Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 10:48

Dans une semaine, à cette heure-là, j'aurai glissé mon bulletin dans l'urne. Quelle libération ! Ce matin, distribution de tracts, le dernier dimanche possible pour le faire. J'ai regardé un moment qui prenait et qui ne prenait pas. Les gens affichent leurs opinions et certains clament même : oh, certainement pas. Je regardais en même temps la tête du parleur : son physique annonçait clairement de quel bord il était. Le costume était assorti à sa pensée. J'avais presque envie de rétorquer pov' con. Mais à quoi bon ? Perso, je prends tout ce qui m'est tendu. Par principe. Et même si certains tracts ne peuvent avoir ma faveur, je prends, ne commente pas et passe mon chemin.

Un principe idiot me direz-vous. En êtes-vous bien certains ? Après tout, c'est une méthode comme une autre pour passer au travers de réactions imprévisibles. J'ai tellement vu de gens s'engueuler parce qu'ils étaient d'avis divergents que je préfère éviter ces prises de bec dont on ne sait jamais comment elles finiront.

 

Dans une semaine, je respirerai différemment. Quel que soit le résultat. Parce que non seulement cette campagne a été pesante, ennuyeuse et absurde, mais qu'en plus les polémiques s'étalaient au grand jour. Je n'aime pas le manque de respect. Passer son temps à insulter l'adversaire, ça mène où ? J'aurais préféré qu'on aborde les vrais sujets. Et donc la récession qui nous attend car quel que soit l'élu, nous y aurons droit. Or, je ne suis pas d'accord avec le fait d'endosser une dette qui ne m'appartient pas, que je n'ai jamais cautionnée et que je sais que je n'ai pas à vider mon gousset pour la rembourser. Comment ça, je n'ai pas à mettre la main à la poche ? Tout simplement parce que la responsabilité en revient aux politiques qui se sont inscrits dans une logique du toujours plus, aux banques qui ont joué avec notre argent. Ce sont ceux-là qui doivent se sacrifier et non les petits comme moi. Je me moque de n'être pas célèbre, de ne pas crouler sous l'argent, je préfère la qualité de vie qui est la mienne à celle de ces prédateurs qui ont usé et abusé du crédit pour les uns et pour les autres d'avoir pratiqué des taux usuraires indécents. Pourquoi serait-ce à nous d'abonder dans leur logique, de suivre un système destructeur, d'accepter d'en chier alors que nous savons nous contenter de ce que l'on a et qu'on n'a pas un centime de dette ? Non, je ne suis pas d'accord et je voudrais bien que ces messieurs regardent avec autre chose que des myopies sévères ce petit peuple qui doit courber l'échine sous prétexte qu'ils le leur demandent.

 

Dans une semaine, soit on sera mangés tout crus à la sauce hollandaise, soit à la sauce sarkozienne. Des deux maux, je me demande lequel sera le moindre. En tout cas, j'ai la certitude que je n'aurai plus à subir les commentaires des uns et des autres, je pourrai tourner le dos à cette période qui n'aura pas eu ma faveur et reprendre un cours de vie normal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Mousquetaire des Mots - dans Défouloir
commenter cet article

commentaires

râleuse ex 02468 06/05/2012 16:26


ton analyse sur la dette est pertinente, on n'y est pour rien ,nous les petits , alors faisons comme en islande , mettons les banquiers a la porte ......ça Hollande ne le fera pas !


il va nous rester les législatives , et j'en attends quelques uns au tournant........


ensuite restera la rue !!!

Le Mousquetaire des Mots 12/05/2012 11:39



Bonjour Râleuse,


Qui pourrait accepter sans frémir d'avoir sur le dos des dettes monstrueuses alors que les responsabilités du gouffre financier ne relève pas de son fait
?


Faut-il donner un blanc-seing ? Faut-il se ranger derrière les gouvernants et leur faire confiance ? Je n'en sais fichtre rien.


Attendons les premières prises de contact et surtout allons derechef dans l'isoloir, histoire de faire pencher la balance du bon côté.


Bon weekend (pas franchement gai avec la pluie, le vent et des températures hystériques).



Blanche de Marse 04/05/2012 12:35


Je tiens quand même à préciser que mon vote est destiné à éliminer Sarko d'un Gouvernement dont il n'aurait jamais dû avoir les manettes ! Je pense fort que l'Avenir sera favorable au
Front de Gauche 

Le Mousquetaire des Mots 05/05/2012 20:23



Ah Blanche, ne joue pas à Madame Soleil... L'avenir se dessine de lui-même sans qu'on ait grand chose à faire pour le bousculer (c'est plutôt lui qui nous
aiguillonne). Chi vivrà vedrà. Alors qu'on en finisse !



Blanche de Marse 03/05/2012 09:48


Ecouté le débat d'hier , je l'ai trouvé très technique - les chiffres nous échappent un peu à nous Citoyens ordinaires ...sauf dans les conséquences d'un Programme choisi quel qu'il soit
- ce que j'ai relevé par contre , c'est que Sarko voulait  " exploser François Hollande "  ( sic ) Il ne se serait pas un peu cassé les dents pour le coup ?...J'ai trouvé François
Hollande très Présidentiel , maître de ses paroles ...alors que son adversaire revenait toujours sur le passé de Mittérand  ( qu'est ce qu'on en a à foutre ?! ) l'injure facile ...crispé
...à mon avis il a perdu le match ! J'ai été rassurée par l'excellente tenue de François Hollande - Je pense qu'il va devenir le prochain Président d'une République renouvelée , mais ...rien
n'est joué évidement ! Amicalement 

Le Mousquetaire des Mots 05/05/2012 20:21



Bonsoir Blanche,


J'avais commencé à regarder et surtout écouter, mais j'ai laissé Morphée m'entraîner dans son sillage. Que veux-tu ? Ils me font tous bâiller à m'en
décrocher la mâchoire... Demain, je me lève tôt et accomplis le rituel pour me consacrer à tout autre chose. la comédie humaine finit par m'irriter profondément.


Bon dimanche et bon vote.



sixtine 29/04/2012 19:14


Comme je partage tes états d'âme, cher ami Fred !


Cette politique de caniveau finit par nous taper sur les nerfs ; raison pour laquelle je me suis pas mal éloignée des blogs et d'Internet ...


Mais j'apprécie de vous retrouver les uns et les autres fidèles à vos valeurs et toujours sur le pied de guerre !


Bonne soirée et amicales salutations ! Sixtine

Le Mousquetaire des Mots 05/05/2012 20:12



Bonsoir Sixtine,


Qui aurait pu vivre cette campagne sans ressentir de l'écoeurement, un mot encore trop faible pour qualifier pleinement ces états d'âme qui nous ont
parcourus à mesure que les uns et les autres se dévoilaient. Le jour fatidique est plus que proche. C'est déjà demain et c'est tant mieux. Ils sont peut-être épuisés par leur tout de France, mais
nous nous sommes lessivés même si nous n'avons pas dépensé autant d'énergie qu'eux. L'attrait du pouvoir (à moins qu'il ne s'agisse d'une fuite en avant) est si fort qu'ils sont capables de
bouffer du kilomètre sans sourciller - on doit leur prescrire des vitamines... A moins qu'ils ne se shootent au redbul...) et de s'imposer de discourir à s'époumoner.


Vivement demain qu'on en finisse et qu'on passe à autre chose.


Amicalement à toi qui reste en contact : ça fait vraiment plaisir de te retrouver.



fanfanchatblanc 29/04/2012 14:24


Tu évoques sans le dire la dette illégale et injuste.. alors... ne la remboursons pas et préoccupons nous des vrais problèmes l'essentiel étant celui du chômage.. j'ose imaginer qu'enfin le petit
caporal sera mis dehors car Hollande ne peut faire pire.. et la rue se chargera de lui rappeler ses engagement. Bon dimanche. Bises

Le Mousquetaire des Mots 05/05/2012 20:03



On dit de cette dette qu'elle est odieuse. Du moins dans certains pays qui préfèrent bouter hors de chez eux les organismes étrangers et se débrouiller
seuls. Résultat ? Ils s'en tirent mieux que la Grèce... C'est tout dire.



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche