beaucoup d'admiration pour son travail. Il a ce qu'on appelle
communément un oeil, et quel oeil ! Il ferait baver plus d'un enthomologiste.


Quant à l'insatisfaction ressentie par la majorité silencieuse, elle est bien réelle. Le ras-le-bol est total. En plus, personne ne croit plus aux boniments
qu'il déverse à temps continu. Très regrettable pour un chef d'état qui doit encore gouverner encore au moins un an et demi. Encore plus regrettable l'entêtement à se mettre tout le monde à dos,
dont nos partenaires européens, l'église cathiolique, les Etats-Unis, et jusqu'à Fidel Castro. Le toupet, c'est la réponse scandalisée apportée aux méfaits de son langage et de sa pensée : il
remet tout le monde à sa place. Comme s'il était d'inspiration divine... et il oblige ses ministres à le soutenir mordicus. Quel comportement désastreux ! Par contrecoup, c'est également notre
lot d'essuyer les critiques. Merci pour notre réputation... Je veux bien être solidaire, mais pas à n'importe quel prix, ni pour n'importe quoi. Bref, il sombre dans l'abîme de ses
détracteurs. Je ne le plaindrai pas : il a fait ses choix. Il n'a plus qu'à les assumer, mais pitié, qu'il n'endosse pas le vêtement du redresseur des torts qu'il cause aux
autres et surtoutqu'il n'ait plus le toupet de se faire donneur de leçons !


Bon dimanche à toi en ton gîte douillet. Amicalement          Fred



Philippe 18/09/2010 20:38



Je voudrais juste rappeler que ces étrangers ne bénéficient d'aucune substention (pas d'allocation familliale), mais ils veulent juste un endroit pour vivre tranquille.


Effectivement ils scolarisent leur enfants et profitent de l'E.N. mais j'ai envie de dire tant mieux ! C'est comme ca qu'on s'intègre non ?


Pour ce qui est de travailler je rappelle qu'on est en crise mondiale et si les francais ont du mal à trouver un boulot, c'est d'autant plus dur pour les étrangers.


Ce n'est pas sans rappeler mon histoire personnelle. Mon grand-père est arrivé d'Italie en 1930. Je n'ose pas vous rappeler qu'il y avait une crise identique à l'époque. Et donc pas de boulot non
plus. Et puis, quelques annèes plus tard la guerre ... Pourra-t-on éviter cela pour relancer l'économie ? J'espère ...



Le Mousquetaire des Mots 19/09/2010 05:30



Bonjour Philippe,


Dis-moi, lis-tu les commentaires des uns et des autres ? Je les lis toujours car cela permet d'approfondir les débats. Et j'ai répondu, d'une certaine
manière, à tes propos avant que tu ne les tiennes. Oui, j'ai évoqué les émigrés antérieurs, venus se réfugier sur le sol de France et qui étaient stigmatisés parce qu'ils étaient étrangers.
Certes, je n'ai pas évoqué l'intégration par l'éducation, mais c'était sous-entendu.


Ta dernière question me rappelle une conversation fortuite vendredi dernier avec une vieille demoiselle qui déclarait qu'on sortirait de la crise seulement
par une guerre. Pour elle qui en a connu une, cela semblait couler de source, être inévitable. Si j'étais cynique, j'irais jusqu'à dire qu'elle espérait que cela arriverait tant ses propos
étaient violents. J'ai bien du mal à comprendre qu'on puisse désirer un conflit pour régler les problèmes. Les chefs d'état, au lieu de plier devant l'argent, devraient fuir la mondialisation non
en revenant dans leurs frontières, mais en obligeant les banques (même si elles n'ont plus de fonds propres et dépendent du grand capital) à revenir à des pratiques honnêtes. Oui, les états
devraient encadrer les banques et reprendre possession de la monnaie, privilège qu'ils ont abandonné il y a quelques décennies, ce qui les rend esclaves officiellement des banquiers mais en fait,
officieusement, esclaves des grands capitalistes.


Pour en revenir au flux migratoire, lequel d'entre nous est "de souche" depuis toujours ? Vraisemblablement aucun. Alors cessons de taper sur le dos de ces
"étrangers" qui nous envahiraient, nous piqueraient notre boulot, regardons plutôt la richesse de ce qu'ils nous apportent culturellement. Le brassage des populations a le mérite de renouveler
tout ce qui fait que nous sommes nous et personne d'autre. Notre civilisation est multiple : nos chiffres sont arabes, notre langue est une émanation du latin mélangé au substrat gaulois, notre
architecture est l'héritière des grecs et des romains, etc. Notre culture est l'assimilaton de tous ces apports venus d'ailleurs, alors sachons dire merci à ceux qui ont su déposer leur savoir
chez nous sans exiger autre chose que d'être accueillis.


 La domenica sia buona per te et la famiglia. Arrivederci


Fred



Le Mousquetaire des Mots 18/09/2010 19:39



Bonsoir Philippe,


Un dérapage et ça glisse dangereusement. D'un incident relativement banal (hélas mortel), on passe à une affaire d'état. Bien pratique cette récupération. Et
il faut voir ce que cela déclenche comme broncas... Je ne sais pas s'il va s'enfoncer davantage, en tout cas, présentement il a beau relever le menton, plus personne ne le croit. Si 2012 était
demain, il n'aurait même plus la possibilité de se présenter tant il est rejeté par la majorité des électeurs, de droite comme de gauche. A-t-il seulement compris qu'il était allé trop loin et
que sa majorité se fissurait ? de mon point de vue, non. C'est effarant. Mais dans quel pays vivons-nous donc ?



Philippe 18/09/2010 13:17



Comment en est on arrivé là, au fait ? Ah oui, c'est un gendarme qui avait tué un gitans fin juillet ... la récupération du staff de Sarkozy pour sa réélection a fait le reste ...



geo.http://raph974.unblog.fr/files/2010/04/184686anniversaire1.jpg 17/09/2010 09:58



salut Fred..


merci de ta compréhension, mais je voudrais dire qu'il est difficile de dire sa pensée sans qu'elle soit déformée....


j'ai parlé des gens qui viennent PROFITER du système et qui ne TRAVAILLENT PAS....il est
donc inutile de se rappeler l'époque d'après guerre ou le rital, le polonais et l'espingouin venait en France pour TRAVAILLER alors ne faisons pas d'amalgame avec des époques qui suivirent un conflit ayant traumatisé une très large partie de la population mondiale et surtout
européenne...


D'aucun me disent et je l'entends que la misère n'a point de frontière, soit..alors invitons tous ces indigents chez nous que notre solidarité et générosité se mette
en place....mais tu ne crois pas qu'il serait d'abord nécessaire d'éradiquer la misère chez nous, de sauvez le petits retraité, le pauvre qui lui travaille ou a travaillé


non???


tu ne crois pas que la solidarité devrait être d'abord pour cette population...


est ce faire du populisme que de dire cela..


Il est très facile de faire l'amalgame, de lire uniquement ce qui interesse pour la critique...


aller moi je ne travaille plus car j'ai donné et beaucoup pour ne pas vouloir que des parasites gangrène un système déjà bien mis a mal.....comprends tu
cela...


c'est tout..tu vois qu'il est pas difficile de ne pas hurler avec les loups...le prochain coup je passerai mon chemin.....en attendant la suite....


mais peut être que la vérité est ailleurs!!!


bien amicalement



Le Mousquetaire des Mots 18/09/2010 08:10



Bonjour Géo,


Impossible de me connecter hier pour te répondre. Je crois qu'il y a comme une incompréhension entre nous. Je ne parle jamais que dans l'absolu. Sans doute
une erreur que de développer des concepts et rien que des concepts. J'ai entendu parler des émigrés qui étaient loin d'être acceptés par notre pays, d'ailleurs, leur nationalité était
systématiquement déformée (on disait les ritals, les espanches les polacks, puis ce fut le tour des "bicots"), bref, un rejet viscéral systématique de l'étranger exprimé avec mépris. Et, si mes
souvenirs sont exacts, on disait d'eux qu'ils "volaient" le travail des français. Tout cela ne date pas d'hier. C'est cette mentalité faite de mépris que je rejette. Les français ne disaient-ils
pas déjà les boches, les schleus du temps de la guerre ? C'est assez incroyable cette facilité que l'on a à tout déformer, histoire de se sentir les plus forts, de rejeter l'envahisseur.
Aujourd'hui, on dit les Roms sans distinction des pays d'origine, autrefois on disait les romanichels. Lingistiquement parlant, on ne peut qu'affirmer que ces déformations ne sont pas autre chose
que l'expression de la peur de l'autre, du refus de la différence. Est-ce qu'aujourd'hui, si une peuplade n'ayant jamais mis les pays sur le territoire venait à y débarquer, il n'y aurait pas
cette même condescendance, ce même déni ? Tous ces étrangers venus se réfugier sur notre sol (hors envahisseurs) ont fui soit une dictature, soit la misère.


Est-ce que les Roms ne viennent chez nous que pour jouir des facilités accordés à ceux qui n'ont aucun moyen ? Rien ne le prouve. D'ailleurs la CMU n'est pas
si vieille que ça et ils sont là depuis longtemps. Ce sont de perpétuels voyageurs, ou, plus exactement, des itinérants. Et pas que chez nous. C'est un mode de vie immémorial, transmis de
génération en génération. Leur sédentarisaton n'est pas pour demain.


Ceci une fois pas posé, je ne nie pas que parmi nos concitoyens il y en a un certain nombre qui souffre de difficultés de toutes sortes. Que les retraités
ont de moins en moins de moyens et qu'avec ce qu'il se prépare, la précarité ne peut que grandir. Notamment pour les femmes qui, ne l'oublions pas, font souvent double journée du fait des
maternités. Ce sont les grandes oubliées des réformes, un peu comme si elles étaient une sous-espèce. Rappelle-toi : jusque dans les années 50, les épouses étaient sous la tutelle de leur mari et
devaient en passer par lui pour hériter de leur famille. Quant au vote, ce n'est guère plus récent. Bref, rien n'a changé aujourd'hui et ce seront les femmes qui feront, une fois de plus, les
frais de la réforme engagée par NS. Elles sont plus coriaces que les hommes, vivent donc plus longtemps, mais comme leur carrière n'équivaut jamais celle des hommes, leur retraite est encore plus
chiche que la leur. Si ça, ce n'est pas une misère... L'étrange vois-tu, c'est qu'aucune voix féminine gouvernementale ou parlementaire ne s'élève pour défendre son sexe (à une ou deux exceptions
près). Mais c'est vrai que les retraites de ces femmes-là ne leur permettront pas de ressentir ce que vivent et vivront des milliers de femmes (le plus grand nombre). Au fond, les femmes sont les
"Roms" de notre pays. Le distingo salarial ne permet pas d'autre comparaison et quand je parle de sous-espèce, je ne crois pas me tromper. Même si l'égalité entre les hommes et les femmes est
inscrite dans la loi. Et la loi est un leurre parfait : il donne bonne conscience au législateur, point barre.


Pour résumer, je suis contre contre toutes les formes de discrimination. Par principe. Donc, je réfute tous les bourrages de mou qu'on nous sert à longueur
de temps. Qu'il s'agisse des Roms, de la réforme des retraites, du vieillissement de la population, etc. Tous ces discours ne sont faits que pour enfumer les esprits. C'est de l'irrespect
caractérisé. Qu'on cesse donc de nous prendre pour des idiots de village et de détourner notre attention de ce qui mérite qu'on s'y arrête et qu'on y réfléchisse.


Tu sais Géo, chacun dispose d'une part de vérité. Je ne peux contredire tes propos, mais les miens sont également indiscutables. Dur, n'est-ce-pas
?


Amicalement            Fred



ledif trocas 17/09/2010 05:20



La réaction de Géo montre que le populisme, "ça marche"!
ça me rappelle l'époque où l'on s'en prenait aux Ritals et aux Polaks "qui venaient bouffer le pain des Fançais".
Pourtant la misère n'a pas de frontière et ne connait ni les races ni les peuples
et le seul moyen de, sinon la vaincre, du moins de la freiner c'est la solidarité universelle. L'homme est par nature égoïste? peut-être... mais il est aussi dans sa nature de
lutter contre ses penchants naturels si ces derniers sont nuisibles pour autrui. La survie du genre humain ne tient qu'à cela.
Maintenant on peut aussi opter pour l'anéantissement  de l'Humanité.
N'est-ce pas formidable? Nous avons encore ce CHOIX!



Le Mousquetaire des Mots 17/09/2010 06:26



Bonjour LT,


Chacun a le droit penser par lui-même et de s'exprimer. Je le fais bien, pourquoi alors n'autoriserais-je pas les autres à en faire autant ? Je ne voudrais
pour rien au monde pratiquer l'exclusion. J'aime bien Géo. Pour des raisons qui ne tiennent qu'à moi. Il fait partie de ceux qui osent dire ce qu'ils pensent avec honnêteté, ce qui, pour moi,
est  une qualité première. Tant pis s'il y a controverse ou tant mieux. Au moins cela permet d'approfondir certains points. Cela s'appelle un échange de points de vue. Et comment se faire
une opinion s'il n'y a pas débat ?


Bonne journée sous le soleil grec : je dois me préparer pour aller boulonner.


Fred



geo.http://raph974.unblog.fr/files/2010/04/184686anniversaire1.jpg 16/09/2010 23:30



tu te trompe sur mon compte je ne fais pas partie de ces gens qui ont comme suzerrainne une certaine jeanne...que cela soit dit..


quant al la politique contre les roms tu n'a pas tout lu..je leur conteste le droit de profiter d'un système que la masse laborieuse aliment de son travail...pas eux...ils ne travaillent pas a la
grandeur de notre pays mais veulent en avoir le fruit..je ne suis pas d'accord..beaucoup de français n'ont pas les avantages dont ils bénéficient chez nous..la cmu par exemple..ils l'ont sur
soimple demande...


voila ce que je conteste....


quand a la politique sécuritaire vois tu moi elle ne me gène en aucun cas....et pourtant j'en subit parfois les effets..doit t'on accepter la délinquance? bien sur qu'il y a des voyous parmi les
bons français...crois tu qu'ilz sont en paix?


bon je laisse là mon discours...ah tiens un petit fait divers..ce matin, deux jeunes gens bien comme il faut d'outre méditérannée m'ont gentiment menacé, ils voulaient que je leur fasse cadeau de
ma moto...mais ils n'ont pas eu la chance de tomber sur quelqu'un de comme il faut qui comprendrait leur détresse...mais sur moi qui suis un vieux con et pas manchot....l'un courageux c'est
enfui..l'autre moins rapide a un peu(beaucoup) mal aux cotes...mais c'est vrai...ils sont gentils!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



Le Mousquetaire des Mots 17/09/2010 06:15



Mon bonjour matinal Géo,


Je ne conteste pas le fait qu'il y ait des gens de peu de bien dans cette communauté, ce que je conteste c'est la récupération qui est tombée pile poil au
moment des événements de Grenoble et ce qui s'en est suivi. J'ai honte  d'appartenir à une nation qui a un peu trop vite oublié ce que ce genre de politique induit : la flagellation
médiatique et mise en pratique d'une population. Comment oublierais-je qu'il y a un moins d'un siècle, même si je ne l'ai pas vécu, des pratiques ont envoyé à la mort des minorités au nom de la
pureté de la race ? C'est un peu trop facile de faire casquer ceux qui nous déplaisent, nous dérangent, sont différents. Je ne dis pas que tout le monde il est beau, il est gentil, je dis tout
simplement qu'on n'a pas à "martyriser" des êtres humains, quel qu'en soit le motif. Je reprocherai également la tentation (ratée) de détourner l'attention de scandales touchant au pouvoir. Les
politiques ne sont pas au-dessus des lois et ne devraient pas s'autoriser certains écarts, parce qu'ils représentent le peuple et qu'ils doivent être exemplaires. Je déteste la manipulation
qu'elle soit particulière ou de masse. J'aimerais davantage de courage dans le traitement politique (et je me fous du parti quel qu'il soit : j'en ai autant pour les uns et les autres).
"Kidnapper" X ou Y pour en faire l'égérie d'une politique électoraliste est un procédé immonde. Nous avons été bien contents de trouver des ouvriers méditerranéens pour travailler sur des
chantiers et il y a eu des ratonnades. Franchement, c'est quoi cette mentalité ? Il n'y a pas de quoi être fiers. Va-t-on recommencer avec les Roms ? Et demain, ce sera au tour de qui
?



geo.http://raph974.unblog.fr/files/2010/04/184686anniversaire1.jpg 16/09/2010 22:51



ah mousquetaire des mots..


dois je hurler avec les loups ou bien passer mon chemin....??


la politique envers les roms n'est pas une entrave à la libre circulation des peuples, mais une entrave à la libre exploitation de notre système social....


il est facile de critiquer quand l'on est pas concerné...


c'est moins facile quand on retrouve son véhicule a poil....


mais bon cela est un détail..


Vichy..l'avez vous donc vécu pour en parler si bien.?


aller que le luxembourg prenne les roms en charge ainsi que tous les biens pensants..


moi? non merci je ne veux en aucun cas alimenter le laxisme d'une fange de notre société...


a plus



Le Mousquetaire des Mots 16/09/2010 23:12



Bonsoir Géo,


De retour de tes vacances ? Avec une belle et bonne quantité de photos que j'admirerai volontiers. Ton commentaire ne m'étonne pas, il te ressemble, ce côté
bougon et contestataire, en décalé parfait avec une pensée qui rassemble quelques individus de ma connaissance et que j'apprécie pour ce qu'ils sont. Cela ne m'empêche pas de goûter ta compagnie
et tes traits d'humeur ou ironiques.


Vichy ? Non je n'ai pas connu, je suis trop jeune. mais j'en ai souvent entendu parler et j'ai quelque peu étudié l'histoire. Ce  n'est pas la période
la plus glorieuse de notre histoire nationale. On établit un corollaire entre la politique sécuritaire et cette période-là, car ça y ressemble fort. Et c'est une erreur qui aurait pu et
aurait dû  être évitée. Les levées de boucliers intérieurs et extérieurs sont là non pour me contredire mais pour appuyer ce que je dis. Les
protestations papales, onusiennes, européennes sont autant d'alertes car notre pays connaît une dérive dangereuse et pour nous, et pour la république. Si on se fait complice aujourd'hui des
exclusions actuelles, on admettra demain que d'autres aient lieu qui toucheront d'autres ethnies ou particuliers dérangeants. je n'aime pas qu'on fasse appel à ce qu'il y a de plus mesquin en
l'homme, c'est le réduire à n'être qu'un bâtard sans cervelle. J'ai une tout autre opinion du genre humain même s'il n'est pas parfait. J'ajouterai que parmi les Roms il y a des
rapineurs, mais je ne les metttrai pas tous dans le même sac. Et parmi les français bon tient, il n'y aurait pas de voleurs et autres bandits de grand chemin ? Il faudrait cesser de cristalliser
les rancoeurs et les peurs contre celui-ci et celui-là : c'est sans fondement réel et surtout un peu trop sectaire pour mon goût. Parce que c'est un manque de respect de l'autre et de sa
différence. Je vis dans un milieu cosmopolite, je ne fais aucune différence entre les uns et les autres et je ne m'en porte pas plus mal. Ce serait même plutôt le
contraire.


Bonne fin de soirée Géo et à bientôt. Amicalement           Fred



Blanche de Marseille 16/09/2010 14:40



Cher Fred ...je parlais de Home virtuel - en évoquant le Home réel et tangible , ma piaule par exemple , je fais une supposition et je pose une question :  Si les loyers et taxes ,
factures edf-gdf- continuent de monter allègrement , et que , ne pouvant plus payer mon loyer , j'ai l'intention d'acheter une caravanne ...pour y habiter ! Que fera alors le gouvernement , alors
que je suis Française depuis des siècles ?...(ma famille bien sûr  hihihi ) ...dans quel pays le Gouvernement de sa majesté va-t-il m'expèdier ?... C'est grand'pitié au Royaume de France
!!!



Le Mousquetaire des Mots 16/09/2010 23:26



Bonsoir Blanche,


Je ne te contredirai pas : si l'on aditionne loyer, factures, bouffe, bref tout ce qui permet de subsister, tout est tellement hors de prix qu'on risque de
se retrouver à sec au 1er de chaque mois.  Nous sommes nombreux à penser que nous nous retrouverons en situation de grande précarité. Et comme nous ne pouvons que compter sur nous-mêmes...Où
ira-t-on ? Sous les ponts ? Dans une bicoque délabrée et livrée aux quatre vents ? Dans un squatt ? Dans une roulotte ? Voilà une série de question à laquelle je ne répondrai pas... parce que je
n'ai pas la réponse.


Bonne fin de soirée Blanche. Amicalement          Fred



ledif trocas 16/09/2010 05:17



j'ai vu hier, dans "l'éftrange lucarne", quelques images de France:
en leur palais, les représentants du Peuple apparemment en colère devant les caméras; dehors, devant le même palais, quelques milliers de citoyens rassemblés pour manifester leur réprobation. En
d'autres temps, les premiers auraient rejoint les seconds et ensemble ils seraient repartis à l'assaut du palais ou au moins en auraient fait le siège. Mais non, hélas! leurs réactions n'étaient
que de la frime. Ils ne faisaient que jouer un rôle, le rôle pour lequel ils sont grassement payés. Et je les soupçonne de ne pas vouloir en changer. Car au fond il est actuellement plus amusant
d'être député de "l'opposition" que représentant de la pseudo-majorité. Et cela rapporte autant, alors... De même les dirigeants syndicaux - en réalité simples fusibles - que l'on pouvait voir
bavarder hilares sous un bon soleil de fin d'automne.
je fus, il y a quelques lustres, comédien et metteur en scène et je crois pouvoir discerner les êtres sincères de ceux qui jouent la comédie. Tous ceux que j'ai vus
dans ce reportage appartenaient à la seconde catégorie. Plus cabotins que comédiens, d'ailleurs.
Tout cela finira par exploser mais je crains que cette explosion ne soit fatale pour la Démocratie, cette Démocratie que nous n'avons pas su protéger et faire
progresser. La mode est au populisme et les populistes de tout poil semblent avoir quelques belles années devant eux.
Bon, ma réaction égoïste: je vais descendre au port, monter sur ma petite barque et partir sur le Saronique à la rencontre du Soleil.
ΦΙΛΙΚΆ



Le Mousquetaire des Mots 16/09/2010 06:23



Bonjour LT,


Veinard : toi au moins tu peux embarquer sur une esquif et profiter de la générosité de l'immensité dans le silence matinal. Tu sembles d'humeur très
pessimiste quant à la suite de ces événements. Sans doute à cause de ce que tu as constaté dans la petite lucarne (moi, je n'ai rien vu : j'évite de plus en plus d'assister visuellement à toute
cette comédie. Je me contente des journaux et ce que je lis ne me mets pas en joie. Le peuple a de plus en plus le sentiment de n'être pas représenté, ce qui est mauvais signe. Plus personne n'a
confiance dans les élus. ce qui me fait dire que ça risque de chauffer. Je crains en effet une lame de fond, ce qui aura pour conséquence, soit une répression sévère (ce que prédisent certains
internautes) sous forme de totalitarisme, soit un bouleversement sous forme de révolte populaire. Que ce soit l'une ou l'autre de ces deux réactions, ce sera tout aussi terrible. Et ça ne me
réjouit pas.


Bonne journée dans le clapotis de ton étrave. Amicalement          Fred



nalou 16/09/2010 01:18



Bonsoir Fred


Bah j'ai même plus envie d'écrire ça devient n'importe quoi, tous les matins aux infos c'est pitié aujourd'hui c'était le débat à l'assemblée pour retraites, je n'ai jamais vu un truc pareil une
bande de voyous, ça me fait peur pour mes enfants enfin bref le moral dans les chaussettes.


Bises Nalou



Le Mousquetaire des Mots 16/09/2010 06:14



Bonjour Nalou,


Je crois que nous sommes de plus en plus nombreux à ressentir de la lassitude et du dégoût face à tout cela. Et il y a de quoi : nous nous trouvons face à un
autisme outré. A une cecité violente. Si personne ne conteste qu'il faille des remaniements, tout le monde est d'accord pour dire que les méthodes employées relèvent d'une injustice criante. Cela
relève même de l'exaction à l'état pure. Si les syndicats n'avaient pas bloqué, dès 2009, la grève générale et imposé la grève mensuelle, nous n'en serions pas là. C'est en effet l'avenir des
nouvelles générations qui se joue. Et, oui, ça fait peur. En arriver à penser que nous avons vécu dans du coton est révélateur de ce que nous devinons derrière toutes ces réformes, pour ne pas
dire derrière ces manipulations de masse. Cependant, comme ça ne peut pas durer éternellement, il ne faut pas désespérer totalement car arrivera inéluctablement où cela explosera. Nous ne pouvons
pas être éternellement grugés, dépouillés, méprisés.


Allez Nalou, ne baisse pas les bras, justement parce que tu as des enfants et qu'ils ne méritent pas de subir la bêtise humaine, ni d'être les victimes
expiatoires d'une politique imbécile.


Amicalement           Fred



Florentin 15/09/2010 18:39



Nous allons dans le mur. Et il faudra sûrement qu'on cogne dedans pour réagir vraiment. On ne supporte pas l'insupportable. Le vase commence à déborder. On sent que la colère monte.
Faudrait peut-être qu'ils arrêtent d'agiter le chiffon rouge ...



Le Mousquetaire des Mots 15/09/2010 19:11



Bonsoir Florentin,


Je suis de ton avis : c'est tellement bête et dégradant qu'on se fait houspiller par la commission européenne et celle de l'ONU. C'est dire qu'on a atteint
les sommets de ces abysses stupides qui consistent à pointer ce qui ne dérange pas vraiment mais qui est bien commode pour trouver une échappatoire aux dérapages politico-politiciens. Autant de
bêtise est dangereux, on perd en crédibilité et en plus on en fait les frais (tous dans le même sac). Tout ça pour dégager la sordide affaire W-B. C'est pathétique et tellement transparent que
j'ai du mal à saisir pourquoi on a préféré dénoncer les vilenies des Roms plutôt que celles d'un parti aux abois. Oui, la colère monte et finira par déborder mais il croit encore qu'il peut
sauver du naufrage le navire qu'il gouverne d'une seule main alors qu'il n'a plus aucune voilure en état et tous les moteurs à l'arrêt.



barovin 15/09/2010 16:52



Sarkozy suggère à Reding d'accueillir des Roms au Luxembourg



Le Mousquetaire des Mots 15/09/2010 20:21



Après tout, pourquoi pas ? C'est un pays verdoyant, riche et ayant un certain espace. Mais enfermer les Roms dans un territoire (le plus petit d'Euroep me
semble-t-il) restreint ne semble pas la solution. Laissons-les aller et venir à leur guise, comme ils en ont l'habitude et cessons de nous mêler de leurs moeurs itinérantes. Ils ont le droit de
vivre comme ils l'entendent.



barovin 15/09/2010 16:50



La débandade d'une bande de pieds Nickelés dont la dangerosité n' a d'égale que la médiocrité de leur politque économique et socaile désastreuse..



Le Mousquetaire des Mots 15/09/2010 19:15



Salut Barobin,


A côté d'eux, les Pieds Nickelés sont des gens respectables.



Pangloss 15/09/2010 13:58



Régler le problème des Roms par l'expulsion est une énorme bêtise. Les Roms sont des nomades. Vouloir les sédentariser en France ou en Roumanie est une aberration à moins d'édicter qu'il leur est
désormais interdit d'être eux-mêmes.



Le Mousquetaire des Mots 15/09/2010 20:23



Bonsoir Pangloss,


Entièrement d'accord. Après tout, on doit avoir le respect des autres. donc, on doit laisser les uns et les autres vivre comme ils le font depuis des
générations. Pas de quoi en faire un fromage. Surtout s'il s'agit de se conduire comme des gougnafiers et se prétendre au-dessus de tout.



mocekx 15/09/2010 08:55



après la démolition du pacte social, la démolition du pacte moral! le pacte républicain est mis à mal!



Le Mousquetaire des Mots 15/09/2010 20:26



Bonsoir Mocekx,


L'époque semble vouloir se prêter à tous les excès. Prétention humaine sordide. Le social qui inclut la liberté de circulation et de mode de vie ne devrait
pas être mis à mal par des prétentions politiciennes. Certains devraient être davantage attentifs aux reproches s'ils ne veulent pas être mis au banc de l'Europe et vraisemblement à celui de la
planète.


 



La Bernache 14/09/2010 18:08



Bonjour cher Fred - contente de reprendre le chemin de ton home virtuel - je suis si profondément dégoûtée par ce que nous apprenons chaque jour que je suis prise d'un creux à l'estomac
rien qu'à voir les visages de ces hommes amoraux , totalement amoraux ! quand à leurs discours , je coupe le son plus vite que ce que je suis entrain de l'écrire ! Je trouve infiniment grâve ce
qui se passe où la sécurité d'Etat enquêterait sur les journalistes , de sa  propre initiative - ce qui est l'apanage  des Dictatures ! Jamais je n'aurais pensé que fut
possible pareille dérive ...demain les CRS dans la rue , prêts à cogner du Citoyen ! nous nous rapprochons dangereusement d'un système honni , décrié , avec barbouzes officielles ! Vichy 1940 est
bien là , le monde entier retient son souffle ...



Le Mousquetaire des Mots 15/09/2010 20:42



Bonsoir Blanche,


Mon home virtuel, comme tu y vas. Mais, l'expression me convient. J'ai souvent envie, comme toi, de me retrancher du monde et de rester dans l'ignorance
absolue des exactions politiques. Je ne peux pas me reconnaître dans des effets de manche, dans des exclusions arbitraires, des modes de pensée aux antipodes des miens. J'aime avant tout la
liberté sous toutes ses formes. Alors qu'on puisse prétendre la brider (les brider) n'est pas fait pour me convaincre que ces autres qui agissent simplement par intérêt à bout de nez ont raison.
J'ai beaucoup de mal à me reconnaître dans cette politique arbitraire et néfaste. Je refuse viscéralement qu'on puisse toucher aux fondements sociaux nés de la résistance et qui ont fait de nous
les dignes héritiers de la patrie des droits de l'homme. Et dire qu'il y a moins d'un siècle, la planète s'est battue contre le mal absolu... c'est ahurissant qu'on en soit à nouveau confrontés à
des idées inégalitaires, malsaines et dévastatrices. Que s'est-il donc passé pour que nous connaissions une telle régression, comme si toute la période de la seconde guerre mondiale n'avait
jamais existé (elle ne semble pas servir d'exemple). Aujourd'hui, on est en droit de se demander si nous ne sommes pas quelque peu responsables, parce que nous nous sommes insérés dans cette
société-là aveuglément, de ces dérapages successifs et de ces coups bas perpétrés sans vergogne. Que s'est-il donc passé que nous n'avons pas détecté, trop engoncés dans le modernisme et la
facilité des technologies ? Nous sommes-nous laissé bercer par l'illusion d'une paix sociale infinie ? Par les avancées industrielles, par le pouvoir de cette liberté apparente que nous offrait
le progrès
?                                                                                                                                                         
Je me pose bien des questions et j'ai beau me triturer le cerveau, je ne trouve pas d'explications à cette dérive qui nous emmène dieu seul semble savoir où.
                      Bonsoir Blanche, malgré le pessimisme grandissant qui m'envahit, je
te souhaite une bonne nuit


Fred



ledif trocas 14/09/2010 11:19



Comme il est étonnant de voir des gens s'étonner des méfaits du pouvoir sarkubuesque (je ne fais pas référence à toi, cher Fred)
Le président était déjà dans le ministre qui sévissait sous Chirac
Depuis 17% des électeurs lui ont confié le pouvoir et il en profite un max pour mener sa politique d'asservissement du Peuple.
Ici, en Grèce, beaucoup de gens s'étonnent que le Peuple ne réagisse pas avec plus de virulence. Et un ami américain m'écrit que, en Amérique, une procédure
d'empèchement aurait déjà été ouverte.
ΦΙΛΙΚΆ



Le Mousquetaire des Mots 15/09/2010 19:19



Bonsoir AMi Fidèle,


Il y a eu une tentative de loi en matière d'empêchement (empeachment) mais hélas l'idée n'a fait que raser la surface des bassins de Versailles : nos rois
d'aujourd'hui entendent régner sans partage et surtout ne veulent pas être destitués. Quelque faute qu'ils fassent... Et un roi "constitutionnel" ça ne se débarque pas comme ça. Regrettable,
n'est-ce-pas ? Ici, c'est molassons et compagnie : tu veux du boulot, alors ferme ta gueule. Je règne sur toi et les autres et vous n'avez pas à moufter. Voilà quelle est la
règle.



Pat59 14/09/2010 09:36



Bonjour Fred,


Comme dit Sylvie, une personne haut placée près de MAM a été mutée à Cayenne ! Ca ne s'invente pas. Notre pays glisse de plus en plus du coté obscur de la Force, je trouve que cette dernière
information sur l'emploi des services de contre espionnage et des RG pour fouiller dans la vie privée de tous les collaborateurs de l'Elysée et éplucher listings téléphoniques et mise sous écoute
sans que la justice ne soit saisie d'aucune plainte est très, très, très grave.


Je pourrais l'admettre dans le cadre où cela porterai atteinte à la sûreté du pays ou d'espionnage mais ici, ce n'est pas le cas, une personne a dévoilé le pot aux roses concernant la
Woerth-Bettancourt Band'S certainement écoeuré par ces manoeuvres ou par appât du gain, j'en sais rien mais c'est surtout le coté maitrise des médias qui est dangereuse, museler, diriger, mise
sous tutelle totale de ceux-ci voila ce que vise notre Darkvador national.


C'est un avertissement non déguisé à tous ceux qui seraient tenté de faire une révélation à la presse... Vous voulez pimenter votre vie ? Nous avons Cayenne qui n'est pas mal pour la poivrer...
donc l'effet voulu va servir, sous le règne de Toupti tout le monde va soigneusement la fermer car le secret de la source d'information n'est plus garanti.


Amitié


Pat



Le Mousquetaire des Mots 14/09/2010 19:19



Bonsoir Pat,


Cayenne, c'est tout l'imaginaire des Misérables, de Papillon (un ancien bagnard qui en avait écrit un livre). C'est désormais le signe de la punition pour
transmission d'informations qui doivent être sur la place publique mais que le pouvoir ne veut justement pas voir sortir dans les journaux. L'éloignement et l'isolement, une carrière fichue, peu
lui importe, pourvu que rien ne filtre. Tu as raison, ça rappelle un peu trop d'autres époques tout aussi malsaines dont abusait alors le pouvoir en place. Rien ne se crée, tout demeure.
Fâcheuses habitudes des puissants qui veulent tout contrôler. Et surtout conserver leur pouvoir puisqu'il leur permet de transgresser toutes les lois. Une époque bien trouble, néfaste au peuple,
qui ne peut que déboucher sur une révolution (je parle seulement de changements dans la société et non d'un renversement de pouvoir), pas forcément utile à la population mais utile au pouvoir.
C'est une crise des valeurs, une crise de société très grave pour qu'on l'ignore. Ca ne date pas d'hier, cela fait des décennies que tout foire, justement parce que ceux qui détiennent le pouvoir
suprême refusent l'héritage républicain, démocratique et civil pour le détourner de son but premier : le bonheur des peuples. Tout doit tourner au profit de ceux qui le détiennent, quitte à
dénier au droit de vivre dignement à la population. Je dirai que nos gouvernants sont les élèves zélés notamment des potentats africains qui s'engraissaient sur le dos des citoyens en les
affamant mais, tout en leur faisant croire qu'on agissait pour leur bien. D'une certaine manière, on est dans une société tribale hiérarchisée sans porte de sortie envisageable. Sauf à briser les
tabous et à prendre le taureau par les cornes. Y est-on prêts ?



sylvie 14/09/2010 08:20



Bonjour Fred,


je viens d'écouter que la personne a l'origine des "fuites" a été mutée en Guyane… Une façon aussi d'intimider ceux qui pourraient penser que trop c'est trop.


D'ici à ce qu'ils rouvrent le bagne de Cayenne… ils doivent en rêver !


Bonne journée, avec son lot de misère : depuis hier, les Contis de nouveau…



Le Mousquetaire des Mots 14/09/2010 19:08



Bonjour Sylvie,


Apparemment il n'y avait pas plus près alors on l'a éloigné au maximum. Sans doute pour faire comprendre à ceux qui auraient envie de l'imiter qu'ils doivent
en oublier jusqu'à l'existence de cette possibilité.


Un tour de vis supplémentaire. mais tant que ça reste dans nos frontières, personne ne bougera. En revanche, si ça a une portée extra-hexagonale, ça bronche
sec. Voir le tollé quant à l'expulsion des Roms : la planète s'en émeut. Dommage que les coups de semonce ne guérisse pas de la bêtise intérieure : on n'aurait plus de souci à se faire pour les
retraites.


Et dire que notre modèle étit envié, qu'on baignait dans l'aura du pays des droits de l'homme, France terre d'accueil, et autres petites choses anodines de
ce type... On croit rêver. Ou plutôt cauchemarder.


Il va en falloir de la patience et du courage pour résister à toute cette ignominie droitiste extrémiste !


Et pendant que nos politiques jouent aux plus fins avec la politique extérieure, chez nous, ça barde pour les salariés. Peu importe au fond puisque la seule
chose qui compte, c'est la gloire de toutp'tit comme l'appellent certains. J'ai appris pour les conti. C'est à se demander si la banalisation des procédés utilisés pour amener les salariés au
chômage ne va pas s'étendre à tous les secteurs et débaucher le plus grand nombre... Ca va durcir les conditions du redressement de la dette si plus personne n'a plus de boulot. Ils auront l'air
fin.


Bonne soirée et à la prochaine incartade gouvernementale ou ministérielle


Amicalement                Fred



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche