Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 00:00

D'un côté quelques cacas nerveux et on obtient l'HADOPI. De l'autre, un grand chambellan qui détaille avec délectation son plan pour le déploiement de l'internet, de la fibre optique, de l'accès à prix réduit au web pour les familles modestes, le web source de connaissances. Un sacré grand écart entre les deux qui ne cesse d'étonner car un peu trop contradictoire.

Pourquoi prôner la moralisation de l'usage de l'internet par la chasse ouverte contre les pirates-téléchargeurs et prétendre offrir à tous le même accès de la toile ? Etrange comportement que celui de ces têtes pensantes.

Si l'un trépigne et agace, l'autre se montre plus conciliant et rallie davantage de suffrages. Et moi, je me pose, en toute logique, la question suivante : si chacun doit pouvoir disposer du web, que fait-on de l'Hadopi qui n'est qu'un instrument répressif ?

La réponse est simplissime : on le jette aux oubliettes.


Partager cet article

Repost 0
Published by Fred de Roux
commenter cet article

commentaires

Hécate 26/01/2010 21:45


Quelle galère !!!!


Fred de Roux 27/01/2010 00:05


Bonsoir Hécate,


En effet, tout cela ressemble à une galère lourdement lestée. Etrange époque où après un demi-siècles d'avancées sociales, on a emrpunté brutalement le chemin inverse.C'est tout et son contraire
et même si l'on part du principe que ce n'est pas forcément contradictoire mais complémentaire, les questions que l'on se pose restent toutes sans réponse satisfaisante. Et l'on finit par se dire
qu'il y a de quoi désespérer puisque l'on se retrouve coincé entre des lois qui s'empilent et des contrevenancts à ces mêmes lois par certains sans que pour autant il soit pris de sanctions à
leur égard. Etrange crise dont on ne semble pas avoir pris en compte la gestation, la naissance, les effets immédiats et lointains. Qui a conscience que notre société est à un tournant et que le
virage à 360 degrés qu'elle effectue risque de n'être pas sans conséquences ?
La galère oui, mais nous continuons à vivre malgré tout et nous virvons encore parce que nous n'avons pas d'autre choix que d'encaisser à défaut de l'accepter.

Je te souhaite une bonne fin de soirée. Amicalement           Fred



Dominik 22/01/2010 19:52


Prenons la réflexion par la lorgnette de l'argent et tout devient limpide : l'internet à très haut débit va générer des très hauts profits...


Fred de Roux 22/01/2010 20:31



Merci de cet éclairage : je n'avais pas réfléchi dans ce sens-là. Pourtant, tout tournant autour de l'argent, c'est d'un logique imparable.
Merci de ton passage Dominik et à bientôt              Fred



ledif trocas 22/01/2010 17:37


Sarkubu est un grand habitué du grand écart. Il le pratique depuis si longtemps et si souvent que si il avait des testicules elles seraient à l'état d'hosties papales.
En ce qui concerne internet et hadoπ314116 je pense toutefois qu'il n'y a pas totale contradiction. Internet est incontestablement le meilleur transporteur d'informations; donc mettre
internet à la portée de tous semble partir d'un bon sentiment: rendre l'info accessible à tous. Mais si toutes les infos circulent librement, cela risque de devenir dangereux pour le pouvoir qui
veut tout contrôler et tout filtrer. D'où hadopi et projets du genre. In fine, on en revient à la bonne vieille transformation de l'information en PROPAGANDE, mein fürher!
Allons! on finira bien par s'en sortir
tout a une fin, même le pire!
ΦΙΛΙΚΆ


Fred de Roux 23/01/2010 11:29



Connais-tu la confiture "les couilles du pape" ? Non, ce n'est pas une plaisanterie, ce sont les hosties du pape qui m'y font penser. Les couilles du pape sont des figues toutes petites appelées
ainsi à cause de l'imagerie populaire qui assimilait le célibat, la chasteté à l'absence de couilles ou à cet organe comme en état de dessèchement.

On ne dit pas propagande, mais communication. Et de nos jours on n'a de cesse de communiquer sur tout et sur rien. Le plus souvent sur pas grand chose de préférence, le peuple est si ignare...
Que pourrait-il comprendre aux grands desseins de la nation ? Nous sommes dans une société de (sur ?) consommation et tendant vers le superficiel (culte de l'apparence, surdimension de
l'ego,...). On parle, on parle et puis c'est tout. Ce tout est creux. Le verbe est devenu verbeux. Quel dommage !



La Bernache 22/01/2010 11:45


La meilleure !   les Français ont besoin d'un Roi ?...Mais dis-moi que c'est pas vrai ! Mais dis-moi que t'as
pas bien entendu ! Mais comment peut-on en être encore à ce stade ? j'hallucine ...sauf que pour être bien franche , cela ne m'étonne pas vraiement - Comme toi , je suis dans
l'incompréhension totale de cette inertie mortelle dont témoigne le Peuple ! Je suis Fille de la Révolution , la Déclaration des Droits de l'Homme devrait être une Bible pour tout Français(e) 
, et personne ne moufte , quand le mini saccage méthodiquement la Constitution !
Je me dis parfois qu'en guise de Révolution , il faudrait LES ENFERMER aussi longtemps que nécessaire , bien gardès , sans sortir , bien nourris et tout ce qui faut certes , JUSQU 'A CE QUE CES
MISERABLES PRENNENT CONSCIENCE ET ABROGENT LES LOIS INIQUES QU' ILS PONDENT PLUS QUE POULES EN BATTERIE!
Tu vois ...je m'énerveeuuhh... Amicalement à toi cher Fred


Fred de Roux 23/01/2010 11:19



Bonjour Blanche,

J'ai bien entendu cette phrase. J'en reste encore sur le cul. Mais cela émanait d'une personne excessive, depuis je n'en tiens plus compte. Après tout chacun est libre de ses pensées et de ses
opinions, même si le choc a été rude et m'a apporté un certain trouble.

Ne t'énerve pas Blanche, cela ne mène nulle part. Sinon à provoquer un stress inutile. En revanche, que les gens soient amorphes est incompréhensible : on est tous dans la même galère, il
faudrait donc que chacun se prenne par la main. Hélas, pour l'avoir vécu au sein de mon boulot, la plupart se réfugie derrière quelqu'un pour se réjouir ensuite que celui qu'elle a envoyé au
charbon ait obtenu gain de cause pour tous et très vite derrière oublier les risques pris par le "délégué". Ainsi en est-il de la nature humaine.

Bonne fin de semaine. Amicalement            Fred



sixtine 21/01/2010 17:13


Cette histoire d'Hadopi me prend la tête...
Une seul chose est sûre : nous serons amenés à payer de plus en plus et de plus en plus cher ! Et pas seulement pour Internet... Nous serons donc de plus en plus pauvres !
Amicalement.


Fred de Roux 21/01/2010 21:32



Bonsoir Sixtine,

L'hadopi prend la tête à bon nombre de gens. C'est une ineptie sans nom. Il faudra bien que l'état s'en aperçoive un jour et peut-être plus vite qu'il ne le croit présentement.
Les petits que nous sommes ont toujours payé. Un jour cela cessera. Obligatoirement. Quand et comment, je l'ignore, mais c'est inéluctable. Tout augmente de manière considérable et inconsidérée
sauf les salaires. Ce type d'escalade à sens unique ne peut durer indéfiniment parce que c'est inadmissible. L'usure du bas de laine deviendra si visible que le libralisme outré devra prendre
fin. Ce qu'il faut, c'est de ne pas perdre courage, ce qui serait renoncer et encourager les politiques à poursuivre leurs méfaits. Tant que tu ne te rends pas, tu contres et fais tache (et donc
des émules). Alors, pas de découragement et haut les coeurs.

Bonne soirée chère Sixtine. Amicalement                Fred



barovin 21/01/2010 07:27


Hadopi est un non sens. Non seulement, le téléchargement  il ne nuit pas à la création ni aux rentes des chanteurs...de plus le cinéma ne s'est jamais aussi bine porté. Voir sur mon blog
quelques chiffres révélateurs


Fred de Roux 21/01/2010 20:46


Bonsoir Barovin,

Un non sens, certes, mais comment lutter contre cette loi inepte. je vais voir ces chiffres sur ton blog. J'aime apprendre.


Lucien Aymard 20/01/2010 23:13


Et en plus, le grand yaka songe a faire financer la réduction des tarifs pour pauvres par une taxe aux FAI. Celà s'appelle de l'auto financement et au bout de la chaîne, il y a nous, les
internautes qualifiés de "pouvant payer". CQFD
Amitiés catalanes
Béa et Lucien


Fred de Roux 21/01/2010 21:17



Bonsoir Lucien,
De tous temps, dès qu'un patron était taxé, il en a résulté des augmentations pour les salariés. Rien ne change donc jamais. La crise - dont on n'est pas encore sortis - est un excellent prétexte
pour taxer davantage. Les politiques ne manquent pas d'imagination quand il s'agit d'effectuer des prélèvements. Alors afficher une politique via la loi et assurer qu'il faut que  chacun
contribue à sa façon n'a rien de bien surprenant : l'un ne va pas sans l'autre. C'est une manière comme une autre de faire passer la pilule. L'asservissement des uns par quelques autres est aussi
vieux que le monde.

Amitiés rhône-alpines à vous deux                     Fred



La Bernache 20/01/2010 16:45


Cher Fred...ne prend pas tes désirs pour des réalitès qui jamais ne seront tant qu'on aura ce genre de personnes aux manettes du gouvernement ! Faut pas rêver ! J'écoutais à la radio pas plus
tard qu'hier , un Juge dont j'ignore le nom ayant pris en cours d'émission , analysant l'esprit qui présidait ...FAIRE PEUR !!! voilà sa conclusion et je peux te dire que l'homme était très modéré
dans ses dires - Nous en sommes là aujourd'hui


Fred de Roux 21/01/2010 20:57



Bonsoir Blanche,

Ca ne date pas d'hier cette politique qui consiste à maintenir la pression sur la population en lui faisant peur. Je ne suis pas utopique et je ne prends pas mes désirs pour réalité. Je n'établis
que des constats désabusés et exprime mon étonnement et ma colère face à l'égoïsme et aux trivialités contenues dans les déclaratoions des politiques. S'ils prenaient la population pour autre
chose que des cochons payeurs incultes et prête à avaler sans dire ouf toutes les couleuvres, le monde serait bien différent. Ce que je ne comprends pas, c'est cette inertie des cervelles
ramollies par toutes les fadaises qu'on nous sert à oongueur d'année. Pourquoi ça ne réagit pas ? Bon sang, un peu de courage suffirait à mettre ceux qui gouvernent face à leurs vraies
responsabilités et vraisemblablement à changer de braquet. Tant que les gens resteront amorphes et stupides, ils auront beau jeu de faire comme ils l'entendent.
Et dire que j'ai entendu cette énormité : les français ont besoin d'un roi. Je n'en crois toujours pas mes oreilles. Pas étonnant qu'on en soit là où on en est si des gugusses se persuadent de
pareilles inepties.



Jean-François Vionnet 20/01/2010 14:50


Comment payer l'accès à internet pour les pauvres. Je me souviens, au Maroc, où les cafés @ pullulent et les moins pauvres y gagnent bien ? Tout ça c'est de la com, comment payer 20 euros quand on
touche le RSA ? Avec 450 euros pour le mois, 20 représentent entre 4 et 5 % du revenu.
Est-il indispensable d'être branché quand on est pauvre ? N'y a-t'il pas d'autres priorités, logement décent, nourriture, etc.?
Salut et Fraternité.


Fred de Roux 21/01/2010 20:49



Bonsoir Jean-François,
il est effecivement des gens qui sont à 10, voire 5 euros près, alors une connexion à 20 euros, c'est encore bien trop cher. Et comme tu le fais remarquer, il y a d'autres priorités qui devrient
être prises en compte, surtout quand on sait que le nombre de ceux qui vivent dans la rue n'est pas près de diminuer.
De la com, dis-tu ? Oui, mais de la com contradictoire et surtout inutile. Les maux de notre société sont tous liés au fric. Tant que l'argent sera roi et qu'on pourra taxer le peuple, rien ne
changera. Malheureusement.

Amicalement                 Fred



lepapivore 20/01/2010 09:03


A mon avis, rien de paradoxal; Le fil conducteur de tout cela est sans doute l'obsession qui habite certains d'en finir avec le web gratuit. Chaque coin enfoncé dans cet espace de liberté nous
amène inexorablement entre les griffes de ceux qui rêvent d'en faire une fantastique machine à cash.
En effet de quoi peuvent rêver les magnats de la presse, du cinéma et autres médias de tous poils si ce n'est de nous asservir à consommer leurs contenus plus ou moins avariés...
Espérons que les autoroutes du numériques ne deviennent pas payantes.



Fred de Roux 20/01/2010 10:01



Bonjour Le Papivore,

Elles le sont déjà puisque les branchés à l'internet payent un abonnement à leur fournisseur. Pourquoi payer davantage quand on sait les choux gras faits par les FAI ? Les bénéfices sont plus
qu'importants, un peu trop d'ailleurs car il y a eu des rappels à l'ordre pour connexions mal desservies (ou pas du tout), en contradiction avec le cahier des charges signé par les 3 premiers
opérateurs.
Quant aux rêves de récupération des médias traditionnels via l'Hadopi, je crains pour eux que cela ne devienne très vite un cauchemar : on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre.



geo 20/01/2010 01:31


salut Fred....
une certaine justesse dans vos raisonnement Fred sauf que vous oubliez le grand principe fondamental de la politique de droite comme de gauche....
"IL FAUT CHANGER LES COMPORTEMENTS DES FRANÇAIS"
donc pour qu'ils changent deux solutions....on explique, on ré explique et en général ça marche si c'est assujetti a une menace...
ou on met en place la coercition...
-exemple..c'est pas beau de mettre ses doigts dans...le nez..
on ré explique pourquoi et on dit si tu continue je coupe le doigts...
ou quoi, il met les doigts dans son.....nez...amène je coupe......
Et bien Hadopi c'est ça...car de toutes les façons les Français ne changerons pas...
Le haut débit a pas cher...quel en est l'intérêt....pour le sieur lambda....aucun si ce n'est que télécharger...et comment donc...télécharger en payant puisque Hadopi veillera.....
Nous sommes en train de redécouvrir la carotte et le bâton....de toute façon les deux on l'a dans l'c..!!
amicalement


Fred de Roux 20/01/2010 09:41


Bonjour Géo,


Les politiques sont tout sauf des pédagogues (cf. l'article 49-3 surexploité pendant un certain mandat : il fallait que ça passe et tant pis si ça cassait. Il aurait mieux valu donner quelques
explications au lieu d'imposer). On a martelé pendant deux ans et demi (et ça continue) qu'il fallait réformer. Soit, je veux bien l'admettre, mais entre nous sit dit, si les réformes sont
nécessaires, il ne suffit pas de les mettre en chantier en faisant fi du facteur temps : la précipitation nuit à la réforme. Si certaines sont nécessaires, d'autres sont inutiles du moins en ne
prenant pas soin d'éviter la brutalité. Et quand un pays est coincé par une crise mondiale, on ne soumet pas 99% de la population à la portion congrue. L'austérité, soit, mais pour tous.
Ce gouvernement n'a jamais pris le soin et encore moins le temps d'expliquer quoi que ce soit. Il s'est contenté jusqu'à maintenant d'imposer sa loi, point barre. Or, le peuple n'est pas plus
idiot que les élites. Il a donc besoin de comprendre pour accepter. Tant que les politiques se contenteront de légiférer sans précaution et même à la hussarde, il y aura incompréhension et refus.
Si monsieur tout le monde doit changer, les politiques également. Or, pour l'heure, ils se contentent d'être ce qu'ils sont, des politiques qui oublient d'écouter, de prendre en compte et de
discuter. Pas bien malin quand on se prétend républicain,(république : du latin res : chose et publica : publique) et démocrate (du grec : démos : peuple, kratos : pouvoir) [nous sommes dans une
démocratie représentative - en principe - mais les représentants de cette démocratie ne représentent, aux yeux de la masse populaire, que leurs semblables (gens de pouvoir tels banques,
industriels, etc.) et non l'ensemble de la population]. Ne crois-tu pas qu'il y a hiatus insurmontable ?



Goupil 20/01/2010 00:26


Bonjour Fred

Beaucoup de choses concoctées par ce gouvernement finiront aux oubliettes... y compris son grand manitou..
Bon mercredi à toi 


Fred de Roux 20/01/2010 10:08



Bonjour Goupil la Renarde,

Les oubliettes sont des décharges bien encombrées. Tant et si bien que la planète est devenue un dépotoir géant. Si on légiférait moins et surtout moins vite, on pourrait encore vider nos ordures
sans polluer davantage.

Bonne journée et à bientôt              Fred



Présentation

  • : Le Mousquetaire des Mots
  • Le Mousquetaire des Mots
  • : Regard critique sur les mouvements du monde et impressions qui en découlent.
  • Contact

Recherche